Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 06 Mai 2017, 17:31 
Un quai en carton plume pour ma zone

[color=#808000]Épisode 23 - Aucune des voies de ma zone industrielle n'étant rectiligne ni symétrique, il me faut construire un quai sur mesure pour ma halte. C'est l'occasion pour moi de découvrir et travailler le carton plume.[/color]

"La rue de Suède" originale de Yann Baude (voir épisode 4), qui sert de base à mon projet, est plus courte de 50 cm que mon module. La voie d'évitement y est exclusivement dédiée aux manoeuvres. Disposant d'une longueur supérieure, j'ai souhaité implanter une halte dont la vocation est d'assurer une desserte ouvrière justifiant un trafic voyageurs. La taille d'une simple halte est plus adaptée aux dimensions de mon module. C'est mon premier élément de décor entièrement "fait maison" et le premier patrimoine immobilier de la "Compagnie Industrielle et Commerciale"

Cahier des charges

Il me faut donc un quai susceptible d'accueillir une rame courte : Autorail et sa remorque, locomotive tractant deux voitures de banlieue à boggies ou trois voitures à essieux. Le quai aura une longueur utile d'une cinquantaine de centimètres. La distance entre chaque extrémité du quai et les signaux futurs permet d'accueillir la locomotive sans engager le garage-franc des aiguillages. La largeur du quai à son extrémité Est est de 6 cm. Elle est suffisante pour l'installation ultérieure d'un abri de quai dont la position excentrée sera justifiée par la proximité de l'accès piétons venant de la future route.

Image
Photo 73 : Réalisation d'un gabarit en papier. Source : letraindemanu sur Canalblog

En ligne droite, la distance entre le bord du quai et l'axe central de la voie est de 19 mm. Cette distance est portée à 22 mm dans les courbes qui sont au rayon de 902,4 mm.

Mon plan de voies n'étant ni symétrique ni rectiligne, il me faut donc le construire sur mesure.

Matériels nécessaires

• carton plume de 6 et 3 mm d'épaisseur,

• papier de verre grain 100

• plaque Faller 170602

• papier Canson® 224gr

• Cutter avec lame neuve, équerre et règle métalliques, colle vinylique et pinceau 12 mm, pointe à graver, crayon noir, élastiques, boites de conserves

• pinceaux brosse n°8, pinceau n°6

• terres à décor : Ocre foncé et noir poussière.
Image
Photo 74 : Collage des différentes couches avec mise sous presse faite maison . Source : letraindemanu sur Canalblog

Une construction simple et économique

Avec une feuille standard, je crée un gabarit en papier. On recommence autant que nécessaire jusqu'à obtention de la forme définitive (photo 73 en haut de page).

Je reporte ensuite ce patron sur une plaque de carton plume de 6 mm d'épaisseur achetée 2€ sur un stand au marché. On en trouve dans tous les magasins d'arts graphique et dans le rayon arts graphiques de plusieurs grandes enseignes telles que Truffaut ou Zodio. Également appelé carton mousse, il s'agit d'un matériau solide et très léger comprenant une couche interne de mousse de polyuréthane revêtue de chaque coté de papier couché. Ce papier est pelable, même si pour cette construction je l'utilise tel quel. La découpe est réalisée délicatement et bien perpendiculairement avec un gros cutter à lame neuve. Le carton plume et plus encore le Depron© sont des matériaux fragiles. Les éraflures, les dérapages d'outils, les pressions de doigts peuvent laisser des traces indélibiles disgracieuses. Pour la découpe je maintiens la plaque entre le plan de travail et un planchette en medium.

Mon quai est ensuite posé à blanc à son emplacement. Je vérifie les cotes et surtout le libre passage des véhicules : locomotive à vapeur (empattement des bielles) et voiture "Bruhat" (empattement des marches centrales).

Lorsque que le gabarit est validé, je répète la découpe dans une plaque de carton plume de 3 mm. Superposées, j'obtiens ainsi un quai d'une épaisseur de 9 mm. Je rappelle en effet que dans ma zone, la voie est collée directement sur le sol en Depron©. Il n'y a donc pas de semelle de liège, ce qui diminue la hauteur de 3 mm. Je colle les deux plaques de carton plume avec de la colle vinylique enduite au pinceau 12 mm sur chacune d'elle, je place sous lests - des boites de conserves (photo 74 ci-dessus) - et je laisse sécher une bonne heure.

Habillage

Je découpe ensuite le même gabarit dans une feuille de papier de verre au grain 100 (photo 75 ci-dessous). Ce papier de verre est collé à la colle vinylique sur le quai de la même façon. Le grain représente le revêtement sablé.

Image
Photo 75 : Découpe du papier de verre. Source : letraindemanu sur Canalblog

J'utilise ensuite une plaque de "parement pierres" en carton, référence Faller 170602. J'y découpe des bandes de 9mm de hauteur qui sont ensuite collées sur le pourtour du quai. Le temps du séchage, les bandes sont maintenues en place par des élastiques.

Voici venu l'étape un peu fastidueuse. Dans du papier Canson® 224g, je découpe des bandes de 8 mm de large. Pliées en deux dans le sens de la longueur, j'obtiens ainsi une équerre cartonnée de 4 mm par coté et de 29,7 cm de long. La pliure doit être franche. Remise à plat, je grave ensuite un trait vertical tous les 7 mm environ avec une pointe. Je passe alors un coup de crayon dans les stries gravées pour accentuer l'effet de profondeur. Je reforme l'équerrage.

Image
Photo 76 : Fabrication et patine des bordures. Source : letraindemanu sur Canalblog

Avec le pinceau n°6, j'applique une patine à la terre à décor noir en accentuant sur l'un des cotés, celui qui sera sur le flanc du quai, coté le plus exposé aux salissures. Cette patine est réalisée avant collage afin d'éviter que de la terre à décor noire ne vienne trop salir le papier de verre (photo 76 ci-dessus). Ces équerres sont ensuite collées sur tout le pourtour du quai à l'exception du coté Est qui est traité ultérieurement (futur accès piétons). Pendant le séchage, les bandes sont maintenues en places par des chutes de carton plume et des élastiques (photo 77 ci-dessous).
Image

Photo 77 : collage sous presse des bordures. Source : letraindemanu sur Canalblog

Les bordures en place, je patine à sec le revêtement du quai à la terre à décor ocre foncé : Dépose parcimonieuse au petit pinceau et brossage au pinceau brosse n°8. Il faut faire plusieurs passes légères jusqu'à obtenir la teinte recherchée. Les patines sont réalisées à sec, des lavis de peinture acrylique diluée risquant de ramollir et gondoler ces pièces fragiles.

Quelque touches de noir sont appliquées de ci de là avec une prédominence aux extrémités et sur les bords.

Image
Photo 78 : Le quai terminé. Il ne reste plus qu'à le mettre en place et l'équiper. Source : letraindemanu sur Canalblog

Je finis le travail avec une couche de vernis mat en bombe qui va fixer définitivement les pigments, protéger la patine de la poussière et permettre l'usage de colle cyano pour fixer les ouvriers Preiser - dans ma zone, c'est le plein emploi - et les équipements futurs : abri de quai, bancs, bacs à fleurs, lampadaires, composteurs,...

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 06 Mai 2017, 17:34 
Excellent travail ! :applause:
MODULE HO & OO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9707
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 06 Mai 2017, 20:42 
Moduleho a écrit:Excellent travail ! :applause:


Bonsoir

Merci pour ton appréciation. j'ai hésité a graver le carton plume. Je n'ai pas de pointé assez fine, ça me fait des stries assez épaisses et profondes. Un outils a me conseiller ?

Merci de la visite
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 08 Mai 2017, 17:04 
Quelle signalisation pour la Z.I. Nord ?

Épisode 24 - Le gros oeuvre est maintenant achevé, le plan des voies est définitif et les essais de roulement satisfaisants concluent cette première phase de construction. Ma réflexion porte désormais sur l'exploitation future à organiser en toute sécurité et donc sur la signalisation à prévoir.

L'étude de la signalisation doit tenir compte de plusieurs critères :

Image

• La sécurité des circulations : Comme dans la réalité, elle doit éviter des accidents (rattrapage dans un même sens, collision frontale et protection des points de convergences)

• Les équipements physiques à prévoir : Signaux bien-sûr, mais aussi les accessoires visibles dans l'environnement immédiat telles que les armoires, les caisses à piles,...

• Les équipements électriques à envisager : Interrupteurs, relais, câblages, voyants de répétition, ...

• Et le budget alloué à ces installations : Car, comme dans la réalité, tout ce matériel à un coût. Et plus c'est compliqué, plus c'est cher.

• Brin de chauvinisme oblige, j'ai une préférence pour notre signalisation nationale qu'elle soit mécanique ou lumineuse. De fait, c'est également celle que je connais le mieux, ou devrais-je dire le moins mal, car la signalisation ferroviaire française reste malgré tout assez complexe.

Photo 79 ci-dessus : Un sémaphore de Bloc Automatique Lumineux SNCF. Il peut afficher VL (voie libre, un feu vert), S (sémaphore fermé, un seul feu rouge) et A (Avertissement, un feu jaune). C'est un signal d'espacement dont la seule fonction est d'éviter le rattrapage d'un train par un autre circulant dans le même sens. Il est franchissable (plaque F) sous certaines conditions. Source : Wikipedia Commons.

Le plan de la Z.I.

Commençons par un petite présentation du plan sur la photo 80 ci-dessous.

Image

La ligne principale Est/Ouest se dédouble dans la halte, que je vais traiter comme une gare : Voie principale au premier plan (VP) et Voie d'évitement (VE). Elles sont de longueur utile équivalente (115 cm).

Trois voies de dessertes : E1 et E2 sont embranchées à partir de la voie d'évitement, E3 est connectée directement sur la voie principale. La voie E3 se dédouble dans l'emprise de la future entreprise.

Le choix des entreprises n'est pas définitif, mais n'a de toute façon aucune influence sur la signalisation en devenir : Desserte d'un ou plusieurs entrepôts en E1, probable ferrailleur en E2 et un probable distributeur de charbon et carburant en E3.

Trafic prévisionnel

Dans la réalité, la signalisation d'une ligne ferroviaire dépend de son volume de trafic journalier, des caractéristiques des trains qui y circulent (voyageurs, matières dangereuses,..), de la vitesse maximale autorisée et des caractéristiques techniques.

Sur cette ligne, la Compagnie Industrielle et Commerciale fera circuler :

• Principalement des trains courts de marchandises (cabotage) ;

• Des trains plus longs en transit vers des complexes industriels imaginaires desservis par la ligne (transports de matières dangereuses) ;

• Des trains courts de voyageurs : navette ouvrière plusieurs fois par jour, liaisons régulières avec le chef-lieu de canton et circulations saisonnières touristiques.

• La vitesse maximale de la ligne est fixée à 80km/h

Bloc manuel de Voie Unique (BMVU)

Dès lors que le trafic s'annonce assez dense, la signalisation simplifiée n'est plus adaptée. Par ailleurs, je souhaite voir des signaux qui, par leur changements de lumières, apportent de la vie au réseau et animent les circulations aux yeux du spectateur. C'est pourquoi le BMVU m'apparaît plus en adéquation avec mon thème.

Pour mémoire, le BMVU a deux fonctions :

• Assurer l'espacement entre deux trains de même sens ;

• Empêcher la confrontation entre deux trains circulant en sens opposé.

Le signal principal du BMVU est le sémaphore (un feu rouge) en entrée de canton. Il y a donc un sémaphore à chaque sortie de la gare. C'est en principe un signal de groupe s'adressant aux deux voies (présence de deux flèches blanches a prévoir).

Dans le sens inverse, mais ce signal n'est pas visible sur le module, chaque entrée en gare est protégée, à distance suffisante, par une cible ronde appelée disque pouvant présenter le disque (pour protéger des manoeuvres, un feu rouge+un feu orange sur une ligne horizontale) ou l'avertissement (si le sémaphore de sortie est fermé).

En BMVU, les manoeuvres en gare se réalisent sous sémaphore fermé sous la responsabilité d'un agent chef de manœuvre et jusqu'à la pancarte LM (limite de manœuvre) protégée par le disque d'entree en position fermée.

En théorie donc, la signalisation lumineuse de ma gare devrait se limiter à deux sémaphores à deux feux (vert et rouge), un à chaque extrémité de la halte. Ces feux seront par défaut au rouge, y compris pendant les manoeuvres, et ne présenteront le vert que pour un départ vers la coulisse/extension. Autant dire que le vert ne sera allumé que très peu de temps, ce qui risque de limiter un peu le visuel pour le spectateur.

Les voies embranchées

Il faut distinguer les voies E1 et E2 qui débouchent sur voie d'évitement et la voie E3 qui débouche sur la voie principale.

Pour ce qui concerne E1 et E2, leur extrémité en impasse est équipé d'un heurtoir surmonté d'un feu violet. Dans le monde réel, je ne suis pas certain que leur débouché sur la voie d'évitement serait protégé par un carré violet, les mouvements étant dirigés par un chef de manoeuvres.

Pour ce qui concerne E3 - également équipées de heurtoirs à feu violet - la question d'un carré violet peut se poser puisque la voie débouche directement sur la voie principale.

Il me faudra ici affiner l'analyse après avoir soumis mes questionnements auprès des érudits en ce domaine.

Les panneaux fixes (pancartes)

Image

Il y a lieu de tenir compte de la chaussée routière qui traversera les voies à l'Est, comme sur le projet original de Yann Baude.

• Des pancartes "chevron pointe en bas" seront placées à la hauteur de chaque aiguillage d'entrée dans la halte pour indiquer le début de la zone de la zone à vitesse réduite.

• Des pancartes "Imp" seront placées a l'entrée de chaque embranchement pour indiquer que la voie est en impasse. Je peux sans doute les remplacer par des panneaux "Heurtoir à x mètres".

• Des pancartes "Arrêt" pourraient peut être remplacer les carrés violets des voies E1 et E2.

• Des pancartes "S + J" pourraient encadrer le PN pour indiquer au mécanicien l'obligation d'utiliser l'avertisseur sonore en journée pour la traversée du PN.

Passage à niveau

La signalisation routière devrait être composée de croix de Saint-André surmontées d'un feu rouge clignotant.

Mise en oeuvre

Toute la signalisation est manuelle, sans influence sur la marche des trains. Il appartient donc au joueur de respecter la signalisation.

S'agissant de signaux lumineux, ceux-ci sont commandés par des interrupteurs avec répétition au tableau de commande.

Un bouton de test, très simplifié par rapport au système réel, devrait permettre l'ouverture de chaque sémaphore, pour s'assurer que le sémaphore opposé (extensions futures) est bien fermé. Il faut en effet déjà prévoir le câblage de ces signaux.

Toutes ces réflexions sur la signalisation seront amenées à évoluer en fonction des observations de mes lecteurs spécialistes dans ce domaine de compétence.

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 08 Mai 2017, 17:13 
excellent exposé que ce dernier. Je suis passionné par la signalisation, quel que soit la configuration. Bravo.
MODULE HO & OO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9707
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 08 Mai 2017, 20:43 
Moduleho a écrit:excellent exposé que ce dernier. Je suis passionné par la signalisation, quel que soit la configuration. Bravo.


Hello,
Effectivement, j'ai pensé a toi en rédigeant ce billet. Je me souviens des longues discussions sur ton fil à propos de la signalisation de ton réseau. J'espère susciter le même engouement.

Merci de ta visite
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 09 Mai 2017, 11:27 
:applause:
Le Temps de Rien...
Avatar de l’utilisateur
Cafe-Racer
Fécond
 
Messages: 571
Inscrit le: Mer 07 Oct 2015, 12:00
Localisation: Gard à toi
Echelle pratiquée: H0
Prénom: Bob

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 09 Mai 2017, 12:54 
Bonjour,

Petit complément : je crois que le disque (D) lors de sa fermeture, ordonne au mécanicien de se mettre en "marche à vue" et de s'arrêter avant le prochain signal ou de s'arrêter au prochain "établissement" (gare, poste, etc...) rencontré.

Voilà ma petite contribution. A part ça beau travail et belles explications.

Amicalement.
jeanmichelfr11
Avatar de l’utilisateur
Jeanmichelfr11
Communicatif
 
Messages: 983
Inscrit le: Mar 20 Oct 2009, 18:49
Localisation: Narbonne (Aude)
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 09 Mai 2017, 21:55 
Cafe-Racer a écrit::applause:


Merci pour les encouragements.
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 10 Mai 2017, 15:52 
Jeanmichelfr11 a écrit:Bonjour,

Petit complément : je crois que le disque (D) lors de sa fermeture, ordonne au mécanicien de se mettre en "marche à vue" et de s'arrêter avant le prochain signal ou de s'arrêter au prochain "établissement" (gare, poste, etc...) rencontré.

Voilà ma petite contribution. A part ça beau travail et belles explications.

Amicalement.


Bonjour Jean-Michel,

Effectivement, le disque fermé ordonne :
- la marche à vue (et donc la possibilité de stopper face a tout obstacle) ;
- impose l'arrêt avant :
• le premier appareil de voie rencontré (aiguillage),
• ou a un guidon d'arrêt ou signal d'arrêt à main,
• ou avant le premier quai,
• ou au premier poste.
Il oblige par ailleurs à marquer l'arrêt en gare, mais en général ces gares sont d'arrêt général sur ces lignes.
C'est donc un signal d'arrêt différé qui protège d'éventuelles manoeuvres.

Lorsque le train a marqué l'arrêt, je ne connait pas les conditions de sa reprise, hormis l'effacement d'un guidon d'arrêt ou SAM (un ordre venant de qui ?)

Le disque ne sera pas visible sur ce module en cours de construction, en raison des distances insuffisantes actuellement. Peut-être un jour sur une extension ?

Merci de de visite et de tes observations
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 10 Mai 2017, 16:32 
Je crois que la reprise, s'il n'y a pas de signaux mécaniques ou lumineux en gare, dans le cadre d'une VUSS vient du chef de gare, il s'agit d'un cantonnement téléphonique. Le chef des gares entourant le canton s'informe mutuellement par téléphone.

Dans le cadre d'un BM avec signalisation lumineuse, c'est le signal en gare, sémaphore ou carré qui passe au vert.
MODULE HO & OO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9707
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 11 Mai 2017, 05:08 
Moduleho a écrit:Je crois que la reprise, s'il n'y a pas de signaux mécaniques ou lumineux en gare, dans le cadre d'une VUSS vient du chef de gare, il s'agit d'un cantonnement téléphonique. Le chef des gares entourant le canton s'informe mutuellement par téléphone.

Dans le cadre d'un BM avec signalisation lumineuse, c'est le signal en gare, sémaphore ou carré qui passe au vert.


Bonsoir Moduleho,

En fait, si j'ai bien compris, le disque fermé oblige a un arrêt diffère avant la première aiguille, pour protéger une manœuvre par exemple. Ma question était donc de savoir qui autorisait la reprise après ce premier arrêt pour se rendre jusqu'au pied du sémaphore de sortie. S'il s'agit d'un guidon d'arrêt ou d'un SAM, l'effacement de ces derniers autorise la reprise. Mais s'il n'y a pas ces signaux ? C'est le chef de gare qui dirige les manoeuvres ?

Finalement, c'est un peu la même problématique que tu avais sur ton précédent réseau et qui avait fait l'objet de longues conversations a l'époque.

Merci de tes précisions
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 12 Mai 2017, 00:48 
Préparation du fond de décor

Épisode 25 - Le fond de décor est un élément à part puisque de sa réussite dépend la qualité scénique du module tout entier. Il ne faut pas se louper.

Dans la version originale de "La rue de Suède", Yann Baude utilise des techniques photographiques pour dérouler un fond de décor cohérent qui apporte une réelle profondeur à son oeuvre. Forte de cette réussite, les éditions Loco-Revue éditent d'ailleurs dans la foulée ce panorama à l'attention des modélistes qui souhaitent s'inspirer du module original. Malheureusement, ayant augmenté la longueur dans mon projet, cette publication n'est plus adaptée car trop courte.

Si la conception même du fond ne me rebute pas, il ne s'agit somme toute que d'un travail minutieux de montage photographique, les tirages d'essai s'annoncent compliqués n'ayant pas d'imprimante adéquate pour un tel format. Et le tirage définitif sur papier photo mat m'obligerait a faire appel à un onéreux laboratoire pour un fond de plus de 265 x 40 cm. Enfin, n'ayant à ce stade encore aucune idée de l'emplacement des futurs bâtiments, il semble difficile de travailler un fond qui soit raccord.

Image
Photo 82 : le module nu, vu ici au tout début du projet. Source : © letraindemanu

Un fond de décor peint

Pour toutes ces raisons, j'opte donc pour un fond de décor peint : Moins onéreux et plus facilement adaptable à mes futures constructions.

La première étape est de disposer d'un fond lisse et doux comme une peau de nourrisson. Ayant opté pour un support issu d'un fond d'armoire, mon support est donc parfaitement adapté. Si besoin, il faut préalablement masquer les têtes de vis avec un peu d'enduit puis poncer.

Pour ces travaux, je vais utiliser de la peinture acrylique de marque Pébéo. Cette marque est réputée pour la qualité de sa texture et de ses teintes. Pour ma part, j'ai travaillé aux pinceaux-brosse de 25 et 37 mm. Il va de soit que toute la partie "voies" est masquée sous des protections en papier journal. Le module est ensuite basculé d'un quart de tour, le fond de décor se trouvant ainsi en position horizontale.

La première phase consiste donc à recouvrir tout le fond de décor et les montants latéraux d'une couche de blanc de titane diluée à 50% d'eau. Après séchage, et ponçage avec du papier de verre 120, j'ai appliqué une seconde couche cette fois diluée dans 25% d'eau. Cette méthode permet une répartition homogène de la peinture sans trace disgracieuse. A cette étape donc, mon fond présente une belle sous-couche blanche.

Image
Photo 83 : Le module de la "Z.I. Nord" a reçu sa préparation au fond de décor. source : © letraindemanu

Quelles teintes ?

J'aborde là un aspect un peu suggestif puisqu'il s'agit de définir le type de ciel que je souhaite reproduire. Si l'on observe de nombreuses photographies, il faut bien se rendre à l'évidence, le ciel tout bleu ça n'existe pas. Dans un environnement urbain comme le mien - en réalité comme sur mon module - on constate plus un dégradé de blanc laiteux vers différentes nuances de gris en fonction de l'enuagement. Il n'y a parfois pas de bleu du tout.

Je démarre du coté "sol du module" en appliquant un blanc de titane 118 auquel j'ajoute avec parcimonie un peu de gris velours 120. Les dosages se font délicatement sur la palette. Il est plus facile d'assombrir par la suite que d'éclaircir. Je fais une première passe de ce blanc legèrement grisé sur la moitié basse du panneau, la moitié supérieure étant recouverte de blanc pur. Il faut ensuite attendre le séchage complet pour avoir le rendu définitif de cette couche.

Image
Photo 84: Le module de la "Z.I. Nord" a reçu sa préparation au fond de décor. source : © letraindemanu

En fonction du résultat obtenu, la couche suivante sera ajustée en conséquence. Personnellement, j'ai conservé la teinte obtenue avec un très léger gris. Il me sera ainsi plus facile par la suite d'assombrir par endroits en fonction de la position et de la forme de mes bâtiments en bas-relief, voire peut-être de travailler avec des gels et mortiers pour donner du relief.

La partie supérieure du fond est travaillée selon la même méthode avec du bleu azur 205.

Image
Photo 85 : Le module de la "Z.I. Nord" a reçu sa préparation au fond de décor. source : © letraindemanu

Le résultat obtenu au final me convient assez bien, en particulier le dégradé gris/blanc/bleu. Ce fond me permet ainsi de mieux appréhender le décor général du réseau et son contenu tout en me laissant une belle marge d'adaptation lorsque mes bâtiments en bas-relief auront été construits et mis en place.

Ce fond de décor ne m'aura coûté qu'une trentaine d'euros de peintures.

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 12 Mai 2017, 08:51 
Le résultat est très réaliste, le dégradé bien réalisé. Bravo. :D
MODULE HO & OO
Avatar de l’utilisateur
Moduleho
Modélisme Gibi
 
Messages: 9707
Inscrit le: Mer 17 Août 2005, 11:16
Localisation: MARSEILLE
Âge: 48
Echelle pratiquée: 00 et H0

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 12 Mai 2017, 18:39 
Moduleho a écrit:Le résultat est très réaliste, le dégradé bien réalisé. Bravo. :D


Merci pour tes encouragements Moduleho.
Bon week-end
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Papotier
 
Messages: 143
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

PrécédentSuivant

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 2D2-midi et 10 invité(s)