Dégradation du service, explication ?

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Woessner » jeu. 14 juin 2018, 17:45

Autant que je me souvienne, ces "Grandes tournées" ont été créées en même temps dans différents dépôts pour utiliser au plus près des limites du P4R (règlement du travail des roulants) les mécanos, mais également le matériel. Cela permettait de faire faire deux aller-retour et demi quotidiens aux locomotives ainsi qu'aux rames Corail d'où un gain de productivité important.
Il me semble que c'était un CTRA de Strasbourg, correspondant local des roulements, qui avait monté tout ce schéma

Gilles74
Prolixe
Messages : 1803
Enregistré le : ven. 19 août 2016, 17:06
Echelle pratiquée : HO

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Gilles74 » jeu. 14 juin 2018, 18:47

J'ai connu une tendance en fin de carrière consistant à rapprocher le plus possible les roulements des conducteurs de ceux des engins. Cela permettait d'éviter le plus possible les changements en cours de journées, cause reconnue entre autre de fragilité.
L'inconvénient était que cela permettait de monter de belles journées très productives et bien rythmées, mais en laissant des poussières de trains placées sur des journées complètement décousues et pas très agréables.
C'est l'introduction des cadencements partiels sur les TER qui a permis d'optimiser l'utilisation des moyens. Malheureusement le cadencement "à la française" n'a que très rarement été intégral.
Le cadencement est une belle source de productivité.

Avatar du membre
L'Arpète
Fécond
Messages : 538
Enregistré le : dim. 02 nov. 2014, 17:35

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par L'Arpète » jeu. 14 juin 2018, 21:36

Didierd a écrit :En tout cas, pour TF1 c'est plié ; les petites lignes vont fermer: https://www.lci.fr/societe/aude-quid-de ... 89767.html

Didier.
Tu parles d'une référence journalistique ! :roll:

Avatar du membre
L. Demarcq
Prolixe
Messages : 1798
Enregistré le : ven. 16 déc. 2005, 11:33
Localisation : Clermont de l'Oise
Âge : 46

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par L. Demarcq » ven. 15 juin 2018, 08:53

Woessner a écrit :Autant que je me souvienne, ces "Grandes tournées" ont été créées en même temps dans différents dépôts pour utiliser au plus près des limites du P4R (règlement du travail des roulants) les mécanos, mais également le matériel. Cela permettait de faire faire deux aller-retour et demi quotidiens aux locomotives ainsi qu'aux rames Corail d'où un gain de productivité important.
Il me semble que c'était un CTRA de Strasbourg, correspondant local des roulements, qui avait monté tout ce schéma
Là, c'est quand même des sacrées tournées!

Des journées à plus de 800km en traction classique, c'est peu courant. Sur Paris-St-Lazare, on a les tours de Cherbourg qui sont coquets, avec 750km graphiqués. On a évidement une coupure entre les deux trains de prévue. Je dis bien prévue, parce que dans les faits il arrive qu'elle saute quand elle fait à peine une heure, et que le train aller se prend 20 minutes, ce qui est courant. Après c'est fonction du mécano...

Le tour peut aussi être monté sans coupure dans des cas exceptionnels, et là c'est parfois Rock N'Roll! Je me souviens d'une fois où je m'étais pris un retard important à l'aller. À l'arrivée, la manoeuvre était sensée être faite par le loco, sauf que c'est plus long que si tu la fais toi même et que de toute manière il faut quand même faire l'essai de frein. Bref, j'ai fait la manoeuvre, et à l'issue de l'essai de frein, j'étais déjà en retard pour le retour! Entre temps, j'avais filé un billet à une collègue de l'escale qui était partie me chercher un MacDo. C'était cela ou un retard encore plus important sur le retour. Bilan des courses à l'arrivée à PSL: 8 heures non stop sur la bécane, avec 3 pas sur le quai à Cherbourg pour vérifier l'attelage à Cherbourg et 30 sec pour pisser à Caen. Un vrai bonheur. :mort:

15063
Prolixe
Messages : 1922
Enregistré le : lun. 07 mars 2011, 09:15

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par 15063 » ven. 15 juin 2018, 10:08

La pause de 20 mn due aux salariés après 6 heures de travail ne s'applique pas à la SNCF ?

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Woessner » ven. 15 juin 2018, 13:50

15063 a écrit :La pause de 20 mn due aux salariés après 6 heures de travail ne s'applique pas à la SNCF ?
Ces pauses n'existent pas à la SNCF, mais la continuité du service est imposée aux mécaniciens. Si tu lis le Ferrovissime n° 61 de juin 2013, j'y parle d'une "journée" de travail de 21 h 46 à 9 h 49 non stop, soit plus de 12 heures. D'accord c'était suite à un incident, mais il était hors de question de laisser le train en carafe après les huit heures de boulot. C'est pas chez les "messieurs" dans les bureaux qu'on ferait de telles heures sup', de plus payées juste quelques rondelles :colere:

Avatar du membre
232S003
Exubérant
Messages : 2656
Enregistré le : mer. 08 juil. 2009, 21:32
Localisation : Lyon
Âge : 59

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par 232S003 » ven. 15 juin 2018, 18:22

Rien d'illégal. :ange3:

Extrait du PS 4 de ... 1979. :arrow:

Image

Les équipes de relevage sont également concernées par ces amplitudes de 24H.

Version RH077 de 2008 :arrow:

Image
Fichiers joints
20-21.jpg
RH 0077V - Réglementation du travail.jpg

Avatar du membre
Bernard Bayle
Volubile
Messages : 2289
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : 0, H0
Club : Juvisy-sur-Orge
Âge : 68

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Bernard Bayle » sam. 16 juin 2018, 09:38

Woessner a écrit : C'est pas chez les "messieurs" dans les bureaux qu'on ferait de telles heures sup', de plus payées juste quelques rondelles :colere:
Durant ma carrière, j'ai passé bien plus d'heures dans les bureaux que sur le terrain. Nous avions un chef d'études qui était un adepte du "fini-parti". Crois moi, on en a passé des heures sup. et dans notre cas pas payées du tout, pas même avec des rondelles de carottes. En contrepartie, si nous avions besoin d'une demi-journée pour démarches personnelles, la feuille de congés restait "en attente" dans son tiroir....

De même, lorsque j'ai suivi les essais des suspensions des TGV (TGV 001A et TGV PSE 10). J'ai passé tellement d'heures sup. non payées dans ces rames, au point qu'avec mon collègue des bogies, on y dormait parfois dedans...
Mal assis, mais j'y reste.

Avatar du membre
L. Demarcq
Prolixe
Messages : 1798
Enregistré le : ven. 16 déc. 2005, 11:33
Localisation : Clermont de l'Oise
Âge : 46

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par L. Demarcq » sam. 16 juin 2018, 10:23

Bernard Bayle a écrit :on y dormait parfois dedans...
Je le savais!

Les cheminots dorment au boulot!

Si ça c'est pas une preuve qu'ils sont payés à rien foutre... :noel:

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Woessner » sam. 16 juin 2018, 10:26

Jaloux :siffle: :siffle:

Avatar du membre
Bernard Bayle
Volubile
Messages : 2289
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : 0, H0
Club : Juvisy-sur-Orge
Âge : 68

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Bernard Bayle » sam. 16 juin 2018, 10:46

L. Demarcq a écrit :
Bernard Bayle a écrit :on y dormait parfois dedans...
Je le savais!

Les cheminots dorment au boulot!

Si ça c'est pas une preuve qu'ils sont payés à rien foutre... :noel:
L'art de détourner les choses....., on dirait de la propagande suivant ce bon Joseph G. :colere:
Et puis d'abord, un agent du Matériel ne dort pas, il réfléchit.

On y dormait parfois dedans (sur des matelas pneumatiques personnels), car en tant qu'agents du Matériel, nous n'avions pas droit au confort douillet, dans de beaux draps, des foyers suréquipés à l'usage du personnel roulant :mdr: :mdr: :mdr:
Mal assis, mais j'y reste.

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Woessner » sam. 16 juin 2018, 11:09

Bernard Bayle a écrit :dans de beaux draps, des foyers suréquipés à l'usage du personnel roulant
Pour ceux qui ne connaissant pas ce qu'étaient les foyers des roulants jusqu'à la fin du siècle dernier (et peut-être également plus tard encore), je vous cite l'exemple de Metz-Sablon : des chambres exiguës où il y a juste la place pour un lit de 70 cm de large, une chaise et une planchette rabattable en guise de table. Il y avait le choix pour prendre une chambre d'un côté ou de l'autre du bâtiment : soit le côté voies principales où les trains passaient à cinquante mètres de votre lit, soit le côté gare de triage et atelier avec les autorails et les diesels qui tournaient parfois à plein régime.

Il y avait d'autres foyers qui, dans les années 80, n'avaient certainement pas vu un coup de pinceau sur les murs depuis le Front Popu, avec tous les désagréments qui en résultaient : mauvaises odeurs, animaux indésirables, etc... (Mulhouse-Nord, Saint-Louis Haut-Rhin, ...)

Et il y avait ceux où, avec le registre d'inscription, régnait l'indispensable bombe d’insecticide (Blainville, Chalons-sur-Marne, ...)

Il y aurait de quoi créer un fil rien que sur ces foyers où chacun avait ses problèmes. Mais citer tous les foyers qui ont existé ne serait qu'un cahier de réclamations posthume... :mort:

Avatar du membre
Christophe PC
Intarissable !
Messages : 4180
Enregistré le : sam. 05 juil. 2008, 11:03

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Christophe PC » dim. 17 juin 2018, 22:33

Je lis juste que le patron de GTR (Govia Thameslink) a informé les collaborateurs de l'opérateur de sa démission, à la suite de ratés sur l'introduction de nouveaux horaires qui ont conduit à la multiplication des retards.
Même si la direction de M. Horton était sujette à critiques ces dernières années, la responsabilité dans le chaos des nouveaux horaires est à partager avec Network rail, responsable étatique des infrastructures, qui s'est avéré incapable de valider les horaires proposés dans les temps impartis.

Pour ceux qui ne connaissent pas, GTR est une filiale de Govia.
Govia, c'est Keolis, pour 35%.
Keolis, pour 70%, c'est une grosse entreprise de transports que beaucoup connaissent.

Vous voyez le patron de cette grosse entreprise présenter sa démission pour une banalité comme des retards après l'introduction de nouveaux horaires?

Non?
Alors vous avez un début de réponse à la question titre de ce fil...

Christophe PC

Retraité pépère
Fécond
Messages : 634
Enregistré le : ven. 28 oct. 2016, 17:02
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Christian
Localisation : Pays Basque
Âge : 64

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Retraité pépère » lun. 18 juin 2018, 08:37

Bonjour, je partage le propos de Woessner, et quand on parle de beaux draps c'est oublier qu'en fait nous avions juste un "sac à viande" (expression de mon coin) que nous devions traîner dans la sacoche quand on ne l’oubliait pas dans la cabine!!!!! Quant aux foyers, il y aurait matière à faire un livre entre Coutras, Pau, Lacq, Bordeaux-dépôt, Morcenx, Artix surtout en RHR le dimanche (loin d'être Hiroshima mon amour!!!). Il aura fallu la grève de 86/87 pour que la situation s'améliore mais pour certains foyers, ce fut plus long.

Cdt
un pinailleur, mari infidèle?

Z3700
Causant
Messages : 225
Enregistré le : dim. 05 nov. 2017, 08:25
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Philippe
Club : AFAC
Localisation : Senlis oise
Âge : 68

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Z3700 » lun. 18 juin 2018, 10:56

A titre d'exemple, je me rappelle des travaux lourds effectués sur 6 rames métalliques de banlieue Est dans les années 80, alors que ce matériel n'effectuait plus que 3 AR quotidiens par rame au mieux dont la moitié en W !

Ces 6 rames constituaient la réserve Métrolor.

Sinon j'ai l'impression que l'on s'éloigne du sujet, ce forum est un espace de discution de passionnés de chemin de fer et non un d'anciens cheminots :)

Répondre