Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 12 Mai 2017, 20:37 
On aura l'occasion d'échanger d'ici la fin du week-end, ici ou sur un autre sujet !
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 13 Mai 2017, 14:16 
Hommage : 41 ans de bonheur avec le train

Épisode 26 - En ce jour du treizième anniversaire de la disparition de mon père, je souhaitais rendre ici hommage à mes parents trop tôt disparus. Un billet qui a toute sa place sur ce blog puisqu'ils sont à l'origine de ma passion pour le monde ferroviaire.

Depuis quelques semaines, je vous partage mon expérience de "La rue de Suède revisitée en Marklin digital" qui signe là mon retour dans le ferromodélisme après quinze années d'une abstinence autant brutale que forcée. Dans un contexte socio-économique personnel bien plus défavorable et contraint que lors de ma pratique précédente, j'espère pouvoir démontrer que notre hobby reste un loisirs distrayant et malgré tout accessible dès lors que l'on sait se fixer un cahier des charges réaliste.

Image
Photo 86 : L'auteur. Crédit : Planète+ / Planète Crimes Investigations.

Plusieurs d'entre vous ont d'ailleurs manifesté leur intérêt pour ce bien modique projet et je vous remercie ici pour vos encouragements amicaux, vos conseils avisés et vos suggestions constructives. Et c'est avec beaucoup d'humilité que je tiens compte, autant que faire se peut, de ces observations pertinentes pour choisir d'autres options, corriger des erreurs, rectifier des montages et finalement progresser au mieux de mes biens modestes moyens.

Après ce propos liminaire, je souhaite rendre ici hommage à mes parents qui m'ont permis de découvrir ce hobby il y a maintenant quarante-et-un ans.

Quarante-et-un ans de passion


Image

C'est au matin de Noël 1975 que mes parents m'offrirent mon premier train électrique (photo 87 ci-contre) J'avais alors dix ans. Quel ne fut pas mon émerveillement lorsque je découvris au pied du sapin un petit réseau bouclé en voie M monté sur une grande planche flocqué d'un vert improbable. Devant la gare, le modèle Neuvy de Jouef me semble-t-il, une imposante diésel Märklin V200 rouge et noire attendait que je lui donne le départ devant un signal aux grosses ampoules rouge et verte. Trois voitures voyageurs toutes en métal y étaient attelées : une 1ere classe bleue, une 2eme classe verte et une voiture restaurant rouge et crème.

Ce fut sans aucun doute mon plus beau Noël. En tout cas celui dont j'ai le souvenir le plus vivace.

Le train, que du bonheur

Avec ce cadeau luxueux - Märklin était déjà à l'époque une marque emblématique et onéreuse - mes parents ne se doutaient pas de la place qu'allait prendre le train dans ma vie. Et donc dans la leur. Très rapidement la petite cave de notre pavillon de la banlieue Est parisienne fut réhabilitée pour accueillir ce réseau... Et ses nombreuses extensions qui allaient en découler.

Avantage indéniable d'avoir une telle passion, d'autant plus quand on a la chance d'avoir été adopté par des parents aimants dans une famille aisée, c'est que tout le monde sait ce qui vous fera plaisir aux Noël et aux anniversaires. Revers de la médaille, quand je faisais une connerie, la punition était également vite trouvée : Punition suprême, privé de train électrique !

Image

Toute mon enfance a été profondément marquée par cette véritable passion. L'abondance de l'époque me permit de me constituer un parc roulant conséquent et d'acquerir des accessoires luxueux, notament les grues motorisées, les ponts tournants et les rotondes pour abriter toutes ces locomotives.

Image
Photos 88 et 89 ci-dessus : Mon réseau en 1979 dans le pavillon de mes parents. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Si la cave était devenue une caverne d'Ali-baba ferroviaire, ma chambre n'était pas épargnée. Les revues - époque où je pouvais acheter plusieurs titres chaque mois - s'amoncelaient un peu partout, des livres sur les trains envahissaient les étagères, les posters décoraient les murs,... Sans parler des catalogues de toutes marques qui s'immiscaient partout. Finalement seules la cuisine et la salle de bain étaient épargnées de cette déferlente.

Mais le train n'avait pas qu'un impact sur notre espace de vie. Un peu plus âgé il eut même un retentissement sur nos sorties puisque beaucoup de destinations étaient choisies en fonction de leur attrait ferroviaire et en particulier sur la proximité de lignes touristiques. C'est ainsi que l'on s'étaient rendus au Chemin de fer de Pithiviers ou au Chemin de fer de Chinon-Richelieu (photo 90 ci-dessous). Même lors de nos voyages à l'étranger, le détour vers la gare la plus proche était programmé. Je me rappelle que mon père m'emmenait parfois le dimanche à la Gare de l'Est uniquement pour faire un aller-retour dans un train. De même, beaucoup de départs en vacances se faisaient en trains auto-couchettes. De ces années, j'ai conservé une mémoire olfactive particulière et le souvenir de mon inmanquable escapade à la librairie de la gare pour acheter les derniers Loco-revue et RMF que j'allais dévorer pendant la semaine de vacances.

Image

A mon adolescence, le train céda certes un peu de terrain face à ma vie sociale particulièrement active et mes conquêtes amoureuses. Pour autant, il résistait et conservait une place importante lorsque je rencontrais celle qui allait devenir mon épouse. Mais c'est là une autre aventure.

Image
Photo 91 : Une partie de la collection Marklin de l'auteur en 1990. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Je remercie mes parents de m'avoir fait découvrir un hobby qui m'a accompagné tout au long de ma vie et grâce auquel j'ai trouvé un épanouissement enrichissant sur les plans manuels, artistiques et intellectuels.

A la mémoire de Gisèle et Jean-Bernard

Image

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 13 Mai 2017, 17:45 
Un bien bel hommage ! :applause:

Ce que tu décris, et quelque chose que je ressens également. Et ce loisir apporte une telle satisfaction que l'on peut même parler de plénitude parfois !
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Dim 14 Mai 2017, 01:11 
Moduleho a écrit:Un bien bel hommage ! :applause:

Ce que tu décris, et quelque chose que je ressens également. Et ce loisir apporte une telle satisfaction que l'on peut même parler de plénitude parfois !


Tu as raison Moduleho, le mot "plénitude" est très bien adapté.
Merci de tes sympathiques visites.
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Dim 14 Mai 2017, 02:18 
Épisode 27 - Le chemin de fer temoigne de l'activité humaine, des migrations régionales et de l'essor économique. Il accompagne le développement des territoires, rapproche les pôles d'attractivité et brasse les populations. Du 13 au 21 mai 2017, l'association "Noisy-le-Sec Histoire" vous invite à remonter le temps en proposant un focus sur la deuxième plus importante gare ferroviaire de l'Est SNCF.

Afin d'éviter les redondances, le contenu de cet article a été publié dans la rubrique "L'agenda ferroviaire" sous le titre "Des machines et de hommes : Une expo sur la gare de Noisy-le-Sec" sous le topic :
http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?f=47&t=84052&p=2038787#p2038787
Image
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 17 Mai 2017, 12:18 
Un abri de quai pour la halte "Z.I. Nord"

Épisode 28 - Le quai de la halte "Z.I. Nord" étant construit, il est temps d'offrir un abri pour mes futurs passagers de la ligne.

Pour rester dans l'esprit PLM initié par l'acquisition de ma petite 050 TA 23, mon choix se portait soit sur l'abri de quai "Saint-Julien" de Faller soit sur l'abri de quai PLM de PN Sud-Modélisme. Le premier est une maquette plastique traditionnelle, le second est en pierre synthétique et les deux sont dans la même gamme de prix. Celui de PN Sud-Modélisme avait ma préférence mais n'était disponible dans aucune des boutiques parisiennes que je fréquente. Les frais de port représentant un surcoût non négligeable pour un seul article, j'ai finalement opté pour le modèle Faller référence HO1110 acheté chez "Au Pullman" au prix de 26,30 €.

Préparation

La maquette comprend 27 pièces en plastique réparties en trois grappes de couleurs differentes, une planche de décoration et une plaque de Rhodoïde© pour les vitrages.

Image
Photo 100 : l'abri de quai "Saint-Julien" de Faller. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Pour améliorer l'aspect final, il faut réaliser une légère patine dont l'ntensité dépend bien-sûr du rendu souhaité. La halte de la "Z.I. Nord" est bien entretenue par la Compagnie Industrielle et Commerciale, la patine sera donc légère. De plus, il faut dès à présent prévoir l'éclairage intérieur (soquet d'éclairage à acheter en option). En effet, les maquettes plastique laissent passer la lumière à travers les murs par transparence. Il faut donc fabriquer un cache qui sera réalisé avec du carton-plume.

Fabrication du cache

En premier lieu, il faut dégrapper les pièces à travailler : Les murs (blancs), les parements de murs (beige) et le toit. Je supprime les ergots de dégrappage avec une petite lime et du papier de verre fin.

Je ne vais éclairer que la lampisterie qui se trouve à gauche. Je découpe dans du carton-plume© de 10mm de quoi recouvrir l'intérieur des quatre murs de cette pièce et un plafond. Dans le calcul des cotes, il y a lieu de tenir compte de l'épaisseur du carton. Toutes les découpes se font avec une lame de cutter neuve. Le plus délicat est de découper proprement l'entourage de la fenêtre.

Image
Photo 101 : La maquette en cours de montage. A gauche, on aperçoit le plafond du cache lumière en carton-plume©. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Patine et peinture

Toutes les pièces en plastique sont ensuite placées sur un plan de travail à peinture pour recevoir une fine couche de vernis mat en bombe pulvérisée à une vingtaine de centimètres en passages rapides. Il ne faut pas empâter les détails. Comme avec tout produit à solvant, il faut travailler dans un local bien aéré.

Le vernis sèché fera office de couche d'apprêt incolore. A partir de là, il faut être soigneux car tout retour en arrière sera impossible. Pour mémoire, on travaille toujours par couches successives, du plus clair au plus foncé.

Je commence par les parements de murs (grappe beige). J'utilise donc une terre à décor ocre clair qui va assombrir légèrement le beige d'origine. Avec un petit pinceau (un 6 par exemple), je dépose un peu de terre à décor en haut des murs et je l'étale du haut vers le bas. Il faut y aller vraiment en douceur par petites touches successives en faissant vraiment attention à ne pas créer de tâches disgracieuses. Il faut insister sous les fenêtres et au niveau des angles. Je recommande d'ailleurs de traiter en premier les cotés qui seront le moins exposés au spectateur. On répète l'opération jusqu'à obtention du rendu souhaité.

Pour les murs eux-mêmes, qui sont blancs, j'applique une terre à décor noire poussière. Là encore, du haut vers le bas, en insistant sur les joints ainsi que les cadres de portes et fenêtres.
Image

Photo 102 : L'abri de quai Faller en cours de montage. On remarque bien la transparence des murs. La patine n'est pas terminée, mais les portes et huisseries des fenêtres on été peintes en vert olive. Le banc recevra un peinture brun vieux wagon. Source : © letraindemanu sur Canalblog.

Pour le toit, je fais de même mais avec une terre à décor rouge brique, des tuiles faîtières vers les gouttières.

Si vous êtes satisfait de cette première étape, vous pouvez alors passer un voile léger de vernis pour fixer les pigments. Cela évitera d'abimer cette première patine pendant le montage. Attention, c'est une action irréversible.

Pendant qu'il sèche, je vais peindre quelques pièces. Les fenêtres et portes sont peintes en vert olive (Humbrol 86 mat achetée chez TET Décotrain), le banc en brun vieux wagon de chez ABE, et les gouttières en gris métallique.

Montage

Lorsque tout est bien sec, je peux entamer le montage. Les notices Faller sont bien faites et le montage ne présente pas de soucis particulier. Le collage se fait avec parcimonie avec une colle Faller Expert ou équivalente. Produit idéal puisqu'il dissoud légèrement le plastique en créant une sorte de soudure.

Avant le montage du toit, j'insère le cache-lumière qui est assemblé à la colle vinylique.

La suite du montage se réalise sans difficulté.

Nouvelle patine

Maintenant que la maquette est montée, je finalise la patine : terre a décor vert olive ou vert mousse sur les portes ; noir poussière sur les joints de tuiles, sur les huisseries et le banc, ainsi que les joints des pierres d'angle.

Mise en place des vitrages en rhodoîde (attention aux bavures de colle) et des rideaux issus de la planche déco. Si vous préférez, vous pouvez découper un store dans du papier Canson de couleur orange par exemple.

La plaque "lampisterie" issue de la planche déco est collée au dessus delà porte d'entrée gauche.

Lorsque tout est terminé, je passe un voile de vernis sur l'ensemble pour protéger la patine de la poussière.

Éclairage

Pour l'éclairage j'ai opté pour des soquets à leds Brawa 3401 (14-16V) achetés 2,5 € pièce chez "Les Cheminots". L'un d'eux est inséré dans la lampisterie par le dessous, puis fixé avec un peu de colle cyano. Le câble est ensuite proprement fixé au Serflex© sous le plan de roulement en attendant son raccordement.

Finition

L'abri est fixé sur le quai à la colle vinylique.

Six petits Preiser avec leurs bagages attendent maintenant le passage de la première navette.

Image
Photo 103 : L'abri est en place. Il ne manque plus que quelques finitions. Source : © letraindemanu sur Canalblog

Il me reste à fignoler la patine (entourages de fenêtres, entourages de toitures), planter de mauvaises herbes au pied du bâtiment, fixer les descentes d'eau, et confectionner les plaques informatives.

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 17 Mai 2017, 14:10 
Bonjour, des travaux bien sympathiques !

Si je peux me permettre il y a un truc qui cloche sur les pierres de parement, elles devraient foncées dans les creux de maçonneries et plus claire ailleurs (comme celles de ton quai qui sont parfaites), dans ton cas c'est l'inverse... :?

Essaye de rattraper le coup avec un "dry brush" (brossage à sec) si c'est encore possible.
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 18 Mai 2017, 04:32 
Moduleho a écrit:Bonjour, des travaux bien sympathiques !

Si je peux me permettre il y a un truc qui cloche sur les pierres de parement, elles devraient foncées dans les creux de maçonneries et plus claire ailleurs (comme celles de ton quai qui sont parfaites), dans ton cas c'est l'inverse... :?

Essaye de rattraper le coup avec un "dry brush" (brossage à sec) si c'est encore possible.


Effectivement, j'ai eu la main un peu lourde sur les pierres de parement. Je m'en suis aperçu en regardant les photos. C'est terrible les photos ! Ca ne pardonne aucune erreur, surtout en macro. En fait, ce sont mes débuts avec les terres à décor (je n'en avais jamais utilisé dans ma pratique antérieure) et même en y allant avec parcimonie.... C'est traitre comme produit ! Bon, je vais suivre tes conseils, et essayer les retouches. Dur, dur, maintenant que le bâtiment est collé.

Merci de tes conseils
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 18 Mai 2017, 19:09 
Comment passes-tu la terre à décor, est-elle diluée dans un liquide (acétone, par exemple) ou bien est-elle passée à sec dans les poils du pinceaux ?

Tu sais personnellement, je ne suis pas un grand adepte de la terre à décor et des pigments, je le pratique principalement sur les murs et ponts en brique notamment sur Narrow lane. Dans Les autres cas, je préfère utiliser des lavis de peintures acrylique à l'eau très facile d'utilisation et à séchage très rapide.
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 18 Mai 2017, 19:37 
Moduleho a écrit:Comment passes-tu la terre à décor, est-elle diluée dans un liquide (acétone, par exemple) ou bien est-elle passée à sec dans les poils du pinceaux ?
(...).


J'utilise généralement les terres à décor à sec soit sur des surfaces rugueuses, soit sur des surfaces plus lisses passées avec un voile de vernis pour accrocher. Mais j'avoue que je découvre cette nouvelle pratique pour moi
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 18 Mai 2017, 20:54 
Tu devrais essayer avec de l'acétone, c'est une méthode que Yann Baude a utilisé et décrite dans Locorevue. L'acétone rend le plastique poreux (elle le ramollis à terme), elle dépose les pigments dans les creux du plastiques et le résultat est généralement très bon. Du coup sans vernis, les pigments accrochent parfaitement.
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 19 Mai 2017, 12:44 
Moduleho a écrit:Tu devrais essayer avec de l'acétone, (...).


Merci pour le conseil. J'essaierai à l'occasion d'un prochaine maquette.
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 19 Mai 2017, 22:27 
Attention à l'acétone avec certaines peintures ... elles risquent de ne pas aimer !
Greyhound Division
Avatar de l’utilisateur
Starbuck
Exubérant
 
Messages: 2627
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 20:56
Localisation: Entre lavandin et génépi ...
Âge: 55
Echelle pratiquée: Zéro US / HO US
Prénom: Jean-Marc
Club: Méclents du Jébobola

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 20 Mai 2017, 13:23 
Starbuck a écrit:Attention à l'acétone avec certaines peintures ... elles risquent de ne pas aimer !


Avec les Humbrol ça a l'air de passer, par contre j'ai l'impression qu'avec les peintures ABE, c'est pas ça du tout effectivement. Pourtant les peintures ABE sont des peintures à solvant comme Humbrol, non ?

Merci de ton intérêt pour le sujet
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 305
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 20 Mai 2017, 15:45 
Starbuck a écrit:Attention à l'acétone avec certaines peintures ... elles risquent de ne pas aimer !


Concernant la technique décrite, je parle de maquette en plastique non peinte uniquement. Il s'agit de patiner les maquettes uniquement à l'aide d'un jus d'acétone et de pigments :D
MODULE OO et HO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9761
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0
Prénom: Alain
Club: L.V.T.V.

PrécédentSuivant

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invité(s)