Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Rapprochement Alstom - Siemens

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 21:05 
Une fois de plus, on vend l'excellence française a l'étranger. Et quand les français lèveront les yeux de leur smartphone, alors tous les panneaux seront écrits en chinois et ils se demanderont pourquoi ! :colere:
Les nouveautés?Toutes pourries
Avatar de l’utilisateur
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Démonstratif
 
Messages: 1456
Inscrit le: Mer 15 Fév 2017, 00:37
Localisation: La Roche Blanche
Âge: 33
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Antoine
Club: Indépendants associés

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 21:58 
Prevost a écrit:Concernant les fleurons tel que Michelin, 84% de ses actions sont tenus par les institutionnels, c'est à dire tout monde. Des français aux américains en passant par les chinois. Ses usine de productions sont réparties dans le monde entier. Alors fleuron français ??? Oui par l'histoire.
Bref si vous croyez que tout les maux de l'économie française sont la faute des gouvernements successifs et de tous bords soient ils


Aux dernières nouvelles Michelin reste une maison française, dont les principaux organes opèrent en France.

Concernant le "politique", je ne voudrais pas viser un gouvernement particulier (encore que...)
Mais par rapport à ses voisins le développement industriel est pénalisé en France par divers facteurs, qui tiennent tous du "politique", ce qui inclut aussi l'environnement légal et fiscal.

Cela commence par un colbertisme à la petite semaine, comme si Colbert, lancé dans ses plans de création d'une grande flotte française, avait brusquement décidé de ne doter ses navires que de mats raccourcis de 50%, histoire de faire des économies.
Quand Aérospatiale s'est lancée dans le Concorde, les gens du/des ministère/s ont ainsi décidé de budgeter le développement d'un appareil capable de Paris-Dakar. Pas un franc de plus!
On eut plus tard toutes les peines du monde à "réaléser" cellule et moteurs pour pouvoir faire Paris New York, le principal marché envisageable, au moins par par vent favorable et avec 20% de passagers de moins que prévu.

Quand Colbert a pu pratiquer son colbertisme en coordonnant une politique économique continue et cohérente durant plus de vingt ans, le pseudo colbertisme d'aujourd'hui repose - en plus de l'obligatoire alternance des ministres et de leurs "religions" respectives - sur un jeu de chaises musicales entre énarques de diverses obédiences, dont aucun n'a amassé entre ses stages et parachutages successifs d'expérience suffisante en matière de stratégie commerciale ni d'expertise industrielle.
On en a eu un exemple assez extrême avec la très incompétente patronne de notre fleuron nucléaire que personne n'a osé virer avant que la Cour des Comptes n'ait décompté les milliards qu'elle avait fait perdre dans des mines stériles.
Un autre exemple serait la "reprise forcée" de Lohr par Alstom.

Mais le "politique" joue aussi dans les domaines économiques où l'Etat juge dispensable voire indigne de s'engager et laisse donc une main plus ou moins libre aux entrepreneurs individuels et privés: Le développement de PME pérennes est ainsi considérablement handicapé par une politique presque confiscatoire en matière de transmission d'entreprise.
Politique qui fait constraste avec celle appliquée en Allemagne, où les familles Quandt/Klatten et Piech/Porsche, par exemple, ont pu rester à la tête de dizaines de milliards de capital de BMW ou Volkswagen sans perdre une seule plume d'impôts sur les successions (ni, à fortiori, sur la fortune!).

Et qui explique que des pans entiers d'industries PMEesques pourtant typiquement françaises soient passés sous la coupe de maisons allemandes: Notre confiserie sous celle de Haribo, dont le seul composant naturel des bonbons est leur gélatine, nos condiments sous celle de Kuehne.
Un peu comme si Aldi reprenait Fauchon...dans l'indifférence quasi totale.

En matière de ferroviaire je relève que le dernier plan de modernisation du réseau allemand (2015-2019) prévoit 29 milliards d'investissements. Vingt de ces milliards seront directement pris en charge par M. Schaeuble (homme politique pourtant du genre Harpagon comme ministre des finances), ceci à fonds perdus, sans que la DB n'ait à effectuer le moindre remboursement ultérieur.
Il en est ainsi, sur un rythme d'environ trois milliards l'an, depuis la réunification.

Ce qui permet à la DB, libérée de l'essentiel de son fardeau infrastructure, d'y voir large en matière de matériel roulant: En traversant la Thuringe le mois dernier jai vu au moins une douzaine de Taurus, toutes de 6000kW et toutes plus récentes que la plus récente des locos SNCF, occupées à tracter des rames de trois voitures en service S-Bahn.
Vous aurez noté: les Taurus, c'est du Siemens. C'est pas à Alstom qu'on achèterait des machines superflues!

Chez nous, pas question de ces cadeaux. Au contraire, on a chargé la barque en incluant dans la dette de la SNCF des dépenses d'infrastructure remontant à 40 ans. Ce qui résulte en des péages insensés qui pompent l'essentiel de ce qui serait disponible pour renouveler les parcs...

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3270
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 22:09 
TGVA a écrit: La SNCF est soumise à l'obligation de faire des appels d'offres, toutes les entreprises le font pour les gros marché, et toi quand tu fais faire des travaux, tu mets bien les entreprises en concurrence via des devis, tu ne prends pas forcément celle à coté de chez toi


Un appel d'offre se truque. Il est aisé de stipuler des caractéristiques dont on sait qu'un des matériels candidats ne les offre pas.
Et de s'asseoir sur d'autres exigences, pourtant présentées naguère comme absolument indispensables pour des raisons de sécuité en tunnel (ici longueur des rames et sécabilité).

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3270
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 22:14 
Christophe PC a écrit:Un appel d'offre se truque. Il est aisé de stipuler des caractéristiques dont on sait qu'un des matériels candidats ne les offre pas.
Et de s'asseoir sur d'autres exigences, pourtant présentées naguère comme absolument indispensables pour des raisons de sécuité en tunnel (ici longueur des rames et sécabilité).

Christophe PC


Cela me rappelle étrangement un dossier que j'ai subi :?
A savoir les tristement célèbres rames V250 d'Ansaldo-Breda, plus connues sous le nom de FYRA, pour lesquelles les donneurs d'ordre qui étaient les NS ont fait cahier des charges qui excluait d'office ALSTOM et SIEMENS, mais correspondait en tout point au brol propsé par les Italiens. :siffle: :siffle:
Avatar de l’utilisateur
HLE101.012
Éloquent
 
Messages: 380
Inscrit le: Jeu 14 Sep 2017, 15:13
Localisation: Belgique
Âge: 45
Echelle pratiquée: HO HOm
Prénom: Bernard

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 23:23 
Christophe PC a écrit:...Aux dernières nouvelles Michelin reste une maison française, dont les principaux organes opèrent en France....

Un belle R&D à Clermont-Ferrand effectivement. Mais pour le reste de plus en plus à l'étranger.
Je sais que Wikipédia est décrier mais pour faire au plus vite
Image

Pour le reste je te laisse à ton discours :wink:
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24005
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 23:47 
TGVA a écrit: La SNCF est soumise à l'obligation de faire des appels d'offres, toutes les entreprises le font pour les gros marché, et toi quand tu fais faire des travaux, tu mets bien les entreprises en concurrence via des devis, tu ne prends pas forcément celle à coté de chez toi

En sens contraire, des entreprises, habituellement concurrentes sur le marché intérieur, savaient se grouper pour répondre à des appels d'offres afin d'éviter l'entrée sur ce marché d'un nouvel arrivant (vu professionnellement sur de gros équipements, genre très grandes usines de traitement des eaux usées). Mais la patrouille...
Y25
Prolixe
 
Messages: 1838
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 12:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 67

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 25 Sep 2017, 23:57 
Ooooooh le beau fil ! :applause:

Zou, au bistrot. :arrow:

Allez m'am Christine, fais péter la poire et les cahuètes ! :mrgreen:
La modération
VDG
Prolixe
 
Messages: 1779
Inscrit le: Jeu 18 Août 2005, 18:58

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mar 26 Sep 2017, 08:10 
Petit retour sur l'histoire avec le 3ème paragraphe du document en lien où l'on cause d'Alsthom et de Siemens : http://archivchemindefer.free.fr/electr ... BMidi.html
Mais le contexte était autre.
Y25
Prolixe
 
Messages: 1838
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 12:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 67

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mar 26 Sep 2017, 23:31 
C'est officiel :

http://www.alstom.com/fr/press-centre-francais/2017/09/siemens-et-alstom-sunissent-pour-creer-un-champion-europeen-de-la-mobilite/

Dans les grandes lignes :
- Siemens devient actionnaire majoritaire (à hauteur de 50%) d'Alstom. En échange, les activités ferroviaires de Siemens passent sous Alstom. Il ne s'agit donc pas d'une alliance ou d'une entente, mais bel est bien d'un "rachat" (partiel) ;
- Siemens s'est engagé à préserver les emplois (Français comme Allemands) pendant 4 ans : on sait ce que valent ce genre d'engagements (GE avait pris le même genre d'engagements il y a trois ans, mais annonce déjà un plan de dégraissage des effectifs en Europe, France comprise) ;
- l'Etat qui était encore actionnaire minoritaire rend ses actions à Bouygues ;
- le siège reste en France dans l'immédiat pour la partie matériels roulants, mais direction mixte Franco-Allemande. La partie signalisation aura une direction en Allemagne ;
- l'opération a bien été appuyée par le gouvernement, qui la défend d'ailleurs même.

Une nouvelle fois l'industrie Française se retrouve bradée et près de 90 ans d'histoire se retrouvent balayés du jour au lendemain. Que l'on se rassure, les actionnaires vont toucher un juteux dividende.

Rappelons quand même au passage que le TGV, ce n'est pas que Alstom, et qu'une grande partie en a été conçue et développée par la SNCF (donc à partir d'argent public). Aujourd'hui tout cela est balayé dans l'indifférence quasi générale. Bien écoeurant, comme le furent tant d'autres pertes de fièretés francaises...
Avatar de l’utilisateur
L'Arpète
Éloquent
 
Messages: 330
Inscrit le: Dim 02 Nov 2014, 18:35

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mar 26 Sep 2017, 23:38 
Et oui 90 ans d'histoire... :roll: Sauf que le monde bouge et comme je l'ai écrit celui qui ne prend pas le train en marche reste sur le quai :wink:
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24005
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mar 26 Sep 2017, 23:53 
Le monde bouge, mais on notera qu'en l'occurrence cela ne profitera pas à la France.
Avatar de l’utilisateur
L'Arpète
Éloquent
 
Messages: 330
Inscrit le: Dim 02 Nov 2014, 18:35

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mer 27 Sep 2017, 00:01 
Pour finir également, j'ajouterai que cette opération n'est pas une adaptation "à un monde qui bouge", mais bel est bien un petit arrangement entre actionnaires, banquiers et politiques pour s'en mettre plein les poches. Et ça, ça ne semble pas être prêt de changer.
Avatar de l’utilisateur
L'Arpète
Éloquent
 
Messages: 330
Inscrit le: Dim 02 Nov 2014, 18:35

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mer 27 Sep 2017, 00:36 
Bien sûr que si, ce rapprochement est nécessaire face à la concurrence mondiale, ou plutôt face à la concurrence venue ....de Chine.
Il y va de la survie des entreprises, rien à voir avec les politiques, les banques et les actionnaires.
De nombreux fleurons de l'industrie française ont été rachetées par des entreprises étrangères: Lafarge/Holcim (Suisse), Alcatel/Nokia (Finlande), Chantiers Navals de StNazaire/ Fincantieri (Italie), Club Med racheté par les Chinois etc....etc.....
Avatar de l’utilisateur
BR215
Intarissable !
 
Messages: 10073
Inscrit le: Jeu 18 Mars 2010, 19:24
Âge: 46
Prénom: Christian

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mer 27 Sep 2017, 09:20 
Merci BR215 d'avoir une vision du monde actuel :wink:
La France a, aujourd'hui et dans le monde, la place qu'avaient, entre autres, le Limousin ou la Picardie dans le monde du 18 ou 19ème siècle.
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24005
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Mer 27 Sep 2017, 09:47 
Dans très peu de temps, la France sera un vaste parc d'attraction, les visiteurs étrangers nous jetteront des cacahouètes à travers les grillages.

Regardez l'excellent reportage "La vente d'Alstom à GE" sur LCP 01/10/2017 22h30 ou 06/10 00h30 ou 12/10 20h30 : édifiant, même les conseillers du gouvernement s'en foute plein les fouilles et bien entendu pas d'enquête parlementaire. Je me demande même si les secrétaires n'ont pas touché non plus
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16177
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 15:52
Localisation: ACAL

PrécédentSuivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Stephane04 et 7 invité(s)