Ouest 1937 : Cherbourg

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Etat
Intarissable !
Messages : 6956
Enregistré le : jeu. 28 sept. 2006, 13:26
Localisation : Strasbourg
Âge : 64

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Etat » mer. 05 févr. 2020, 22:21

Je plusois Vincent on a pas des vies faciles :mrgreen: :wink:
Dom dit ETAT

Tonton Jean
Exubérant
Messages : 2623
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Tonton Jean » mer. 05 févr. 2020, 23:21

Les avertissements fixes au-dessus des carrés sont possibles. Une belle photo dans le tome 2 des signaux mécaniques montre cet exemple à Auray en 1974. Ces avertissements courants dans des gares d 'arrêt général et certaines bifurcations peuvent annoncer un autre carré ou un sémaphore. Mais il faut se méfier de l'Ouest qui utilisait des carrés (souvent rectangulaires) pour faire du cantonnement, des signaux à guillotine ou encore des sémaphores de type Lartigue sans petite aile.
La section Valognes - Cherbourg était équipée du block Regnault qui fonctionnait avec des signaux à guillotine. Il a été installé sur cette ligne avant de passer au BAL en 1935. Je ne sais pas si Cherbourg (la gare de référence) a été dotée de signaux lumineux à cette époque. D'autres gares portuaires sont restées plus longtemps en signalisation mécanique.
Montparnasse, l'ancienne gare, comportait une batterie de carrés pour sortir des quais voyageurs, puis des avertissements mobiles précédant des carrés (tous rectangulaires) et d'autres avertissements qui annonçaient des signaux plus lointains en version lumineuse (1948).
Alors, est-il judicieux de mettre des carrés en sortie du quai maritime ? Oui s'il s'agit d'accéder directement à la sortie de la gare. Peut-être pas, si la gare maritime précède la gare de ville.

Avatar du membre
Castle class
Intarissable !
Messages : 5417
Enregistré le : mar. 09 janv. 2007, 22:58
Club : REV
Localisation : Oise
Âge : 68

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Castle class » jeu. 06 févr. 2020, 02:45

La gare de Cherbourg Maritime constituait le véritable terminus de la ligne. La gare desservant la ville était également terminus d'un court embranchement.
Par le fait, la ligne Paris Cherbourg a été raccourcie de quelques deux kilomètres lors de la fermeture de la gare maritime. :mrgreen:

Donc, la gare maritime, débouchant directement sur la ligne principale, doit bien être équipée de carrés de sortie.

Pour les losanges, il faudrait vérifier mais je suis presque sûr qu'il devait y en avoir, ne serait ce que pour protéger la bif donnant accès à Cherbourg ville.
Lionel

Avatar du membre
Sylvain-oe
Intarissable !
Messages : 3583
Enregistré le : mar. 06 mars 2007, 15:15
Echelle pratiquée : HO époque II
Localisation : MELDOIS
Âge : 61

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Sylvain-oe » jeu. 06 févr. 2020, 09:20

:mdr: :mdr: Ne vous tracassez pas les gars , je ne vais en faire qu'à ma tête :mdr: :mdr:
Mais je vous remercie quand même pour ne pas faire de grosse c... sur le principe même de la signalisation. :coeur1: Car comme déjà dit , en fait et à priori il n'y avait pas de signalisation à cet endroit. Ces 5 voies se ramassaient sur une seule double voie (mais je n'en suis même pas certain car actuellement il n'y a qu'une voie simple).
VINCENT

Tonton Jean
Exubérant
Messages : 2623
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Tonton Jean » jeu. 06 févr. 2020, 09:54

Sur cette photo de Cherbourg en 1963, nous voyons que les deux gares, ville et maritime sont nettement séparées. La bifurcation se faisant au niveau d'une passerelle enjambant les voies. Nous distinguons deux postes d'aiguillages mais les signaux normalement placés à ce niveau ne sont pas visibles. Sur la ligne, nous voyons tout en bas à gauche des signaux lumineux du BAL dans les deux sens.
cherbourg ville.jpg
Sur la vue aérienne de la gare maritime en 1963, deux signaux mécaniques en forme de carré sont sur les voies de sortie de la grande halle, au niveau de blockhaus et peu avant un autre poste. Sont-ce des carrés à damier ou des carrés violets ? Il n'y a pas d'avertissement. Nous remarquons que les voies destinées au trafic marchandises longeant le quai se réunissent en une voie unique qui se raccorde sur la double voie venant de la bifurcation. Là, il devrait y avoir au moins un carré violet. Dans cette zone, les déplacements se faisaient probablement à faible vitesse. La pleine vitesse pouvait être autorisée à partir de la bifurcation dont les signaux ne sont pas apparents ce qui pourrait expliquer l'absence d'avertissement et la présence de carrés violets au niveau de la gare maritime. Mais ceci n'est qu'une hypothèse.
Cherbourg maritime.jpg
D'autres photos aériennes du site ne permettent pas de lever ces ambiguïtés car les signaux ne sont pas visibles. Toutes proviennent du tome 11 d'images de trains.

Il ne reste plus qu'à faire appel aux forumistes pour lever ces interrogations.
Modifié en dernier par Tonton Jean le jeu. 06 févr. 2020, 15:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Castle class
Intarissable !
Messages : 5417
Enregistré le : mar. 09 janv. 2007, 22:58
Club : REV
Localisation : Oise
Âge : 68

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Castle class » jeu. 06 févr. 2020, 12:45

Le carnet de profil de 1957 indique bien une double voie pour accéder à la gare maritime.

Contrairement à d'autres gares maritimes (Dieppe, par exemple), qui n'étaient accessibles que depuis les voies de service de la gare principale, la gare maritime de Cherbourg bénéficiait d'un accès direct aux voies principales. De là à déduire qu'il s'agissait d'une signalisation de pleine voie...

De toute façon, Vincent, comme tu as l'intention d'y mettre ta belle potence qui n'a jamais existé là, je pense que tu est libre de mettre les signaux que tu veux dessus. Du moment que ça reste plausible.
Lionel

Tonton Jean
Exubérant
Messages : 2623
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Tonton Jean » jeu. 06 févr. 2020, 16:40

Le carnet des marches type Ouest de 1951 montre que la ligne s'arrête en gare de Cherbourg ville. Le raccordement maritime n'en fait pas partie ce qui ne veut pas dire que le piquetage ne va pas jusque là.
Cela apporte un élément complémentaire pour la signalisation de ce raccordement qui serait considéré comme une zone de manœuvre et donc doté de carrés violets plutôt qu'à damiers.
cherbourg 3.jpg

Avatar du membre
Castle class
Intarissable !
Messages : 5417
Enregistré le : mar. 09 janv. 2007, 22:58
Club : REV
Localisation : Oise
Âge : 68

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Castle class » ven. 07 févr. 2020, 01:14

J'ai bien l'impression que du temps de la SNCF, la réglementation applicable à ce bout de ligne était à géométrie variable.

Sur mon carnet de profils et schémas datant de 1957, l'accès à la gare maritime n'est plus considérée comme un raccordement.
Cherbourg.jpg
En recherchant sur Wikimanche, on trouve une photo de la dernière gare maritime au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Sur la photo montrant la gare bombardée, on voit clairement que les carrés de sortie sont des damiers ETAT rectangulaires.

Voici le lien

Le signal à gauche de la photo est un carré violet (axe du mat parallèle à la voie) alors que les deux signaux à droite sont des damiers (axe du mat perpendiculaire aux voies).
Lionel

Tonton Jean
Exubérant
Messages : 2623
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Tonton Jean » ven. 07 févr. 2020, 09:13

Voilà une belle découverte. Des carrés rectangulaires ne peuvent être qu'à damiers mais ici sans avertissement. Avant le code Verlant, l'Ouest utilisait le carré jaune qui deviendra violet par la suite. Ce carré était bien carré. Mon hypothèse n'était pas la bonne !
Pour faire le tour de ce problème, il serait intéressant de connaître la signalisation implantée à la bifurcation.
Un carré ouvert donne la voie libre sans autre obligation que de respecter la vitesse autorisée. Une bifurcation est précédée d'un carré et normalement par un avertissement. Sur les 2 km séparant la gare maritime de la bifurcation, il y a largement la distance pour mettre l'un et l'autre.

D'autre part, j'ai ouvert des Chaix des années 1950 et début 1960. Les trains venant de Paris avaient pour terminus Cherbourg sans autre précision. La gare maritime n'est jamais mentionnée. Que se passait-il lors de l'escale d'un paquebot, des trains spéciaux non indiqués par le Chaix étaient-ils mis en service ?

Avatar du membre
Sylvain-oe
Intarissable !
Messages : 3583
Enregistré le : mar. 06 mars 2007, 15:15
Echelle pratiquée : HO époque II
Localisation : MELDOIS
Âge : 61

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Sylvain-oe » ven. 07 févr. 2020, 11:20

J'ai trouvé ce lien avec pas mal de photos de photos US army mais 2 ont retenu mon attention pour illustrer la discussion :

Celle-ci regarde depuis la gare maritime vers l'arrière pays . On voit mieux le tracé des voies
vue aérienne 1944.jpg
Sur celle ci il reste de la signalisation , à moins que ce ne soit fait récemment après le débarquement ?
vue  1944 2 .jpg
Mais pour mon cas , la signalisation est sur la 1er gare maritime :siffle: :siffle:
VINCENT

Tonton Jean
Exubérant
Messages : 2623
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Tonton Jean » ven. 07 févr. 2020, 11:58

Bigre, les choses se compliquent. Pour les 3 signaux sur mâts, il semble bien qu'il y ait un carré violet et deux carrés rectangulaires. Mais que vient faire cette potence portant un signal carré et qui n'apparaît pas sur les autres photos prises avant et après ?

Avatar du membre
Castle class
Intarissable !
Messages : 5417
Enregistré le : mar. 09 janv. 2007, 22:58
Club : REV
Localisation : Oise
Âge : 68

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Castle class » ven. 07 févr. 2020, 13:35

La signalisation sur cette photo me semble cohérente et en accord avec celle de wikimanche dont j'ai mis le lien.

La potence est hors champ de la photographie (sur la droite). Elle s'adressait aux deux voies qui desservaient la halle la plus près du bassin, celle qui a été très fortement endommagée lors des bombardements et qui n'existe plus aujourd'hui.

Quant au carré violet, il s'adresse aux deux voies qui longent à droite la halle et qui sont des voies de garage... Donc, tout va bien.

Pour répondre à Vincent, il ne faut pas oublier que la première gare maritime était un peu en amont de la gare des années 30. Il me semble avoir vu une CPA de la première gare maritime orienté vers l'arrière pays. Je crois me souvenir qu'on y aperçoit un signal mais impossible de me souvenir ce qu'il y a dessus. Peut être que Roland aurait plus d'infos.

Enfin, le bout de ligne entre les gares maritimes et la bif était, si je ne me trompe pas, limité à 30km/h. Dans ces conditions, un avertissement à 900m de la bif suffisait et il n'était donc pas nécessaire de placer quoi que ce soit avec les carrés de sortie, si ce n'est la plaque TIV 30 fixe à la sortie de la gare.
Lionel

Avatar du membre
Sylvain-oe
Intarissable !
Messages : 3583
Enregistré le : mar. 06 mars 2007, 15:15
Echelle pratiquée : HO époque II
Localisation : MELDOIS
Âge : 61

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Sylvain-oe » sam. 15 févr. 2020, 07:38

Même si ce n'est pas du tout conforme, j'avance gentiment
IMGP2582.JPG
IMGP2582.JPG (124.25 Kio) Vu 294 fois
VINCENT

Avatar du membre
Renato
Intarissable !
Messages : 18496
Enregistré le : sam. 01 mars 2008, 16:00
Echelle pratiquée : H0 1958-75
Club : Rigollots®
Localisation : Sous les ogives du Midi

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Renato » sam. 15 févr. 2020, 09:27

Juste pour le plaisir, deux vues, qui montrent clairement... rien ! :clown:

Image

Image
Fichiers joints
Gare Cherbourg maritime années 50-1.jpg
Gare Cherbourg maritime années 50-2.jpg
Gars de gare égaré

Avatar du membre
Sylvain-oe
Intarissable !
Messages : 3583
Enregistré le : mar. 06 mars 2007, 15:15
Echelle pratiquée : HO époque II
Localisation : MELDOIS
Âge : 61

Re: Ouest 1937 : Cherbourg

Message par Sylvain-oe » sam. 15 févr. 2020, 11:42

Déjà merci Renato car ces photos je ne les ai jamais vues. Elle sont très belles et très claires . Sur la 2éme photo j'ai la confirmation nette que c’était bien une double voie qui alimentait la gare. Il me reste le doute "qu'avant" que l'ancienne gare était peut être alimentée via la voie qui longue le quai des bassins . On en voit encore les traces .
VINCENT

Répondre