Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[EPM] Rame RTG Turbotrain

Modérateur: MOD

[EPM] Rame RTG Turbotrain

Publié: Ven 06 Jan 2012, 18:34 
Bonjour tout le monde,

Les motrices et les rames RTG d'EPM sont en réservation sur certains sites de VPC.

J'ouvre ce sujet afin que l'on discute spécifiquement de la bête, réelle et miniature.

Image

En cherchant un peu, il me semble que le RTG n'ait connu en France que 2 dépots :
Vénissieux et Caen.
Mais je suis un profane, alors je vous demande...

De plus EPM propose deux livrées une gris métal et l'autre Gris béton.
Savez-vous vers quelle année ils sont passés d'une livrée à l'autre ?

Merci :D
Arnaud
Avatar de l’utilisateur
Golgoth 13
Papotier
 
Messages: 172
Inscrit le: Lun 14 Fév 2011, 19:26
Localisation: Marseille
Âge: 43
Echelle pratiquée: H0 III/IV

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 18:43 
Plus que les dépôts, ce sont les lignes parcourues qui sont intéressantes car elles couvrent au moins 4 des 5 régions SNCF : Est (Strasbourg - Lyon), Nord (Paris - Boulognes / Etaple), l'Ouest (Paris - Cherbourg / Deauville), Sud-Ouest à priori non, Sud-Est (Lyon - Strasbourg ...)
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14638
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 18:53 
Sud Ouest non, tu dis?

Et les Bordeaux - Lyon via Limoges, tu en fait quoi?
Alexandre B, ex Alexdetoulouse
Avatar de l’utilisateur
Alexandre B.
J'étais Alexdetoulouse
 
Messages: 2905
Inscrit le: Ven 14 Nov 2008, 01:15
Localisation: Poitiers/Bordeaux
Âge: 37
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Alexandre
Club: Ferrovienne (86)

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 18:57 
T'as raison, Alex. Revendiquons haut et fort notre droit à avoir des RTG, nous zôssi ! :clown:

A partir de l'été 1974, les RTG furent mis en service sur la transversale Lyon - Bordeaux, via Montluçon et Limoges.
Et Bordeaux - Toulouse à partir du 15 décembre (4701-4710), puis doublement 4702 et 4705 l'été 1975 suivant.
:D
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14222
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:03 
Il y a souvent plus de connaissances dans plusieurs cerveaux que dans un seul...

Donc toutes régions !!
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14638
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:16 
Pour ma part j'ai souvent pris le Lyon Bordeaux, pour faire Clermont/Lyon.

J'attends celui du dépôt de Vénissieux avec impatience !
Avatar de l’utilisateur
Titi69
Communicatif
 
Messages: 964
Inscrit le: Mar 10 Nov 2009, 21:41
Localisation: Rillieux la Pape (69)
Âge: 45
Echelle pratiquée: HO - Epoque IV à VI

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:18 
Moi je les ai connu à Nevers dans les années 90. Elle faisaient des Nevers Dijon.

Je me souviens qu'elles stationnaient sur le quai 2 en attendant la correspondance avec le Clermont Paris.
J'ai aussi fait le trajet bordeaux gannat dans le début des années 2000.

Sinon est ce qu'une version loksound de prévu?
Regiolis addict :)
Avatar de l’utilisateur
Bob l'éponge N iste
Héros des biquets obscurs
 
Messages: 5928
Inscrit le: Dim 20 Mai 2007, 21:06
Localisation: clermont ferrand
Âge: 29
Echelle pratiquée: HO et N
Prénom: Jeremy
Club: ordre Jedi

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:19 
alexdetoulouse a écrit:Sud Ouest non, tu dis?

Et les Bordeaux - Lyon via Limoges, tu en fait quoi?


C'est d'ailleurs sur cette relation que les RTG ont été les plus employés et celle sur laquelle ils sont morts.

Ils étaient très apprécié dans les rampes et les nombreux rebroussements du parcours.
Frédéric âne chasseur de wagon
Avatar de l’utilisateur
POUPELAIN
Expansif
 
Messages: 2456
Inscrit le: Jeu 30 Nov 2006, 20:13
Localisation: Charente-Inférieure
Âge: 54
Echelle pratiquée: H0 Ep 3,5/4/4,5

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:41 
En commencant par ceci (source wikipédia) :
L'usage d'une turbine à gaz en lieu et place d'un moteur diesel avait pour avantage premier un allègement considérable des motrices, qui ne dépassaient pas 17t par essieu, pour une forte puissance. Ainsi, les vitesses limites permises étaient celles des automotrices, soient 10 à 15 km/h de plus que les trains tractés. Sur les itinéraires sinueux, avec des vitesses limites de l'ordre de 80 km/h, cela faisait une différence de plus d'une heure sur le parcours. Leur introduction a permis de démocratiser les grandes transversales, en assurant, pour l'exemple de Lyon-Strasbourg, cinq aller-retour quotidiens dans les deux classes en remplacement d'un aller-retour en RGP 1re classe plus un ou deux aller-retour de train express 1re/2e classe beaucoup plus lent. Rançon de leur succès, elles furent remplacées par des trains tractés sur la plupart de leurs terres. D'autre part, leur consommation importante de carburant (400g par kWh fourni, à comparer avec les 217g des CC 72000) les a condamnés à une vie abrégée.

Trains à turbine en France[modifier]

En France, la technique est proposée par Guy Sénac1(ingénieur en chef honoraire du département construction du matériel roulant) pour améliorer la vitesse des trains. Les turbotrains de différentes générations d'abord ETG ensuite RTG ont été mis au point par la SNCF qui les a exploités commercialement pendant deux décennies sur des lignes non électrifiées du réseau ferroviaire. Ils ont également servi à mettre au point les solutions techniques du TGV.
Le turbotrain expérimental TGS (turbine à gaz d'hélicoptère Super Frelon)2. Ses essais ont commencé le 25 avril 1967. Cet engin fut à l'origine de la technique des turbotrains à la SNCF. Il atteint la vitesse record de 252 km/h le 15 octobre 1971.
Turbotrains de première génération : peu sûre encore de la fiabilité des turbomoteurs, la SNCF préfère commander des rames mixtes, disposant à une extrémité une motrice diesel similaire aux Eléments automoteurs doubles (EAD). Les ETG (élément à turbine à gaz) composés de quatre véhicules offrent au total 188 places, avec une motrice diesel et une motrice à turbine par rame. Les rames type ETG sont mises en service en mars 1971, sur la ligne Paris-Caen-Cherbourg, puis après l'arrivée des RTG (plus puissant), les ETG sont envoyés sur les lignes Lyon-Grenoble, Valence - Grenoble - Chambéry - Genève (dès le 28/09/1975) et Lyon - Chambéry - Annecy (dès décembre 1975).
Turbotrains de deuxième génération : les RTG (rame à turbine à gaz) à transmission hydraulique, rames de cinq véhicules, offrant au total 280 places, motorisées par deux turbines à gaz de 820 kW, vitesse maximum : 160 km/h. Les rames type RTG sont mises en service en 1973, sur la ligne Strasbourg-Lyon, la ligne Lyon-Nantes, puis la ligne Lyon-Bordeaux. Elles y remplacent en particulier les RGP (rames à grand parcours) surnommées « RGP Lézard vert » à l'époque de leur livrée vert et crème. Les turbotrains RTG ont également circulé sur la ligne Lyon - Grenoble où ils ont épaulés les ETG.
Le turbotrain expérimental TGV 001 testé sur la ligne la plaine d'Alsace et le 08/01/1974 en rampe de 25 pour mille sur la ligne des Alpes entre Grenoble et Monestier-de-Clermont. Il s'agit d'une rame automotrice articulée qui préfigura les TGV. Elle comprenait trois caisses reposant sur des bogies intermédiaires et deux motrices d'extrémités munies de turbines à gaz. Commandée en 1969, cette rame fut construite par Alstom, Brissonneau et Lotz et équipée de turbines Turboméca Turmo IV à transmission électrique. Ses essais débutèrent le 4 avril 1972. Cette rame permit de tester les circulations ferroviaires à grande vitesse, au-dessus de 250 km/h (elle fit plus de 2200 marches au-dessus de 250 km/h, dont une marche record à 318 km/h sur la ligne des Landes entre Lamothe et Morcenx le 8 décembre 1972) et les diverses solutions techniques (freinage, bogies, aérodynamisme notamment) qui seront adoptées sur les TGV, à l'exception de la motorisation à turbine, laquelle sera abandonnée suite au choc pétrolier de 1973 (à puissance réduite la courbe de Cs est d'allure hyperbolique).

En France, les RTG ont été les outils d'un développement de trafic considérable tel que, à l'exception de la ligne Lyon-Nantes (non électrifiée côté Lyon) et de la ligne Lyon-Bordeaux, à itinéraires multiples (itinéraire nord du Massif central via Montluçon, Guéret et Limoges, ou itinéraire sud du Massif central via Clermont-Ferrand, toutes les relations ont par la suite été électrifiées ou transférées sur des relations TGV (Paris-Calais ou Lyon-Nantes via Massy).

Lignes françaises parcourues[modifier]
ETG : voir détail des circulations sur "élément à turbine à gaz"
RTG : voir détail des circulations sur "rame à turbine à gaz"

Trains à turbines dans le monde[modifier]

La France n'est pas le seul pays ayant développé des locomotives à turbine à gaz. Les premières ont été employées dans les années 1940 en Suisse et leur âge d'or se situe durant les années 1960, juste avant les chocs pétroliers des années 1970.
Le Train Turbo produit par la compagnie United Aircraft Corporation fut un train à grande vitesse construit durant les années 1960 pour utilisation en Amérique du Nord. Il fut mis en service en 1968 et servit au Canada jusqu'en 1982 alors qu'aux États-Unis on le retira de la circulation en 1976 mais resta dans l'inventaire d'Amtrak jusqu'en 1980.
Au début des années 2000 un train expérimental, nommé JetTrain, est proposé par Bombardier Transport pour développer les trains à grande vitesse en Amérique du Nord. Il emploie une locomotive utilisant une turbine PW150 de Pratt & Whitney Canada qui est plus efficace qu'un diesel équivalent.
Des Rames à turbine à gaz identiques ou dérivées du RTG français ont été vendues à l'Égypte, l'Iran, et aux Etats-Unis.
Avatar de l’utilisateur
BR215
Intarissable !
 
Messages: 9555
Inscrit le: Jeu 18 Mars 2010, 19:24
Âge: 46
Prénom: Christian

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:50 
Golgoth 13 a écrit:De plus EPM propose deux livrées une gris métal et l'autre Gris béton.
Savez-vous vers quelle année ils sont passés d'une livrée à l'autre ?

Voilà la question qui tue ! :mort: :mrgreen:
Comme pour les nez cassé, le gris métallisé fut remplacé par le gris mat béton, en... :?: :!: :?:
:clown:
Ces rames sont sorties entre 1973 (sauf les 2 préséries dès décembre 72) et 1976. La repeinture générale de la rame se faisait à l'occasion d'une révision générale et/ou rénovation et/ou en cas de pressions de nécessité.
Au vu des photos, et sous toutes réserves, les premières rames "béton" apparaissent fréquemment dès le début des années 80 (1982...). Les prises de nez apparaissent milieu années 80 (je n'en connais pas sur des rames inox).
Pas de date précise, ni unique.
A titre d'exemple, les premières rames entrèrent en révision en 1978 (les 2012 & 2014), la majorité des rames furent rénovée entre 1981 et 1984. Mais la T2082 ne le fut... qu'en 1988 !
Ajoute la couleur du toit, le nombre de baies de la voiture bar, et autres menues joyeusetés ; et là aussi : on a de quoi faire pendant des jours et des jours !
:noel:
Sinon, il y a l'excellent fil sur le détaillage du Turbotrain Jouef qui a déjà bien déblayé le terrain, et qui contient plein d'infos intéressantes.
Amicalement.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14222
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 19:59 
Une éventuelle déclinaison chez EPM :
ImageJouef réf: 8998
photo : phillipe Galaud

En version pendulaire : Axis
Image
photo : mes gres.free.fr

Version Iranienne :
Image

et Amtrak (Chicago/Milwaukee) :
Image
photo : forum.auran.com
Avatar de l’utilisateur
BR215
Intarissable !
 
Messages: 9555
Inscrit le: Jeu 18 Mars 2010, 19:24
Âge: 46
Prénom: Christian

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 20:09 
N'oubliez pas celles de "La Moutarde", Clermont Fd -Dijon -Besançon ,puis les A/R Dijon Nevers...sur la fin . Il y a aussi 2 motriçes dont la peinture extérieure des cabines fut aussi refaite à Vénissieux...En voiçi une :
Image
Image
en l'occurençe celle de mon "bureau" du jour à Dijon pour Clermont...
Souvenirs sympa que ces betes là ,parfois boites à miséres...A combien EPM/LSM vont-ils sortir ces rames ? ça va "labourer creux" sans doute...
Avatar de l’utilisateur
Rosedog
Intarissable !
 
Messages: 10001
Inscrit le: Mer 16 Août 2006, 10:49
Localisation: Nevers
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO 58-85's
Prénom: Jean Mi

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 20:13 
J'en ai parlé ^^
Regiolis addict :)
Avatar de l’utilisateur
Bob l'éponge N iste
Héros des biquets obscurs
 
Messages: 5928
Inscrit le: Dim 20 Mai 2007, 21:06
Localisation: clermont ferrand
Âge: 29
Echelle pratiquée: HO et N
Prénom: Jeremy
Club: ordre Jedi

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 20:18 
Pour les lignes parcourues, on peut aussi ajouter Paris-Soissons-Laon à la fin des années 80.
Avatar de l’utilisateur
Kiki51100
Loquace
 
Messages: 1280
Inscrit le: Mer 12 Nov 2008, 14:44
Localisation: Verneuil 51
Âge: 48
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Christian

Re: RTG EPM

Publié: Ven 06 Jan 2012, 20:19 
Quel que soit la version ou la déco, je ne suis pas client de ces choses !!
De mémoire, je n'ai fait qu'un parcours Lisieux - Paris en RTG. Pas d'autre souvenir que celui d'un train de fin de WE surchargé ...
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14638
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Suivant

Retour vers Les nouveautés des fabricants industriels

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Anglo Franco Belge, Biloute, Chambaix, Nicolas Novel-Catin et 38 invité(s)