Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

locomotive G. Sigl

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: locomotive G. Sigl

Publié: Sam 19 Mai 2018, 09:37 
Jielcé76 a écrit:Je rejoins VincentLB sur son questionnement car, si nous avons à peu près trouvé le rôle du dispositif et son fonctionnement, sa raison d' être et sa présence sur des machines essentiellement Est européennes restent encore à expliquer.


Parmi les hypothèses possibles: Faire réchauffer le goulasch , plat typique du frichti de l'équipe de conduite en ces territoires austro-hongrois.
Ou servir de plat à barbe en ces temps où tous les ressortissants mâles de l'empire rivalisaient pour avoir les bacchantes ou les favoris de François Joseph.

On trouve d'ailleurs au moins une anecdote avec François Joseph et l'entonnoir de chaudière/vase de remplissage!

Le premier train lui faisant visiter la ligne toute nouvelle du Semmering était parti de Gloggnitz, où l'on avait aménagé un auvent de bois pour que l'empereur puisse monter dans son wagon impérial sans être incommodé par d'éventuelles intempéries.
Mais François Joseph, encore jeune et - n'ayant guère joué au train électrique dans son enfance - novice en matière de trains, demanda très vite de s'asseoir dans le wagon de queue du train, à ciel ouvert et bien plus propice à découvrir les beautés du paysage que lui montrait Ghega, l'architecte de la ligne.
Les arrêts se multipliant pour admirer le paysage ou saluer les populations riveraines, on accumula progressivement un sérieux retard, au point qu'on décida de garder en tête la C2/032T Engerth Emmerberg toute neuve, ayant hissé le train en haut du Semmering,

Image

au lieu de la remplacer par la 2B/120 Delius prévue pour le retour à Gloggnitz.

Las! La cheminée de l 'Emmerberg, désormais en tête, s'avéra plus haute que les poutres de l'auvent installé pour protéger le départ impérial, et fut proprement décapitée à l'entrée en gare. En tombant elle endommagea le "plat à barbe" et arracha son robinet, et un épais mélange de fumée et de vapeur envahit la halle provisoire.

François Joseph, toujours assis dans le wagon de queue et donc à bonne distance de l'incident, eut l'élégance de ne rien remarquer.
Il revint même quelques jours plus tard avec Sissi!

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3641
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: locomotive G. Sigl

Publié: Sam 19 Mai 2018, 10:19 
Autre image d'une machine à " entonnoir ", une Engerth de 1858 mais différant de la photographie précédente par la transmission du mouvement aux essieux du tender non pas par bielles mais par engrenage.


Image
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 4443
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 17:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 77
Echelle pratiquée: HO

Re: locomotive G. Sigl

Publié: Sam 19 Mai 2018, 11:23 
.

Avant de trouver une explication détaillée justifiant l'Entonnoir de remplissage, comme l'appelle le Rapport d'Expo Milan 1906 du cnum à propos de l'Atlantic hongroise In,…


…juste un petit HS pour DG :

Non, l'Engerth montrée par Christophe PC est à transmission par engrenage entre le 3 ème essieu de la partie loco et le premier essieu du tender (on voit quelques dents d'engrenage sur la photo, dans le bas). Les deux essieux du tender sont accouplés par bielles extérieures.

L'Engerth de ta photo n'a que trois essieux moteurs. Les engrenages se cassant trop souvent, la transmission au tender a été supprimée, les machines ne devenant rien d'autre que des 032 T articulées (comme celles du Midi), avant que quelques autres autrichiennes reçoivent une transmission complexe à bielles entre loco et tender (Steyrdorf) permettant les mouvements relatifs de la loco et de la partie tender. Le développement des 040 à tender séparé à partir de 1855 (Wien Raab de Haswell) a rendu les complexes Engerth moins intéressantes.
Dernière édition par Patlantic le Dim 20 Mai 2018, 12:00, édité 1 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2824
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Re: locomotive G. Sigl

Publié: Sam 19 Mai 2018, 16:33 
Patlantic a écrit:.

Non, l'Engerth montrée par Christophe PC est à transmission par engrenage entre le 3 ème essieu de la partie loco et le premier essieu du tender (on voit quelques dents d'engrenage sur la photo, dans le bas).


Je n'avais trouvé de l'Emmerberg qu'une mauvaise image de médaille, frappée pour les 150 ans du Semmering...

Vu l'incident impérial de Gloggnitz, la direction du réseau avait peut-être préféré ne pas trop la montrer en photo par la suite.

Mais il existe des vues* de la première série de machines développées par Engerth pour le Semmering à partir de sa synthèse des résultats du fameux "concours", série dont Emmerberg faisait partie. Un spécialiste y distinguera peut-être le modèle précis d'articulation loco/tender.

Image

Ces machines avaient été livrées par Cockerill à Seraing.

Profitons-en pour présenter le baron Wilhelm von Engerth.

Image

Christophe PC


* Où ne figure pas l'entonnoir de remplissage!
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3641
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: locomotive G. Sigl

Publié: Dim 20 Mai 2018, 07:22 
.

Pour ne pas polluer ce fil, sur l'Engerth à engrenage continuer ici : viewtopic.php?f=5&t=86615

:D
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2824
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Précédent

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 30 invité(s)