Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Quand les avions...

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 01 Nov 2017, 23:12 
Booyaka a écrit:Chargement d'un avion allemand avant le tunnel du Taurus en Turquie vers 1916


Plus près de nous, déchargement à Essigny le Petit du train acheminant - en pièces détachées - les appareils du "groupement aérien 205", escadrille de reconnaissance (les Allemands parlaient d'aviation de forteresse) formée à Cologne en 1915.
Elle restera stationnée là jusqu'à Aout 1916.

Image

Egalement plus près de nous, mais dans le temps, un extrait du livret d'instructions de 270 pages concernant l'Arado 234, le premier bombardier à réaction, qui n'entra en service pour le IIIème reich qu'après le débarquement: La page illustrant son transport par voie ferrée.
Les deux réacteurs, après avoir été détachés des ailes, sont à transporter en caisses dans un wagon auxiliaire.
Un accompagnateur est accepté, à condition qu'il règle le tarif de 3ème classe.
Il est aussi précisé que le transport doit être "assuré contre le vol et autres dommages".

Image

L'Arado souffrait d'un rayon d'action extrêmement limité, en plus de sévères restrictions en carburant pour ses turbines. Il pouvait donc être justifié de le "pré-acheminer" par voie ferrée des usines Arado situées en gros entre Berlin et Leipzig, pour le rapprocher du front entre Vosges et Ardennes.

Le quadrimoteur FW 200 Condor n'avait pas ces problèmes au début de la guerre, il patrouillait jusque très loin dans l'Atlantique.
Nonobstant, son transport par train avait aussi été prévu (au cas où!) et les instructions édictées à cet effet faisaient également partie intégrale du livret de l'appareil

Image


Image


Après ces images de guerre, revenons au civil, avec une belle image d'un "train Boeing" qu'une machine du Burlington Northern hisse vers les 1800 mètres du col de Mullan au Montana.

Image

Une seule machine pour tirer ces gros trucs?
Tout à fait, un fuselage "nu" de 737, sans ses ailes, sans les moteurs, sans l'équipement cabine ni le train ou les divers équipements auxiliaires ne pèse guère plus d'une douzaine de tonnes!


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 02 Nov 2017, 07:42 
Très intéressant, merci.

JF
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Démonstratif
 
Messages: 1582
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 03:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 02 Nov 2017, 09:01 
Booyaka a écrit:Liliput a aussi fait un transport d'avion HO sous la référence 240033

Image

Image
. La peinture jaune était appliquée à tous les aavions participant à la bataille d’Angleterre.

Le stummiforum traite du même sujet. Il est indiqué que les avions suivants ont été commercialisé au 1:87ème et non 1:72 comme d'habitude pour ces maquettes.

Ju F13, Ju 52, Me109, FW190
J'ajoute le JUNKERS JU 87 toujours Minitanks de Roco
Le sujet remonte à 2009, le JU 52 se trouve encore facilement.

Un amateur explique comment il a transformé un JU 52 en chargement.
Roco référence : Minitanks - Nr. 1800 - 1:87

Voici la référence Herpa
Fock Wulf 190

RR


Petite rectification : tous les avions allemands ayant participé à la Bataille d'Angleterre n'avaient pas le nez jaune. Loin de là !
A cette époque, ce moyen d'identification n'était porté que par certains Bf 109. Il y avait aussi des nez blancs, des mélanges associant le blanc ou le jaune aux couleurs de base qui elles-mêmes pouvaient varier entre des parties supérieures en deux tons de vert et le reste bleu ciel et des fuselages plus ou moins mouchetés. Certains Bf 110 de la ZG 26 engagés dans cet affrontement ont eu un nez blanc et au moins un de la même unité a reçu de la peinture jaune sur les casseroles d'hélices et le dessus des capots moteurs.
Les autres avions engagés dans la bataille d'Angleterre ne semblent pas avoir reçu ce type d'identification.
Plus tard, des marquages jaunes seront typiques du front de l'Est. A l'Ouest, des Bf 109 puis des FW 190 auront des marquages jaunes, rouges avec de nombreuses variantes mais ceci est une autre histoire.

Planches de la revue Aircam:

Image

Image
Tonton Jean
Prolixe
 
Messages: 1734
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 21:09

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 02 Nov 2017, 09:21 
Tonton Jean a écrit:...
Petite rectification : tous les avions allemands ayant participé à la Bataille d'Angleterre n'avaient pas le nez jaune. Loin de là ! ...

Ah!!! :wink: J'ai cru que j'avais loupé quelques choses depuis mes 15ans :)
N'ayant pas de preuve formelle, je ne suis pas intervenu.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26143
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 02 Nov 2017, 16:36 
Booyaka a écrit:Liliput a aussi fait un transport d'avion HO sous la référence 240033

Image
. La peinture jaune était appliquée à tous les aavions participant à la bataille d’Angleterre.



La configuration Liliput ne correspond pas à ce qu'on trouve dans le "mode d'emploi" publié en son temps par la Luftwaffe.

Image

Par ailleurs, et à moins d'incorporer à son diorama ferroviaire une halte où se fasse le déchargement et le réassemblage des appareils, il est superflu pour le modéliste de se tracasser à propos de nez jaunes ou pas jaunes sur un convoi en marche. Les instructions (dernière ligne de la page postée) stipulent en effet que les wagons doivent être soigneusement bâchés.
Ce qui parait plein de bon sens...

Autre chargement dont les détails sont soigneusement spécifiés, celui du bimoteur D0217, dont le fuselage, désassemblé en 3 éléments, se voit réparti sur trois wagons

Image

Image

là aussi le bâchage est impératif!

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Ven 03 Nov 2017, 11:12 
Mon achat aura eu au moins l'effet de relancer des publications très intéressantes.
Voir dans les messages anciens, il existe un avion bâché, qui n'a pas eu l'air exciter les modélistes.

J.F.
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Démonstratif
 
Messages: 1582
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 03:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Ven 03 Nov 2017, 13:56 
Christophe PC a écrit:
Booyaka a écrit:
Par ailleurs, et à moins d'incorporer à son diorama ferroviaire une halte où se fasse le déchargement et le réassemblage des appareils, il est superflu pour le modéliste de se tracasser à propos de nez jaunes ou pas jaunes sur un convoi en marche. Les instructions (dernière ligne de la page postée) stipulent en effet que les wagons doivent être soigneusement bâchés.
Ce qui parait plein de bon sens...

Autre chargement dont les détails sont soigneusement spécifiés, celui du bimoteur D0217, dont le fuselage, désassemblé en 3 éléments, se voit réparti sur trois wagons

[
Christophe PC


De plus, les avions transportés étaient soit des appareils neufs portant généralement les marquages usine (4 lettre noires) et pas d'identification d'unité, soit des avions accidentés retournant en usine (ceux-là avec les marquages opérationnels).
Tonton Jean
Prolixe
 
Messages: 1734
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 21:09

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 25 Fév 2018, 18:50 
Image
Est-ce que quelqu'un pourrait identifier si ce n'est la gare ou tout au moins la région du bâtiment à l'arrière plan ?
Von Alles
Éloquent
 
Messages: 310
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 18:07
Localisation: Périgord
Âge: 59

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 25 Fév 2018, 19:33 
Au "pif" : gare de Draguignan? Ça ressemble fort à une gare PLM en Provence. Cet appareil semble avoir eu quelque ennui !
115GLA13
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Lun 10 Jan 2011, 01:48

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 25 Fév 2018, 19:43 
Christophe PC a écrit:
Dans les années soixante, la majorité des membres européens de l'OTAN s'équipent du F-104 Starfighter. On a su par la suite que Lockheed avait payé des pots de vin colossaux à beaucoup des décisionnaires.
La Belgique obtient comme concession un rôle de sous-traitant pour ses usines Fairey de Gosselies/Charleroi. Il arrive que la Luftwaffe ouest-allemande leur expédie par le train un fuselage à réparer



Je me permet de revenir sur cette photo de F-104 pour laquelle il existe une autre explication que je cite

"L'un des tout premiers F-104G, le premier (numéro de construction 9001) a été construit par Lockheed à Burbank et testé (30 vols) en août 1961 avant d'être démonté et expédié par avion cargo. Celui-ci a été expédié par voie maritime et puis ferroviaire jusqu'à la gare de Charleroi où il est vu ici sur son wagon avant transbordement sur le camion."

Source : http://www.hangarflying.eu/fr/content/f ... 9pisodes-3

La photo 5 du site ci-dessus permet de voir que la dérive (et les ailes) sont transportées séparément (ici sur camion), Il est donc probable que ces pièces se trouvaient sur un second wagon.
Le N a de l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
francois s
Bavard
 
Messages: 81
Inscrit le: Dim 08 Mai 2011, 01:05
Localisation: Jemeppe sur Meuse - Belgique
Âge: 51
Echelle pratiquée: N
Prénom: François

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 25 Fév 2018, 23:31 
francois s a écrit:Je me permet de revenir sur cette photo de F-104 pour laquelle il existe une autre explication que je cite
"L'un des tout premiers F-104G, le premier (numéro de construction 9001) a été construit par Lockheed à Burbank et testé (30 vols) en août 1961 avant d'être démonté et expédié par avion cargo. Celui-ci a été expédié par voie maritime et puis ferroviaire jusqu'à la gare de Charleroi où il est vu ici sur son wagon avant transbordement sur le camion."


On trouve trois légendes pour cette seule photo!
Je pense que c'est celle-ci la plus fiable (trouvée sur le site sbap.be) car elle fait référence à une inscription - illisible sur les copies mises en ligne - selon laquelle il s'agit d'un appareil de - ou destiné à - la Luftwaffe:
Lockheed F-104G (German Air Force)
Arrival at Charleroi train station for transfer to Fairey for final assembly.
The first 15 Luftwaffe aircraft arrived by train to be transferred to Gosselies; according the inscription on the railway wagon, the picture was probably taken during the first half of 1962.


SABCA/Fairey a Gosselies a assemblé environ 80 des appareils pour la Luftwaffe, dont les 15 premiers qu'elle reçut. Le transport que montre la photo corrspond donc bien à une phase de l'assemblage avant livraison et non à un retour pour réparation.

Puisque le fil se rouvre, quelques autres fiches et images, réglant le transport de l'intercepteur-fusée Me-163.
Transport aussi délicat qu'indispensable: Le mélange propulsif était très enclin à exploser sans qu'on lui ait demandé, et l'appareil, quand il était arrivé à se poser sans casse à l'issue de sa mission, devait être transporté à un site de "reconditionnement" avant de pouvoir reprendre l'air.

Image

Image

Image

Image


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 10:35 
Un documentaire passé sur Toute l'Histoire voici quelques semaines, a indiqué que toute la série d'avions fusée a été démolie, même si certains ont réussi à se poser 2 ou 3 fois. Aucun exemplaire complet n'est parvenu aux alliés. En général cette chaîne est très bien documentée.
Dans un autre documentaire, sur la Bataille d'Angleterre on voit des Me 109 avec des capuchons d'hélices rouges, lors des derniers grands raides

RR
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Démonstratif
 
Messages: 1582
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 03:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 12:29 
Booyaka a écrit:Un documentaire passé sur Toute l'Histoire voici quelques semaines, a indiqué que toute la série d'avions fusée a été démolie, même si certains ont réussi à se poser 2 ou 3 fois. Aucun exemplaire complet n'est parvenu aux alliés. En général cette chaîne est très bien documentée.


Il y a eu de fait pas mal de casse avec les Me-163.
L'appareil - qui doit d'ailleurs très peu à Messerschmitt, qui n'avait fait qu'héberger un temps les équipes du concepteur Lippisch - ne disposait en effet que de 150 secondes de fonctionnement de son moteur, une fois atteinte son altitude opérationnelle.
Au delà, il planait...
Quelques minutes, pendant lesquelles il était impératif de trouver pour se poser une surface plane adéquate pour la longue glissade sur ski qui suivait l'atterrissage... et de s'y poser assez délicatement pour ne pas déclencher l'explosion des résidus de carburant que pouvaient contenir les réservoirs.

Ce qui explique que certains mois, il y eut plus de pilotes tués à l'atterrissage que par les chasseurs d'escorte ennemis.

Mais tous ces avions-fusée ne furent pas détruits, loin de là: Les Alliés en récupérèrent au moins deux douzaines.
Du côté russe au moins en assez bon état pour les refaire voler très vite, sous label Mikoyan.
La plupart sont entretemps pièces de musées.

Plus loin de nous, au début le la Grande Guerre, un convoi ferroviaire un peu particulier

Image

Image

Ces photos,
trouvées sur le site http://victor.stoeffler.pagesperso-orange.fr/,
montrent le déménagement intégral des activités du constructeur aéronautique alsacien Aviatik pour les replier vers Leipzig.

Ce déménagement, bouclé parait-il en l'espace d'une journée, visait à se mettre à l'abri d'une éventuelle offensive française sur Boutzwiller/Mulhouse.
On peut aussi penser que Berlin avait des doutes sur la loyauté à attendre de l'équipe dirigeante plutôt francophile d'Aviatik, un des aéronauticiens les plus en pointe du reich de Guillaume.

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 18:25 
Selon les habitudes de la chaîne, il y aura des rediffusions. On trouve trace de l'avion sur Wikipédia. Le documentaire indiquait que les essais furent stoppés suite au décès d'un as de l'aviation. On trouve le nom : Oberleutnant Josef Pöhs, sur la fiche.

J.M.
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Démonstratif
 
Messages: 1582
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 03:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 18:48 
Booyaka a écrit:Selon les habitudes de la chaîne, il y aura des rediffusions. On trouve trace de l'avion sur Wikipédia. Le documentaire indiquait que les essais furent stoppés suite au décès d'un as de l'aviation. On trouve le nom : Oberleutnant Josef Pöhs, sur la fiche.

J.M.


Merci pour le lien qui permet d'apprendre l'histoire de cet intéressant avion! Il fallait en avoir pour monter dans un tel engin à cette époque! Mais je suppose que les pilotes allemands ne rêvaient que de pouvoir les piloter!
Gilles74
Démonstratif
 
Messages: 1400
Inscrit le: Ven 19 Août 2016, 16:06
Echelle pratiquée: HO

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 6563, B3Su et 33 invité(s)