Dégradation du service, explication ?

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Stadiste
Papotier
Messages : 174
Enregistré le : lun. 25 févr. 2013, 21:34
Site Internet : http://www.ajecta.fr

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Stadiste » mar. 12 juin 2018, 13:36

Un certain FL, effectivement un immense ingénieur, et quelqu'un de fabuleux !

Avatar du membre
Bernard Bayle
Expansif
Messages : 2317
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : 0, H0
Club : Juvisy-sur-Orge
Âge : 68

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Bernard Bayle » mar. 12 juin 2018, 14:11

A l'époque, nous mettions l'accent circonflexe sur le L car il tient à ce que celui-ci soit sur le ô de son patronyme (ce que le clavier refuse de faire).

Bon, on s'éloigne du sujet, mais ce ne sont pas que les X-Ponts (ni X-autre, ou centralien ou autre école) qui ont plombé la SNCF, en tout cas, surement pas lui.

Ce qui me tracasse, c'est que ceux qui ont fait que la SNCF en est arrivée là, n'imagineront jamais que c'est grâce à eux.... Alors, pour se peindre les lunettes, ils réforment.
Fichiers joints
img020.jpg
Modifié en dernier par Bernard Bayle le mar. 12 juin 2018, 16:45, modifié 1 fois.
Mal assis, mais j'y reste.

B3Su
Éloquent
Messages : 370
Enregistré le : dim. 15 juin 2008, 14:36
Localisation : VAIRES SUR MARNE

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par B3Su » mar. 12 juin 2018, 15:01

Bonjour

Peu avant mon départ en retraite le turn over était devenu si important, qu'un responsable changeait de poste avant d'avoir mis totalement en oeuvre les réformes qu'il voulait faire. Alors inutile de dire qu'il était déja loin lorsque on voyait les résultats bien souvent catastrophiques. Quant aux " X et centraliens " je serais moins affirmatif car il y en a au moins deux qui ont bien sabordé le service mis en place par un autre "X" Marc Pieffort.

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6140
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Fa 85 » mar. 12 juin 2018, 20:52

fa57 a écrit : Le Fret par ses lourdes et longues rames, en circulant sur les voies, fait du cylindrage de rail. En gros ça maintient les rails sans rouille et par cette action les circuits de voie sont maintenus en bon état de fonctionnement. Ce fonctionnement est aussi nécessaire au service voyageur vu que lui aussi utilise ces circuits de voie.
Cet état de fait est totalement transparent désormais aux divers utilisateurs du reseau, qui versent une redevance globale comprenant des droits de reservation de capacités, de traitements de ceux ci et de circulation effective sur le reseau, éléments modulés essentielement en fonction des caracteristiques des circulations, et des itinéraires choisis....il a existé diverses formes d'imputations, et les actuels décideurs du financement du reseau reconnaissent la complexité d'avoir un mode de calcul le plus "juste", celui ci a déjà notablement varié depuis l'origine de RFF et de l'arrivée de la concurrence....

Fabrice

Avatar du membre
fa57
Zorro est à rivets
Messages : 17342
Enregistré le : sam. 20 août 2005, 15:52
Localisation : ACAL

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par fa57 » mar. 12 juin 2018, 21:10

attention le cylindrage c'est l'action de choisir un itinéraire en gare qui n'est pas celui (le plus court ou le plus rapide) le plus évident dans le seul but de maintenir des appareils de voie dans un bon état d'utilisation. A une fréquence donnée, l'aiguilleur choisi de dévier une circulation, de préférence avec un bon nombre de wagons, par le faisceau.
Il ne s'agit pas ici d'une redevance à payer mais d'un service rendu.
j'ignore si ça se pratique encore, mais j'ai vu faire.
J'étais aux WC :mdr:

Yves02
Prolixe
Messages : 1878
Enregistré le : mar. 05 déc. 2017, 19:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Yves
Localisation : TERGNIER (02)
Âge : 55

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Yves02 » mar. 12 juin 2018, 21:22

fa57 a écrit :attention le cylindrage c'est l'action de choisir un itinéraire en gare qui n'est pas celui (le plus court ou le plus rapide) le plus évident dans le seul but de maintenir des appareils de voie dans un bon état d'utilisation. A une fréquence donnée, l'aiguilleur choisi de dévier une circulation, de préférence avec un bon nombre de wagons, par le faisceau.
Il ne s'agit pas ici d'une redevance à payer mais d'un service rendu.
j'ignore si ça se pratique encore, mais j'ai vu faire.
Bonsoir,
Je pense que ça existe encore, en particulier pour les itinéraires rarement empruntés, comme par exemple les jonctions d'Installations Permanentes de Contre-Cens (IPCS), sur lesquelles on installait des cordons inox, lorsqu'elles étaient situées en pleine ligne.
Bien à vous
Yves

Avatar du membre
232S003
Exubérant
Messages : 2664
Enregistré le : mer. 08 juil. 2009, 21:32
Localisation : Lyon
Âge : 59

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par 232S003 » mer. 13 juin 2018, 00:20

Près de 1250 filiales chez "Hassancief" à ce jour, chapeau bas :!: :!: :!:

Trop de carriéristes ont gangrené notre belle entreprise SNCF, dont certains partis par la suite à la concurrence, à l'exemple d'un "jeune cadre dynamique" de passage, sinistre incompétent au PC Traction de Lyon début des années "2000" et que je viens de retrouver récemment ... patron d'Akiem, après être passé chez VFLI.

Ce triste sire ne daignait pas spécialement faire remonter les informations, problèmes que nous rencontrions au quotidien ; pas de vague !!! Qu'à cela ne tienne, dans un cas précis, une info a été transmise directement au Directeur de Région ; petite houle !!!

Que dire de cadres traction retraités lyonnais (Scaronne) partis également à la concurrence (FRET) par la mise en place d'ECR sur Bourg en Bresse vers 2005/6, après leur "forfait" accompli chez "Hassan", et bénéficiant de leurs facilités de circulation entre autres pour leurs déplacements !!!

D'autres exemples pourraient être cités sur d'autres régions, dont un petit
"cadre" traction du PC de Marseille parti sur Paris dans une entité Fret concurrente, sitôt sa retraite acceptée à 55 ans !!!

Des cadres RH qui veulent vous "faire la peau", n'acceptant pas "spécialement" un mandat syndical !!!

...

Pauvre SNCF qui n'est plus celle connue dès 1975 en apprentissage, qui a commencé à se déliter dans la première moitié des années "2000" avec la Gestion par Activités, formations au rabais, ... et tout le reste !!!

:mort: :mort: :mort:

Avatar du membre
Vinces
Papotier
Messages : 199
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Vinces » mer. 13 juin 2018, 12:15

Je vous voie "taper" sur les cadre qui sont partis a la concurrence et qui auraient couler la SNCF, je répondrais seulement que chacun est libre de travailler où il veut.

Les plus grands responsables de l'image dégradé de la SNCF sont a mes yeux les syndicats toujours en grève souvent pour pas grand chose, n'ayant aucune notion d'économie et demandant sans arret la lune.

L'arrivé de la concurrence en 2020 peut etre une chance pour le férroviaire Français somme il peut etre une catastrophe, mais je ne juge pas sans savoir

TGVA
Communicatif
Messages : 854
Enregistré le : lun. 08 juil. 2013, 11:26

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par TGVA » mer. 13 juin 2018, 12:30

Vinces a écrit :
Les plus grands responsables de l'image dégradé de la SNCF sont a mes yeux les syndicats toujours en grève souvent pour pas grand chose, n'ayant aucune notion d'économie et demandant sans arret la lune.
Ben, voyons, tu n'as pas profité peut être de ce que les syndicats ont obtenu par la grève et cela, je parie sans jamais poser la sacoche ?

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Prevost » mer. 13 juin 2018, 14:16

Et bien tu vois de toutes mes années de travail (debut en 1974) dans ma profession et dans mes entreprises... rien. Bon, faire gréve dans une entreprise de moins de 200 personnes... :siffle:
Et en global depuis 1968, je ne vois pas beaucoup d'avancée sociale due aux gréves.

Avatar du membre
232S003
Exubérant
Messages : 2664
Enregistré le : mer. 08 juil. 2009, 21:32
Localisation : Lyon
Âge : 59

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par 232S003 » mer. 13 juin 2018, 15:02

Vinces a écrit :Je vous voie "taper" sur les cadre qui sont partis a la concurrence et qui auraient couler la SNCF, je répondrais seulement que chacun est libre de travailler où il veut.
Remplacez le mot "couler (coulé)" par celui de "profité" de !!! Et la (une certaine) déontologie ???

Les clients Fret & voyageurs n'ont (n'avaient) que faire des locomotives marquées 1.. ..., 2.. ..., 4.. ..., 5.. ..., 6.. ... ou 8.. ... en tête de leurs trains ; ce qui importait, "c'était de faire l'heure" !!!

Tout comme les clients TER se foutent d'être dans une rame aux logos "ARA", "LR", "PACA", "Occitanie", "Normandie", ... !!! Ce qu'ils veulent, des trains SNCF propres et à l'heure !!!

Combien ont coûté ces plaisanteries de matériel dédié aux activités, entre les renumérotations, redécorations et j'en passe ???

Les demandes d'assistance, voire de réquisition entre activités avaient un coût !!! De la monnaie de singe, oui !!!

...

Pas très loin de chez moi, suite aux intempéries récentes qui ont entraîné des dégradations importantes de la voie, la ligne St-André le Gaz-Chambéry est (sera) fermée pour plusieurs mois. SNCF Réseau subira directement et financièrement tous ces travaux, creusant un peu plus le déficit (imputé au statut des cheminots ???).

Lorsqu'il s'agit du monde routier, entretien des routes, coût des accidents, ..., c'est la collectivité en général qui passe au tiroir caisse !!! 2 poids 2 mesures, mais le quidam moyen ne s'en émeut pas plus que ça !!!
Modifié en dernier par 232S003 le mer. 13 juin 2018, 15:21, modifié 2 fois.

Avatar du membre
232S003
Exubérant
Messages : 2664
Enregistré le : mer. 08 juil. 2009, 21:32
Localisation : Lyon
Âge : 59

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par 232S003 » mer. 13 juin 2018, 15:13

Vinces a écrit :Je vous vois "taper" sur les cadres qui sont partis a la concurrence et qui auraient coulé la SNCF, je répondrais seulement que chacun est libre de travailler où il veut.

Les plus grands responsables de l'image dégradée de la SNCF sont a mes yeux les syndicats toujours en grève souvent pour pas grand chose, n'ayant aucune notion d'économie et demandant sans arrêt la lune.

L'arrivée de la concurrence en 2020 peut être une chance pour le ferroviaire Français somme il peut être une catastrophe, mais je ne juge pas sans savoir
Quant à la réforme prochaine de l’orthographe, c'est bien parti pour, désolé :!: :!: :!:

Retraité pépère
Fécond
Messages : 634
Enregistré le : ven. 28 oct. 2016, 17:02
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Christian
Localisation : Pays Basque
Âge : 64

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Retraité pépère » mer. 13 juin 2018, 15:17

A l'attention de Prévost, des avancées depuis 1968?? Quand je regarde aujourd'hui, la CPCR ( caisse de retraite et de prévoyance) de la SNCF existe toujours. Le statut aussi qui donne encore des garanties sur le déroulement de carrière, j'ai subi bien des "retards" dans mes nominations et fort heureusement, je suis arrivé au bout de "l'échelle" de mon métier!! Malgré.....comme quoi il y a des avancées qui ont du bon. Ceci écrit, ce matin je suis rendu à l'assemblée générale des camarades grévistes (au féminin comme au masculin) et j'y ai croisé une vingtaine de retraités (syndiqués ou pas) et ça, s'appelle la fraternité!!!! Une grande avancée qui fait du bien aux camarades en lutte.

Cdt
un pinailleur, mari infidèle?

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3412
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par Woessner » mer. 13 juin 2018, 15:30

Je lis souvent dans vos mots que les syndicats sont là pour notre bien. C’est vrai et je les remercie pour leurs actions. Mais toute médaille a son revers et par deux fois j’ai noté les désapprobations de la part des conducteurs, bien justifiées.

Fin des années 80, une superbe tournée en autorail nous fait aller de Strasbourg à Epinal, puis après découché, nous assurons le retour. Une belle journée dans les Vosges où nous pouvons emmener nos épouses pour de longues balades sur les sentiers. Le seul hic, c’est que le découché est de huit heures et deux minutes et malheureusement des retards fréquents font tomber celui-ci sous les huit heures réglementaires. Du pain béni pour les syndicalistes qui font sauter cette belle tournée.

Début 1996, une nouvelle tournée est créée dans le roulement 120 de Strasbourg. Nous la surnommons la « Grande Tournée », et pour cause. Une prise de service à 12 h 52 nous amène à assurer le 1604 jusqu’à Paris. Une coupure d’une heure et demie nous permet de manger tranquillement à la cantine, puis nous repartons avec le 355 jusqu’à Metz. La fin de service est à 23 h 01, après avoir fait la bagatelle de 855 kilomètres. Le lendemain matin, la prise de service est fixée à 8 h 48. Nous faisons la relève au 352 que nous tirons jusqu’à Paris où nous arrivons à 11 h 49. Une coupure d’une heure et demie, avec les pieds sous la table, nous fait patienter jusqu’au train 67 que nous assurons jusqu’à Strasbourg avec une fin de service à 18 h 35.

Les syndicats étaient réticents pour accepter une telle débauche de kilomètres dans une même tournée, mais au final ce sont les conducteurs eux-mêmes qui ont réussi à convaincre les syndicalistes que ces deux longues journées, pourtant accolées, « passaient » très bien. Elles sont en effet parmi les très rares journées de roulement où nous pouvons manger à midi, à table qui plus est, tant à l’aller qu’au retour, et dormir à des heures normales. De plus les deux coupures aident bien à partager le travail de chaque journée et permettent de se détendre efficacement. La reprise en est d’autant plus facilitée et la suite du travail moins difficile.

BB 15024
Disert
Messages : 430
Enregistré le : mer. 07 sept. 2011, 09:38
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Philippe
Club : RMC St Saturnin les avignon
Localisation : isle sur la Sorgue
Âge : 60

Re: Dégradation du service, explication ?

Message par BB 15024 » mer. 13 juin 2018, 15:35

Bernard Bayle a écrit :Bien d'accord avec EC 64. Certes on ne peut pas tout généraliser, mais j'ai eu l'occasion de travailler de près ou de loin avec des ingénieurs issus de grandes écoles diverses et j'en ai connu bon nombre de compétents au service de la SNCF et de la Direction du Matériel en particulier (mon secteur d'activités).

Celui que j'ai le mieux connu était un major X-Ponts, pour avoir bossé dans son entourage 20 années durant. Ce Monsieur, immense Ingénieur, fut un désobéisseur notoire après 1995 au point qu'on lui a retiré la Direction de 23000 agents contre une de 34 personnes ! Après, cette mise en enfer, il passa au purgatoire avec un peu plus d'implication aux destinées de la SNCF. Puis vint le jour où le Président de la SNCF de l'époque lui dit : "Partez chez le Constructeur, vous y serez plus utile au Chemin de Fer qu'ici".

Quant à la séparation par activités, je me souviens quand j'étais responsable caisse-locomotives avoir lu des Cahiers des Charges rédigés par FRET : à mourir de rire ! Leur nouveau pouvoir leur était monté au ciboulot ! Si on calculait ce qu'ils ont couté !

Toujours en parlant du gars ci-dessus, il a développé un AGV à l'incitation des commerciaux Grandes Lignes de la SNCF qui étaient en admiration devant la rame GV à motorisation répartie, autrement dit babas devant l'ICE 3.
Alors Alstom a développé l'AGV qu'il n'a vendu qu'à 30 exemplaires alors qu'il aurait fallu en vendre 150 pour amortir les études. La SNCF n'en a pas acheté un seul….
Bon ceci dit, elle achète des TGV Duplex à tire larigot, également issus du travail du même grand ingénieur. A l'époque, il avait estimé que 100 rames Duplex seraient nécessaires pour faire face à l'accroissement du trafic. Les commerciaux l'ont calmé en limitant la commande à 30 rames, soit disant qu'il faisait trop "banlieue". C'est toujours con d'avoir raison trop tôt…
Bonjour.
Cette personne n'a pas été fin année 70 début 80 le directeur d'Oullins machine
Si c'est lui je l'ai connu quand j'étais à Oullins.

Répondre