Le Capitole : compositions et matériels

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
jcrom92
Messages : 4
Enregistré le : ven. 20 févr. 2015, 21:51
Echelle pratiquée : HO

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par jcrom92 » jeu. 26 sept. 2019, 23:19

Pour ceux qui souhaitent se constituer la version d'avant les UIC rouge, Models World semble nous programmer la sortie du fameux fourgon Ex-Midi Dqd2m "C150" sous la référence MW30306. Avec la WR référence 49195 de chez LS Models, on aura tout presque tout ce qu'il faut pour les puristes !

jcrom92
Messages : 4
Enregistré le : ven. 20 févr. 2015, 21:51
Echelle pratiquée : HO

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par jcrom92 » ven. 27 sept. 2019, 09:56

Au sujet des temps de parcours qui s'allongent sur les lignes non TGV : sur le parcours qui nous intéresse dans ce fil et que je connais bien puisque je passe mes vacances près de Cahors depuis quelques dizaines d'années, il suffit d'aller au bord de la voie au nord de Cahors par exemple, pour se rendre compte que désormais, le budget d'entretien est sans doute minimum et le principe de précaution maximum.

Les rayons de courbes sont petits dans ce coin là et la caténaire est encore dans son jus ! En tout cas pour la partie poteaux bien évidemment. Ils ne sont plus tous bien droits, par contre, ils sont bien rouillés. Avis aux amateurs de photos !

Hélas, sur Paris - Limoges - Toulouse, on sent bien que le tronçon Brive - Montauban n'est plus depuis longtemps déjà, un secteur dans lequel la SNCF investira.

Fabien 45
Fécond
Messages : 637
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Fabien 45 » ven. 27 sept. 2019, 19:01

Sur Paris-Brive, il y a peu de concurrence. Cette distance est de 500 KM. Un train peut le faire en 4 heures environ, en voiture, c' est plus difficile et l' avion ne fait pas le poids sur une distance si courte. Pour aller de Paris à Cahors, c' est plus rapide de prendre un TGV jusqu' à Montauban puis un train en correspondance.

Yves02
Prolixe
Messages : 1991
Enregistré le : mar. 05 déc. 2017, 19:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Yves
Localisation : TERGNIER (02)
Âge : 55

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Yves02 » ven. 27 sept. 2019, 21:17

Bonsoir,
Qu'est-ce que ça donne au niveau tarif le Paris -> Cahors avec un TGV via Montauban, par rapport à un train via Limoges?
Bien à vous
Yves

Chris6176
Éloquent
Messages : 302
Enregistré le : ven. 26 mai 2017, 22:00

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Chris6176 » ven. 27 sept. 2019, 22:05

Bonsoir,
D'après le chaix du service d'hiver 1974/1975, pour Paris Austerlitz-Cahors 600 kms.
Le 4405 (train périodique) mettait exactement 5h59 avec 3 arrêts, Châteauroux, Limoges et Brive. Le 471 mettait 6h00 avec 9 arrêts (Les Aubrais, Châteauroux, La Souterraine, Limoges, Uzerche, Allassac, Brive, Souillac et Gordon). Pour l'époque c'étaient des belles marches.
Je ne sais pas actuellement ce qu'il en est.
Bonne soirée,
Christian

Fabien 45
Fécond
Messages : 637
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Fabien 45 » sam. 28 sept. 2019, 11:07

Paris-Toulouse par Bordeaux, c' est 4 heures donc Paris-Montauban, 3H30. Montauban-Cahors, cela représente 50 KM donc environ une demi-heure soit Paris-Cahors en 4 heures soit un gain d' une heure par rapport au trajet par Limoges. Le Capitole reliait à Paris Limoges en moins de 3 heures sans arrêt (400 KM), Brive en moins de 4 heures (500 Km), Cahors en moins de 5 heures (600 KM) et Toulouse en 6 heures (713 KM). Montauban se situe à mi-parcours entre Cahors et Toulouse. Si la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse sera construite au moins jusqu' à Agen avec un raccordement évitant Bordeaux, on peut facilement gagner une demi-heure. Quand la ligne sera entièrement construite, les TGV Paris-Toulouse desservant Agen et Montauban seraient remplacés par:
1/ des TGV Paris-Toulouse sans arrêt en 3 heures.
2/ des TGV Paris-Montauban desservant Agen éventuellement prolongés jusqu' à Cahors après rebroussement ce qui situerait cette ville à 3H30 de Paris, voire moins soit un gain d' une heure et demie à 2 heures.

Avatar du membre
Monplaisir
Intarissable !
Messages : 5188
Enregistré le : ven. 16 sept. 2005, 23:50
Echelle pratiquée : IIm
Localisation : Toulouse

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Monplaisir » sam. 28 sept. 2019, 12:41

Cahors = 600 km
Mt Auban = 663 km de PAZ
Toulouse = 713 km
Donc CAH - MBN = 63 km = 42 mn environ actuellement par IC. La VL est de 110 km/h de Cahors à Caussade...
MBN - TE = 27mn environ....
Quelques données horaires:
Par TGV actuellement PMP - MBN = 3h57 (TGV 8211)
Par IC: PAZ - CAH = 5h34 (IC 3645)
Par TGV + TER - PMP - MBN - CAH = 5h07 (8511 + 871628)

Chris6176
Éloquent
Messages : 302
Enregistré le : ven. 26 mai 2017, 22:00

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Chris6176 » sam. 28 sept. 2019, 13:55

Bonjour,
Merci "Fabien 45" et "Monplaisir" pour vos précisions.
A l'époque (service d'hiver 1974/1975) les trains que je cite (4405 et 471) étaient tracés C160 je pense.
A l'heure actuelle, le 3645 (cité par Monplaisir) doit être tracé V200 ??? C'est quand même 26 mns de gagnées sur le parcours de Paris à Cahors.
Il comporte 7 arrêts; Les Aubrais, Vierzon, Châteauroux, Limoges, Brive, Souillac et Gourdon. Un engin plus performant aussi, et une composition plus légère que dans les années 1974/75.
Bonne journée,
Christian

Fabien 45
Fécond
Messages : 637
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Fabien 45 » sam. 28 sept. 2019, 15:06

Le trajet Paris-Cahors par TGV +TER permet un gain d' environ une demi-heure par rapport à la ligne classique malgré 150 à 200 KM de plus. Montauban et Brive sont à peu près à égalité de Paris pour la durée. Quand la LGV sera construite au moins jusqu' à Agen, c' est Cahors qui sera à égalité avec Brive. La section Brive-Cahors va progressivement voir son trafic baisser qu' elle risque de passer à voie unique. Je doute une amélioration du trafic fret sur cette section. Les nouvelles rames commandées pour remplacer les Corail ne vont pas souvent dépasser Brive.
J' ai lu dans Rail Passion qu' un opérateur privé devrait mettre en circulation 2 AR quotidiens Paris-Toulouse desservant Les Aubrais, Vierzon, Châteauroux, Limoges, Brive, Cahors et Montauban et 2 autres sur Paris-Bordeaux desservant Les Aubrais, Blois, Saint-Pierre, Poitiers et Angoulême, peut-être ultérieurement Châtellerault et Libourne. Je ne sais pas si ce seront des rames tractées ou automotrices. Ce même opérateur devrait faire rouler 6 ou 7 AR Paris-Lyon avec arrêts à Dijon, Chalon et Macon qui seront peut-être prolongés ultérieurement jusqu' à Marseille avec desserte de Valence, Montélimar, Orange, Avignon et Arles, 1 AR nocturne Paris-Nice sans arrêt de Paris à Avignon et 7 AR Paris-Bruxelles avec desserte de Saint-Quentin.

Occitan
Causant
Messages : 292
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 70

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Occitan » sam. 28 sept. 2019, 15:46

Bonsoir,

Effectivement, Chris6176, un petit coup d'oeil à mes anciens carnets de conducteur confirme par les deux exemples suivants, l'existence des 471/ 470 dans la catégorie des "C160", selon dénomination de l'époque, à l'hiver 74/75.
Les 4406/4407 roulant encore pour quelques mois dans la catégorie "C140".

4/11/74 : train 471, étape Toulouse-Narbonne, CC 6529 + 9 v./372 t.
19/11/74 : train 4407, étape Limoges-Toulouse, CC 7108 + 17 v./684 t. (Je crois me souvenir que ce train était forcé le week-end, si non, il était allégé à son passage à Brive).

Je ne dispose pas des compositions précises des 470/471 au nord de Toulouse à cette époque là, car je ne roulais pas dans le roulement "noble" auxquels ces trains étaient affectés.
Entre parenthèses, et à titre indicatif, pour ceux qui pourraient s'étonner, en ces années là, de mon affectation prématurée, (à 24 ans), sur un roulement "rapides et express", je rappellerai que dans les grands dépôts, le statut d'attaché V réservait ce privilège à ceux dont les résultats aux examens, et en suivi sur les premiers mois, étaient satisfaisants. Disposition qui disparut en partie lorsque les stages s'allégèrent, et que quelques incidents dûs à un manque de maturité se multiplièrent). Depuis ces notions ont évolué....

Avatar du membre
CC 6558
Comparse de bac à sable
Messages : 3662
Enregistré le : dim. 06 mai 2007, 22:48
Prénom : Tom Elvis Jedusor
Club : X 2800 HD
Localisation : 01
Âge : 28

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par CC 6558 » sam. 28 sept. 2019, 16:23

Je ne voudrais pas paraître désobligeant, mais on lit quand mêmes des énormités ... :roll:

Alors le 1er problème c'est qu'il y a 30 ans il fallait 4 h 55 pour faire Paris - Cahors, et ce, sans changement.

Pour le reste je vais prendre l'exemple de lundi qui vient :
- meilleur temps de parcours avec correspondance : 5 h 07 avec le TGV 8511 + le TER 871628.
- meilleur temps de parcours direct : 5 h 31 avec l'Intercités 3665.

Et maintenant retour sur terre, en Intercités le tarif est de 30 à 61 €, et en TGV + correspondance de 108 à 134 €.
Donc qui est suffisamment taré pour payer de 47 à 104 € de plus pour gagner au mieux 24 minutes avec un changement en bonus ? :gne:

Pour le futur, le "contournement de Bordeaux" Libourne - Langon est définitivement abandonné. Et là aussi ça se comprend économiquement parlant.
Quant à un futur TGV Paris - Cahors j'ai bien rigolé ... quoique la Delga serait bien capable de subventionner ce genre d'excentricités.

Fabien 45
Fécond
Messages : 637
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par Fabien 45 » sam. 28 sept. 2019, 17:14

Entre le Corail arrivant à Austerlitz et le TGV arrivant à Montparnasse, tout dépend quelle est la gare la plus proche à Paris pour le point de départ ou d' arrivée. Le contournement Libourne-Langon est abandonné mais si la LGV Bordeaux-Toulouse est construite avec un départ au nord de Bordeaux sur la LGV venant de Paris, un raccordement pour aller de Paris à Toulouse sans passer par Bordeaux restera intéressant. S' il y a dans un premier temps 4 ou 5 AR Paris-Toulouse sans arrêt et autant de Paris-Montauban, voire Cahors avec arrêt à Agen, cela fait 15 à 20 AR quotidiens sur ce raccordement. Et leur nombre pourrait augmenter selon l' évolution du trafic.

Avatar du membre
CC 6558
Comparse de bac à sable
Messages : 3662
Enregistré le : dim. 06 mai 2007, 22:48
Prénom : Tom Elvis Jedusor
Club : X 2800 HD
Localisation : 01
Âge : 28

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par CC 6558 » sam. 28 sept. 2019, 17:46

Tu oublies un petit détail qui a son importance : un TGV il faut le remplir.
Alors 4 ou 5 AR TGV Paris - Montauban avec pour seul arrêt Agen, comment dire ? Une rame TGV 2N2 c'est 556 places. Donc il faudrait entre 2 224 et 2 780 voyageurs quotidiens entre Montauban et Agen avec Paris pour remplir les TGV, puis autant au retour.
Actuellement on doit être à 20 % de ces chiffres ...
Alors autant déposer le bilan avant de commencer. :mrgreen:

TGVA
Communicatif
Messages : 878
Enregistré le : lun. 08 juil. 2013, 11:26

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par TGVA » sam. 28 sept. 2019, 17:52

CC 6558 a écrit :
sam. 28 sept. 2019, 17:46
Tu oublies un petit détail qui a son importance : un TGV il faut le remplir.
Alors 4 ou 5 AR TGV Paris - Montauban avec pour seul arrêt Agen, comment dire ? Une rame TGV 2N2 c'est 556 places. Donc il faudrait entre 2 224 et 2 780 voyageurs quotidiens entre Montauban et Agen avec Paris pour remplir les TGV, puis autant au retour.
Actuellement on doit être à 20 % de ces chiffres ...
Alors autant déposer le bilan avant de commencer. :mrgreen:
:applause:

phet
Causant
Messages : 221
Enregistré le : mer. 28 févr. 2007, 16:28
Localisation : COURBEVOIE
Âge : 61

Re: Le Capitole : compositions et matériels

Message par phet » sam. 28 sept. 2019, 19:18

Bonsoir,
Habitant en partie Cahors, le temps de parcours ia Montauban est à majorer du temps de la correspondance dans cette dernière gare. C,est pourquoi je préfère la ligne classique.
Bien cordialement.

Répondre