FERROVISSIME N°27 (MAI) EST PARU !!!

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur : MOD

Répondre
JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2711
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

FERROVISSIME N°27 (MAI) EST PARU !!!

Message par JH LAVIE » ven. 09 avr. 2010, 14:15


FERROVISSIME N°27 (MAI)
déjà en kiosque !


En exergue/ Diesel BB 60011 et 60021, 1D1 60051 et l'ex-Ceinture SNCF 1D1 n°1 par Jehan-Hubert Lavie
= Découvrez les premières locomotives françaises diesel de lignes, plus particulièrement la 60021 toujours en service sous la forme d'un chasse-neige (observez-là et écoutez-là dans le DVD Ferrovision 6 ! ) et les deux 1D1 dont celle du Nord est rarissime en plaques SNCF!

Électriques/Banlieue Rive Droite au temps du Rouquin.
Les Z 1300 « Standard 3e rail » de Saint-Lazare
par Xavier Jacquet Page 2

= Revivez le voyage à l'heure de pointe d'un banlieusard des années 1950/60, regagnant son domicile à Versailles-RD. Le récit est accompagné d'un repère technique dans lequel Jehan-Hubert Lavie vous présente les rames Standard / 3e rail = 5 tranches pour 3 séries.


Vapeur/Les machines 1-231 C, 4-231 F et 4-231 H.
Les cousines « Chapelon » de l’Est et du Sud-Ouest
par Aurélien Prévot 12

= Découvrez la carrière et les services assurés à la SNCF par ces locomotives des régions Est et Sud-Ouest. Rares sont les photos en couleurs de ces Pacific qui ont disparu des roulements réguliers dix ans avant leurs cousines du Nord. Une doc solide, complétée par d'excellentes photos en noir et blanc grand format.

Électriques/Pelliculages des locomotives SNCF.
Fin du voyage pour la livrée En Voyage
par Vincent Cuny et Philippe Jenvrin 22

= La décoration « En voyage » a mené une carrière étonnamment longue à la SNCF, si l'on compare avec le temps de vie habituellement bref des pelliculages employés par les autocaristes, les avionneurs et les routiers. En attendant une nouvelle livrée, présentation de sobres décorations argentées.

Wagons/Regard sur les fondamentaux.
Quand le « fret » s’appelait « trafic marchandises »
par Jehan-Hubert Lavie 26

=Difficile de « comprendre » un parc de wagons si l'on ignore tout de ses conditions d'utilisation. Présentation du « trafic marchandises » au cours de la seconde moitié du Xxe siècle – un flux alors prioritaire pour la SNCF. Les régimes RO et RA, leur raison d'être, leurs conditions d'applications, l'acheminement, le choix du matériel, la demande de wagons... Avec des photos couleurs et NB de trains de marchandises des années 1950/60, de la 141 P, à la BB 71000, de la 3-040 TA à la BBB 20003...


Matériel remorqué voyageurs/Les coulisses de l’histoire.
Les X 4200 et leurs remorques, vus par l’exploitant
par Jehan-Hubert Lavie 33

=Atteler des remorques derrière un autorail engendre des contraintes. Découverte de l'exploitation des « Panoramiques » avec leurs remorques, le nombre maximal de véhicules, l'orientation des compartiments « fourgons » des XR pour répondre aux besoins du service « bagages", le livret RZ. Bernard Vieu nous confie qu'une opération de modernisation a été un bref instant envisagée par la SNCF pour les X 4200, Jean-Paul Mathiaud nous communique son sentiment de contrôleur sur ces étonnants autorails... et nous n'avons pas oublié de nous pencher sur la vie « tumultueuse » de la casquette légendaire des ADC marseillais!


Diesel/L’étonnant règne éphémère de l’essence et du mazout.
Le moteur à combustion interne, un champion méconnu en 1938
par Thierry Porcher 40

=Pour beaucoup, la surprise sera grande: ce n'est ni une 2D2-500, ni une Chapelon, ni une 230 carénée qui assure les parcours les plus rapides sur le réseau ferré national lors de la création de la SNCF. Le record absolu est détenu par un autorail TAR avec 121,9 km/h au quotidien entre Paris et Longueau ! Voyez la suite du hit parade...



Installations/Anatomie de constructions typées.
Les maisons de garde-barrières de l’ex-région Est SNCF
par Jean-Paul Foitet 43

=Comme à l'accoutumée, une doc solide faite de photos en couleurs et des infographies en couleurs montrant des plans extérieurs et intérieurs des bâtiments étudiés.

Autorails/D’Astrée à l’ERTMS.
X 1501/02, un automoteur double très spécial
par Vincent Cuny 49

= Une nuit d'accompagnement dans cet extraordinaire turbotrain sans turbo qui poursuit, sans relâche, des expériences de contrôles et d'investigations menées par une équipe dynamique d'ingénieurs et de techniciens. Thierry Leleu en profite pour nous présenter deux profils en couleurs des deux « époques » - la rouge et la bleue – de cet X 1501.

Électriques/Partenariat B-Cargo et ECR.
Les Traxx belges roulent en France
par Vincent Cuny 59

=Décidément, les TRAXX sont vraiment les locomotives de l'année 2010 ! Cette fois, ce sont les Belges de B-Cargo qui viennent prêter main-forte à ECR pour assurer la traction de leurs trains très loin du Plat-Pays. Une loc belge au sud d'Avignon, voilà qui n'est pas banal ! En outsider, observez aussi une Prima2 Alstom en transfert (quelle belle livrée ONCF!), une diesel G2000 B Cargo qui vient jusqu'à Valenton et l'ex-BB 27116 qui fleurit au printemps derrière ses nez rouges de VFLI !



Dossier Ferrovissimo n°44
X 4200. Des roulements sous le ciel bleu (2e partie)
1 à 32
La carrière des engins par Frédéric Didelot, la composition des rames par Jehan-Hubert Lavie et Jean-Pierre Malaspina, la conduite par Vincent Cuny, les modèles réduits par Denis Fournier-le Ray
Modifié en dernier par JH LAVIE le ven. 09 avr. 2010, 21:19, modifié 4 fois.

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2711
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Re: FERROVISSIME N°27 (MAI)

Message par JH LAVIE » ven. 09 avr. 2010, 14:21





Réservez en 1re classe !

40 centimes d'Euro. C'est le supplément que nous vous demandons, à partir de ce numéro 27, pour acquérir votre Ferrovissime. Le prix du papier ne cesse d'augmenter et celui du « beau papier » s'accroit avec encore plus de vivacité. Mais rien n'y fait,
nous avons décidé de rester fidèles :
• à nos 100 pages mensuelles ;
• à la qualité de présentation de notre magazine et à son beau papier ;
• à la valeur et à la rareté de son iconographie essentiellement en couleurs.

Les 2808 pages publiées par Ferrovissime et l'excellent accueil qui leur ont été réservées prouvent que notre projet éditorial répondait à un souhait réel des professionnels et des amateurs du chemin de fer. Depuis le début de cette année 2010, nous avons réussi de nouvelles conquêtes, concernant aussi bien le patrimoine ferroviaire, avec l'étonnant succès rencontré par nos encarts Ferrovissimo s'attachant à faire revivre en couleurs,la traction vapeur d'hier, que les grands sujets de l'actualité du rail français d'aujourd'hui que nous vous présentons avec le soucis permanent de rendre leur compréhension accessible à tous.
Voilà pourquoi nous vous demandons un supplément de 40 centimes pour maintenir la permanence de l'itinéraire que nous nous sommes fixés en nous permettant de vous faire voyager en 1re classe au meilleur prix.
Merci de votre fidélité.

Jehan-Hubert Lavie

Nota - Le visuel figurant au début de ce post représente un document publicitaire qui paraitra simultanément avec la parution du numéro de Ferrovissime concerné. La mention "disponible" n'est donc pas à prendre en considération actuellement - ce numéro de Ferrovissime étant bientôt disponible.
Modifié en dernier par JH LAVIE le ven. 09 avr. 2010, 21:21, modifié 1 fois.

Avatar du membre
140C343
Intarissable !
Messages : 7704
Enregistré le : ven. 05 mars 2010, 22:28
Localisation : Champagnole
Âge : 68

Re: FERROVISSIME N°27 (MAI)

Message par 140C343 » ven. 09 avr. 2010, 14:58

Vapeur/Les machines 1-231 C, 4-231 F et 4-231 H.
Les cousines « Chapelon » de l’Est et du Sud-Ouest
par Aurélien Prévot 12

= Découvrez la carrière et les services assurés à la SNCF de ces locomotives des régions Est et Sud-Ouest. Rares sont les photos en couleurs de ces Pacific qui ont disparu des roulements réguliers dix ans avant leurs cousines du Nord. Une doc solide, complétée par d'excellentes photos en noir et blanc grand format.



Installations/Anatomie de constructions typées.
Les maisons de garde-barrières de l’ex-région Est SNCF
par Jean-Paul Foitet 43

=Comme à l'accoutumée, une doc solide faite de photos en couleurs et des infographies en couleurs montrant des plans extérieurs et intérieurs des bâtiments étudiés.

Je m' en régale d'avance :applause: :applause: :applause:
Car tout finit par être vrai

Coup de balai
Modérateur
Messages : 240
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009, 10:29

Message par Coup de balai » lun. 19 avr. 2010, 12:49

Coup de balai est heureux de vous présenter la couverture du numéro de mai :


louis44
SUSPENDU
Messages : 1267
Enregistré le : mar. 23 févr. 2010, 00:29

Message par louis44 » lun. 19 avr. 2010, 17:45

Bon, bon, j'ai compris... direction un relay de gare... mettons Nantes... schnell !!! :applause:

jeannot78
Messages : 26
Enregistré le : dim. 05 oct. 2008, 22:38
Echelle pratiquée : HO
Âge : 66

Message par jeannot78 » mar. 20 avr. 2010, 16:09

Je me suis déjà jeté dessus !!! :applause:

Merci encore pour le complément à l'excellent article sur les "cocottes minute".
J'ai donc tous les éclaircissement sur les évolutions HLP avec cette chaudière à la patte...

Avatar du membre
l'Esto
Retour de flamme ?
Messages : 11466
Enregistré le : mar. 16 août 2005, 13:19
Site Internet : http://ramcas.e-monsite.com
Localisation : Territoire de Belfort (donc beau et fort)
Âge : 43

Message par l'Esto » mer. 21 avr. 2010, 09:07

L'article sur les Chapelon me laisse un peu sur ma faim.

D'abord les 2 clichés couleurs dont le premier est censé montrer la 726 sont 2 clichés de la même machine, à savoir la 712, dont on voit bien le tender "décaréné" avec le blason PO-M sur le second cliché... :siffle:

Ensuite on a l'impression qu'à part les Chap' Nord, point de salut... :? :?:
XT

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2711
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Message par JH LAVIE » mer. 21 avr. 2010, 11:04

l'esto a écrit :L'article sur les Chapelon me laisse un peu sur ma faim.

D'abord les 2 clichés couleurs dont le premier est censé montrer la 726 sont 2 clichés de la même machine, à savoir la 712, dont on voit bien le tender "décaréné" avec le blason PO-M sur le second cliché... :siffle:

Ensuite on a l'impression qu'à part les Chap' Nord, point de salut... :? :?:
:moi: Exact pour les deux photos de la 712. Vous avez un excellent coup d'oeil, mais il est vrai qu'une fois agrandie sur le papier, on reconnait la silhouette d'une F (les H avaient 2 sablières). Je me suis fier aux indications portées sur les caches des deux diapos - déjà des 24x36 bien que réalisées en 1954 (perso, j'avais 2 ans). Le photographe est décédé depuis longtemps . Inutile de vous dire qu'on ne projette pas les diapos anciennes généralement mal en point et qui verraient alors leur vieillissement sensiblement accéléré avec une telle opération. Reste le compte-fils et la table lumineuse.
Un rectif passera dans le prochain numéro.

:moi: Concernant le présupposé que vous auriez ressenti en lisant l'article sur la valeur des Chapelon, je ne me hasarderai pas une nouvelle fois dans la polémique. Les faits montrent que - incontestablement - les 2-231 E ont assuré le plus long service parmi les Pacific Chapelon pour des raisons qui sont maintenant connues :

• distances des parcours convenant parfaitement à ces machines sur la région 2;

• sur la ligne de Belgique, toutes machines à stocker évincées par manque de possibilité de ravitaillement à Bruxelles et Lièges - ce qui conduisait à maintenir les 2-231 E sur les liaisons sans relais puisque 232 R, S et U et 241 P ne pouvaient aller en Belgique ;

• caractéristiques des voies "légères" sur la ligne de Calais, conduisant à préférer les 2-231 E (ou 2-231 G et K) au détriment des 231 R, S et U et 241 P (qui n'étaient toutefois pas "interdites", mais cette ligne ne figurait pas dans leur roulement) ;

• les témoins de l'époque observant l'aspect comptable du problème confient que les 2-231 E ont été des machines "rentables".

Sur les autres régions, ce n'est un secret pour personne que le 1500 V a tué la vapeur sur le Sud-Ouest. Cette électrification a été réalisée pour des raisons et dans des conditions tout à fait rationnelles. Que certains préfèrent néanmoins la vapeur est une affaire de goût... Mais pas une question d'aménagement du territoire bien pensée !

Quant à l'Est, la ligne 4 se prêtait à de belles performances. Les 1-231 C se sont bien défendues. Mais , plus tard, les 1-231 G et K (ex-PLM) aussi. Et que dire des performances des braves diesel 68000 limitées à 130 qui ont réussi, à leurs débuts, des moyennes très élevées qu'on a oublié aujourd'hui ? A découvrir dans les pages de Ferrovissime, le mois prochain en juin ! :lol:

marquis
Fécond
Messages : 684
Enregistré le : dim. 10 déc. 2006, 13:14
Site Internet : http://gejl.marquis@wanadoo.fr
Localisation : 47 villereal
Âge : 74

pacific chapelon

Message par marquis » mer. 21 avr. 2010, 15:12

reçu le numéro 27 hier .
toujours très intéressant ,malgré une partie "vapeur" trop courte à mon goût ,mais il faut laisser de la place aux autres !
à propos de goût ,je trouve que les plus réussies des pacific chapelon,au plan esthétique ,sont celles do po seconde série (4-231h),avec le tablier incliné et les écrans bordés d'un jonc et non pas d'une cornière .en gris po cela devait avoir une sacrée allure !
je voulais faire remarquer que la machine qui est "mariée" au tender ex caréné (photo p 12)n'est pas une h mais une f,mais cela est déjà fait .
je fais une autre remarque ,amicale bien sûr:la machine qui figure p 42 n'est pas la 723 mais la 729 ,avec jean blanchy son mécanicien au portillon,et gaston dugain son chauffeur sur le tablier.une autre photo,avec l'équipe devant la loco,prise également par le regretté maurice maillet probablement le même jour au même endroit figure en p 77 de "vapeur,hommes et machines" avec mention explicite de la 729,avec laquelle jean blanchy a terminé sa carrière .
à propos de blanchy ,j'ai lu quelque part (je ne sais plus où)qu'il aurait eu du temps du po-midi (sans doute avec la 722,sa machine précédente),des ennuis pour avoir dépassé la vitesse règlementaire,ce qui aurait fait réagir la tutelle (ministère des t p) .les autorités du po-midi elles,en établissant un horaire d'une heure juste pour poitiers-angoulême(113km)savaient forcément que pour tenir cet horaire il fallait dépasser les sacro saints 120 kmh,ce que les chapelon faisaient sans problême ,et fermait les yeux .quelqu'un connaîtrait - il les détails de cette petite affaire?
amicalement
jean louis marquis

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11782
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Message par Pierre bis » sam. 24 avr. 2010, 01:25

Lu aujourd'hui.

Je n'ai jamais voyagé ni en panoramique, ni en X73500 mais ce dernier n'a rien pour moi d'un panoramique, puisqu'en particulier il ne permet pas de voir "devant", ce qui était un caractéristique intéressante du panoramique (et aussi du Picasso dans un sens d'ailleurs)

Par contre, j'ai voyagé enfant dans les "Standards" de St Lazare et je me souviens que ces trains offraient justement la possibilité de "voir devant". Moi aussi, quand je prenais une de ces rames entre St-Lazare et Viroflay, je me mettais systématiquement dans la voiture pilote. En général, je m'asseyais, non pas sur un siège, mais sur le strapontin qui était sur la porte d'intercirculation. Ce n'était pas en 1961 mais au début des années 70. Il n'y avait plus de Pacific mais je guettais, sans succès vu les horaires, les "trains oiseaux" du Havre.

Merci en tout cas pour cet article raviveur de souvenirs. Allez, ecore un autre sur la lignes des invalides qui avait le même matériel.

Bizarre que jamais personne n'ai songé à reproduire ce matériel en HO, pas plus qu'à celui de la ligne de Sceaux. Il y aurait pourtant matière à un jolis Diorama parisioen ou banlieusard!

Max N-M
J'étais CC172049
Messages : 2931
Enregistré le : mar. 08 juil. 2008, 21:24

Message par Max N-M » sam. 24 avr. 2010, 10:38

pierre bis a écrit :Lu aujourd'hui.

Je n'ai jamais voyagé ni en panoramique, ni en X73500 mais ce dernier n'a rien pour moi d'un panoramique, puisqu'en particulier il ne permet pas de voir "devant", ce qui était un caractéristique intéressante du panoramique (et aussi du Picasso dans un sens d'ailleurs)
Salut!

Je ne suis pas tout a fait d'accord, certaines region ont des engin de la sorte avec une porte vitrée (à la faveur des ICE)

Avatar du membre
morvan
Une promo? J'achète!
Messages : 16369
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 12:28
Echelle pratiquée : HO & Z
Localisation : Colombes (92) & Clamecy (58)
Âge : 74

Message par morvan » sam. 24 avr. 2010, 10:39

Fradis l'avait dans ses projets avant de disparaître,

il y a même une doc papier, de mémoire........................
Morvandiau Gnôle Power

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2711
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Message par JH LAVIE » lun. 26 avr. 2010, 00:48

Max N-M a écrit :
pierre bis a écrit :Lu aujourd'hui.

Je n'ai jamais voyagé ni en panoramique, ni en X73500 mais ce dernier n'a rien pour moi d'un panoramique, puisqu'en particulier il ne permet pas de voir "devant", ce qui était un caractéristique intéressante du panoramique (et aussi du Picasso dans un sens d'ailleurs)
Salut!

Je ne suis pas tout a fait d'accord, certaines region ont des engin de la sorte avec une porte vitrée (à la faveur des ICE)
:moi: Les voitures panoramiques des RhB, qui roulent sur la fameuse ligne suisse de la Bernina, ne permettent pas non plus une vision vers l'avant et pourtant... elles sont panoramiques. Je pense que c'est dans ce sens que JP Mathiaud voulait nous parler de l'excellente vision que donnent aux voyageurs les X 73500.

Avatar du membre
PJRo
Zé cru voir un rominet!
Messages : 13989
Enregistré le : lun. 15 août 2005, 17:45
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Pascal
Club : MSL (MecSuperLent)
Site Internet : http://ferromodelnumdcc.monsite-orange.fr/
Âge : 63

Re: FERROVISSIME N°27 (MAI) EST PARU !!!

Message par PJRo » lun. 26 avr. 2010, 10:50

JH LAVIE a écrit :
FERROVISSIME N°27 (MAI)
déjà en kiosque !


Électriques/Banlieue Rive Droite au temps du Rouquin.
Les Z 1300 « Standard 3e rail » de Saint-Lazare
par Xavier Jacquet Page 2

= Revivez le voyage à l'heure de pointe d'un banlieusard des années 1950/60, regagnant son domicile à Versailles-RD. Le récit est accompagné d'un repère technique dans lequel Jehan-Hubert Lavie vous présente les rames Standard / 3e rail = 5 tranches pour 3 séries.
Du grand Xavier Jacquet !!! Pourtant, le "rouquin", c'est pas ma tasse de thé, mais on se laisse entrainer par ce récit très bien ficelé ! :applause: :applause: :applause:

On auraY aimé en plus une tite photo de l'affiche du rouquin en plus de l'explication de ce surnom. Sinon : PARFAIT ! Encore :applause:

Othello
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 09:55
Localisation : Auvergne

Message par Othello » lun. 26 avr. 2010, 16:17

JH LAVIE a écrit : :moi: Les voitures panoramiques des RhB, qui roulent sur la fameuse ligne suisse de la Bernina, ne permettent pas non plus une vision vers l'avant et pourtant... elles sont panoramiques. Je pense que c'est dans ce sens que JP Mathiaud voulait nous parler de l'excellente vision que donnent aux voyageurs les X 73500.
Bonjour à tous,

Je suis pour ma part monté dans les deux types d'engins X 4200 et X 73500. Si en effet on ne peut pas parler de panoramique pour les seconds , en revanche c'est quand même le seul matériel qui reste sur le réseau Français en service commercial qui offre des baies vitrées aussi généreuses. C'est très agréables surtout pour les régions montagneuses.

Comme Jehan-Hubert, je pense que Jean-Paul Mathiaud n'a pas tout à fait tort.
Modifié en dernier par Othello le lun. 26 avr. 2010, 17:14, modifié 1 fois.
Othello.

Répondre