Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Service public

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 09:14 
D'accord avec toi nathea, ce n'est pas simple, même pour des activités intellectuelles d'ailleurs, mais le pari mérite d'être tenté car le problème des transports risque sans cela de devenir insoluble. Au minimum, il faudrait d'ailleurs déjà mettre un frein à un ridicule "dumping territorial" entre communes franciliennes qui incite les entreprises à s'installer dans des endroits inacessibles par les transports en commun "lourds" (le train en clair). Deux exemples en tête: le technocentre Renault et Bouygues-Challenger à St-Quentin en Yvelines. Autre exemple: toute la Zone d'activité de Vélizy, avec en prime une autoroute sous-dimensionnée dans le sens province-Paris

Pas d'accord avec Prevost quand il écrit que les franciliens adorent leur région. Certains sans doute, et c'est tant mieux, mais beaucoup y sont d'abord par contrainte professionnelle, directe ou indirecte.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 9930
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 10:21 
D'ici 1 heure, je vais sortir de ma banlieue chérie pour aller sur un salon professionnel dans Paris.

J'ai le choix entre 3h de bus, train, et tram, pour 20 Euros, ou 1h30 à 2h, grand maximum 2h30 de voiture si ça merde vraiment (18 km x2) pour 15 Euros de parking, et 5 Euros d'essence.

Devinez quel va être mon choix :noel:

Surtout qu'il n'est pas exclu non plu que les transports en commun se mettent à merder :siffle:

Luc ;)
Tout ça ne tient qu'à un fil !
Nathea
Intermittent du forum
 
Messages: 10361
Inscrit le: Mer 24 Août 2005, 15:53
Localisation: Encore un peu à l'Ouest
Âge: 47

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 17:35 
Résultat : 50 min à l'aller, de porte à porte, inclus 10 minutes de marche à pied, et 40 min au retour. Le parking m'étant finalement revenu "qu'à" 12,50 Euros, et encore j'avais trouvé des places gratuites sur mon trajet, mais qui me rajoutaient 400m à pied. La non usure des chaussures a un coût :ange3:

Et encore, mon domicile est à 900 mètres d'une gare Transilien bien desservie, dans des trains généralement ni blindés, ni bondés.

Je laisse deviner à ceux qui n'appréhendent les transports en général, et ceux de la capitale économique en particulier que de très loin, ce que ça peut donner pour des gens dont le domicile est plus éloigné d'une gare...

Luc ;)
Dernière édition par Nathea le Mer 14 Nov 2012, 18:15, édité 1 fois au total.
Tout ça ne tient qu'à un fil !
Nathea
Intermittent du forum
 
Messages: 10361
Inscrit le: Mer 24 Août 2005, 15:53
Localisation: Encore un peu à l'Ouest
Âge: 47

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 17:50 
Luc, J'aime l'insertion du paramètre "usure des chaussures" dans la démonstration. Ah les coûts cachés .... ! :lol:
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 8115
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise
Echelle pratiquée: HO

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 20:51 
pierre bis a écrit:...Pas d'accord avec Prevost quand il écrit que les franciliens adorent leur région. Certains sans doute, et c'est tant mieux, mais beaucoup y sont d'abord par contrainte professionnelle, directe ou indirecte.

Alors explique moi pourquoi à chaque fois qu'il y a eu une volonté de décentraliser une activité parisienne, elle a échoué :?:
Pourquoi Renault a fait son technicentre en région Parisienne :?: EADS est à Toulouse, Michelin va bâtir un technicentre à Clermont Ferrand, etc.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25804
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Mer 14 Nov 2012, 22:13 
Pour Renault, on parle de Technocentre.
Pour Michelin aussi, il ne portera pas le même nom.
Avatar de l’utilisateur
Panovert
Intarissable !
 
Messages: 6182
Inscrit le: Dim 29 Mai 2011, 21:14
Localisation: Gergovie
Âge: 34
Echelle pratiquée: De richter

Re: Service public

Publié: Jeu 15 Nov 2012, 20:36 
Pour le moment il s'appelle projet URBALAD Campus RDI
Image
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25804
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Jeu 15 Nov 2012, 22:47 
PREVOST a écrit:
Alors explique moi pourquoi à chaque fois qu'il y a eu une volonté de décentraliser une activité parisienne, elle a échoué :?:




Pour moi cela me parait assez simple à comprendre: l'équilibre économique d'un ménage moyen repose le plus souvent sur le travail des deux adultes. Or les décentralisations ne se précoccuppent que rarement du conjoint (et comment pourraient elles le faire d'ailleurs?). Pourtant les couples avec enfants aimeraient souvent partir en province, mais pas au prix d'une baisse de leur niveau de vie. On peut y ajouter que beaucoup aimeraient partir en province, mais pas dans n'importe laquelle. Beaucoup d'entre nous ont une préférence souvent liée à leur histoire.

Quant aux jeunes célibataires, eux privilégient vraiment l'Ile de France par choix, et même de préférence Paris intra-muros. Et là je ne leur donnerai pas tord, car les possibilités offertes à un jeune de 25 ans à Paris sont difficilement égalables. De plus, contrairement à une idée reçue, un célibataire de 25 à 35 ans n'est pas forcément plus mobile que quelqu'un de marié, car son équilibre de vie repose sur un cercle d'amis pas forcément facile à recréer en province. Une amie de ma soeur, arrivée comme cadre à La Poste au Puy en Velay alors qu'elle était célibataire à 28 ans, avait beaucoup de mal à se recréer "une vie".
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 9930
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: Service public

Publié: Jeu 15 Nov 2012, 23:26 
pierre bis a écrit:... son équilibre de vie repose sur un cercle d'amis pas forcément facile à recréer en province.

Ayant vécu à Paris et en province (plusieurs), je peux te dire que ce n'est plus facile de se faire des amis à Paris qu'en province :siffle:
Dans tous les cas tu dois le recréer là où tu arrives...
Penny
Prolixe
 
Messages: 1916
Inscrit le: Ven 18 Mai 2007, 15:13

Re: Service public

Publié: Jeu 15 Nov 2012, 23:58 
Question décentralisation, je ne parle pas d'individu mais d'entreprises ou d'administration.
Je me rappelle le cas d'une grande école avec laquelle ça n'a pas fonctionné.
Maintenant pour les individus, on revient à sujet du poste. Si on veut les avantage de la vie en région parisienne on en prend aussi les inconvénients
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25804
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Ven 16 Nov 2012, 08:17 
Est ce à dire :

1/ Que l'on doit trouver logique qu'un train arrêté aux confins d'une ligne de banlieue bloque les trains sur toute la banlieue Nord ? Et si possible souhaiter que ça recommence, c'est tellement drôle vu des champs...

2/ Est ce à dire que faute d'alternative économique crédible lorsque l'on a un abonnement, l'on doive accepter que des gens soient transportés comme du bétail ?

3/ Est ce dire que l'on doive accepter lors de blocage prolongés en pleine voie, dans des trains surbondés, sans fenêtres ouvrantes, que des êtres humains restent emprisonnés en surpopulation exponentielle ? Alors que certains ne sont plus alors qu'à 10 minutes à pied de chez eux ?

Prévost, arrête de réfléchir sur certains sujets. On ne peut pas tout maitriser sans expérience.

Et pour faire le lien avec un certain questionnement sur la morale et les graffitis, occasionnellement de grande ampleur : le voyageur pendulaire n'en à pas grand chose à faire des tags et graffitis, c'est pour lui une moindre agression que d'autres types d'agressions contre sa personne, contre une forme de dignité humaine qu'il subit quotidiennement dans les transports de la Capitale. (Suivant les lignes, mais nombreuses sont les lignes concernées...)

J'ai une blague qui fonctionne à tout les coups quand quelqu'un me demande si je suis venu en voiture, ou en transports : "Voiture ! À mon âge j'ai arrêté les sports extrêmes" Effet garanti, 100% de réussite pour briser la glace.

Luc ;)
Tout ça ne tient qu'à un fil !
Nathea
Intermittent du forum
 
Messages: 10361
Inscrit le: Mer 24 Août 2005, 15:53
Localisation: Encore un peu à l'Ouest
Âge: 47

Re: Service public

Publié: Ven 16 Nov 2012, 10:07 
Tu vois Nathea, la vie parisienne j'en ai eu un peu l'exprécience. C'était il y a longtemps je l'avoue mais les problèmes étaient les mêmes à l'échelle de l'époque. Bien que célibataire à cette même époque, J'ai choisi d'en sortir. Grand bien m'a fait.
Maintenant dire que les soucis avec les transports soient normal, je ne l'ai pas dit.
Par contre, je pense qu'il faut accepter les conséquences. Soit techniques, soit financières. Car je pense aussi que si on veut remettre debout le réseau de transport francilien il faudra que les mêmes francillien en payent le prix.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25804
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Ven 16 Nov 2012, 10:19 
PREVOST a écrit:Question décentralisation, je ne parle pas d'individu mais d'entreprises ou d'administration.



Phrase étonante! Les entreprises et administrations ne sont elles pas formées avant tout par les individus qui les composent? Et essayer de rendre plus heureuse (ou au moins de ne pas pourrir) la vie de tous les individus qui la compose ne devrait-il pas être l'objectif de toute collectivité (au moins non commerciale)? Quand on "décentralise" brutalement une entreprise ou une administration, ce sont des centaines, voires des milliers d'individus qui verront l'équilibre de leur vie remis en cause. C'est exactement le genre de décisions brutales et dogmatiques (que le dogme soit politique ou économique importe peu) qui ne peuvent que faire des dégâts et donc "ne passent pas". Notes que dans mon esprit, cela ne se limite pas à la décentralisation. Passer d'un côté à l'autre de l'Ile de France est souvent encore pire qu'un déménagement en province.

Pour être clair, je n'ai absolument rien contre la province. Je refusais simplement ton affirmation que tous les habitants d'Ile de france seraient par principe accroché à leur région et mériteraient ce qui leur arrive, par exemple dans les transports. Personnellement, et bien que très privilégié côté logement et localisation, j'échangerais volontier mes 100m2 à Paris contre 300M2 en Bretagne (+ une dépendance pour reloger le train expulsé de son sous-sol :clown: ), mais une fois sur place ni moi ni ma femme ne trouverions de travail.

L'immense majorité des Franciliens est installée là moins par choix que parce que c'est là qu'elle trouve ses moyens se subsistance, comme les egyptiens antiques s'étaient installés sur une mince bande de terre le long du Nil. Une fois cela admis, je rejoins Nathea, avec en plus une remarque: la grande grève de Décembre 1995 a prouvé par l'absurde que, si une bonne partie des Franciliens ne prenait pas les transport en commun, plus aucun mouvement ne serait possible. Maintenir à un niveau correct ce réseau de transport n'est donc pas seulement une aumone à ceux qui l'utilisent, mais simplement un élément clé de l'activité économique de toute la France. Car en fin de compte, c'est tout le pays qui est lié au bon fonctionnement de l'Ile de France. On peut le regretter et envier les pays plus "multipolaires" comme l'Italie ou l'Allemagne, qui doivent leur situation à une unification plus tardive, mais on ne refait pas si facilement l'Histoire.

Et j'en reviens à mon idée (qui n'est pas que la mienne) d'essayer de développer le télétravail. Ce serait un bon moyen aussi pour développer la province. Je n'ai jamais dit que c'était facile mais quand les entreprises y trouvent leur compte (par exemple pour limiter les déplacements), elles savent faire ou au moins essayer de faire. Cela ne concernera sans doute jamais la totalité de l'activité mais 10 à 20% pourrait permettre de limiter les problèmes de transports.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 9930
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: Service public

Publié: Ven 16 Nov 2012, 14:13 
Bonjour à tous,

L'opposition Province/Capitale, quelles absurdités n'ont'elles pas été dites ou écrites sur ce sujet :mdr: :mdr2: :mdr: :mdr2: :mdr: :mdr2:

Provincial de naissance et de tempérament, j'ai eu l'occasion de me rendre compte que les problèmes évoqués et concernant l'ile de france se retrouvent, certes à bien moindre échelle, aussi dans certaines grandes villes de province.

Dans un autre monde et une autre vie, j'ai travaillé pendant 15 ans dans une entreprise à 10 kms de mon domicile; pas de transport en commun utilisable, donc voiture obigatoire.
Selon les heures, ce temps de trajet variait de 15 à 50 minutes, et j'avais donc pris l'habitude de commencer tôt le matin , vers 7H et finir tard le soir, vers 19H. Etant un lève tôt et cadre hors circuit des 35H, cela me convenait bien, même si j'ai toujours eu la certitude de faire beaucoup plus de boulot que celui correspondant à mon bulletin de paie. C'était un choix personnel que j'ai assumé et je me suis bien épanoui dans cette activité.

Mais pour en revenir au titre du fil, savoir le service public, encore faudrait-il s'entendre sur ce que ce service doit apporter et moyennant quel prix.

Faut-il faire payer à chacun le service qu'il utilise réellement, ou bien doit-on mutualiser l'ensemble des coûts de tous les services publics et répartir ces coûts sur l'intégralité de la population?

Par quel moyen? L'impôt? Mais il y en tellement qui y échappent pour une raison ou une autre.

N'oublions pas que nous souhaitons tous que les choses s'améliorent, mais à la condition expresse que la pioche se fasse dans la poche du voisin et pas dans la notre : attitude typiquement franchouillarde s'il en est.........

En outre, ce service public est assuré par des hommes et des femmes qui, comme vous et moi, ont leurs propres contraintes de logement/famille/déplacement et qui se trouvent alors dans l'inconfortable position d'être à la fois juge et partie: pas facile de rester objectif dans ce cas.

Et je ne parle que pour mémoire de la lutte patronat/syndicats, même si ce que l'on en voit dans les médias n'est souvent que poudre aux yeux pour entretenir des confusions parfais bien utiles.

Last, but not least, la volonté politique à tous les niveaux, volonté qui depuis quelques décénnies semble s'orienter de plus en plus dans la mauvaise direction.

On pourrait en débattre pendant des jours et des semaines sans qu'il en sorte quoi que ce soit de positif, c'est bien hélas ce qui se passe.............
Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose ( Pierre Dac )
Avatar de l’utilisateur
Christian Tellier
Démonstratif
 
Messages: 1579
Inscrit le: Ven 04 Nov 2005, 20:41
Localisation: St laurent d'Agny
Echelle pratiquée: HO

Re: Service public

Publié: Ven 16 Nov 2012, 14:27 
Pierre, lorsque j'ai écrit mon premier message, j'ai ouvert et fermé des balises sur mon mode de communication. Provoc = on et Provoc = off.
Ceci pour dire que je suis dans le principe assez d'accord avec toi. Par contre, comme je l'ai écrit plus haut il faut savoir accepter sa condition avec ses inconvénients et ses avantages. Ça n'apporte pas grand chose de molester des agents des transports qui font ce qu'il peuvent pour faire fonctionner un système à bon de souffle que les usagers eux même refusent de payer pour le rénover. Je vois mal le prix du transport multiplié par 3 ou 4 sans remous. Ça ne résout rien de demander à corps et à cri des services public sans vouloir les financer. Je connais peu de gens prêt à payer des impôts supplémentaires pour payer le service public tant demandé.
Enfin et pour finir mon intervention, je voudrais rebondir sur ta phrase: " Maintenir à un niveau correct ce réseau de transport n'est donc pas seulement une aumone à ceux qui l'utilisent, mais simplement un élément clé de l'activité économique de toute la France." pour dire que cet argument est couramment utilisé et qu'il ne tient pas debout. A chaque secteur économique de payer ses besoins et ça participera aussi à la décentralisation économique en France.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25804
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

PrécédentSuivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)