Les Trains de Personnel SNCF

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Occitan
Éloquent
Messages : 387
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 70

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Occitan » ven. 16 août 2019, 10:49

Bonjour,

BB 102, La navette ferroviaire gare-dépôt à Brive, n'était pas particulièrement destinée aux roulants. Vers le dépôt, existait un important service de l'équipement.
Les contrôleurs disposaient d'un foyer en gare, qui fut plus amplement partagé par le personnel de conduite à partir des années 80 environ..

Les conducteurs étaient hébergés dans le foyer, isolé au fin fond du dépôt, dans un espace arboré, proche de la ligne de Périgueux.
L'intérieur était triste, sombre, et vieux. Les utilisateurs étaient soit couchés, soit, par temps clément, partis en divagation, (champignons à la saison), si bien que les lieux communs paraissaient, en permanence, bien vides.

Bref, dans les années70, étaient éditée une fiche horaire des navettes ferroviaire. Le micro-bus était régulier aux 30 mn de mémoire.
Chacune des navettes desservait, aux heures, la cantine, et pour la ferroviaire, d'autres services situés sur cet itinéraire.

Pour en revenir à la Z 4400 dont l'usage est bien confirmé par Raymond, il n'est pas impossible qu'elle fut employée de façon quasiment informelle, par le dépôt de Brive.
En ces époques là, un coup de téléphone entre chefs d'établissements suffisait pour résoudre pas mal de problèmes, dont ces besoins de transport interne SNCF...

Avatar du membre
T20 AL
Expansif
Messages : 2492
Enregistré le : dim. 04 nov. 2012, 15:49
Echelle pratiquée : Photos
Prénom : Bernard
Club : Eurorail
Localisation : Strasbourg
Âge : 64

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par T20 AL » dim. 18 août 2019, 11:48

Woessner a écrit :
mar. 06 août 2019, 16:35
Nicolas67000 a écrit :
mar. 06 août 2019, 16:06
Côté ouest, il existe pourtant un passage souterrain entre le parking de la rue du Dépôt et le bâtiment principal du triage (bâtiment bleu). Côté est, il y a un pont enjambant l'autoroute et doté de trottoirs qui relie l'ancien bâtiment principal au pôle automobile. Pour le faisceau sud cela paraît en effet plus compliqué à moins de s'arrêter directement devant le poste 1.
Ces deux accès sont malheureusement éloignés de l'Espace Européen de l'Entreprise, donc peu intéressants pour le public
Nicolas67000 a écrit :
mar. 06 août 2019, 16:06
En fait mon précédent message concernait surtout la date de suppression de la Schnerr. Années 1980 ou 1990 ? L'article confirme les premiers propos de Woessner, à savoir une disparition au début des années 1980.
Là je confirme mon rectif' que ce n'est pas début des années 80 mais au service d'été 1990. Dans mes carnets, j'ai encore noté "TP" en juin 90, mais dès le mois de juillet cette mention est remplacée par "car"

Ma dernière photo de la "Schnerr" en EAD date du 6 septembre 1988 (X 4320)

Image
Fichiers joints
K 3398F.jpg
Bernard, à l'est de l'est.

BB 102
Expansif
Messages : 2359
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » mar. 20 août 2019, 17:09

bonjour

réponse à Occitan : je n'ai jamais pensé qu'une navette SNCF pouvait , sauf exception , servir aux roulants vus les horaires de ceux ci mais j'ai toujours pensé que les navettes se trouvaient dans des lieux où l'on pouvait trouver un dépôt éventuellement mais surtout des ateliers et/ou un triage important fonctionnant aux 3/8, l'accès depuis le BV voisin étant plus facile dans ce cas et la navette desservant les lieux ou différents poste de travail.
La navette en question étant pour le personnel sédentaire des ateliers, postes d'aiguillages ou les cheminots travaillant sur les triages

il est possible aussi que certains engins aient eu des journées de roulement "navette" prévues un peu comme certaines locos de ligne étaient détachées à la pousse à Etampes (BB 101/180, 1/80, 300, 8500, etc )


sinon : LIMOGES

là encore, rien de précis, juste des déductions à partir de tableaux divers
rappel on peut voir dans "les locomotives électriques de la première génération PO et ETAT " (éditions du Cabri) la BB 219 assurant la navette Limoges-Bénédictin et le triage de Puy-Imbert en mai 1956 avec un fourgon et deux voitures à deux essieux à portières latérales (le fourgon peut être pour amener du matériel sur différents postes) mais cela immobilise à l'époque une locomotive de ligne, même si elle est limitée à 75 km/h
Limoges a eu en dépôt des BB 1280, surtout des locomotives fourgon 1289 à 1293 dont la BB 1292 ex fourgon reconstruite en 1948 sous forme de boîte à sel, suite à un incendie et il est fort possible que les navettes leur aient été confiées avec des métallisées sud-ouest à deux essieux et que la BB 1292 a fait ce service d'abord à Limoges puis à Brive avant de finir aux manœuvres aux ateliers de Vitry en 1966/1967, remplacée à cette dernière tâche par les BB 1002/1003 jusqu' en 1969
je n'ai pas trouvé de Z 4000, 4100, 4180, 4200, 5100 ou 5300 à Limoges mais cela ne prouve rien
juste deux Z 4300 et une 4400
la Z 4312 réformée le 14/05/1971 et la Z 4308, réformée le 20/11/1973 (préservée un temps pour le musée de Mulhouse)et la Z 4410, réformée le 31/12/1980

le sud -ouest ayant pas mal d'automotrices, je ne sais pas si des autorails (ADX, 2400) ont fait ce service en remplacement ou de manière structurelle
contrairement à la région Est qui mettait à dispo ses De Dietrich voir des EAD pour les navettes


bonne journée

Avatar du membre
Cassaigneray
Prolixe
Messages : 1947
Enregistré le : ven. 01 juin 2012, 01:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Raymond
Club : UAICF Toulouse, AFAC Toulouse
Localisation : Toulouse
Âge : 69

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Cassaigneray » mar. 20 août 2019, 21:37

BB 102 a écrit :
mar. 20 août 2019, 17:09
je n'ai jamais pensé qu'une navette SNCF pouvait servir aux roulants vus les horaires de ceux ci mais...
Bonsoir,

Ben si.
Pour la navette Toulouse - St Jory, en dehors des heures de prise de service et de débauche, la majeure partie des "clients" était les roulants. La mise en application des lois sur la durée hebdomadaire du travail et l'habitat en banlieue ont fait que les employés sédentaires ont privilégié de plus en plus le transport individuel. Les navettes devenant un service pour les roulants.

Brive avait la particularité de mixer les navettes trains et les navettes routières. Un écriteau précisait que le personnel de conduite était prioritaire dans la limite des places disponibles.

Au Sud-Est, dans mon périmètre d"activité, c'était exclusivement des navettes routières, circulant à heure cadencée le jour (toutes les 1/2 heures), à la demande la nuit (Narbonne, Nîmes, Avignon, Marseille,..).

Hourcade n'a eu aucun service, malgré une pétition signée par de nombreux roulants. Au début des années 2000, c'était un VTC commandé par "la feuille" qui nous amenait de St Jean à Hourcade.

@ Michel. Jouxtant le dépôt de Brive, il y a toujours un important atelier appartenant à l'Equipement, on y produit notamment les draisines DU 84, DU 94... Je l'ai visité il y a une paire d'années.

En ligne
Daniel
Prolixe
Messages : 1994
Enregistré le : sam. 08 oct. 2005, 10:12

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Daniel » mar. 20 août 2019, 21:59

Bertrand a écrit :
mer. 31 juil. 2019, 18:51
Bonsoir,

Sur l'Ouest, côté Paris St Lazare, il existait jusqu'à la fin des années 80, un unique aller-retour par navette de service.
Départ bien matinal de Paris St Lazare vers 04h30, desserte du quai bas "arrêt navette" de Pont Cardinet pour les personnels travaillant à Batignolles, arrêt de La Folie (entre La Garenne et Nanterre) pour desservir les ateliers du même nom jusqu'à leur fermeture, puis direction le sas d'Achères entre dépôt et triage pour les personnels des différents postes. Retour direct sur PSL car aucun quai en sens pair.
Matériels utilisés: X 4500 puis Z 6300.

Je l'ai connu cet arrêt de Pont Cardinet avec des EAD.


Autre service non repris dans ce fil, celui de Paris Est au triage de Noisy le sec avec un Picasso.
Daniel

Nicolas67000
Éloquent
Messages : 368
Enregistré le : sam. 27 déc. 2014, 18:11

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Nicolas67000 » jeu. 22 août 2019, 09:12

À propos de la Schnerr, il existe encore aujourd'hui ce qui semble être un quai de service entre la sortie nord de Hausbergen et la gare (ou plutôt halte) de Mundolsheim.

Était-ce le terminus de notre Schnerr ?

Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3863
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Woessner » jeu. 22 août 2019, 11:35

Sur la vue IGN du 01-01-1967, le terminus de la Schnerr à Mundolsheim, juste avant le pont sur la rue du Gal Leclerc est bien visible.
Par contre sur la vue de Gogo du 17-09-2018, plus rien n'est décelable
01-01-1967.jpg
mundo.jpg

Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3863
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Woessner » jeu. 22 août 2019, 16:34

Quelques précisions paraissent intéressantes sur les différents arrêts de la Schnerr, le train de personnel circulant entre Strasbourg et Mundolsheim, en desserte cadencée à l’heure, 24h/24, 365 jours par an, sans doute un cas unique. Pour la petite histoire, j’ai eu l’occasion d’assurer à plusieurs reprises dans les années 82 à 85 ces navettes en X4300, + une fois en… Z2 !
La clientèle de ce train était très variée : des mécaniciens et chauffeurs, plus tard les ″conducteurs électriciens″, leurs familles, quelques clandestins (non cheminots). Tout ce monde disposait là d’un moyen de transport commode pour aller qui au travail ou en revenir, qui au centre-ville pour aller faire ses achats, qui pour aller rendre visite à un ami habitant dans le secteur desservi. Et jusqu’à la fin du service par rail, il y avait des clients. Cela variait de deux cheminots de nuit à une cinquantaine - voire plus - aux fins de service au dépôt ou à l’entretien wagon, en passant par la vingtaine d’épouses allant faire leur marché à Strasbourg.
HBN 1968-09-10.jpg
Je vous présente ces différents arrêts, fléchés en rouge dans le sens pair et en bleu au retour
Le départ avait lieu en gare de Strasbourg sur la voie 35 en impasse, à l’extrémité nord du quai 3. A l’origine, ce quai était situé 400 mètres plus loin en face du poste 1, comme sur la photo du quiz page 493.
Le premier arrêt était Ste Hélène. Il y avait là un quai unique desservant le poste de cantonnement du même nom, supprimé à l’électrification, ainsi que le quartier au sud de Schiltigheim.
HBN 1.jpg
L’arrêt suivant, dénommé dans le jargon des conducteurs SUD 1, desservait les relais impairs ainsi que la ″Colonie″, quartier d’une quarantaine de maisons individuelles construites à l’époque allemande pour loger les agents du triage de Hausbergen.
Venait ensuite l’arrêt SUD 2, assurant la desserte des relais pairs, de l’entretien wagons et du quartier ouest de Bischheim. A partir de 1971, il est également devenu le point de desserte de la piscine de Schiltigheim, arrêt fort prisé des enfants de cheminots pendant les congés scolaires !
HBN 2.jpg
L’arrêt CENTRE était peu utilisé. Du côté pair il desservait le Poste de Commande du triage. Le pont situé à cet endroit desservait le village de Niederhausbergen, distant d’un bon kilomètre, ainsi que les premières maisons de Souffelweyersheim le long de la route de Brumath, elles aussi à plus de huit-cents mètres de là.
HBN 3.jpg
L’arrêt suivant, dénommé DEBRANCHEMENT dans le sens pair, permettait l’accès au dépôt de Hausbergen. Ce parcours était réputé dangereux, car traversant les voies du débranchement par gravité. Visibilité quasi nulle par temps de brouillard, et les wagons ne signalent pas leur arrivée! Dans le sens impair, l’arrêt situé à la hauteur du grill de sortie des machines desservait également les logements de fonction des dirigeants du dépôt.
HBN 4.jpg
Le point d’arrêt suivant, dénommé PP4 dans un sens, servait pour les agents travaillant à l’atelier du dépôt ainsi que pour le transfert des lanternes de queue pour les trains arrivant du sud au faisceau de réception.
HBN 5.jpg
Au pied du pont suivant, l’arrêt permettait aux cheminots habitant Souffelweyersheim de rejoindre leur domicile à quelques centaines de mètres de là.
Le terminus était un peu plus loin à Mundolsheim. Le quai était situé avant la voie en tiroir, permettant ainsi à l’autorail de rejoindre la voie 1Bis. Du temps de la vapeur, les trois voitures à essieux restaient là, la locomotive évoluant pour les reprendre dans l’autre sens grâce à une liaison déposée depuis l’électrification.
Un arrêt existe aussi dans le sens impair au niveau du Poste 12. Il est réservé au transport des lanternes de queue retirées des trains de sens impair arrivés au faisceau réception.
HBN 6.jpg

Avatar du membre
Booyaka
Expansif
Messages : 2428
Enregistré le : dim. 22 déc. 2013, 03:20
Echelle pratiquée : HO
Localisation : ouest lyonnais

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Booyaka » ven. 23 août 2019, 10:38

Booyaka a écrit :
ven. 02 août 2019, 11:31
En février 68, j'ai utilisé la navette Nantes Ville à Nantes Blottereau (dépôt), c'était un Picasso.
A Chaumont il existait pareille navette, mais c'était une 140C qui tirait un fourgon et une voiture à 2 essieux, je vais rechercher la photo.

JF
Bon ici elle poussait pour aller au dépôt
SNCF 140 C navette ouvrière Chaumont février 1968.jpg

J.F.L.C.

Mac
Loquace
Messages : 1050
Enregistré le : lun. 07 mai 2012, 16:42
Localisation : Neufchateau, Vosges.
Âge : 50

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Mac » ven. 23 août 2019, 11:10

Wahouh
Philippe

BB 102
Expansif
Messages : 2359
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » dim. 25 août 2019, 10:40

bonjour

extraordinaire, ce train vu à Chaumont avec une 140 C en sandwich entre une voiture et deux couverts, l'une poussée, les autres tirés
reproduire cela en modélisme et on serait traité de fous
la voiture (ex sud-ouest métallisée) est bien loin de sa région et on ne voit pas de marquage MT (ce marquage était il laissé à la discrétion des régions?
les voitures de Toulouse le portaient, elles)
ou bien la voiture pouvait assurer du service commercial en alternance avec du service " navettes"?

merci pour ce document

bonne journée

Nicolas67000
Éloquent
Messages : 368
Enregistré le : sam. 27 déc. 2014, 18:11

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Nicolas67000 » dim. 25 août 2019, 13:43

Merci à Woessner pour toutes les infos sur la Schnerr 😀

On remarquera l'activité intense du triage de Hausbergen (et de la gare aux marchandises de Cronenbourg) à l'époque.
Il serait intéressant de connaître les effectifs du triage, de l'entretien et du dépôt de Hausbergen à l'époque pour que se justifie un tel service et de les comparer à ceux d'aujourd'hui.

Avatar du membre
Pioupiou67
Loquace
Messages : 1079
Enregistré le : mar. 17 mai 2011, 11:31
Prénom : Anthony
Localisation : Strasbourg
Âge : 31

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Pioupiou67 » lun. 26 août 2019, 10:41

Bonjour à tous,

Pour rebondir sur la Schnerr, quelques photos faites en Août 2019 depuis l'ancien arrêt "Centre"...
IMG_7221.JPG
DSC_0082.JPG
IMG_7225.jpg
Photos : Anthony Taillade.
Tout dans l'coin !

BB 102
Expansif
Messages : 2359
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » dim. 08 sept. 2019, 19:26

bonjour

Tours Saint Pierre des Corps

nota: toutes les dates de réforme viennent su site "trains du sud-ouest" : voir dans parc au 01 01 1970
lien :https://trainsso.pagesperso-orange.fr/page2.htm


d'abord , je l'avoue: je ne sais pas mais je ne vais pas ouvrir un quizz pour autant , d'abord parce que je ne sais pas (c'est une bonne raison)et ensuite, je n'aime pas les quizz(s?) donc , je vais plutôt faire appel à vos connaissances et souvenirs, surtout pour ceux qui ont fréquenté ce dépôt mythique pour essayer de retrouver les navettes ouvrières ou internes SNCF , leurs trajets et surtout le matériel employé

réglons les problèmes : dépôt mythique: pourquoi : analyse et avis personnel
Saint Pierre des Corps est créé en tant que dépôt avant guerre en tant que dépôt marchandises, celui de Tours étant un dépôt "vitesse"
après guerre, suite aux bombardements , les deux dépôts fusionnent et Saint Pierre devient le dépôt unique de l'agglomération de Tours sous le nom de Tours Saint Pierre ou Tours SP
c'est un dépôt mixte (vitesse, marchandise, manœuvres) avec de la vapeur (231 H ex PO puis 231 G et K ex PLM, des 230 G aussi et bien d'autres) des électriques (BB 325/355, BB 8001 et 8100 et en 67/68 des 2D2 : 5301, 5302/5306 puis des 5400 et un parc de manœuvres bien fourni : BB 200, 1500, 1200, CC 1100,BB 300 BB 4730 à la fin, BB 66700) des automotrices(on y vient) Z 4000; 4100, 4180, 4200, 4300, 4400 et 5100, 5300, des diesels (BB 71000, BB 67300, etc )des autorails (ABJ 4, EAD 4300 etc), bref une panoplie complète des mode de traction, je résume les grands traits et espère ne pas me dans les grandes lignes
les installation de Tours sont gigantesques (triage, dépôt, ateliers : du nord au sud cela doit faire une bonne distance à parcourir)

les navettes commerciales entre saint Pierre et Tours vont fournir le matériel pour les navettes internes SNCF
bref rappel (vous corrigerez, j'espère, mes erreurs ou approximations )
électrification Orléans Tours les automotrices AE 1à 7 PO sont démotorisées et servent de remorques entre Tours et SPDC , encadrées par des BB 205 à 220; pas rentable car immobilisation de deux locos de ligne
les AE 1 à7 (désormais Z 23021 à 23027 PO)sont remotorisées pour affronter le 1500 v par caténaire et circulent par deux (une à chaque bout) encadrant d'anciennes automotrices à vapeur Purrey transformées en remorques puis des voitures à essieux et portière latérales
renumérotées Z 4001 à 4005 et 4007 par la SNCF la 4006 ayant été détruite durant la guerre à Tours
il doit y avoir une photo de ces rames dans le forum (Z 4000 et remorques ex Purrey)
en 1954, ce service de navettes cesse pour les Z 4000 et elles sont déclassées aux navettes internes SNCF à Tours et par mutation Toulouse et Brive)
elles sont remplacée aux navettes commerciales Tours et SPDC par des Z 4300 (faces latérales bicolores) mais frontales restées vertes dans les années 1950 avant que l'automotrice soit bicolore sur les quatre faces dans les années 60
l'arrivée à Paris des Z 5300 neuves à partir de 1965 permet de libérer des Z 4100 en nombre pour remplacer de manière plus économique les rames tractées omnibus (réforme des 2D2 5000 et des BB 100) en province
des rames sont dédiées aux navette Tours SPDC ( rames Z4164 et 4173 réformées le 12/3/85 à Toulouse ) en version bicolore puis les rames 4125 et 4141 ( Z 4125 réformée à Tours SP le 31/12/1980 et Z 4141 réformée aux Aubrais le le 31/12/1981)
k*
les Z 4100 remplace les Z 4300 aux navettes (commerciales oui mais internes SNCF ???)
enfin des Z 4181/4187 en livrée Corail arrivent pour remplacer leurs sœurs Z 4100
les Z 4181 et 4187 sont réformées à Tours le 25 06 1984 et les Z 4185 et 4186 réformées à Toulouse le 12 12 1986

ce qui finalement pose plus de questions que cela n'apporte de réponses

avec l'arrivée massive des Z 5100 à Tours puis des Z 5300 réduite à 3 caisses, le service des navettes internes leur a t'il été cédé durant la période de disparition des Z 4100 et en attendant l'arrivée des BB 9641 et 9642 et rame RIB ?, RIO ? vers 1991
était ce un service dédié ou des journées de roulement si les Z 5100 ou 5300 ont eu ce service ou était-ce repris par un EAD?

sinon, beaucoup de questions et pas ou peu de réponses

Z 4001 à Z 4007 ex AE 1à 7 PO

les Z 4003 et 4005 ont été réformées le 18 avril 1967 à Tours SP et c'est cohérent
en revanche la 4007 a été réformée le 30 12 1967 à Tours et la 4004 à Toulouse le 2 mai 1968, les deux dernières dédiées aux navettes internes SNCF étaient donc séparées de plusieurs centaines de km: n'ayant qu'une cabine , comment roulaient elles (voiture pilote?) , à quoi servaient elles?
les 4001 et 4002 réformées à Paris SO respectivement le 26 08 1971 et le 14 05 1971 étaient en US à Brétigny pour essais de thyristors, donc non concernées par le probleme

Z 4101 à 4180 ex 23101 à 23180 PO et Z 4181 à 4187 ex23181 à 187 PO ou PO-MIDI

y a t'il eu des Z 4100 déclassées aux navettes ou ayant des journées navettes dans leurs planning ?


z 4201 à 4215 ex 23201 à 23215 MIDI

deux de ces fourgons automoteurs ont été réformés à Tours le 24 janvier 1973: les Z 4202 et 4205
que faisaient ils à Tours , trains de travaux ou de dessertes locales sur la ligne Orléans Poitiers, navettes SNCF avec voitures métallisées SO à deux essieux ?
mais que peut donc cacher leur présence dans ce lieu ?


Z 4302 à 4315 ex 23001 à 23015 MIDI

trois réformées à Tours SP: elles ont remplacée les Z 4000 aux navettes commerciales avant d'en être chassées par les Z 4100
les Z4306 est réformée le 24 janvier 1973, les Z 4302et 4304 le 20 novembre 1973

Z 4402 à 4415ex 23401à 23415 PO ou PO-MIDI

pas moins de trois Z 4400 ont fini leur carrière à Tours SP dans les années 1980
la 4408 le 24 février 1984 et les 4412 et 4415 le 14 novembre 1985
à mon avis (tout personnel) elles devaient servir au service des navettes internes, Z 5100, 5300 et Z2 prenant les services de ligne commerciaux

on voit que Tours SP a eu en pension presque toutes les automotrices ex PO et MIDI sauf les 4500 (basées à Poitiers) les SOMUA Z 4701 et 4702 (et c'est dommage) ainsi que les Z 4900 (circulant sous 12 KV 16 2/3 Hz) pas mal , non ?

y a t'il eu d'autres engins dédiés aux navettes SNCF (autorails, Z2, rames tractées par des locos électriques ou diesel voire vapeur ?

si il ya d'ancien tourangeaux dans le forum ou des connaisseurs…

quelques photos vues ur le forumsur le forum

SNCF années 1960 par F84F ;page 1 :navette interne Z 4003 en 1965 à Tours avec métallisée SO marquée MT
lien :viewtopic.php?f=5&t=82948

même topic et auteur, page 6 ; Z 4304 Tours , mars 1968 avec une navette commerciale, interne?
lien :viewtopic.php?f=5&t=82948&start=75

même topic, même auteur , page 18: une photo rare !:janvier 1964 , BB 1512 et navette ouvrière à SP
lien: viewtopic.php?f=5&t=82948&start=255

mpeme topic, mêm auteur page 27:navette commerciale: Z 4311 à Tours en 1965
les faces avant sont restées vertes
viewtopic.php?f=5&t=82948&start=390

idem page 28: derrière la 141 R 175 de Thouars une Z 4300 avec une voiture (navette interne?)
les quatre faces sont bicolores
viewtopic.php?f=5&t=82948&start=405

voilà , bonne journée

BB 102
Expansif
Messages : 2359
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » ven. 13 sept. 2019, 10:03

bonjour
quelqu'un sait il quelles étaient les fonctions des Z 4200 affectés à Tours SP, réformées avant les Z 4300 ?
étaient elles déclassées au service des navettes internes avec une métallisée sud-ouest 2 essieux ou aux trains de desserte marchandise locale entre Tours , Poitiers et Orléans (voire aux trains de travaux)comme celles de Toulouse et Tarbes

nota : je dis "elles" pour les Z 4201/4215 car ces véhicules sont classés dans les automotrices
mais on peut aussi dire ou écrire "ils "si on considère que ce sont des fourgons automoteurs

voilà, désolé si mon post précédent était trop touffu

bonne journée

Répondre