CLUNY

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Tonton Jean
Volubile
Messages : 2161
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: CLUNY

Message par Tonton Jean » ven. 14 juin 2019, 09:17

Trimarco232 a écrit :
jeu. 13 juin 2019, 22:28
en 1er, à l'entrée d'un tunnel ou d'une intersection de voies, ceux-ci descendent le long du poteau pour poursuivre leur chemin en souterrain. Question : dois-je reproduire les caniveaux ?
ben non, câble enterré -> pas de caniveau électrique !
Ce n'est pas aussi simple !

Autrefois, les communications entre les gares et tous les dispositifs électriques placés le long des voies passaient en aérien (il reste encore des portions de lignes ainsi équipées). Le nombre de fils pouvait être très important comme le montre cette photo de la gare de Mouchard en 1956.
701 - Mouchard coté dijon.jpg
Quand il faut rejoindre un appareil (un signal par exemple) des fils se détachent de la nappe pour arriver sur un potelet d'où un câble enterré va jusqu'à cet appareil. Là, il n'est pas nécessaire de placer un caniveau. Aujourd'hui, les câbles allant vers un crocodile ou une pédale de voie sont enterrés sur une courte distance. Mais ils proviennent d'un caniveau.

Lorsqu'il y a (ou avait) de longs trajets en souterrain, les câbles passent dans des caniveaux. Arrivant sur un poteau souvent renforcé pour résister aux efforts de traction des fils, ils passent par un boîtier avant de plonger dans le sol. A ce point, il y a souvent une chambre de tirage (un regard) placé à l'origine du caniveau.
plan 2.jpg
téléphone 3 bis.jpg
Sur une installation plus ancienne du PLM, le boîtier est différent mais le principe reste le même.
738 bis.jpg
En cas de tunnel, deux méthodes sont utilisées. Si le relief le permet, les lignes téléphoniques passent au-dessus en aérien. Dans le cas contraire, il y a une fin de ligne à chaque extrémité du tunnel qui est franchit par un caniveau.
entrée tunnel Gouille aux cerf Morz Saint Claude.jpg
Les fils arrivent sur un support placé derrière le disque. ils passent par un boîtier avant de franchir le tunnel.

Trimarco232
Éloquent
Messages : 356
Enregistré le : ven. 23 févr. 2018, 14:02
Echelle pratiquée : HO
Prénom : marco

Re: CLUNY

Message par Trimarco232 » ven. 14 juin 2019, 22:53

Lorsqu'il y a (ou avait) de longs trajets en souterrain, les câbles passent dans des caniveaux
je n'ai malheureusement pas accès aux documents permettant de donner un avis tranché, j'en suis pour l'instant réduit à quelques réflexions
tu as sans doute raison pour des souterrains de lignes nouvelles ou ceux passés de double voie à voie unique. Pour les autres, il n'y a normalement pas de place pour rajouter un caniveau électrique entre les caniveau d'écoulement et le ballast. Les câbles sont attachés à des crochets scellés dans le mur. Pour le tunnel de Puberg, nous avions opté de les protéger par une dalle attachée au mur et résistante aux conditions du souterrain (humidité, acidité, température)
Dans le cas contraire, il y a une fin de ligne à chaque extrémité du tunnel qui est franchit par un caniveau
reste en effet à savoir le trajet du câble entre la jonction aéro-souterraine et les crochets dans le tunnel. Je ne crois toujours pas au caniveau pour les raisons évoquées ci-dessus, mais je suis sec la question, je demanderais de voir des photos ou des plans d'époque (car pour les témoignages, c'est devenu délicat)

Avatar du membre
Christophedeb
Schtroumpf de base
Messages : 28431
Enregistré le : jeu. 08 déc. 2005, 17:53
Echelle pratiquée : H0
Prénom : Christophe
Localisation : Pusignan, Rhône
Âge : 52

Re: CLUNY

Message par Christophedeb » sam. 15 juin 2019, 07:33

On enterre les câbles cuivre surtout si on peut les enterrer ! Pour les fibres optiques actuelles, c'est différent.
Le câble papier entre Paris et Lyon par la ligne classique est en grande partie enterré. Ça ne facilite pas les recherches de défauts mais il est globalement en bon état pour un truc déroulé dans les années 50 ! A contrario, en caniveaux, les câbles subissent plus facilement le vandalisme. Ce qui oblige parfois à couler du mortier dans les caniveaux... Par contre, il est plus aisé de réparer, créer des dérivations, ...

Dans un tunnel c'est rarement enterré : en caniveau, y compris parfois dans le caniveau piste d'écoulement des eaux de ruissellement, ou accroché en paroi. Soit de simples crochets de fixation, soit des goulottes métalliques ou polyesters (avant, maintenant, tout doit être classé au feu). Souvent, la base du piédroit est dans la roche, ou terrain dur et dans ce cas, compliqué de faire une tranchée !
Dans le cas d'une jonction aéro-souterraine, y a toujours soit une chambre de tirage, pour loger le mou du câble, soit un ou deux caniveaux qui partent en enterré, et dans ce cas, le mou est enterré plus loin.

Et comme souvent à la SNCF, tout ce que je viens d'écrire peut être contredit :siffle:

Il reste encore pas mal de ligne aérienne en France. Tout n'est pas mis en câble, loin s'en faut. D'autant plus que les investissements sur les lignes 7 à 9 sont du ressort des régions à travers les contrats de plan Etat/Région. Je regarde à l'occasion si j'ai un état récent.
Y a comme un goût d'pomme

Tonton Jean
Volubile
Messages : 2161
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: CLUNY

Message par Tonton Jean » sam. 15 juin 2019, 09:51

Bien sûr, il y a des câbles sur crochets dans des tunnels, des tranchées et des ponts ou viaducs. Il est vrai que les lignes aériennes n'ont pas disparu. La ligne 4 dans son passage de Haute-Saône est bordée de poteaux comme ici à Lure.
P1150278.JPG

Répondre