Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Brisso 32
Expansif
Messages : 2504
Enregistré le : mar. 15 août 2006, 14:32
Echelle pratiquée : HO - HOm - HOe - Oe
Prénom : Michel
Localisation : Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge : 65

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Brisso 32 » ven. 18 oct. 2019, 23:55

Merci Djack pour tes appréciations.

Depuis quelques jours, le vignoble des Deux Moulins est en pleine effervescence, vendanges obligent.
Pourtant, jeudi dernier, l'affaire a bien failli tourner vinaigre ce qui, pour un viticulteur de renom, eut été un peu ballot !

Comme il se doit et comme chaque année, en bons voisins qu'ils sont et afin de s'assurer un bon vin de table en leur chère abbaye, les moines des Dispercés étaient venus donner un coup de main.

IMG_9206 a.jpg

La journée aurait pu se dérouler de façon calme et sereine malgré un ciel quelque peu menaçant. Sidonie Massé-Fergusson se chargeait des transports avec son tracteur... Bref, tout allait pour le mieux et nos vendangeurs, peu avares de leurs cordes vocales, chantaient en cœur dans les vignes, "Ah le petit vin blanc qu'on boit sous les tonnelleeeees" et autres badineries.

IMG_9186a.jpg

C'est vers 16 h qu'un brouhaha inhabituel se fit entendre accompagné de moult coups de klaxon, sur la petite route qui mène au domaine... Le bruyant convoi était long et ne se priva pas d'écraser l'herbe pure et les fleurs sauvages des bas côtés pour garer comme il faut leurs chères totomobiles. Les sauterelles et grillons n'avaient qu'à poser leurs fesses ailleurs !

IMG_9196B a.jpg

C'est alors qu'avança sur le chemin une bruyante et braillante compagnie armée de revendication plus ou moins claires.

IMG_9189a.jpg

Comme il se doit en toute affaire de vin qui se respecte, notre habituelle bande de pochtrons était de la fête, Arsène Eclose, Simon Bokévide allias "Tulrempli", Tire bouchon, Léon Cussec et compagnie... ce dernier ayant décidé que la voie ferrée avait soif prétendait aller y déposer une bouteille !

IMG_9182a.jpg
IMG_9182a.jpg (61.32 Kio) Vu 1155 fois

Mais que voulait donc cette bande de zigotos !

Vous le saurez demain; On va pas se mettre dans la nuit hein !
Allez Tôpette !

DÉSOLÉ

:mrgreen:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ

Avatar du membre
Brisso 32
Expansif
Messages : 2504
Enregistré le : mar. 15 août 2006, 14:32
Echelle pratiquée : HO - HOm - HOe - Oe
Prénom : Michel
Localisation : Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge : 65

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Brisso 32 » mer. 06 nov. 2019, 23:26

Bon, le rédac chef des Pieds dans l'eau est revenu de Chambéry. On va peut-être avoir la suite !

C'est bien connu, le succès du vin des Deux moulins vient du fait que les grappes de raisins y sont élevées au bon goût de fumée des locomotives à vapeur qui passent au pied des vignes. Ce petit goût, ce petit fumet de fumée à nul autre pareil en fait le succès et la particularité. C'est pourquoi, on se souvient que le jeune PDG de chez Fillette et Vérapié en assure depuis quelques années la distribution exclusive.
Tous les bars et restaurants de Port-Guiny avec fierté et un certain chauvinisme, offrent donc sur leurs cartes le fameux "Vin fumé du Domaine des Deux Moulins".

Une trentaine de trains passent chaque jour au pied des vignes inondant le vignoble d'un adorable nuage du plus bel effet.
IMG_9788 02a.jpg
IMG_5733 Baa.jpg
Or, depuis pas mal de temps et de plus en plus souvent passent au vignoble des engins diesels au fumées nauséabondes et qui tant abondent qu'elle en donnent la nausée, et le cru 1973 qu'on vient de mettre en circulation sous le nez délicat des piliers de bars portguiniens présente un vieux goût mazouté !
Irait-on vers la fin voire la faillite du Domaine des Deux Moulins ?
On en est pas là mais les amateurs du cru ont pris les devants forts en colère d'où la manifestation de jeudi dernier.

Richard Donay a eu un mal de chien à se faire entendre de la bande de braillards
IMG_9190a.jpg
Heureusement le père supérieur de l'abbaye et son second sont venus à son secours avec un argument de choc "allons mes enfants restons calme. Voulez-vous boire quelque chose ?"
IMG_9676a.jpg
Proposition qui bien entendu a été accueillie dans la joie par quelques manifestants.
IMG_9205a.jpg
Mais Richard Donay ne l'entendait pas de cet oreille quelque peu énervé par l'affaire. L'électricité était dans l'air et il a fallu s'y mettre à trois hommes, deux femmes et deux moines pour le retenir sinon il y aurait eu des morts.

C'est à ce moment qu'arriva fort opportunément la grosse CC 65001 qui grimpait haut-le-pied chercher son habituel train laitier. La pauvre, on ne sait trop pourquoi ahanait à la sortie du tunnel au point qu'on eut presque cru qu'elle n'en verrait jamais le bout. Elle contourna le vignoble à un train de sénateur inondant l'assemblée d'un brouillard du plus bel effet et dans un grand PAF, suivi d'un gros POC éjecta les gros bouchons de suie qui obstruaient ses tuyaux d'échappement.
IMG_9681 fumée a.jpg
Ce POC là ressemblait à s'y méprendre au bouchon extirpé d'un goulot ce qui calma tout le monde.

La grosse bête passée, il n'était plus possible de savoir qui était qui, même une corneille eut été incapable de retrouver ses petits. Seuls les deux moines échappèrent au désastre car déjà ils étaient partis déboucher quelques bonnes bouteilles dans les caves du domaine.
IMG_9204 Ba.jpg
Alors, on se réconcilia, on se débarbouilla et l'on se promit aux Deux Moulins qu'on allait tout de même sérieusement étudier le problème.

DÉSOLÉ :mrgreen: :clown: :mrgreen:
Modifié en dernier par Brisso 32 le jeu. 07 nov. 2019, 12:37, modifié 4 fois.
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ

Avatar du membre
DeepPurple
Loquace
Messages : 1014
Enregistré le : ven. 04 nov. 2016, 19:36
Echelle pratiquée : N/DCC
Prénom : Philippe
Club : AMFB Braine-l'Alleud (B)
Site Internet : http://pdf.cachalo.be
Localisation : Un peu plus à l'ouest
Âge : 64

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par DeepPurple » jeu. 07 nov. 2019, 07:25

Il n'y a pas de fumé sans fût.
Loch & LOL !

Avatar du membre
Djak
Débordant
Messages : 3376
Enregistré le : ven. 27 janv. 2012, 08:59
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Jacques
Localisation : Notre Dame d'Oé - (9 km au nord de Tours)
Âge : 68

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Djak » ven. 29 nov. 2019, 23:47

Bonjour Michel... :D

Je vois avec plaisir, et non sans une légitime fierté, que les port-guiniens s'enivrent avec du vin de Touraine, et c'est tant mieux !...
:applause: :applause:

Djak
Restons calmes et buvons frais

Avatar du membre
Brisso 32
Expansif
Messages : 2504
Enregistré le : mar. 15 août 2006, 14:32
Echelle pratiquée : HO - HOm - HOe - Oe
Prénom : Michel
Localisation : Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge : 65

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Brisso 32 » ven. 29 nov. 2019, 23:58

Salut les amis

Voilà quelques temps déjà que j n'ai pas mis le nez dans le forum fort occupé par ailleurs sur des problèmes de moulins, l'une de mes autres passions.
Et avant tout, il se trouve qu'un certain P'tit Anjou 85 s'est mis dans la tête de me transformer en grand-père !

:applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:

Non non, ne croyez-pas que le plus dur est de se réveiller désormais chaque matin à côté d'une grand-mère, on s'y fait, ce sont les mauvaises langues qui disent ça ! Même si pour moi c'est une première.

:mdr2: :mdr2: :mdr2:

Bon, le cadeau de Noël est arrivé (ou plutôt arrivée) un mois en avance. :noel:
Aussi je trépigne de vous livrer ici, toujours un mois avant l'heure, un petit conte de Noël bien portguinien, ça va de soi !


Auvain, le petit coq des Deux moulins.

Richard Donay, maître du domaine des Deux moulins aime la liberté. Aussi laisse t-il toujours la porte de son poulailler ouverte, sauf la nuit évidemment, en raison du goupil qui rôde souvent dans les coteaux. Toute la journée, les poules vaquent au milieu des vignes, picorent de-ci de-là, dodeline du croupion, caquettent entre-elles les dernières nouvelles du vignoble, se moquent du trop grand cou d'Éloi, l'oie qui voudrait faire sa loi à lui, tout ça sous l’autorité majuscule d’un fier coq nommé Auvain. Elles n’ont rien à craindre les poulettes, il ne passe guère plus d’une voiture par semestre sur le chemin, qu’irait-elle faire au pied du moulin ?

IMG_9921a.jpg

Mais dans ce domaine, la curiosité n’est pas là. Non, le véritable phénomène est le fier coq Auvain qui est passionné par les trains et un peu mathématicien. Lorsqu’on est coq aux Deux moulins, on a une certaine instruction. Non mais sans blague !

IMG_9920a.jpg

Sachez que ce coq là a été instruit de la chose par son propre père qu’on appelait Cinel qui lui même tenait de son propre père nommé Luche qui tenait de l’arrière grand-père coq dit Ôteminute. Cette instruction particulière tient bien des mathématiques ou tout au moins du calcul mental puisque aux Deux moulins, lorsqu’on est coq, on sait compter et reconnaitre les types de locomotive !
Qu’il passe au pied du vignoble une belle Pacific et voilà notre Auvain qui nous fait deux petits cocoricos suivis de trois gros cocoricos pontués d’un cocorico moyen. Que passe une jolie 140 et voilà que résonnent dans la vallée un petit cocorico suivi de quatre gros. Avec ce don, Auvain comme ses ancêtres est la coqueluche de la Basse-cour. Pourtant, quelle ne fut pas la surprise d’Auvain en ce jour mémorable ou passa une 010.
Le temps s’écoulait donc paisiblement au gré des allers et retours des Prairies, des Mikados, des Pacifics et autres Ten weel. Auvain avait depuis belle lurette accordé sa voix et cocoricotait sans risque d’une extinction car on sait qu’à Port-Guiny ne passerait jamais de Big boy.

IMG_9926a.jpg

Or, un jour des années 1950, passa la première 060 DB à la robe bleue étincelante. Auvain en resta coi et cocoricota de travers. Eut-elle d’ailleurs été déjà CC 65001 que notre petit coq jamais n’aurait pu nous faire 65001 cocoricos. Ça va de soi. Il en resta donc vexé mais oublia bien vite jusqu’à ce jour où passa pour la première fois un autorail Picasso. Auvain faillit tourner de l’oeil ce qui pour un Picasso n’aurait eu finalement rien d’anormal.
Auvain oublia de nouveau, bouda ces malodorantes mécaniques et ne cocoricota plus qu’au passage de ses chères locomotives à vapeurs.

Un autre jour qu’il attendait le dernier train du soir avant de rentrer au bercail et que la lune commençait à éclairer faiblement le vignoble, Auvain aperçut sur le chemin un grand ours tout rouge. Jamais il n’avait entendu dire qu’un ours rôdait dans les parages. D’ailleurs nul n’avait jamais vu d’ours en Morbianjou pas plus brun que blanc ni que rouge.

IMG_9924aa.jpg

Il prit ses deux pattes à son cou suivi sur les ergots par le plantigrade qui criait « reviens petit coq, reviens ». Alors Auvain accéléra de plus belle, criant et hurlant « un ours qui parle, un ours qui parle, c’est impossible, c’est un animal ! ».

IMG_9923aa.jpg
IMG_9925a.jpg

La grosse bête aux poils tout blanc le rattrapa juste à l’entrée du poulailler. Auvain tout essoufflé se calma car l’ours bien qu’affublé d’une longue barbe blanche, ressemblait à un humain.
Attends petit coq, n’ai pas peur, je suis venu t’apporter quelque chose, j’ai un cadeau pour toi. Ne sais-tu pas que c’est aujourd’hui la nuit de Noël ?
Cela ne signifiait rien pour lui. S’il entendait parfois les vendangeurs parler de la nuit Saint-Georges, de la Côte de Nuit, jamais il n’avait entendu parler de la nuit de Noêl.
Auvain vit alors le gros barbu tout rouge sortir d’une sorte de hotte habituellement réservée à la cueillette du raisin, un petit paquet. Délicatement, le bonhomme défit le joli ruban entourant celui-ci, ôta le papier... C’est alors que le petit coq Auvain, émerveillé, découvrit une petite locomotive Pacific sur laquelle était inscrit 231 C 60 et puis un mot bizarre... Jouef.
Délicatement encore, le grand-père tout rouge à barbe blanche déposa la petite locomotive sur la traverse en bois qui dominait la couchette d’Auvain.
Joyeux Noël petit coq dit le Père Noël avant de disparaitre.

Longtemps après, en cette année 1974, on peut encore voir un petit coq haut perché sur un pieu de vigne. Il s’agit de Licot le coq de la basse-cour des Deux moulins. Il n’a jamais entendu parler d’Auvain ce très lointain ancêtre. Il cocoricote toujours car Inerie, son père, lui a appris à bien cocoricoter avec la prestance et le maintien qui sied à un coq bien élevé.
Chaque soir, le petit coq Licot regarde avec ses deux petits yeux tout ronds et enamourés la petite locomotive un peu poussiéreuse qui trône au-dessus de sa tête. Alors blotti sous sa crête, apaisé, il s’endort.

Père Noël 02a.jpg
Père Noël 02a.jpg (18.12 Kio) Vu 445 fois


Et oui chers amis, il s’est toujours passé d’étranges choses à Port-Guiny et sans doute s’en passera t-il encore.

:wink:
Fichiers joints
IMG_9925a.jpg
Modifié en dernier par Brisso 32 le sam. 30 nov. 2019, 11:47, modifié 5 fois.
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ

Avatar du membre
DeepPurple
Loquace
Messages : 1014
Enregistré le : ven. 04 nov. 2016, 19:36
Echelle pratiquée : N/DCC
Prénom : Philippe
Club : AMFB Braine-l'Alleud (B)
Site Internet : http://pdf.cachalo.be
Localisation : Un peu plus à l'ouest
Âge : 64

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par DeepPurple » sam. 30 nov. 2019, 09:25

:coeur1: Quelle belle histoire.
Loch & LOL !

Avatar du membre
Anjou 49
Loquace
Messages : 1095
Enregistré le : dim. 03 févr. 2013, 16:58
Echelle pratiquée : HO HOm
Prénom : Michel
Club : Méclents
Localisation : ANGERS
Âge : 71

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Anjou 49 » sam. 30 nov. 2019, 11:10

Bonjour,
Il se passe des choses étranges a Port-Guiny. Vous avez dit étrange ,bizarre,comme c est Bizarre,Papy.

Avatar du membre
Spirou78
Intarissable !
Messages : 11917
Enregistré le : ven. 27 juin 2008, 17:46
Echelle pratiquée : HO, HOm, HOe, Z
Prénom : Michel
Club : Méclents
Localisation : 78730 SAINT ARNOULT EN YVELINES
Âge : 69

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Message par Spirou78 » sam. 30 nov. 2019, 12:47

j'adore ces histoires. :coeur1: :applause: :applause: :applause:

Répondre