Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Mer 10 Oct 2018, 18:16 
Si la voie est bien conçue, cela devrais tenir le coup. C'est plutôt au niveau de la commande des aiguilles qu'il faudra avoir quelque chose de précis et souple. Actuellement, c'est surtout du brutal !!

Pour le reste, retro-signalisation et tout le toutim, il y a encore de la R&D a faire :geek:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10602
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Mer 10 Oct 2018, 19:37 
Nicolas p a écrit:Si la voie est bien conçue, cela devrais tenir le coup. C'est plutôt au niveau de la commande des aiguilles qu'il faudra avoir quelque chose de précis et souple. Actuellement, c'est surtout du brutal !!

Pour le reste, retro-signalisation et tout le toutim, il y a encore de la R&D a faire :geek:

pour la rétro, il faut utiliser le RFID :ange3:
Memaster62
Loquace
 
Messages: 1030
Inscrit le: Mar 16 Juil 2013, 16:01
Localisation: 62-plat de calais
Âge: 42
Echelle pratiquée: ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Mer 10 Oct 2018, 20:42 
Je vois que l'impression 3D vous titille ... :mdr2:
C'est exactement à Lima que je pensais et à son système en code 83 qui permettait, de mémoire car cela a vite disparu des radars, de réaliser de belles bretelles.

La résistance de matériau est évidemment une question mais de ce que je constate la résistance en impression 3D dépend surtout du mode de conception de l'impression. De ce que j'ai vu, des pièces en PLA résistent à de très fortes charges. Donc à tester évidemment.

Les appareils mobiles posent également question, mais là encore il me semble que même avec une impression de base en filament PLA on devrait obtenir les résistances nécessaires. Les roues, peuvent rester en métal mais pourraient être également refaites en PLA. Les appareils de voie pourraient être réalisé avec des tringles fonctionnelles et des appareils de manoeuvre aussi.

Pour la tenue de la patine, si le PLA est correctement sous couché, franchement je ne suis pas inquiet. Pour restituer un rail brillant, là aussi une base brun chocolat avec un graphite frotté dessus donne un résultat bien plus réaliste que le métal lui-même. Ca peut paraître étrange mais c'est une question de rapport d'échelle.
Une petite charrette à foin de réalisation perso pour l'exemple, c'est une base en résine MK 35 au 1/35 (pas d'actions).

Image

Maintenant regardez les trains Lego ou Playmobil. Ca tient super bien dans le temps. Réaliser notre voie nous-même serait vraiment un changement complet dans notre passion. Et je ne doute pas que des industriels spécialisés dans l'injection PS comme Trumpeter finiraient par s'y mettre si la demande venait à se développer (pour mémoire, Trumpeter produit déjà de la voie plastique au 1/35). Le coût serait également infiniment moins élevé.

Or, seul le RC Full type protocab permettrait cela, pas le DCC. C'est pour ça que je pense que le RC full offrira, à terme, bien plus de possibilités.

Il y a évidemment d'autres problèmes à résoudre comme le positionnement des trains, la détection de présence etc. Mais franchement, des solutions peuvent s'inspirer de ce que fait faller pour son car system. On peut détecter les présence de nombreuses façons différentes, ceux qui bidouillent un peu en Arduino le savent très bien (proximité par ultra-sons, IR, détecteur de mouvement mécanique etc.)

Bon tout ceci est très intéressant et on s'emballe certainement un peu. Mais le but d'un loisir n'est-il pas de nous faire rêver? :coeur1:
Avatar de l’utilisateur
Kit
 
Messages: 13
Inscrit le: Jeu 04 Oct 2018, 19:27
Echelle pratiquée: ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Mer 10 Oct 2018, 22:10 
Memaster62 a écrit:pour la rétro, il faut utiliser le RFID :ange3:

j'en reste convaincu aussi, le sujet avait été un peu creusé ici

après une recherche très rapide les prix sont à 8 € les 10 tags et 13 € le lecteur ; soit presque moins coûteux qu'une détection classique (conso de courant, barrière IR, ILS, etc) mais avec une infinité de possibilités, dont la reconnaissance précise de TOUS les matériels roulants 8)
informatisé oui, mais pas trop
Avatar de l’utilisateur
Matabiau
Démonstratif
 
Messages: 1365
Inscrit le: Mar 27 Oct 2009, 14:08
Localisation: 31 (ex 58 et 94)
Âge: 68
Echelle pratiquée: HO III/IV
Prénom: Michel
Club: privé Villeneuve (LR805/822)

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 00:08 
Pour la commande de 2eme gen, on arrive a avoir l’état de charge de la batterie, je pense qu'on pourra savoir ou elle est mais est-ce utile si on suit la loco en visuelle? Tout réseau n'a pas forcement 1 km de garage caché.
Bien faire la part des choses entre un réseau 100% automatique et un réseau 100% autonome et 100% visuel.
A chaque réseau une solution, DC, DCC ou dead rail, tout dépend des besoins de l'utilisateur. C'est pas a moi de dire que le dead rail c'est l'avenir, c'est plutôt l'avenir qui me dira si le dead rail est la solution, ou plutôt une des solutions.
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10602
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 06:41 
Je découvre ce fil avec un an de retard et il va falloir que j'essaie de rattraper.

Nicolas, tu n'es toujours pas passé chez moi pour tester ta 68000 autonome! Sera-t-elle capable de monter 16 voitures dans mes hélices comme mes MTE Roco Digital-sound?

Sinon concernant la radio commande, personne ne semble parler du décor. Il me semble que ce serait un sujet d,application possible. Imaginez un Car-System radiocommandé! Et pourquoi pas des hélicos? Des bateaux?

Ce pourrait être une voie vers la fusion de plusieurs disciplines du modélisme ...

Évidemment ça passerait par une ultra-miniaturisation, parce qu'une voiture HO ce n'est pas gros ... Faller a d'ailleurs plus ou moins laissé tomber les voitures paticulières, ce qui m' a conduit à m'en désintéresser, parce qu'une route avec uniquement des camions ...

Sans parler du sujet qui fâche: les prix! Un véhicule Car-System coûte cher.

Pour revenir aux Trains mon expérience de la liaison sans fil pour piloter la centrale, c'est qu'on la perd facilement, la liaison ...

Dans un autre domaine je ne me suis jamais converti aux souris sans fils et je préfère toujours un Ethernet filaire à du Wifi même si je reconnais que le Wifi est commode.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 10029
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 07:52 
Bonjour à tous,
Deux intervenants ont évoqué le RFID pour localiser une locomotive se déplaçant sur un réseau. C'est une option qui avait été évoquée par les étudiants de RoseOnRails 2014, comme on peut le voir sur ce schéma de principe vu sur leur site web. https://rose.telecom-paristech.fr/2014/tag/roseonrails

Image

Par la suite, les étudiants ont envisagé la détection de la locomotive à l'aide d'un capteur optique de LED de différentes couleurs placées sur la voie.
" Nous avons maintenant une piste pour notre problème de positionnement de train. Nous aimerions garder certaines LED allumées sur le chemin de fer. Chacune de ces LED serait un repère et aurait des couleurs différentes. La couleur de ces voyants serait détectée grâce à des capteurs de couleur placés sous nos locomotives, de sorte que chaque locomotive puisse connaître sa position lorsqu'elle utilise ces voyants.
En fait, nous n'avons pas besoin de connaître la position des locomotives à tout moment, cette information n'est utile que lorsqu'une locomotive passe au-dessus d'une LED. Comme nous saurons laquelle de ces LED sera allumée, le train pourra compter les LED sur lesquelles ils se sont allumés en ce qui concerne leur dernier point de repère. La seule chose dont nous avons besoin pour mettre en œuvre ce système maintenant, ce sont des capteurs de couleurs". Voir l'original en langue anglaise sur le site précité.

Image

Par la suite les étudiants "ont pris la décision finale de ne pas utiliser de capteurs optiques pour détecter la position du train, mais simplement des capteurs à effet Hall. En ce qui concerne l’effet Hall, il existe deux types de capteurs: l’un détecte une tension proportionnelle à la quantité de courant que nous transmettons dans notre bobine et l’autre est une sorte de système binaire qui détecte le seuil atteint. Nous allons utiliser ce dernier type dans notre train pour identifier au dessus de quelle bobine se trouve notre train en modulant le courant que nous allons transmettre par des identificateurs binaires".
La génération du champ magnétique modulé se fait par de petites bobines sous la voie, cependant que le capteur de l'effet Hall se situe dans la locomotive.

Voici le schéma général du système de contrôle des trains par Bluettoth LE et Wifi proposé par les quatre étudiants, deux jeunes filles et deux garçons. Il s'agissait d'un cas d'école imposé et les étudiants n'avaient pas d'intérêt particulier pour le train miniature.

Image

Ce projet permettait la commande de locomotives, mais également d'aiguillages, par liaison Bluetooth LE, depuis une station centrale , reliée par Wifi avec le Smartphone Android de l'utilisateur. Les schémas des circuits imprimés pour les modules de locomotives et d'accessoires sont visibles sur le site : https://www.hackster.io/295/roseonrails-7df4b6

Comme on peut le voir,il reste de nombreuses pistes à explorer...
Avatar de l’utilisateur
Aubrac
Loquace
 
Messages: 1035
Inscrit le: Sam 24 Oct 2009, 05:38
Localisation: Tahiti
Echelle pratiquée: H0 H0m H0e
Prénom: Marcel

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 10:26 
Pierre bis a écrit: Nicolas, tu n'es toujours pas passé chez moi pour tester ta 68000 autonome! Sera-t-elle capable de monter 16 voitures dans mes hélices comme mes MTE Roco Digital-sound?


J'espere avoir le temps de passer chez toi fin Octobre, mais je dois aller chez un autre modeliste pour faire des essais justement. Faut que je re-convertisse ma 68000 en NEM :mrgreen:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10602
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 11:21 
merci pour le lien "RoseOnRails 2014", c'est très joli !

la puce radio nrf51822 (les gens de protocab le connaissent bien ?) a l'avantage de comporter aussi un processeur capable de gérer la locomotive : moteur, éclairage ... serait-il assez puissant pour traiter également le son ?
Trimarco232
Papotier
 
Messages: 134
Inscrit le: Ven 23 Fév 2018, 15:02
Echelle pratiquée: HO
Prénom: marco

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 20:16 
Pour le positionnement j'aurai plutôt penser à un lecteur code barre placé dans la voie. Chaque machine recevant un code barre en dessous du châssis. Ca permet de signaler la présence de la machine et en plus de l'identifier. On peut même imaginer équiper chaque wagon/voiture d'un code barre ... mais bon ...
Avatar de l’utilisateur
Kit
 
Messages: 13
Inscrit le: Jeu 04 Oct 2018, 19:27
Echelle pratiquée: ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 20:30 
Mais quel câblage pour relier cela au logiciel sur PC :siffle: Retour à la case départ :ange:
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25924
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 21:08 
Donc si je comprends bien le schéma... Il faut une station centrale pour commander la locomotive via le téléphone et donc plus directement sur la locomotive ? Et quid de ces lumières de détaction sous les locomotives (ou sur les rails, j'ai pas trop compris) au niveau réalisme ? J'imagine bien un décor super chiadés avec des trains détaillés et patinés, sous lesquels on verrait des halos de lumière bleue, verte, violette... :coeur1:
L'essentiel:Se faire plaisir!
Avatar de l’utilisateur
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Exubérant
 
Messages: 2773
Inscrit le: Mer 15 Fév 2017, 00:37
Localisation: Pays arverne
Âge: 34
Echelle pratiquée: De richter
Prénom: Antoine
Club: Indépendants associés

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 22:25 
Prevost a écrit:Mais quel câblage pour relier cela au logiciel sur PC :siffle: Retour à la case départ :ange:

Bonjour,
Comme on peut le voir sur le schéma,les liaisons entre les modules (locos et accessoires) et la station centrale se font par Bluetooth LE. Et entre la station centrale et le smartphone, les liaisons se font par Wifi ! Il suffit donc de remplacer le smartphone par un ordinateur pour contrôler l'ensemble.

Dans ce projet de RoseOnRails 2014, les commandes des locomotives et des accessoires s'effectuent par l'intermédiaire de la station centrale. Concernant les diodes de positionnement de la locomotive, elles se trouvent entre les rails et c'est le capteur optique placé sous la locomotive qui identifie la LED de couleur et transmet l'information à la station centrale, via la liaison Bluetooth. La station centrale connait ainsi la position de la locomotive sur le réseau.

A l'origine, les étudiants voulaient faire une application ludique. En passant sur les LED situées sur la voie, les locomotives devaient les éteindre, comme dans un jeu de Pacman ! A priori, cela n'a pas très bien fonctionné. Il aurait mieux valu (pour nous) que les étudiants concentrent leur travail sur le système de radio contrôle du réseau, mais il s'agissait d'un projet s'inscrivant dans un exercice pédagogique, que l'équipe devait accomplir dans un temps imparti.
Avatar de l’utilisateur
Aubrac
Loquace
 
Messages: 1035
Inscrit le: Sam 24 Oct 2009, 05:38
Localisation: Tahiti
Echelle pratiquée: H0 H0m H0e
Prénom: Marcel

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 22:43 
Trimarco232 a écrit:merci pour le lien "RoseOnRails 2014", c'est très joli !

la puce radio nrf51822 (les gens de protocab le connaissent bien ?) a l'avantage de comporter aussi un processeur capable de gérer la locomotive : moteur, éclairage ... serait-il assez puissant pour traiter également le son ?


Le projet RoseOnRails date de 2014 et depuis Nordic Semiconductor a sorti de nouvelles puces adaptées à Bluetooth 5.0. Il s'agit de la série nRF52, avec les puces 2840, 52832 et 52810. Voir sur le site du fondeur : https://www.nordicsemi.com/eng/Products/Bluetooth-low-energy

Concernant la miniaturisation des puces SoC, le modèle 52810 WLCPS32 mesure 2,48 mm x 2,46 mm !
Avatar de l’utilisateur
Aubrac
Loquace
 
Messages: 1035
Inscrit le: Sam 24 Oct 2009, 05:38
Localisation: Tahiti
Echelle pratiquée: H0 H0m H0e
Prénom: Marcel

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Publié: Jeu 11 Oct 2018, 23:41 
oui, ceux-là ils fissent, mais pour souder en diy c'est du brutal
Trimarco232
Papotier
 
Messages: 134
Inscrit le: Ven 23 Fév 2018, 15:02
Echelle pratiquée: HO
Prénom: marco

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : alain355, alpiliguri, Dmarrion, Google [Bot], lfich67 et 39 invité(s)