Peinture des rail et alimentation électrique

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur : MOD

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » lun. 14 nov. 2011, 17:00

Je n'ai pas trouvé de fil sur ce sujet, alors j'en lance un. Hier j'ai peint deux dizaines de mètres de rail Peco code 75 et deux aiguillages Tillig au Rusty paint.

Deux questions, peut-être un peu tard, mais bon:

- quelles couleurs utilisez vous pour peindre les flancs de rail. le brun rouille me paraît un peu trop "rouille" justement pour une ligne à grande circulation sur laquelle les rails me paraissent plus noirs.

- question plus importante: quel peut être l'impact de la peinture sur la conduction du courant d'un rail à l'autre. Je compte mettre des éclisses mais elles seront elle-aussi peintes.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 26964
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Prevost » lun. 14 nov. 2011, 19:28

J'utilise de la HB26 (Humbrol) qui est pleu plus brune (clair) que la couleur "rouille".
Pour les éclisses je n'ai jamais eu de soucis en les peignant. Surtout avec les PECO qui serrent très fort le rail.
Image
Fichiers joints
10 01 24 A1A 68020.JPG

En ligne
Avatar du membre
BR215
Intarissable !
Messages : 15680
Enregistré le : jeu. 18 mars 2010, 18:24
Echelle pratiquée : HO: AL/Est
Prénom : Christian
Localisation : Alès
Âge : 48

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par BR215 » lun. 14 nov. 2011, 21:07

Bonsoir , comme dit dans un autre fil , il vaut mieux mélanger certaines couleurs pour avoir la teinte désirée , plutôt que de peindre avec une teinte unique , genre Humbrol 113 , par exemple .
Aprés , pour les nuances , il vaut mieux partir d'un mélange clair puis le foncer avec du noir .
Parmi les teintes Pantone , quelle est la couleur (son code ) qui se rapproche le plus de la teinte désirée ??
Selon la teinte que tu trouves , je peux éventuellement te donner les proportions de couleurs adéquates .

Pour la conductivité électrique , avant peinture de la voie , l'idéal serait de souder un fil SOUS le rail , à la perpendiculaire de celui-çi , et ainsi de réalimenter chaque portion de voie . Dans ce cas là , pas de soucis pour la continuité du courant .
Sans ces soudures , malgré les éclisses , il risque d'y avoir dans le temps des pertes de courant voir plus de continuité électrique (accumulation de poussière dans les éclisses et au niveau des jonctions de rails ) .
Ceci dit , tu peux ne pas trouver ce genre de soucis dans le temps ....

Christian

Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 26964
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Prevost » lun. 14 nov. 2011, 23:37

Tu as raison BR215, il faut réalimenter assez souvent. Par contre les nuanciers standardisés (Pantone, RAL,...) sont bien sympathiques sauf qu'en modélisme ou même en magasin de bricolage ils sont peu utilisés.

Avatar du membre
Dan_ost2000
Intarissable !
Messages : 16557
Enregistré le : mer. 30 août 2006, 08:05
Echelle pratiquée : HO-HOm-HOe I à III
Prénom : Dany, c'est écrit...
Club : Rigollots© et Cie
Site Internet : https://danymachi.blogspot.com/
Localisation : Strasbourg
Âge : 62

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Dan_ost2000 » mar. 15 nov. 2011, 07:49

Je réalimente systématiquement à chaque coupure de rail et je me raccorde sur ce que l’on appelle vulgairement un « feeder »le conducteur principal, depuis que je fais ça je n’ai plus aucune chute de tension. Reflexe d’électricien. Ca fait un peut plus de boulot mais il n’y a plus de surprises désagréables par après surtout quant le ballastage est fait.
Dany MACHI
Paysagiste de salon

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 09:06

Pour la couleur, cela dépend de toute façon de la ligne. une petite ligne avec 4 circulations par jour, voire moins, a des rails couleur rouille, y compris sur le dessus, mais peindre le dessus est impossible pour nous. Je parlais plutôt de lignes à grande criculation. Je prends note qu'il faur faire son mélange.

Concernant la réalimentation, cel signifie si je comprends bien qu'il faut réalimenter tous les mètres (longueur approximative d'un rail flexible) avec un fil qui sera ensuite noyé dans le ballast. Je ne l'avais pas fait pour les parties cachées car j'avais constaté que les éclisses faisaient quand même bien leur boulot. Je vais y réfléchir pour la partie visible. Par contre, cela pourrait m'empêcher de faire ce que je souhaitais faire pour poser la voie. J'avais eu l'idée de réaliser mes propores "coupons" d'environ 1 mètre correspondant exactement au plan de ma voie. Les coupons sont pour moi un morceau de liège ayant la forme de la plate forme sur lequel sont collées les deux voies ballastées. Mon idée était ensuite d'assembler les dits coupons. Si j'ajoute un feeder, je ne vois pas comment le connecter entre chaque coupon.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 09:08

Question complémentaire: brunissez vous les rails avant peinture? (idée: que la bande de roulement ne brille pas trop)
Part marginale de la clientèle

PierreYves
Causant
Messages : 261
Enregistré le : lun. 04 janv. 2010, 14:31
Site Internet : http://pytrain.wordpress.com

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par PierreYves » mar. 15 nov. 2011, 09:13

Hello,

je suis moi aussi un fana de la réalimentation. Chaque coupon de mon petit bidule est réalimenté, qu'il fasse un mètre ou vingt centimètres. Un poil pénible à faire, mais apparemment le résultat est là (j'ai été traumatisé dans mon jeune âge par des arrêts intempestifs liés à la pauvre tenue des éclisses Jouef de l'époque...).
Pour la connexion de tes coupons maison au feeder, je pense que la solution est de souder sous les rails avant la pose sur le liège, et de faire passer les câbles à travers celui-ci. Un tout petit trou au milieu de la voie est suffisant. Il n'y apluka ensuite percer la plate forme de voie pour faire passer les deux câbles et les souder au feeder.
J'ai dit des âneries ou bien ?

Une vue sur le câblage de mon bidule (feeder en marron et bleu, réalimentation des rails en rouge et noir) :

Image

Avatar du membre
Dan_ost2000
Intarissable !
Messages : 16557
Enregistré le : mer. 30 août 2006, 08:05
Echelle pratiquée : HO-HOm-HOe I à III
Prénom : Dany, c'est écrit...
Club : Rigollots© et Cie
Site Internet : https://danymachi.blogspot.com/
Localisation : Strasbourg
Âge : 62

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Dan_ost2000 » mar. 15 nov. 2011, 09:18

Rien ne t’empêche de préparer tes coupons et de les pré-câbler, tu les poses à leur place et tu câble sur le feeder à ce moment la. Le pré câblage se fait perpendiculairement sous le rail, traverse la semelle ce qui le rend invisible. Concernant les éclisses, quant tout est neuf, tout fonctionne bien. Avec le temps, les « conditions climatiques » de ton local et aussi le type de tension utilisé, il se peut que le contacte se dégrade. La pollution et plus importante avec du 12V continu qu’avec du 20V haché utilisé en numérique. Observe une coupure de voie et tu verras apparaitre du noir à ces endroits la, ce sont les étincelles générées à ce moment la qui font cette pollution et qui peuvent te pourrir ta vie de modéliste :clown: . Alors par principe de précaution autant parer à toute éventualité et cela ne génère pas beaucoup plus de travail et dans ton cas cela se passe même sur ton établi. :wink: :wink:
Dany MACHI
Paysagiste de salon

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 10:17

Je pense que je vais effectivement me lancer dans cette voie, d'autant que j'ai l'expérience de mon petit réseau en Bretagne la tension chute énormément sur seulement quelques mètres. Il faut dire que, pour ce premier réseau fait il y a déjà 10 ans, je n'avais pas voulu me lancer dans le rails courbables (c'est du point à point) et avais utilisé un grand nombre de coupons Roco. Donc, sur seulement quelques mètres j'ai déjà beaucoup d'éclisses.

Sinon, mon réseau pourra fonctionner en analogique (c'est le cas actuellement), mais il s'agit plutôt dans mon esprit d'un mode dégradé et à terme, c'est bien le focntionnement numérique qui est prévu. Pour la partie cachée, même si pour l'instant tout n'est pas encore raccordé au feeder, c'est une réalimentation tous les trois ou quatre mètres qui est prévue.

Par contre une chose me vient à l'esprit pour la partie visible. Je ne vois pas comment éviter qu'à certains endroit des fils dénudés soient en contact direct avec leur gangue de ballast. Le ballast est-il bien isolant?
Part marginale de la clientèle

262orientexpress
Papotier
Messages : 158
Enregistré le : mer. 12 août 2009, 00:32

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par 262orientexpress » mar. 15 nov. 2011, 13:19

Bonjour,

Pour avoir posé quelques dizaines de mètres en HO comme en N, voici quelques petits conseils (si je peux me permettre) :
1 - préparation de la voie
J'utilise du fil souple multibrin de couleur marron, pour qu'on ne les voie pas en cas de loupé sur la peinture-patine. Le diamètre des fils doit tourner autour de 0.5, pour éviter les pertes (le fil Brawa est très bien, surtout que j'en avais eu une longueur considérable pour rien).
Je perce un trou par fil, lui même relié au feeder (j'ai choisi rouge pour le plus/phase, noir pour le moins/neutre)
2 - pose de la voie
Le gros problème que je rencontre systématiquement est celui des allignements. En effet, les voies flexibles ont toujours tendance à se courber, et ce n'est pas toujours simple de les redresser. Pour cela, j'utilise une cornière dépassant de 20 cm de chaque coté du tronçon de voie à poser, afin de pouvoir alligner correctement la voie. En plus, je vérifie (à l'oeil nu au ras de la voie) que j'ai une pose rectiligne et pas des minuscules zig-zag : sur le coup, ça ne se remarque pas, mais on obtient un superbe dandinement des rames quand on passe en vitesse.
3 - collage
Un coup de mouillant (eau + produit vaisselle), un coup de colle diluée, ceci afin de simplement maintenir (sans plus). On peut éventuellement souder les éclisses. Normalement, on peut commencer à rouler, après avoir bien sûr nettoyé les rails. Il est encore temps de rajouter les fils d'alimentation oubliés.
4 - ballastage
Technique classique, décrite je ne sais combien de fois. Le ballast et la colle qui le maintient sont bien isolants. Mis attention pour le dépot : je me suis fait avoir une fois en mettant du vrai charbon, et je me suis retrouvé avec un superbe court-jus dont je ne trouvais pas la cause !
5 - peinture et patine
On peut maintenant peindre la voie : Je passe trois fois : une fois à droite, une fois à gauche, une fois au dessus, à l'aérographe (au club) ou à la bombe (à la maison). A un moment, je peignais avant de poser, mais c'était beaucoup plus difficle : la peinture bloque les traverses sur le profilé et les enpêche de glisser. En plus, les tirefonds laissent leur empreinte sur la peinture, et il faut faire des retouches. C'est pour ça que j'ai arrêté cette technnique.

On peut mixer les phases 4 et 5, suivant ce qu'on veut obtenir (voie neuve : d'abord la peinture, puis le ballastage, puis la patine, voie ancienne : ballastage, puis peinture, puis patine)

Bonne pose !

JJacques

En ligne
Avatar du membre
BR215
Intarissable !
Messages : 15680
Enregistré le : jeu. 18 mars 2010, 18:24
Echelle pratiquée : HO: AL/Est
Prénom : Christian
Localisation : Alès
Âge : 48

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par BR215 » mar. 15 nov. 2011, 14:25

pierre bis a écrit :Question complémentaire: brunissez vous les rails avant peinture? (idée: que la bande de roulement ne brille pas trop)
Bonjour , concernant la bande de roulement , elle doit , à mon avis briller .
Dommage que tu n'ais pas utilisé la voie Tillig code 83 . Déja brunie .

-La poussière est un facteur d'isolant et de mauvais contact électrique .
Meme en gare cachée , il faut réalimenter tous les mètres , en gros .
Pour ne pas que la soudure et le fil se voyent , soudes ton fil perpendiculairement au dessous de ton rail . Cela fait + esthétique , et moins de risque de cassure du fil au niveau de la soudure .

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 14:35

BR215 a écrit : Bonjour , concernant la bande de roulement , elle doit , à mon avis briller .
.
A mon avis non pour une voie peu utilisée, genre ligne secondaire ou voies de débord, mais je ne vois pas vraiment de solution.
BR215 a écrit :
Dommage que tu n'ais pas utilisé la voie Tillig code 83 . Déja brunie .
.
J'en ai pris pour les aiguillages, mais sa couleur, même si elle est mieux que celle des profilés laiton non veillis, ne me paraît quand-même pas parfaitement réaliste et nécessite à mon avis un passage en peinture.

Concernant le ballast, j'ai essayé sur un petit bout de rail quelque chose qui a l'aire de marcher: je passe d'abord un peu de colle en aérosol (Styl'Up chez moi), à distance respectable pour que le "vent" ne fasse pas voler les grains. Cela suffit pour que, ensuite, les grains restent en place quand on injecte la colle à la seringue. J'ai aussi essayé de remplacer la seringue par un vaporisateur de jardin. Ca à l'air de marcher mais il faut que je fasse un second test. J'utilise de la colle Anita Décor.

Pour les dévers, j'ai utilisé des petit morceaux de carton issus de boîtes de moteur d'aiguillages Roco.

reste qu'avant de me remettre au ballast, il va falloir si je comprends bien que je revois le câblage coupon par coupon.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 14:43

BR215 a écrit :Meme en gare cachée , il faut réalimenter tous les mètres , en gros .


J'avais commencé comme cela puis, constatant que sur des parties pas encore réalimentées cela marchait très bien j'avais laissé tomber. Je ne m'étais pas posé la question du vieillissement.
Modifié en dernier par Pierre bis le mar. 15 nov. 2011, 18:15, modifié 1 fois.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Peinture des rail et alimentation électrique

Message par Pierre bis » mar. 15 nov. 2011, 14:46

262orientexpress a écrit : Le gros problème que je rencontre systématiquement est celui des allignements. En effet, les voies flexibles ont toujours tendance à se courber, et ce n'est pas toujours simple de les redresser.
j'ai constaté que c'était moins vrai pour la peco que pour la Roco. Par contre la Roco aurait tendance à faire "naturellement" une courbe régulière là où la peco ferait facilement les fameux zig-zag. J'ai en fait très peu d'alignements sur mon réseau tout en grandes courbes (entre 15000 et 40000 mm de rayon), mais le phénomène de zig-zag n'est pas exclus dans ces grandes courbes et je ne vois pas comment l'éviter à coup sûr
Part marginale de la clientèle

Répondre