De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
François D
Intarissable !
Messages : 4154
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 22:26
Echelle pratiquée : [0]
Localisation : JOUE
Âge : 58

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par François D » mer. 29 mai 2019, 14:24

Pas d'hésitation, reviens à ta 1ère idée : le [0] , sinon tu n'as pas fini de le regretter avec de soi-disant bonnes excuses ! :mdr: :wink:
FD

Avatar du membre
Ecrainville
Intarissable !
Messages : 4039
Enregistré le : lun. 08 avr. 2013, 20:31
Club : Les Méclents

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Ecrainville » mer. 29 mai 2019, 14:28

Conseil tout en objectivité François. Comme le mien :mdr2:
Dan

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » mer. 29 mai 2019, 17:07

re Bonjour Dan, François,
Ecrainville a écrit :
mer. 29 mai 2019, 13:59
Pour le coup, je ne comprends pas l'une des questions que tu te poses : si tu fais un diorama animé sur le thème du Transportation Corp, ça signifie que tu te limites à du matériel très représentatif. Et donc pas de risque de collectionnite aiguë je pense. Mais une échelle permettant déjà le détail (voir les travaux de MichelW par exemple ;) ) … Ce projet pour le coup me semble bien approprié à ta démarche.

Bref, c'est juste mon point de vue, pour aider ;)
Oui, le projet est ciblé mais il est très probable que l'envie de quelques vapeurs des années 30 à 50 viennent finalement grossir les rangs tôt ou tard. Est-ce que ce n'est pas revenir à changer d'échelle ? et auquel cas, comment choisir la bonne. C'est là que le message de François prend tout son sens.
Finalement :
i) Est ce qu'il y a une échelle adaptée par projet ?
ii) ou bien est-ce qu'il y a une échelle qui offre le meilleur compromis ?
iii) et quel est le bon choix ?

Pour toi Dan, je pense que tu réponds à la question 2 , François à la question 3 et moi j'ai crois que la question 1 à du sens.
Mais comme on n'a qu'une vie, reprendre tout à chaque réseau (= matériels + réseau) c'est probablement difficile (sauf effectivement si on circonscrit la date et le lieu).

Si je pars sur un diorama, je me dis que je peux continuer encore "Bessèges" en parallèle ; mais changer d'échelle revient à tout vendre pour s'acheter quelques très beaux modèles (au fur et à mesure)

Ah c'est plus simple de ne pas se poser de question et de continuer dans la même veine !!!
En fait il suffit d'un élément déclencheur pour prendre un décision : trouver un 030TU Semblat ? ou acheter la 140U roco et la 030TU REE.... un peu comme aux dés ! :mdr2: :mrgreen:

g

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » jeu. 30 mai 2019, 11:42

Bonjour,

Je réfléchis toujours sur les différents projets, entre autre le dimensionnement du dépôt d’Alès.
J'aime bien le dépôt en 1958 avec la retonde couverte qui a été en partie démolie.
Il est possible de se servir des abords de la ville pour faire le fond de décor ou bien illustrer les quartiers mitoyen pour un ensemble tout ouvert avec un éclairage supérieur uniquement
ALES (Gard) - Le Dépôt des autorails en 1958..jpg
Ales 1966 photo VdR Henrard light.jpg
Du point de vue plan, ça donne 23 ou 24 branchements simple, une ou deux aiguilles triples et une TJD/TJS / T !
plan-module-depot-ales_mai-2019s.png
Le métrage de la voie n'est pas encore fait mais avec 8 à 12 traverses tous les 8,75 cm, ça en fait un sacré paquet !
g

Tonton Jean
Volubile
Messages : 2161
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Tonton Jean » jeu. 30 mai 2019, 12:30

Prendre ce type de décision est toujours délicat. Chacun voit midi à sa porte, avec ses motivations, ses expériences, ses envies.
Le point le plus important est la motivation. C'est elle qui nous pousse à brûler nos vaisseaux, à faire table rase, à tout recommencer. Construire un tel dépôt demandera du temps, un investissement financier non négligeable. Car un site parfaitement typé ne saurait s'accorder d'une cavalerie hétéroclite (même si de temps à autre, un engin exceptionnel vient faire une visite). Le respect de cette cohérence, pour un dépôt, est de savoir si la gamme des engins nécessaires est suffisante (elle ne sera jamais complète). Existe-elle en N, HO ou O ? Quel sera son coût d'acquisition ?
Autre élément, un dépôt se prête admirablement à l'évolution à basse vitesse de nombreux engins. Donc, il n'y aura pas (ou très peu) de matériel remorqué. Une ou des coulisses peuvent permettre de faire un semblant d'exploitation (machines haut-le-pied) et de ne pas avoir toujours les mêmes locomotives à contempler.
Et il y a le temps et l'espace dont nous disposons. Le vite fait bien fait n'est pas applicable en modélisme. Le plan existe, il faut le respecter, peut-être aménager quelques détails. Les bâtiments sont certainement à construire de toutes pièces (tu sais faire, et bien faire). Une telle réalisation risque de demander plusieurs années. Ce n'est pas du vrai travail car il s'agit d'un loisir mais si l'on veut bien faire, cela demande de la préparation, de l'attention et de la persévérance (tu connais).
Mais c'est toi le chef de projet. Toi seul peut décider de faire ou de ne pas faire, de changer de projet, de choisir une échelle. Rien ne presse, pends ton temps pour définir tous les paramètres et valider les options. Le temps passé à la préparation est largement gagné dans l'exécution car quand "on s'y met", tout est défini et "y a plus qu'à" !

Avatar du membre
Sylvain-oe
Débordant
Messages : 3482
Enregistré le : mar. 06 mars 2007, 15:15
Echelle pratiquée : HO époque II
Localisation : MELDOIS
Âge : 60

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Sylvain-oe » jeu. 30 mai 2019, 14:17

Complètement, voir le fil de la "Gare d'Aurillac en HO".
VINCENT

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » jeu. 30 mai 2019, 15:57

Bonjour Tonton,

Tu as tout à fait raison, il faut bien réfléchir.
Pour la cohérence, c'est forcement le point faible du N, mais ce site serait très difficile à reproduire en HO et je ne l'imagine pas.
Pour un truc "qui ait de la gueule" je prévois une profondeur de 130 cm au maximum. Donc en H0 ou 0, je ne vois pas comment un indépendant peut le faire "facilement".

Pour le matériel, en reprenant la construction de la 050B pour la ligne Alès-Bessèges j'ai sorti quelques modèles qui sont à reprendre intégralement pour les rendre compatibles avec le matériel d'aujourd'hui
IMG_0897.JPG
IMG_0897.JPG (109.64 Kio) Vu 747 fois
IMG_0895.JPG
IMG_0895.JPG (136.66 Kio) Vu 747 fois
IMG_0899.JPG
IMG_0899.JPG (150.13 Kio) Vu 747 fois
- les 040D, la 050B, c'est pas mal si on arrive à les rendre regardable
- les R (une qui n'est pas sur la photo) et une futur sur base Kato, ça devrait venir sur la base de kit Gilkit,
- la 030 DB il faut l'imaginer en030TU
- probablement un petite P
- 140K, c'est pour le déco, la mécanique ne valait pas un clou
- la 150C et la 230F, on est HS mais la C à une bonne tête
- la 140 américaine, j'ai imaginé un jour en faire quelque chose, j'en ai 3 ! idéalement une 140 J, mais très gros chantier !!

C'est donc là qu'il faut décider. Reprendre ou construire toutes ces machines n'est valable que dans un objectif où je continue ce projet de ligne. Si je choisi de faire autre chose, plus minimaliste, à ce moment là, je revends une grosse partie de cette collection pour me libérer l'esprit.

Et tout ça pese autant qu'une belle petite machine en OH. Plus je tourne en rond dans ma réflexion (!) plus je me dis que le HO n'est qu'un compromis, presque la facilité (si j'ose dire).
A méditer.
g

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » jeu. 30 mai 2019, 16:21

et la 141 DB kato pour un kit de 141TA !
Bref, j'ai cru que j'avais encore 20 ans et que j'arriverai à tout faire.
Au passage, les kato et Bachmann ont une méca sans comparaison avec minitrix. Fleischmann se place entre les deux. C'est fou qu'aujourd'hui les plus vieille marque fasse les loco les moins performante et/ou les moins détaillées.
Je pense au 65500 startrain qui sont fines et qui roule à merveille. REE (X2800) se défend pas mal du tout, c'est dans le top au niveau méca.

g

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » mer. 05 juin 2019, 18:27

Bonjour,

Voilà le nouveau venu en gare. Il n'est pas trop raccord avec la ligne mais ce n'est pas trop grave !
IMG_0917hs.jpg
Il roule bien, comme à trainsmania :)

Bonne fin de journée,
g

Avatar du membre
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
Messages : 12357
Enregistré le : sam. 22 sept. 2007, 14:35
Site Internet : http://pascalcook.free.fr/
Localisation : France-Meuse
Âge : 52

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Pascal_pmidi » mer. 05 juin 2019, 21:14

Certes, mais il a un beau cadre où parader :wink:
Pascal

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » lun. 10 juin 2019, 11:23

autre époque, autre ambiance, une 50 B d'Alès
IMG_0081_050Bs.jpg
ça avance doucement, j'espère que ça rendra bien une fois fini !
g

Avatar du membre
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
Messages : 12357
Enregistré le : sam. 22 sept. 2007, 14:35
Site Internet : http://pascalcook.free.fr/
Localisation : France-Meuse
Âge : 52

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Pascal_pmidi » lun. 10 juin 2019, 11:37

:shock: détaillage d'un modèle en N et ce que tu nous montre présage d'un beau résultat !! :applause: :applause: :applause:
Pascal

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » jeu. 13 juin 2019, 22:14

Bonsoir,

Question probablement déjà posé sur le forum, notamment sur le fil de la 050 B roco (ici) mais lorsque l'on regarde les photos d'époque des 050 B d'Alès et de Chambéry , on n'a pas l'impression qu'elles ont un filet rouge. Est-ce réellement le cas dans les années 50 ?

Merci,
Grégoire

Avatar du membre
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
Messages : 12357
Enregistré le : sam. 22 sept. 2007, 14:35
Site Internet : http://pascalcook.free.fr/
Localisation : France-Meuse
Âge : 52

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par Pascal_pmidi » ven. 14 juin 2019, 12:45

Pour avoir feuilleté du coup plusieurs bouquins présentant ces machines, futures 5-040 E pour les G8/1, 5-050 TA pour les T16 et autres et 5-050 B pour les G10, je ne vois pas de filets.
Les photos semblent présenter des machines claires et il est difficile de voir une différence avec une future 5-230 A quant à la couleur des machines : le vert semble donc bien plausible. :wink:
Pascal

Avatar du membre
gk
Disert
Messages : 452
Enregistré le : sam. 05 mai 2007, 12:16
Localisation : dans les montagnes

Re: De Lourmarin à Bessèges ou pourquoi persévérer dans le N

Message par gk » ven. 14 juin 2019, 13:14

Merci Pascal pour ces infos, j'ai la même impression mais je préfère recueillir les infos avant la mise en peinture, j'espère la semaine prochaine.

g

Répondre