La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » ven. 04 janv. 2019, 14:17

Seconde cabine d'aiguillage [Cités Miniatures]

Bâtiments ferroviaires

Épisode 193 - Pour redémarrer en douceur les travaux sur le module en ce début d'année, je vais construire la seconde cabine d'aiguillage du kit ED 026-1 de chez Cités Miniatures. Une référence très appropriée pour découvrir cette marque artisanale hexagonale et se familiariser aux kits en laser-cut.


Image
La première cabine a été construite en septembre dernier (Épisode 168). Le résultat était plutôt probant. Pour ce second exemplaire je prévois un éclairage intérieur. Ce kit est également disponible à l'échelle N.

Image
Photo 1076 : Le kit ED 026-1 de chez Cités Miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

La mise en peinture

La planche qui comprend les murs et les poteaux est trop fine pour supporter une peinture au pinceau. Elle est donc peinte avec de la peinture en bombe acrylique couleur "gris pierre" de la gamme « Do it » de chez Marabu (rayon arts graphiques de chez Truffault ou Zodio). On attend 24 heures.

Les murs

Les murs sont composés chacun de deux demi-murs qui devront ensuite être collés dos à dos. Le dégrappage des huit pièces nécéssite du soin mais ne présente pas de problème particulier.

Image
Photo 1077 : Assemblage des murs, cabine d'aiguillage Cités miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Le collage de chaque demi-mur est une étape un peu sensible car c'est du « one-shot » : on n'a pas le droit à l'erreur ! Il faut travailler sur un plan absolument lisse (une table en verre par exemple) et s'aider d'un point d'appui pour caler les pièces. N'hésitez pas à faire des essais à blanc pour maîtriser le geste. Le mur du fond est le plus simple, on commence donc par lui. Pour se faire, on pose horizontalement les deux pièces en " V ", la cale permettant le bon alignement vertical (La photo ci-dessous montre la position de départ, les doigts étant ici remplacés par un briquet et un cutter pour les besoins de la photographie). Lorsque vous êtes prêts, on retire la pellicule protectrice de l'un des éléments puis on rapproche les deux pièces. On presse quelques secondes.. On répète l'opération avec les autres murs. Les murs avec fenêtres sont les plus sensibles pour que l'alignement soit impeccable.

Les poteaux centraux

Les poteaux se collent facilement avec leur adhésif d'origine. Il faut seulement être vigilant aux différents types de poteaux : longueur et biseautage. Il faut être soigneux pour poser les poteaux parfaitement à 90° en s'aidant des stries sur les murs. A ce stade, je ne colle que les poteaux centraux sur les faces internes et externes de chaque mur. Les poteaux d'angles se poseront plus tard.

Image
Photo 1078 : Assemblage des murs, pose des poteaux, cabine d'aiguillage Cités miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Dès cette étape il vous faut choisir le sens de montage des fenêtres : à droite ou à gauche. Préférez une position qui mette en valeur l'intérieur de la cabine par le spectateur tout en restant cohérent avec le plan de voie, l'aiguilleur devant avoir vue sur les aiguilles à manipuler.

Collage des murs


Les murs sont collés à la colle blanche appliquée au cure-dent. Les murs latéraux se collent à l'intérieur des murs avant et arrière. On laisse sécher. Ensuite, on peut coller les poteaux d'angles.

Les poteaux d'angles

Je commence par les poteaux d'angles sur les faces externes des murs latéraux (poteaux biseautés). Puis les poteaux d'angles sur les faces externes des murs avant et arrière. Ces poteaux plus larges permettent de camoufler la tranche des poteaux précédents. On place ensuite les poteaux d'angles intérieurs.

Image
Photo 1079 : Montage des murs, cabine d'aiguillage Cités miniatures. Sources : letraindemanu sur Canalblog.

Nouveau voile de peinture

A ce stade il est intéressant d'appliquer un nouveau voile de peinture "gris pierre", pour masquer les tranches encore visibles. On laisse sécher.

Première patine

La patine est réalisée à la terre à décor (TAD). Elle nécessitera d'être fixée par un voile de vernis en bombe. Il est donc préférable de le faire avant la pose des vitrages.

Je fais un premier passage avec de la TAD " ocre clair " puis un second avec du " noir poussière ". Je fixe avec un voile de vernis. Le vernis va atténuer sensiblement la patine, voire la faire disparaître. Si c'est le cas, rien de grave, on recommence.

Leviers d'aiguilles

Les leviers d'aiguilles ont été eux aussi peints à la bombe en " gris pierre ". Degrappés, ils sont ensuite collés avec de la colle blanche déposée au cure-dent sur le platelage prévu à cet effet (Pièce pré-percée munie d'un ergot). Il faut faire attention à ce que les leviers soient bien droits. Le platelage des leviers est ensuite collé sur le socle du bâtiment à son emplacement en veillant à ce qu'il soit bien au niveau du sol, ce qui laisse donc un orifice sous le platelage d'où sont sensés partir les tringleries.

Image
Photo 1080 : Patine des murs et pose des leviers d'aiguillage. Cabine d'aiguillage Cités miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

A ce stade on peut patiner le socle de la même façon que les murs puis le vernir.

La porte

La porte est composée de trois pièces : une partie pleine prise en sandwich entre deux pièces de renforts. On les colle comme les demis-murs. Je la peins avec une peinture en bombe " vert foncé " pour rester cohérent avec la première cabine. Mais on pourrait tout aussi bien la peindre en rouge grenat ou en bleu. La porte sera collée en position ouverte pour mieux visualiser l'intérieur.

La pose des vitrages

Si vous souhaitez donner une dernière touche de patine à la terre à décor, c'est maintenant ! Car après la pose des vitres, tout voile de vernis viendrait les ternir.

La pose des vitre est délicate car il faut les insérer dans des croisillons fins et fragiles. Je degrappe les 6 vitres et je retire les deux pellicules de protection. Un peu de colle blanche est déposée au pinceau fin sur l'entourage intérieur. Il faut avoir la main légère, car tout surplus de colle sera disgracieux. Il faut ensuite poser la cabine sur la face que l'on va travailler. Le plan dur évitera la casse. Chaque fenêtre est ensuite insérée par l'intérieur de la cabine. On prend appui sur le croisillon et on presse doucement. Les traces de colles sont immédiatement nettoyées au pinceau fin humide et les traces de doigts avec un coton-tige.

Prévoir l'éclairage

J'ai regretté de ne pas avoir éclairé ma première cabine. Je vais donc prévoir une lumière sur ce second exemplaire. J'envisage une simple led CMS blanche ton chaud. Avec une bonne résistance de 5 kHoms, j'obtiendrai un éclairage un peu faiblard approprié. Il est prévu que j'achète ces composants lors de l'exposition de Saint-Mandé. Je perce donc un trou dans le socle, dans un angle caché du spectateur. Il permettra le passage des câbles.

Image
Photo 1081 : Cabine d'aiguillages Cités miniatures. Accessoires complémentaires. Source : letraindemanu sur Canalblog

Armature de toiture, support équipements


Là encore, on rassemble deux pièces dos à dos, comme les demi-murs : un grand cadre pour le toit, et un petit pour le support d'équipements. Sur cette dernière pièce, on applique ensuite les équipements. L'ensemble des équipements est ensuite collé sur le mur opposé aux leviers d'aiguilles.

Je suspends ici mes travaux puisqu'il me faut attendre l'exposition de Saint-Mandé pour acheter l'éclairage, avant de poser la toiture. Cela me laisse quelques jours pour trouver le lieu d'implantation le plus approprié.

Image
Photo 1082 : La cabine d'aiguillages Cités miniature sur son probable emplacement définitif. Source : letraindemanu sur Canalblog.

En conclusion : Cette référence (également disponible en N) est un excellent produit pour découvrir les maquettes laser-cut de Cités Miniatures avant de se lancer sur une référence plus complexe et plus onéreuse. J'ai passé d'agréables moments pour leur montage. La notice est explicite, les pièces faciles à travailler, même si le montage nécessite du soin. A noter la réactivité de l'enseigne pour répondre aux questions par mail en cas de soucis. Un produit qui convient aussi bien à des modélistes débutants qu'à des pratiquants plus avertis.

Emmanuel

Références :

Cabines d'aiguillage (pack de 2) : ED-026-1-Ho et ED-026-1-N
Fichiers joints
letraindemanu (1076b) cabine d’aiguillages Cités miniature Ho.jpg
letraindemanu (1077b) cabine d’aiguillages Cités miniature Ho.jpg
letraindemanu (1078b) cabine d’aiguillages Cités miniature Ho.jpg
letraindemanu (1079b) cabine d’aiguillages Cités miniature Ho.jpg
letraindemanu (1080b) cabine d’aiguillages Cités miniature Ho.jpg
letraindemanu (1081b) cabine aiguillage cités miniature ho.jpg
letraindemanu (1082) cabine aiguillages cités miniatures ho.jpg
logo tuturiel.png
logo tuturiel.png (2.16 Kio) Vu 1717 fois
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Patrickw
Démonstratif
Messages : 1333
Enregistré le : mar. 06 janv. 2009, 13:20
Site Internet : https://www.youtube.com/channel/UCAMVv- ... xgxzFJ6XJA
Âge : 54

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Patrickw » sam. 05 janv. 2019, 14:27

Je partage ton avis sur les kits de cette enseigne. Comme tu l'écris, la construction nécessite un minimum de soins. Il ne faut pas se presser et faire des montages à blanc avant tout collage pour être sûr de ne pas se tromper.

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » jeu. 10 janv. 2019, 19:55

Des arbres faits maison dans ma ZI Nord

Végétation

[Toutes échelles] Épisode 194 - Après la création des premiers espaces verts dans la zone industrielle, les travaux sur la végétation se poursuivent avec la fabrication d'arbres « Home made ». Premiers essais.


ImageUne zone industrielle des années 60 est souvent synonyme de grisaille. Contrairement aux zones d'activité modernes où prédominent les hangars standardisés aux bardages colorés, aux larges baies vitrées, aux grandes enseignes lumineuses lisibles de loin, aux éclairages puissants et aux arbres plantés avec une rectitude d'une monotonie artificielle, la banlieue ouvrière de l'époque était plutôt marquée par des bâtiments cuivrés et grisonnants baignés d'une lumière blafarde, parfois égayée par la vitrine d'un estaminet ou l'enseigne clignotante d'un modeste hôtel, louant au mois des chambres aux travailleurs saisonniers ou expatriés. C'était l'âge d'or de l'industrie française avant qu'elle ne soit sacrifiée sur l'autel de prédateurs capitalistes à l'insatiable cupidité. Dans ces banlieues, qualifiées de « rouge » par la classe moyenne en référence au vote communiste qui prédominait dans ses populations ouvrières, les espaces verts n'étaient pas une priorité politique. Rouges et Verts n'étaient pas encore en symbiose.

Image
Photo 1083 : La cour de la Société Laure Noirt dans la ZI Nord. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Dans ZI Nord, je souhaite retracer cette tranche de vie, celle du plein emploi. Ces lieux d'activités bruyantes et bouillonnantes d'agitation, avec leurs ouvriers transitant par des gares de banlieue, s'enfilant leur petit noir avant d'aller à l'atelier tôt le matin ou leur petit jaune en en sortant tard le soir, pauses rythmées par le son des sirènes marquant la trêve méridienne ou la fin de journée dans les usines, les va-et-vients de camions bruyants - et fumants - livrant des pièces ou chargeant des produits finis, le brouhaha des machines dans de vastes usines ou des ateliers étriqués, mais toujours mal insonorisés. A cela s'ajoutaient des camelots parfois accompagnés du bruit des sabots. On y trouvait enfin des familles, souvent paupérisées et habitant de modestes appartements sans grand confort, dont les épouses faisaient leurs courses dans des commerces de proximité aujourd'hui disparus sous le joug totalitaire d'une économie dictatoriale et destructrice du tissu social. Toute une ambiance aujourd'hui révolue, dans des quartiers désindustrialisés, sauvagement bétonnés, ravagés par le chômage de masse et abandonnés par les pouvoirs politiques. C'était aussi l'âge d'or du transport ferroviaire, avec le fin maillage de ses dessertes voyageurs et la proximité de ses embranchements marchandises. Le cabotage était une fierté de notre opérateur historique qui s'enorgueillissait de cette inégalée arborescence. Nous étions à mi-période des « Trente Glorieuses », époque ou le train était la sève de notre développement économique irriguant des territoires riches de compétences et de savoir-faire réputés.

Image
Photo 1084 : Scène de déchargement dans la cour de la Société Laure Noirt et ambiance dans la ZI Nord. Source : letraindemanu sur Canalblog.

L'exposition de Saint-Mandé approche, je reviendrai donc prochainement sur cette ambiance si particulière, si attirante voire attachante, avec la construction de nouveaux bâtiments, de logements en particulier dans cette ZI Nord. Un hôtel y est envisagé. Nos créateurs hexagonaux nous proposent de jolis produits en ce domaine et j'ai quelques projets.

Des arbres

Ces villes périphériques en général et ces quartiers industrieux en particulier n'étaient pas réputés pour leur verdoiement. D'ailleurs, le hors-série n° 59 de Loco-Revue qui, sous la direction de Daniel Aurilio et préfacé par Denis Fournier Le Ray, est consacré au thème approprié et titré « atmosphère ferroviaire en banlieue industrielle », pourtant richement iconographié, ne comporte finalement que très peu d'images avec des arbres. En témoigne l'illustration (photo 1085 ci-dessous extraite du HSLR59) de Didier Lemaitre datée de juin 2001 et qui ne laisse trace d'aucun feuillu. Il faut parvenir à la page 38 de cet indispensable HS pour qu'on aperçoive la photo d'un arbuste discrètement masqué par une palissade en bois. Les herbes folles et surtout les ronces et buissons sont assez abondants, mais les arbres ne sont pas si fréquents.

Image
Photo 1085 : Ambiance ferroviaire en banlieue industrielle, iconographie de Didier Lemaitre 01.06, extraite du HS n°59 de Loco-Revue.

Deux premiers arbres ont été plantés dans ZI Nord. Ce sont des arbres de marque FR (ref 3351) achetés lors ma visite à Paris-Modélisme. Achat " coup de coeur " - un directeur marketing le qualifierait sans doute d' " achat d'opportunité " - essentiellement pour masquer le départ en coulisse Est derrière le bâtiment du négociant en combustibles « Laure Noirt ».

Image
Le budget de la Compagnie Industrielle et Commerciale étant particulièrement contraint, cela implique des choix et surtout oblige à un minimum d'astuces pour progresser dans les travaux sans grever d'autres postes de dépenses incompressibles (matériel roulant). Ainsi, la menuiserie a-t-elle été réalisée essentiellement avec du bois de récupération aux encombrants - c'est fou ce que l'on peut y récupérer ! -, le ballast est composé de vrai sable du canal de l'Ourcq, les terrains de terre véritable, certains bâtiments construits intégralement,...

Dans cet esprit de débrouillardise, les arbres peuvent être aussi source d'économie. Certes, nous avons bien des créateurs renommés qui, tels Sylvia ou Arboris miniature, proposent de très beaux produits. Mais cette qualité artisanale a un coût que ma trésorerie ne peut tout simplement pas supporter. Quant aux arbres de nos industriels, leur qualité est très variable. Je vais donc tenter, puisqu'il s'agit là de ma première expérience en la matière, de me confectionner des arbres pour pas cher à base de thym séché. Si le résultat est concluant, ils pourront occuper une place de choix dans ma ZI Nord. Dans le cas contraire, ils se contenteront d'un arrière plan pour fermer l'un des angles du fond..

Fabrication

Parmi le thym en ma possession, je me choisis huit branches qui, par leur taille (environ 11 à 15 cm, soit 3 à 4 étages) et le volume pourrait convenir à représenter des arbres de type platane. Plantés provisoirement sur une plaque de polystyrène, je leur applique une teinte brun cacao mat pulvérisée avec une peinture en bombe. Une bombe de grande surface de bricolage suffit puisqu'une grande partie de cette peinture sera masquée par le flocage et la peinture ultérieure du tronc.

Image
Photo 1087 : Un échantillon de branches de thym sélectionné pour ce premier essai. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Le seul flocage en ma possession pour un tel travail arboricole est un flocage Heki vert foncé (ref 1561) et un vert clair (ref 1560) achetés chez Maketis à l'exposition de Chelles. Il y a sur le marché de nombreuses textures aux couleurs variées, il vous faudra faire des choix. N'ayant pas de recherche spécifique, mes achats en ce domaine sont généralement guidés par des coups de coeur lors de visites en expositions. J'aime voir, toucher, questionner. Nos exposants créateurs sont des passionnés qui aiment partager leur expérience et sauront vous orienter sur un produit adapté à vos attentes. Il faut seulement veiller à bien choisir des teintes allant du marron foncé au vert clair pour garantir une certaine homogénéité saisonnière sur un même module. Y compris sur un module enneigé que l'on imagine faussement d'un blanc immaculé.

1ère etape : couche de base

Revenons à notre thym. Après l'avoir peint en brun cacao. Je prépare une solution de 5 ml de colle vinyllique (colle à bois prise rapide) + 5 ml d'eau et 2 gouttes de liquide vaisselle. J'applique cette colle diluée sur les branches d'arbre avec un pinceau dédié à poils semi-rigides puis, au dessus d'un bac de récupération (couvercle d'une boite de chocolats pour ma part), je verse de belles pincées de flocage foncé tout en tournant l'arbre tel un poulet dans une rôtissoire. Il faut bien faire plusieurs tours en alternant la pression et le tremblement pour à la fois faire adhérer cette première couche et évacuer le surplus. Je fais cela avec quatre premiers arbres et déjà le résultat obtenu est intéressant. J'attends une journée que cela soi bien sec.

Image
Photo 1088 : Les premières unités après la première passe de flocage collée à la colle à bois. Source : letraindemanu sur Canalblog.

2ème étape : couche de volume

Pour cette seconde étape, je secoue mon arbre pour retirer le surplus de l'étape précédente puis je pulvérise mon arbre avec de la colle en bombe pour scrapbooking. Je le tourne alors lentement dans un bac plat et suffisamment grand, rempli de mon flocage vert foncé. A ce stade, mon feuillage prend du volume. Je laisse sécher une journée.

3ème étape : Couche de coloration et fixation

Je répète la même opération que l'étape précédente, mais en mélangeant à 50% le vert clair et le vert foncé. puis le tout est fixé à la laque - de coiffure -forte.

Les deux premiers arbres ainsi réalisés sont plantés dans la cour de la Société Laure Noirt : le premier, un peu plat sur une face est installé dans l'angle du hangar à charbon, ce qui me permet de masquer la jonction imparfaite du bâtiment avec le fond de décor. Le second, à l'entrée de la cour pour agrémenter la " Rue du Martyr du chat "(voir épisode 185).

Image
Image
Image
Image
Image
Photos 1089 à 1093 : Premiers arbres faits maison plantés dans la ZI Nord. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Ces résultants encourageants m'incitent à poursuivre le verdoiement de ma zone industrielle.

Emmanuel
Fichiers joints
Logo astuce.png
Logo astuce.png (2.17 Kio) Vu 1559 fois
letraindemanu (1083) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1084b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1085b) Loco-Revue Hors-série 59.jpg
letraindemanu (1086b) Loco-Revue Hors-série 59.jpg
letraindemanu (1087b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1088b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1089b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1090b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1091b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1092b) arbres ho faits maison.jpg
letraindemanu (1093b) arbres ho faits maison.jpg
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Spirou78
Intarissable !
Messages : 11856
Enregistré le : ven. 27 juin 2008, 17:46
Echelle pratiquée : HO, HOm, HOe, Z
Prénom : Michel
Club : Méclents
Localisation : 78730 SAINT ARNOULT EN YVELINES
Âge : 69

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Spirou78 » jeu. 10 janv. 2019, 23:37

:applause: :applause: :applause: continue comme ça. :D

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mar. 15 janv. 2019, 09:56

Spirou78 a écrit ::applause: :applause: :applause: continue comme ça. :D
merci pour les encouragements Michel
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Rive-Reine
Fécond
Messages : 642
Enregistré le : jeu. 26 janv. 2017, 20:24
Echelle pratiquée : HO ép. III Est [1]
Prénom : Jean
Localisation : AVRANCHES
Âge : 52

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Rive-Reine » mar. 15 janv. 2019, 11:36

Bonjour Manu,
Mais quelle ambiance, bravo j'adore :applause: :applause:
A bientôt,
Jean.

Avatar du membre
Patrickw
Démonstratif
Messages : 1333
Enregistré le : mar. 06 janv. 2009, 13:20
Site Internet : https://www.youtube.com/channel/UCAMVv- ... xgxzFJ6XJA
Âge : 54

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Patrickw » mar. 15 janv. 2019, 14:13

Oui, c'est très très bien réalisé, les voies, la route, les bâtiments... Bravo !

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27182
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Prevost » mar. 15 janv. 2019, 14:14

Je me joins aux compliments :applause: Je lis même si je n'interviens pas souvent :wink:

Avatar du membre
Personne
Disert
Messages : 417
Enregistré le : lun. 14 mai 2018, 12:00

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Personne » mar. 15 janv. 2019, 18:03

:applause: :applause: :applause: :coeur1: :wink:
Vivons heureux, vivons...

Avatar du membre
Moduleho
Modélisme Gibi
Messages : 10283
Enregistré le : mer. 17 août 2005, 11:16
Echelle pratiquée : 00 et H0
Prénom : Alain
Club : L.V.T.V.
Site Internet : http://voie-de-debord.blogspot.fr/
Localisation : MARSEILLE
Âge : 50

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Moduleho » mer. 16 janv. 2019, 12:08

Beaucoup de qualité dans ces réalisations, j'aime beaucoup l'ambiance. Un grand bravo à toi.
MODULE OO et HO

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mar. 22 janv. 2019, 10:17

Rive-Reine a écrit :Bonjour Manu,
Mais quelle ambiance, bravo j'adore :applause: :applause:
Patrickw a écrit :Oui, c'est très très bien réalisé, les voies, la route, les bâtiments... Bravo !
Prevost a écrit :Je me joins aux compliments :applause: Je lis même si je n'interviens pas souvent :wink:
Personne a écrit ::applause: :applause: :applause: :coeur1: :wink:
Bonjour Rive-Reine, Patrickw, Prevost, Personne et Moduleho,

Je vous remercie pour vos amicales visites et vos encourageantes appréciations toujours motivantes. Je ne suis pas revenu les mains vides de Saint-Mandé. Il y aura donc des travaux en perspective et autant d'articles à venir.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mar. 22 janv. 2019, 10:28

Recyclez ! Un établi gratuit

Recyclage

[Toutes échelles] ■ Episode 195 - Comme beaucoup de loisirs, le modélisme ferroviaire a un coût. Pour ceux qui, comme moi, ne dispose que d'un budget serré, il faut faire preuve de débrouillardise. Le recyclage trouve légitimement ici toute sa place, malgré l'image péjorative que beaucoup lui portent. Changeons d'approche.


Image

Qui n'a pas été interpellé à la vue de « glaneurs », ces individus, souvent mal chaussés et mal vêtus, qui fouillent les poubelles en fin de marché aux comestibles en quête de denrées alimentaires ? Cette vision nous renvoient forcément à une pauvreté proche de l'indigence et nous oblige à une certaine modestie emprunte d'humilité. A notre époque du travail précaire généralisé, nul n'est plus à l'abri de la grande dégringolade sociale. La mauvaise santé est également source de chute vertigineuse de revenus et de déclassement brutal. Pour autant, doit-on se résigner à ne plus pratiquer notre hobby ? Non, bien-sûr !

On trouve de tout

Si j'ai connu l'opulence lors de ma première période avec une belle collection Märklin et de jolis réseaux, ma seconde époque est marquée par un budget bien plus contraint qui stimule récupérations et recyclages. En cela, l'intérêt porté aux encombrants contribue à des trouvailles parfois surprenantes. En milieu urbain, à notre époque du grand gaspillage, vous ne pouvez pas imaginer tout ce que l'on peut y trouver : bois, quincaillerie, luminaires, vieux canapés, ... J'y ai trouvé pour ma part de nombreux articles recyclés dans ma ZI Nord : des tasseaux, des équerres, cornières, vis et boulons (structure), des peignes de reliures (pour un câblage propre du réseau), des mousses de sièges (peinture de maquettes, rangement de matériel roulant), des lampes portatives (éclairage de l'atelier), des valises d'atelier, petites étagères mélaminées (p!an de travail portatif ou étagères à l'atelier), câbles divers,..

Dernière trouvaille en date : un établi portatif d'une marque renommée. Certes en état d'usage, mais en parfait état. Il ne lui manque que deux patins en caoutchouc. Aussitôt vu, aussitôt récupéré ! Un coup de nettoyage au détergent, un bon rinçage et du lubrifiant sur tout les mécanismes. Cet établi a aussitôt intégré un coin de la pièce du réseau et me sera utile pour mes prochains travaux. Cette bestiole coûte entre 70 et 100 euros neuf. Belle économie.

Image
Photo 1094 : Eétabli portatif de récupération. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Il faut seulement être prudent en fouillant ces brics-à-bracs de préférence avec des gants pour ne pas se blesser (verres brisés, clous rouillés).

Seul le bois aggloméré est laissé de côté. On en trouve à profusion quand les gens jettent des meubles modernes qui en sont principalement composés. C'est à mon sens du bois de mauvaise qualité qu'il faut éviter pour la structure du réseau (préférez du contreplaqué ou du MDF). Tout au plus ces (souvent grands et lourds) panneaux peuvent-il être recyclés comme étagères dans l'atelier ou dans le garage. C'est déjà ça. Il va de soit qu'il faut chiner dans les encombrants le jours ou il ne pleut pas. Ces bois pour usages intérieurs supportent très mal l'humidité.

Alors, dépassez vos préjugés et faites vous plaisir... gratuitement.

Emmanuel
Fichiers joints
letraindemanu (1094b) établi portatif recyclé.jpg
logo recyclage 01.jpg
logo recyclage 01.jpg (38.97 Kio) Vu 1255 fois
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mar. 22 janv. 2019, 10:37

Une nouvelle locomotive pour la compagnie

Parc moteur

[ Ho ] ■ Épisode 196 - Un modéliste suisse, fidèle lecteur du blog, a souhaité apporter son soutien à la compagnie en offrant une locomotive à vapeur. Un ancien modèle de mon enfance qui a donc une saveur toute particulière.

Dans ma première période (1975 - 2000 ) j'avais acquis une belle collection Märklin dont j'ai dû me séparer. Parmi ces nombreuses références, une locomotive à vapeur m'avait été offerte par mes parents vers mes douze ans au décours d'une intervention chirurgicale. Il s'agissait d'une modeste 030 du KLMV (Märklin 3090), une locomotive-tender toute simple, mais pleine de charme : pas de lumière, pas de fumigène, un embiellage rudimentaire et de simples crochets d'attelage. Mais très robuste.

J'y avais aussitôt accroché un wagon plat, un couvert et une simple voiture voyageurs pour reconstituer bien maladroitement la rame du « Dernier train du Katanga », film qui avait retenu mon attention malgré sa violence.

Image
Photo 1095 : locomotive à vapeur Märklin référence 3090. Source : letraindemanu sur Canalblog

Jean-Pierre, modéliste suisse et lecteur assidu du présent blog a souhaité contribuer à l'extension du parc moteur de la compagnie en m'envoyant cet exemplaire. Il s'agit bien sur d'un modèle analogique compte-tenu de son ancienneté et il me faudra donc la digitaliser. Un décodeur Märklin Delta serait dans ce cas très approprié puisqu'il n'y a aucune fonction particulière et serait pour moi une bonne opportunité pour m'initier à ce type d'opération qui m'est totalement inconnu. Un tel décodeur éviterait aussi de changer le moteur. Il me faudra enfin lui remettre un frotteur. Puis viendra une petite patine. Du travail en perspective.

Je remercie à nouveau Jean-Pierre pour cette sympathique contribution.

Emmanuel
Fichiers joints
letraindemanu (1095) locomotive a vapeur Marklin 3090.jpg
letraindemanu (1095) locomotive a vapeur Marklin 3090.jpg (98.52 Kio) Vu 1253 fois
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 892
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mer. 23 janv. 2019, 17:14

Exposition de Saint-Mandé 2019 : les nouveautés des artisans

Actualités

[ Toutes échelles ] ■ Épisode 197 - Le Saint-Mandé Club Ferroviaire (SMCF) organisait, avec le soutien de la MJC de Provins et de la Municipalité Saint-Mandéenne, son immanquable rendez-vous ferroviphile du début d'année. Réputée pour son panel particulièrement dense d'acteurs économiques renommés, cette 19ème édition se distingue des années antérieures par une présence accentuée de réseaux à l'échelle Ho. Dans ce premier opus qui lui est consacrée, je vous propose un panorama des nouveautés qui ont retenu mon attention. Les réseaux feront l'objet d'un tout prochain article.

Image
Rendez-vous incontournable des modélistes en ce début d'année, cette édition s'est inscrite dans la lignée des précédentes pour ce qui concerne son large panel d'acteurs économiques. C'est d'ailleurs cette concentration d'artisans, créateurs et détaillants qui confère à ce salon annuel sa notoriété. Ainsi on a retrouvé la plupart des exposants déjà présents l'année dernière, preuve de la confiance qu'ils accordent aux organisateurs qui ont succédé à Bernard Gazeau.

Image

Cet article a été publié dans la rubrique " Agenda ferroviaire " sur le fil consacré à l'expo.
viewtopic.php?f=47&t=87136&start=60#p2266322
Fichiers joints
letraindemanu (1096b) exposition saint-mandé actualités artisans.jpg
logo reportage 03.jpg
logo reportage 03.jpg (12.79 Kio) Vu 1174 fois
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Starbuck
Exubérant
Messages : 2781
Enregistré le : sam. 20 août 2005, 20:56
Echelle pratiquée : Zéro US / HO US
Prénom : Jean-Marc
Club : Méclents du Jébobola
Site Internet : http://cmr.over-blog.com/
Localisation : Entre lavandin et génépi ...
Âge : 57

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Starbuck » jeu. 24 janv. 2019, 17:32

Manu93 a écrit :Dernière trouvaille en date : un établi portatif d'une marque renommée
Voici le mien en Juin 2014 ...

Image

Refait à neuf et " customisé " ... il est aujourd'hui monté sur un support beaucoup plus costaud avec de grosses roulettes

Le coin aussi a bien changé suite à la fermeture de la pièce ( en palettes de récupération )
Fichiers joints
050614-2474.jpg
CMR G, W, P, B & S Div.

Répondre