Le Quiz de la semaine

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3220
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Patlantic » ven. 16 févr. 2018, 18:24

.



Edit :
Oups ! Je crois que je me suis trompé de fil !

:clown:

.
Fichiers joints
02 R.JPG
Modifié en dernier par Patlantic le sam. 17 févr. 2018, 16:14, modifié 1 fois.
Pat l'antique

Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3847
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Woessner » ven. 16 févr. 2018, 18:37

Effectivement le quiz parlait de la «Thermolokomotive », étudiée par Rudolf Diesel, Adolf Klose et Sulzer Frères, la toute première application du moteur diesel au monde ferroviaire. D’un avis unanime de la part des spécialistes, cette première locomotive diesel est l’exemple parfait d’un engin complètement raté. Mais l’expérience valait la peine d’être tentée, ne serait-ce que pour jeter les bases des études futures.
En 1893, Rudolf Diesel mit au point le moteur qui porta son nom et qui, en quelques années, s’imposa comme la seule solution efficace pour la motorisation des bateaux. Il proposa également l’utilisation de son moteur dans le domaine ferroviaire. Avec l’aide de l’usine Sulzer à Winterthur en Suisse qui lui avait apporté son aide pour la motorisation des bateaux et de l’ingénieur Adolf Klose de Berlin, Rudolf Diesel créa en 1906 la « Société pour Locomotives Thermiques Diesel, Klose & Sulzer, SARL ». La société étudia alors un projet pour des locomotives diesel puissantes pouvant intéresser les compagnies de chemin de fer.
Voulant essayer de nouvelles techniques, la K.P.E.V. (Administration des Chemins de Fer Prussiens) demanda au printemps 1909 la réalisation de la première locomotive diesel. De schéma 2B2, elle devait avoir une puissance de 1000 CV, être apte à la remorque de trains de 200 tonnes à la vitesse de 90 km/h en palier et d’au moins 50 km/h en rampe de 10‰.
La partie motorisation fut réalisée par la société Sulzer, tandis que la partie mécanique revint à l’usine Borsig (n° constructeur 7409) sous le contrôle de l’ingénieur Adolf Klose.
Rudolf Diesel participa intensivement à l’élaboration de cette première réalisation.
La locomotive proposée par les trois ingénieurs différait totalement des concepts traditionnels.

La plus grande difficulté qui se présentait pour cette première locomotive était le démarrage avec une charge remorquée importante, tout en limitant le poids de la machine. Un embrayage sec ne pouvait convenir et les embrayages hydrauliques n’étant pas encore au point, il choisit donc la solution de la « prise directe avec démarrage du train le moteur étant arrêté ». Il est étonnant que la solution de la transmission électrique, comme les locomotives de Heilmann, n’ait pas été essayée malgré ses excellents résultats.
Pour le démarrage du train, le moteur était entraîné à l’air comprimé, emmagasiné grâce à un petit moteur diesel auxiliaire de 250 CV dans une batterie de réservoirs. Au démarrage, une soupape d’admission était doucement ouverte, laissant la pression augmenter progressivement dans les cylindres du moteur de traction, le mettant ainsi en mouvement. La locomotive et son train pouvaient ainsi lentement démarrer.
Lorsque la vitesse de 8-10 km/h était atteinte, c’est-à-dire à environ 30 tours/minute (deux secondes pour un tour !), l’injection de carburant débutait dans le moteur qui s’auto-allumait. Un moteur d’essai construit par Sulzer dans ce seul but fut testé avec une forte charge simulée et promettait le succès recherché.
Le moteur était à deux temps et à quatre cylindres, disposés transversalement en un large V de 90°. Il fournissait une puissance de 1000 CV, ce qui était énorme à l’époque. Les cylindres avaient un alésage de 380 mm et une course des pistons de 550 mm.
L’inversion du sens de marche était réalisée au moyen d’un inverseur calé à l’extrémité du vilebrequin. Une manivelle à la sortie de cet inverseur entrainait les deux essieux moteurs par des bielles. Pas d’embrayage donc.
Un deuxième moteur auxiliaire de 250 CV entrainait les pompes de gas-oil, d’eau de refroidissement et celles de circulation d’huile. Une chaudière pour le chauffage à la vapeur des trains de voyageurs était alimentée par un brûleur à gas-oil.



La locomotive avait une longueur de 16,6 m, l’empattement rigide était de 3600 mm et celui des bogies de 2200 mm. Les essieux extrêmes avaient un débattement latéral de ±16 mm. La masse en ordre de marche était de 95 t, la vitesse maximale de 100 km/h, l’effort de traction théorique devait atteindre 883 kW. Elle était équipée du frein Westinghouse pour locomotives.
La superstructure de la locomotive était réalisée en tôle. Etrangement les cabines de conduite n’étaient pas séparées du compartiment moteur.
La locomotive sortit de l’usine Sulzer le 11 septembre 1912 pour faire ses premiers essais. Ils se déroulèrent entre Winterthur et Romanshorn jusqu’en mars 1913. Les premiers essais montrèrent que la locomotive avait de gros problèmes lors des démarrages du fait que de l’air froid était injecté dans les cylindres et les refroidissait fortement, les premières rotations provoquant des ratés d’allumage, de fortes explosions et d’épais nuages de fumée noire. Après quelques mises au point indispensables, ils donnèrent des résultats intéressants.
Le 31 mars 1913, la locomotive rejoignit Berlin par ses propres moyens en un périple de quatre jours. Elle passa par Bâle, Mulhouse, Colmar, Strasbourg, Lauterbourg, Ludwigshafen, Worms, Hanau, Eichelberg et Nordhausen en Saxe. Entre Bâle et Strasbourg, tout comme entre Ludwigshafen et Worms elle achemina un train de marchandises du Régime Accéléré où elle assura la traction en atteignant la vitesse de 70 km/h. Donc moins que les 90 km/h du cahier des charges.
Les essais de réception démarrèrent à l’été 1913 au départ de Grünewald, près de Berlin, avec une voiture de mesures. Mais dès la première marche ils durent être interrompus pour six mois, suite à la rupture d’un essieu et aux dégâts connexes qui en résultèrent.
Après la réparation, il apparut que la réserve d’air de démarrage n’était pas suffisante en service voyageurs omnibus et qu’il fallait donc rester à l’arrêt jusqu’à ce que le moteur auxiliaire rétablisse la pression. On remarqua également rapidement que l’air utilisé pour le démarrage refroidissait les cylindres et réduisait ainsi notablement la puissance du moteur. Il y eut également des chocs thermiques provoqués par l’admission d’air froid avec pour conséquence des fissures de cylindres.
Tous ces défauts conduisirent à arrêter les essais dès la déclaration de la guerre à l’été 1914. La Thermolokomotive ne semble pas avoir été reprise à l’effectif de la K.P.E.V., ni mise en service commercial. Elle était garée en 1920 chez un ferrailleur de Berlin-Tegel. Elle resta un exemplaire unique et n’eut pas d’autre descendance.

Image
Fichiers joints
quiz 5-2.jpg

Franco
Intarissable !
Messages : 4087
Enregistré le : lun. 25 sept. 2006, 14:13
Localisation : Turin-Italie
Âge : 62

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Franco » ven. 16 févr. 2018, 20:15

fa57 a écrit :Les flèches indiquent que le signal s'adresse aux 3 ou 4 voies à coté et pas seulement à l'unique voie à coté du signal.
Merci, mais donc, si j'ai bien compris, il donne la voie libre/arretée sur 3 ou 4 voies d'un seul coup? :shock:

Avatar du membre
Christophe PC
Intarissable !
Messages : 4386
Enregistré le : sam. 05 juil. 2008, 11:03

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Christophe PC » ven. 16 févr. 2018, 21:06

Patlantic a écrit :.


Maintenant, un quiz facile, pour le plaisir de montrer cette jolie Pacific :

Image
Image : The Engineer, date connue mais secrète ! :ange:

3 bonnes réponses nécessaires (MP) :
- Pour quel pays a-t-elle été construite ?
- Désignation de la série ?
- Année de construction de la première loco de la série ?
C'est presque aussi vicieux que pour les 231E!!!!
Parce cette série de locos a tellement tapé dans l'oeil d'une administration ferroviaire voisine (à un belt près) qu'elle en fit construire un deuxième lot bien plus tard et chez elle, en avançant d'une lettre dans la "numérotation" par rapport à celle du pays d'origine.
Il y aurait donc deux dates, deux constructeurs, deux réseaux, deux "litera"!

Pour la joliesse, elle doit beaucoup à une certaine "C" de beaucoup plus près de la France.

Christophe PC

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3220
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Patlantic » ven. 16 févr. 2018, 21:36

.

À Christophe PC
Cette forme typique du toit est apparue d'abord sur la S 2/6 bavaroise en 1906, donc avant la Pacific "C" du Württemberg.


:D
Modifié en dernier par Patlantic le sam. 17 févr. 2018, 16:39, modifié 3 fois.
Pat l'antique

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10542
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 52

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Didi79 » ven. 16 févr. 2018, 23:07

Franco a écrit : ... donc, si j'ai bien compris, il donne la voie libre/arretée sur 3 ou 4 voies d'un seul coup ?
C'est exact :wink:
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10542
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 52

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Didi79 » ven. 16 févr. 2018, 23:15

Sauf que, s'il y a plusieurs trains prêts au départ, 1 seul partira s'il a les indications le concernant...

Un exemple, SLD + TLC concernant un train prêt au départ depuis la voie 7 :

Image
Fichiers joints
Cv+SLD+TLC.jpg
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Pat 91
Fécond
Messages : 608
Enregistré le : mer. 08 nov. 2017, 14:24
Echelle pratiquée : HO, HOe
Prénom : Patrick
Club : Aucun
Âge : 65

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Pat 91 » sam. 17 févr. 2018, 01:44

Didi79 a écrit :
Franco a écrit : ... donc, si j'ai bien compris, il donne la voie libre/arretée sur 3 ou 4 voies d'un seul coup ?
C'est exact :wink:
Il donne l'arrêt sur toutes les voies, mais ne peut donner la voie libre à lui tout seul.
Didi79 a écrit :Sauf que, s'il y a plusieurs trains prêts au départ, 1 seul partira s'il a les indications le concernant...

Un exemple, SLD + TLC concernant un train prêt au départ depuis la voie 7 :
Sur ce bel exemple, on constate qu'il n'y a qu'une seule flèche, parce que le mât qui supporte le SLD et le TLC est implanté au droit de la TJD, donc "au bout de l'entonnoir" formé par le faisceau, il n'y a plus qu'une voie à ce niveau. Les "flèches multiples" sont donc pour un signal de groupe implanté plus en amont de côté, et qui n'était pas "assisté" par SLD et TLC. Il fallait donc qu'un agent sédentaire vienne donner l'autorisation de départ au pied de la loco, por lever toute ambiguïté. Il y a des photos bien connues qui me montrent.
Ici, le panneau lumineux est bien sûr un Carré (Nf) (je ne lis pas ce qui est dessous :oops:) qui peut présenter :
le Carré, quelle que soit la direction.
- lorsque les aiguilles sont "à gauche", en position d'ouverture très probablement un feu blanc clignotant en direction du sas de maneuvre
- lorsque les aiguilles sont "à droite", comme ci-dessus, en position d'ouverture vers voie principale, une indication de cantonnement : S, A ou VL, ici VL, pour un départ en ligne.
Ceci pour ce qui est nécessaire "en aval" du faisceau.
Pour le nécessaire "en amont", il y a lieu d'observer le TLC (Tableau Lumineux de Correspondance), qui "adresse" ce groupe de signaux à la voie concernée, et le SLD (Signal Lumineux de Départ) qui remplace la célébrissime palette blanche à bande verte du "sous-chef" sur les quais. Autorisation à distance.
(Le lieu n'est pas précisé, mais je suis sûr que la flèche n'est même pas émaillée ... :mdr:

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10542
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 52

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Didi79 » sam. 17 févr. 2018, 07:49

Je donne un indice, puisque c'est un fil quizz ... :mrgreen:

Ce jour là, je faisais un BZV -> ALR :wink:
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Avatar du membre
Labans
Intarissable !
Messages : 9287
Enregistré le : jeu. 08 déc. 2005, 18:42
Echelle pratiquée : HO-HOm
Prénom : J-Louis
Club : RMC
Site Internet : http://www.trainminiature.free.fr/
Localisation : CASTRES - TARN
Âge : 69

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Labans » sam. 17 févr. 2018, 09:26

Pour moi, en plus du quiz originel s'ajoute BZV & ALR (aller retour ?) :roll:
Mais très intéressé, je suis les 2 simultanés sans trop me perdre :siffle: :ange:
MISE à JOUR site RMC 11/02/20

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10542
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 52

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Didi79 » sam. 17 févr. 2018, 09:55

C'est dans l'Est, un coin cher à Fa57 :wink:

Par contre, pas souvenir d'avoir vu des triples ou quadruples flèches ...
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Pat 91
Fécond
Messages : 608
Enregistré le : mer. 08 nov. 2017, 14:24
Echelle pratiquée : HO, HOe
Prénom : Patrick
Club : Aucun
Âge : 65

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Pat 91 » sam. 17 févr. 2018, 10:06

Didi79 a écrit :Je donne un indice, puisque c'est un fil quizz ... :mrgreen:

Ce jour là, je faisais un BZV -> ALR :wink:
Labans a écrit :Pour moi, en plus du quiz originel s'ajoute BZV & ALR (aller retour ?) :roll:
Mais très intéressé, je suis les 2 simultanés sans trop me perdre :siffle: :ange:
BZV et ALR sont des codes "Exploitation" désignant origine et destination du train. Ils servent entre autres à la Régulation, car associés à la mesure de l'écart horaire entre théorie et réalité (pour faire court).
Je n'ai plus les notices "qui vont bien" pour décoder.

Pat 91
Fécond
Messages : 608
Enregistré le : mer. 08 nov. 2017, 14:24
Echelle pratiquée : HO, HOe
Prénom : Patrick
Club : Aucun
Âge : 65

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Pat 91 » sam. 17 févr. 2018, 10:21

Didi79 a écrit :C'est dans l'Est, un coin cher à Fa57 :wink:

Par contre, pas souvenir d'avoir vu des triples ou quadruples flèches ...
Un jeton sur Blainville-Audun-le-Roman, grâce à l'indice de Didier.

--> les flèches tri ou quad ont dû disparaître du terrain, maintenant, pour en voir, il faut demander audience à ...Jupiter :mdr2: :mdr2:
(le Dieu du Ouibus ...) :arrow:

Penny
Volubile
Messages : 2056
Enregistré le : ven. 18 mai 2007, 15:13

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Penny » sam. 17 févr. 2018, 10:36

Je dirais plutôt :
Bouzonville > Audun le Roman...

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10542
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 52

Re: Le Quiz de la semaine

Message par Didi79 » sam. 17 févr. 2018, 10:43

Bingo :!:
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Répondre