Le train touristique de la Pointe de Grave [vidéo]

Pour les passionnés des chemins de fer secondaires et industriels.

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Le train touristique de la Pointe de Grave [vidéo]

Message par Manu93 » ven. 13 sept. 2019, 10:51

Le train touristique de la Pointe de Grave [vidéo]

Train touristique

[Vidéo] ● Episode 227 - Après cette longue pause estivale, il est temps de se remettre à l'ouvrage. Pour cette reprise, je vous propose de découvrir en vidéo le train touristique de la Pointe de Grave en Gironde.
logo reportage 02.jpg
logo reportage 02.jpg (8.81 Kio) Vu 160 fois
Voie de 60 et traction animale

Dans le cadre des travaux de renforcement des défenses côtières engagés dès 1840 par l'Etat, les Ponts et Chaussées créèrent, en 1844, une ligne de chemin de fer à voie de 60 à proximité du Verdon pour relier le chantier de construction de blocs en béton à la rive océanique. Les wagonnets y étaient tractés par des chevaux comme en témoigne l'iconographie ci-dessous extraite des archives départementales de Gironde.
Wagons à la pointe de Grave.jpg
Photo 1357 : Wagons à traction animale sur le réseau ferré de la Pointe de Grave. Crédit : Archives du Conseil départemental de la Gironde.

Réseau industriel en voie métrique

Malgré cette première tranche d'enrochement, la mer reste menaçante, en particulier au lieu-dit " Les cantines ". Le Port Autonome de Bordeaux (PAB) sera maître d'ouvrage pour cette seconde tranche d'endiguement et la voie métrique remplace la voie de 60 à partir de 1939.

A cette période, la ligne est bien plus dense, avec des voies d'évitements et plusieurs embranchements vers les plages. Aujourd'hui encore subsistent des vestiges de ces voies sur les digues, mais les bifurcations et autres appareils de voie ont disparu. La voie se poursuivait au-delà de l'actuel terminus des Arros - au nord de Soulac - et traversait la ville sur deux kilomètres vers le sud, par l'actuelle rue Victor Hugo, jusqu'à la cimenterie où étaient fabriqués les blocs de béton.

La Seconde guerre

Appropriée par les Allemands en 1942, la voie servira à la construction des blockhaus du Mur de l'atlantique où deux à trois mille civils furent réquisitionnés pour l'édification de 38 bunkers constituant la Batterie des Arros. Cet important bastion Nazi, intégré à la Forteresse du Haut-Médoc, comportait une batterie de 4 canons de 164.7 mm, chacun dans un bunker type M279, et de canons de 75 antichars dans des bunkers supervisés par un bunker de commandement M157 à trois étages. Cette pièce maîtresse de la fortification est encore visible ce jour. Cette implantation permettait aussi bien la défense de l'estuaire mais aussi de contrôler l'accès au port de Bordeaux. Ce lieu sera l'une des poches de résistance les plus meurtrières - et l'une des dernières - de la région après la débâcle allemande à Bordeaux. Cette batterie subît d'importants bombardements et d'attaques navales alliés. Malgré tout, c'est une attaque directe par les terres qui fit taire les affûts allemands, les canons n'étant pas en mesure de riposter à une attaque sur leurs arrières. Plus d'un milliers de combattants y perdirent la vie. Nombre de ces fortifications sont toujours présentes et peuvent être visitées avec des guides locaux passionnés. La nature y a repris ses droits.
letraindemanu (1358b) train touristique soulac le verdon pointe de grave.jpg
letraindemanu (1359b) train touristique soulac le verdon pointe de grave.jpg
Photos 1358 & 1359 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Batterie des Arros et environs. Source : letraindemanu sur Canalblog.

La voie normale (1,435) est implantée à partir de 1945 avec file de rail commune, raison pour laquelle de nombreuses digues portent encore aujourd'hui des voies à trois files de rails.

Le train touristique PGVS : entre dunes et fôret

Le train touristique a été créé en 1985 par Bernard Caunésil, également sauveteur du Phare de Cordouan. Il racheta des draisines DU50 à la SNCF. Les voies sont réaménagées et un syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU) est institué entre les communes du Verdon et de Soulac pour la gestion de cet équipement de transport. En 2008, les autorités décident de suspendre l'exploitation pour des raisons de sécurité. Après d'importants travaux de rénovation, cette attraction locale put reprendre ses activités dès la fin de la saison 2009. Les draisines DU50 sont remplacées par des DU65, les anciennes servant alors de banque de pièces de rechange.
letraindemanu (1363b) train touristique soulac le verdon pointe de grave.jpg
Photo 1363 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Aujourd'hui, longue de presque sept kilomètres, cette ligne touristique à écartement normal relie le terminus de la Pointe de Grave-PGVS à la plage des Arros-PGVS au nord de Soulac. La ligne serpente entre dunes et forêt de résineux, longeant le GR8, une piste VTT, et une belle piste cyclable. Au terminus de la Pointe est embranchée une voie de remisage sous hangar tôlé. Cette voie, qui se dédouble dans l'enceinte de ce dépôt minimaliste comporte l'unique vestige de la voie métrique : son levier d'aiguillage, condamné en position droite, l'autre voie, en courte impasse, n'étant plus utilisée.
letraindemanu (1364b) train touristique soulac le verdon pointe de grave.jpg
Photo 1364 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Le parc moteur comprend deux draisines DU65 - de 16+1 places chacune et dont les bras articulés ont été déposés - encadrant deux baladeuses ouvertes de 24 places chacune. La rame, qui circule en va-et-vient, effectue sept rotations journalières en période estivale (saison 2019).
letraindemanu (1365b) train touristique soulac le verdon pointe de grave.jpg
Photo 1365 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Ce n'est sans doute pas le train touristique le plus pittoresque pour des ferroviphiles avertis qui regretteront sans doute la courte distance parcourue et le peu de matériel préservé. Ici pas de locomotive à vapeur pour d'évidentes raisons de sécurité incendie dans la forêt traversée. Pour autant, le PGVS a le mérite d'exister, de perdurer une activité ferroviaire plus que centenaire et d'attirer nombre de touristes.
letraindemanu (1366b) Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac.jpg
Photo 1366 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Alors, laissons-nous tenter par ce voyage dans un cadre verdoyant. Pourquoi ne pas emprunter le magnifique GR8 emprunt d'histoire - avec ses nombreux vestiges militaires - à l'aller et le PGVS au retour ? ou l'inverse.
letraindemanu (1367b) Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac.jpg
Photo 1366 : Train touristique PGVS Pointe de Grave Le Verdon Soulac. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Nul doute que vous trouverez quelques bonnes tables à Soulac ou au Verdon pour parachever une journée dépaysante autour de produits frais. Et si vous accompagnez votre repas d'un bon cru local, restez modérés ! La gendarmerie de Gironde est réputée pour ses contrôles d'alcoolémie réguliers.

Remerciements particuliers aux agents de conduite pour le reportage.

Train touristique PGVS Soulac Le Verdon



Toutes infos pratiques (en particulier les horaires) sur la page officielle Facebook du PGVS.

Jea-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Crédits photos additionnels : Sophie Trieu

Cet article est extrait du fil : " La rue de Suède revisitée en Märklin digital "
viewtopic.php?f=34&t=83969&start=690


Sources

1. " Un lieu ferroviaire : Le Verdon ", La gazette des secondaires et amateurs de voie étroite, N° 71, décembre 2010 (Accès au PDF sur le lien-cidessous) ;
Gazette_N__71___Extrait_Verdon_LD
2. " Les bunkers du littoral aquitain : entre oubli, patrimoine et... submersion " ; La dépêche.fr, 20 aoùt 2015 ;
3. " Les dossier de l'inventaire " ; Patrimoine d'Aquitaine ; 2012 ;
4. "Le train touristique PGVS ", site Bernezac.com.
5. " Forteresse du haut-Médoc " & " " Batterie des Arros " ; C'est en France ; Mars & avril 2019 ;
6. " Batterie côtière fort des Arros " ; battlefieldsww2 ; non daté ;
Marklin Ho digital MS2 voie K

Répondre