La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur : MOD

Avatar du membre
Bernard21
Éloquent
Messages : 370
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2016, 11:37
Echelle pratiquée : zéro
Prénom : bernard
Club : CDZ,CFE
Localisation : Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge : 71

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Bernard21 » mar. 15 oct. 2019, 11:55

B3Su a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 09:34
On en est à 3 pages de post, à parler d'un vague coût par contribuable
A ce sujet, il faut rendre justice à M.ECALLE qui n'a jamais, lui-même, évoqué le chiffre de 224€.

Si l'on lit bien jusqu'au bout ce qu'il appelle son "billet", il a tout juste écrit que ; "au total, le coût de la SNCF pour les contribuables s’est donc élevé à 14,4 Md€ en 2018"..

C'est, semble-t'il, le journal "l'opinion" qui a calculé le chiffre de 224€, non sans se tromper, apparemment: car 14,4 milliards de francs divisé par 67 millions de français, cela donne juste un peu moins de 215€..

Tout le monde n'a d'ailleurs pas commis la même erreur : ICI
B3Su a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 09:34
Un intervenant a parlé de l' IFRAP, ce pseudo observatoire des politiques publiques qui n'a rien de très scientifique mais se comporte comme un lobby masqué. Son intervenante la plus en vue est Agnés Verdier-Molinié souvent invité dans les débats télé non pas pour ses qualités d'économiste qu'elle n'est pas , mais pour ses dons de cliver immédiatement le débat.
Mme Verdier Molinié n'a effectivement pas que des admirateurs si on en juge par ce qui est écrit ICI (et plus modestement : ).

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 08:45
A la nuance près c'est que l’hôpital tout le monde l'utilise tôt ou tard, alors que le train de de banlieue tu oublies pour beaucoup de français.
Dans la conception française du "service public" , il y a toujours eu l'idée que les "services "(comme la "santé", le "transport") doivent être à la portée de tous sans que pèsent les inégalités géographiques et sociales.

D’où la nécessité de services à l'échelle de la nation, mais pas forcément répartis de manière bien égalitaire sur tout le territoire, bien qu'ils soient à la charge de tous, comme voulu par le Conseil national de la Résistance, artisan d’une "société solidaire et juste, soucieuse des biens communs, et de la solidarité redistributive".

De ce fait, ceux qui ne se font soigner que dans des cliniques privées, comme ceux qui n'habitent pas dans de grandes villes, sont tenus de payer leur écot comme les autres, un peu comme ceux qui n'empruntent jamais l'autoroute pour partir en vacances, ne mettent jamais les pieds dans un tribunal ou un commissariat de police, ou ne voient aucun intérêt à ce qu'on protège les cathédrales historiques installées sur des rochers ni à ce que la France "rayonne à l'étranger".

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Prevost » mar. 15 oct. 2019, 12:32

Bernard21 a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 11:55
...
Dans la conception française du "service public" , il y a toujours eu l'idée que les "services "(comme la "santé", le "transport") doivent être à la portée de tous sans que pèsent les inégalités géographiques et sociales.
...
D’où la nécessité de services à l'échelle de la nation, mais pas forcément répartis de manière bien égalitaire sur tout le territoire, bien qu'ils soient à la charge de tous, comme voulu par le Conseil national de la Résistance, artisan d’une "société solidaire et juste, soucieuse des biens communs, et de la solidarité redistributive".
...
Les transports doivent ils être du service publics :?: On peut se poser la question. Les routes et en partie les autoroutes sont un service public mais pas les véhicules. On pourrait imaginer que l'infrastructure ferroviaire le soit mais pas l'exploitation et le matériel.
Le Conseil national de la Résistance est d'un autre temps ou les idées communistes étaient fortement présentes (environ 20% de l'électorat) A la vue du résultat de ce type d'idée, la population a évolué sur quelque chose de plus libéral.

Avatar du membre
roulroul
Disert
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par roulroul » mar. 15 oct. 2019, 13:11

J' ai découvert un lien cité dans l' article du post d' origine :
https://www.utp.fr/
Je ne connaissait pas du tout cet organisme nommé "Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP)" censé représenter les intérêts des entreprises ferroviaires, gestion et promotion, entres autres, apparemment assez riche et assez complet.
L'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) est l’organisation professionnelle regroupant les entreprises de transport public et les entreprises ferroviaires (fret et voyageurs) en France.
L’UTP est membre du Groupement Interprofessionnel du Transport et de la Logistique (GITL), qui la représente au sein du MEDEF.
L'UTP représente près de 170 entreprises de transport urbain réparties sur le territoire français. Certaines sont liées à des groupes de transport comme CarPostal, Keolis, Groupe RATP, SNCF Proximités, Vectalia France, Transdev. D'autres sont indépendantes et peuvent faire partie de l'association AGIR.
Depuis 2006, l'UTP fédère les entreprises ferroviaires et les accompagne vers l'ouverture du marché du transport de voyageurs. En janvier 2013, l'UTP a changé ses statuts pour accueillir les gestionnaires d'infrastructure et incarner l'unité de la branche ferroviaire. Les adhérents ferroviaires sont : Agenia, association Objectif OFP, Euro Cargo Rail, Europorte, Eurostar International, Eurotunnel, Keolis, LISEA, Groupe RATP, RRT PACA, SNCF, SNCF Réseau, Thalys, Thello, Transdev, VFLI.
Il parait que l' union fait la force....

Avatar du membre
Scotwald
Démonstratif
Messages : 1497
Enregistré le : mar. 13 mars 2018, 20:15
Echelle pratiquée : HO.HOe.00.1/35
Prénom : Pascalou
Club : Ha ha ha ha !
Âge : 62

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Scotwald » mar. 15 oct. 2019, 13:54

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 12:32
Le Conseil national de la Résistance est d'un autre temps ou les idées communistes étaient fortement présentes.
Au CNL, il y avait seulement deux membres du PCF sur 16 membres au total. Drôle d'interprétation de l'histoire Alain :( :(

Au programme du CNL beaucoup d'idées d'une grande modernité qui ne font pas pâle figure aujourd'hui :
- création de la Sécurité sociale pour tous prévoyant les remboursements des frais médicaux et l'indemnités de chômage
- Les retraites étendues à toutes les catégories de salariés
- « retour à la nation » des grandes entreprises exploitées par l'occupant….. Renault, la SNCF, Air France et de grandes banques
- subvention d'un programme culturel
- indépendance de la presse, des capitaux des grandes industries
- nationalisation de l'énergie, (création d’Électricité de France en 1946),
- nationalisation des assurances (AGF en 1945) et des banques (Crédit lyonnais en 1945, Société générale en 1946)

Maintenant, que les gouvernements démontent ce que les résistants ont construit n'est pas étonnant…..

Ce qui est bien avec toi, c'est que l'on sait tout d suite à qui l'on a à faire :wink: :wink:

Pascalou
Touche pas au grisby

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Prevost » mar. 15 oct. 2019, 14:11

J'ai du mal m'exprimer, j'ai simplement voulu dire que le CNL était d'un temps différent aux idées différentes.
Je ne voudrais pas débattre ce qu'étaient les résistants et ce n'est pas le propos. Néanmoins et simplement par exemple, la sécurité sociale existait dans d'autres pays bien avant nous. Par exemple
Avec 100 Mds$ de dette soit 98.7% du PIB annuel en 2015, on est quand même en droit de se poser des questions sur les dépenses publiques. Alors oui mon social a des limites. J'aimerai pas laisser une année blanche de revenu à mes enfants et petits enfants pour payer mes dettes.

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6140
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Fa 85 » mar. 15 oct. 2019, 14:50

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 14:11
J'ai du mal m'exprimer, j'ai simplement voulu dire que le CNL était d'un temps différent aux idées différentes.
Pour autant, ce n'est pas parceque le discours ambiant est à tout reformer, puisque d'un autre temps, qu'il faille se faire des œillères, et ne pas reconnaitre la justesse de vue des générations précédentes ????..n'etaient elles pas elles non plus, préoccupées par l'avenir des générations suivantes, d'autant qu'elles venaient juste de sortir d'un cauchemar qui avait remis en avant la notion de Solidarité...

Fabrice

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Prevost » mar. 15 oct. 2019, 16:18

Certaines choses sont très bien mais peut on se payer les autres :?:

Avatar du membre
Scotwald
Démonstratif
Messages : 1497
Enregistré le : mar. 13 mars 2018, 20:15
Echelle pratiquée : HO.HOe.00.1/35
Prénom : Pascalou
Club : Ha ha ha ha !
Âge : 62

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Scotwald » mar. 15 oct. 2019, 17:12

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 14:11
Avec 100 Mds$ de dette soit 98.7% du PIB annuel en 2015, on est quand même en droit de se poser des questions sur les dépenses publiques….
[mode humour]
Au fait, a qui doit on rembourser tout cet argent ? à la Lune, à Mars, à Jupiter ? :mdr: :mdr:

Alain, tu te mets bien la rate au court bouillon pour par grand chose.

Pascalou :mrgreen:
Touche pas au grisby

Avatar du membre
roulroul
Disert
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par roulroul » mar. 15 oct. 2019, 17:22

à Jupiter ?
Probablement...[mode humour] :mdr2:

Avatar du membre
Bernard21
Éloquent
Messages : 370
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2016, 11:37
Echelle pratiquée : zéro
Prénom : bernard
Club : CDZ,CFE
Localisation : Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge : 71

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Bernard21 » mar. 15 oct. 2019, 19:10

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 12:32
Les transports doivent ils être du service publics :?: On peut se poser la question.
C'est le genre de questions que, de mémoire, l'on pose aux étudiants en droit de deuxième année... :siffle:

Qui doivent naturellement répondre en bon juristes comme ce monsieur, qu'elle ne se pose pas en droit interne.

Et pour les plus savants, qu'elle ne se pose pas non plus en droit communautaire, puisque outre le "traité de Rome", instituant la Communauté économique européenne (article 73, titre V : "sont compatibles avec le présent traité les aides qui répondent aux besoins de la coordination des transports ou qui correspondent au remboursement de certaines servitudes inhérentes à la notion de service public"), la réglementation européenne lui a donné réponse avec ce règlement de 1969.

Et donc, comme déjà dit , le transport public est bel et bien, sans question, un SIEG (service public d'intérêt général) dans tous les pays de l'union .
Fa 85 a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 11:13
Bernard21 a écrit :
lun. 14 oct. 2019, 21:09

L'opinion qu'il y exprime […] est, du reste, assez bien partagée (ICI, par exemple).
...ce site, sulfureux, serait "assez bien partagé" ( sic…) ??.. :shock:
J'aurais pu, effectivement, citer plutôt Pierre TISSIER, directeur général de la SNCF qui, dans le « Notre métier » n° 226 de décembre 1949, invoquait page 8, le chiffre de « 2000 francs », par habitant !

Mais, ne le trouvant plus assez actuel, et manquant de temps pour en chercher un autre, j'ai retenu le premier chiffre du genre trouvé sur internet, et le hasard a voulu que ce fût celui des "contribuables associés.

Le "assez bien partagé" montre (assez bien lui aussi) qu'à mes yeux, ce ce chiffre est tout autant improbable et invérifiable ...

Et, s'il est besoin je veux bien ajouter que je ne suis pas le 350 000°membre de l'association en question. Sans doute, d'ailleurs, n'auraient-ils jamais voulu de moi

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Prevost » mar. 15 oct. 2019, 19:17

Sauf erreur rien n'oblige un état membre à subventionner une action même si cela est autorisé par la CEE. Donc la question reste posée.

Avatar du membre
Bernard21
Éloquent
Messages : 370
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2016, 11:37
Echelle pratiquée : zéro
Prénom : bernard
Club : CDZ,CFE
Localisation : Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge : 71

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Bernard21 » mar. 15 oct. 2019, 19:43

Scotwald a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 17:12
Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 14:11
Avec 100 Mds$ de dette soit 98.7% du PIB annuel en 2015, on est quand même en droit de se poser des questions sur les dépenses publiques….
Au fait, a qui doit on rembourser tout cet argent ?
D'après ce qu'on peut lire , dans les dernières lignes, ce seraient avant tout des "français" (mais, surtout, des banques, des compagnies d'assurance, des mutuelles…).

Et, les autres ne seraient pas forcément tous "étrangers" puisque beaucoup d'ordres d'achat de titres de dettes étaient faits en 2011, à partir de ces "paradis fiscaux" ( îles Caïmans, Luxembourg, Royaume-Uni…) qu'affectionnent ceux qui n'aiment pas qu'on sache ce qu'ils possèdent, en actions, obligations ou autres…

En clair, la France est endettée, mais pas tous les français.

Avatar du membre
Bernard21
Éloquent
Messages : 370
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2016, 11:37
Echelle pratiquée : zéro
Prénom : bernard
Club : CDZ,CFE
Localisation : Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge : 71

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Bernard21 » mar. 15 oct. 2019, 20:36

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 19:17
Sauf erreur rien n'oblige un état membre à subventionner une action même si cela est autorisé par la CEE. Donc la question reste posée.
Dernier essai avec l'article 5 de la Loi n° 82-1153 du 30 décembre 1982 d'orientation des transports intérieurs :

"Le service public des transports comporte l'ensemble des missions qui incombent aux pouvoirs publics en vue d'organiser et de promouvoir le transport des personnes et des biens".

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27173
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Prevost » mar. 15 oct. 2019, 20:44

Je crois qu'on ne se comprend pas. Si aujourd'hui une loi est votée en disant que l'état se dégage, ce que je ne souhaite pas, du service public des transports, ça ne serait pas illégal aux yeux de la CEE. La question reste donc posée. C'est un choix de société. Doit on mettre cet argent dans les transport publics ou bien par exemple dans la santé, la sécurité ou même la sécurité civile (Pompiers) ?

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6140
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La SNCF coute 224 euros / an / contribuable.

Message par Fa 85 » mar. 15 oct. 2019, 22:06

Prevost a écrit :
mar. 15 oct. 2019, 20:44
C'est un choix de société.
..du tout, c'est actuellement un choix gouvernemental, de celui-ci, et des précédents, de flinguer le rail….surement pas celui d'une majorité des gens qui prefereraient des choix transports autrement plus efficaces, comme le permet seul le train, puisque sur reseau propre…

..posons donc la question, entre autres ..( puisque les ploucs, surtout en jaune, on s'en fout…. :colere: ) aux centaines de milliers d'automobilistes contraints, perdant des heures dans d'interminables bouchons sur rocades ou aux portes des grosses agglomérations….

..tu as cependant parfaitement raison sur les choix qui seront imposés par des budgets collectifs en diminution, par volonté de "toujours moins d'Etat".

Fabrice

Répondre