Les Trains de Personnel SNCF

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Nicolas67000
Éloquent
Messages : 331
Enregistré le : sam. 27 déc. 2014, 18:11

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Nicolas67000 » mar. 06 août 2019, 16:06

Côté ouest, il existe pourtant un passage souterrain entre le parking de la rue du Dépôt et le bâtiment principal du triage (bâtiment bleu). Côté est, il y a un pont enjambant l'autoroute et doté de trottoirs qui relie l'ancien bâtiment principal au pôle automobile. Pour le faisceau sud cela paraît en effet plus compliqué à moins de s'arrêter directement devant le poste 1.

En fait mon précédent message concernait surtout la date de suppression de la Schnerr. Années 1980 ou 1990 ? L'article confirme les premiers propos de Woessner, à savoir une disparition au début des années 1980.

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3126
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Woessner » mar. 06 août 2019, 16:35

Nicolas67000 a écrit :
mar. 06 août 2019, 16:06
Côté ouest, il existe pourtant un passage souterrain entre le parking de la rue du Dépôt et le bâtiment principal du triage (bâtiment bleu). Côté est, il y a un pont enjambant l'autoroute et doté de trottoirs qui relie l'ancien bâtiment principal au pôle automobile. Pour le faisceau sud cela paraît en effet plus compliqué à moins de s'arrêter directement devant le poste 1.
Ces deux accès sont malheureusement éloignés de l'Espace Européen de l'Entreprise, donc peu intéressants pour le public
Nicolas67000 a écrit :
mar. 06 août 2019, 16:06
En fait mon précédent message concernait surtout la date de suppression de la Schnerr. Années 1980 ou 1990 ? L'article confirme les premiers propos de Woessner, à savoir une disparition au début des années 1980.
Là je confirme mon rectif' que ce n'est pas début des années 80 mais au service d'été 1990. Dans mes carnets, j'ai encore noté "TP" en juin 90, mais dès le mois de juillet cette mention est remplacée par "car"

Yves02
Prolixe
Messages : 1612
Enregistré le : mar. 05 déc. 2017, 19:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Yves
Localisation : TERGNIER (02)
Âge : 54

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Yves02 » mar. 06 août 2019, 17:53

Bonjour,
Chez nos voisins et amis belges à Anvers-Noord, en juin de cette année:

- le quai au niveau des freins de voies du faisceau Export C2:
Anvers-Noord-B 220619 (10864).JPG
Anvers-Noord-B 220619 (10865).JPG
Anvers-Noord-B 220619 (10880).JPG
- le quai à l'autre bout du même faisceau Export C2:
Anvers-Noord-B 220619 (10886).JPG
la voie de droite part vers le triage Import, et la voie de gauche va vers une partie du port

Pour la desserte des différents chantiers, le double triage d'Anvers-Noord, est bien pratique car il est constitué de 2 triages parallèles qui sont reliés entre-eux par une boucle à chaque extrémité (Est et Ouest)
Bien à vous
Yves

Abitbol
Papotier
Messages : 100
Enregistré le : jeu. 16 nov. 2017, 21:24
Echelle pratiquée : Ho
Prénom : Georges
Localisation : entre l'Australia et la South America

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Abitbol » mer. 07 août 2019, 09:58

Le complexe dijonnais a eu aussi sa navette de service, qui reliait le triage de Gevrey-Chambertin à Dijon-Ville via Perrigny, desservant un chapelet de petits quais de service (Gevrey P3, P2, Perrigny P3, P2, dépôt...) Ce service a existé jusqu'au début des années 2000, habituellement assuré en Z7100 voir en Z2 les jours fastes... Ce service était surnommé le "TOB" (Train Ouvrier B???)
A ces navettes s'ajoutaient des arrêts de service sur des trains commerciaux: la halte de la passerelle, le long du canal de Bourgogne, en face du dépôt, était desservie par des trains Dijon-Is/Tille ou Dole. Cet arrêt de service était bien connu d'élèves du lycée professionnel tout proche qui avaient pris l'habitude d'y descendre, s'épargnant un fastidieux trajet en bus depuis Dijon-Ville...
Il a d'ailleurs été question de transformer cette halte en véritable point d'arrêt commercial, mais la proximité des entrepôts pétroliers en a voulu autrement...
Des haltes sur les voies 1 et 2 St-Amour dans la zone du P2 de Perrigny étaient desservies par des trains Dijon-Seurre-Bourg...
Ces arrêts ont survécu longtemps au "Tob", mais l'Autorité Organisatrice a sans doute vu d'un mauvais œil ce genre de privilège... De plus la fréquentation avait dû se réduire au fil des fermetures de triage, ateliers, etc...
Modifié en dernier par Abitbol le mer. 07 août 2019, 11:54, modifié 1 fois.
"Monde de merde..."

Nicolas67000
Éloquent
Messages : 331
Enregistré le : sam. 27 déc. 2014, 18:11

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Nicolas67000 » mer. 07 août 2019, 11:46

Vu leur importance, je suppose que les complexes ferroviaires de Metz et Mulhouse ont également du avoir des navettes de service. Des infos ?

L'Teugnat
Papotier
Messages : 159
Enregistré le : jeu. 05 janv. 2012, 18:21

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par L'Teugnat » mer. 07 août 2019, 17:09

Bjr
TOB= Train Ouvrier de Balieue
Pour Cyclodocus et sa contribution du 1er août: les trains cités entre Lyon-Perrache et Givors n'étaient pas des navettes personnel SNCF mais bien des trains commerciaux "normaux"; bien sûr à l'époque des 2 ateliers d'Oullins beaucoup de cheminots venant de la vallée du Giers l'empruntaient

Avatar du membre
Woessner
Débordant
Messages : 3126
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Woessner » mer. 07 août 2019, 18:51

Sur Metz et Mulhouse, les trains de personnel (s'ils ont existé ?) avaient déjà disparu en 1973. Les minibus qui les remplaçaient faisaient
- Metz-Sablon dépôt -> Metz-ville gare -> Woippy dépôt
- Mulhouse-ville dépôt -> Mulhouse-Nord dépôt

cyclodocus
Bavard
Messages : 99
Enregistré le : dim. 07 juin 2015, 13:22
Echelle pratiquée : 1:1

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par cyclodocus » mer. 07 août 2019, 19:00

L'Teugnat a écrit :
mer. 07 août 2019, 17:09
Bjr
TOB= Train Ouvrier de Balieue
Pour Cyclodocus et sa contribution du 1er août: les trains cités entre Lyon-Perrache et Givors n'étaient pas des navettes personnel SNCF mais bien des trains commerciaux "normaux"; bien sûr à l'époque des 2 ateliers d'Oullins beaucoup de cheminots venant de la vallée du Giers l'empruntaient
certes
mais avec un horaire qui collait quand même pile poil avec les embauche /débauche des ateliers..... :siffle: :siffle:
et un passage obligatoire par givors, faute de pouvoir faire demi tour avant

Avatar du membre
CoCo
Intarissable !
Messages : 3918
Enregistré le : dim. 01 oct. 2006, 01:56
Site Internet : http://www.Merci d'utiliser la fonction "ajouter une photo".com/photos/coco-cheminot/
Localisation : Région humide

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par CoCo » mer. 07 août 2019, 19:10

Existe t'il encore l'arrêt de service d'un TER aux ateliers de Quatre-Mares ?

Sur GlouglouMaps, les installations ont l'air assez entretenu.
qmn.JPG
El poco CoCo.

Cadetdurail54
Bavard
Messages : 51
Enregistré le : lun. 26 nov. 2018, 18:46

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Cadetdurail54 » ven. 09 août 2019, 12:11

Bonjour,

embauché au dépôt de Nancy en le 29 juin 1974, pendant ma formation j'ai roulé comme aide-conducteur. Et notamment assuré le TP aller-retour entre Metz-Ville et Woippy-triage via Metz-devant-les-ponts, qui circulait sur les coups de 13h, en X3700, parfois X4300. Riche expérience!
Parce que cela soulève la question de l'équipement en personnel de ces TP. A Strasbourg sur la schnerr, c'est un agent du service des trains (un contrôleur ou un gargouillou) qui s'y collait, tâche peu gratifiante s'il en est, pour assurer la fermeture des portes et donner le signal de départ. Ejecter des civils, je n'ai jamais vu faire.
A Metz, donc c'est la traction qui s'y collait avec le croustillant: un quai de 2m de long, sur la voie alors banalisée qui venait de Metz-dvt-les-ponts, à mi-chemin entre le BV de Woippy et les accès Sud du triage de Woippy (voies Bis,etc). L'accès à ce quai se faisait par une porte métallique dont nous devions assurer fermeture et ouverture à l'aide d'une clé. S'arrêter pile-poil était tout un sport pour le conducteur du X3700! J'ai eu vent d'une desserte où la porte de l'autorail n'étant pas en face du quai, les agents du triage qui devaient monter là ont refusé de le faire et comme le conducteur a refusé de refouler,les gars furent absents à la prise de service au triage. Ce train a probablement disparu en 1975 ou 1976.
Parenthèse: des quais "trop" courts officiellement cela a existé aussi en service commercial, j'ai en tête Velotte-et-Tattignécourt sur la ligne Mirecourt-Epinal.
J'ai aussi le souvenir d'une autre desserte TP le matin et en fin d'après-midi qui allait de Metz-Ville au faisceau intérieur de l'Entretien de Montigny.
Là aussi il y avait un petit quai au droit de la passerelle d'accès au dépôt de Metz-Sablon et un autre, sauf erreur, au droit du Poste 1 de Sablon.
TP metz 1962.jpg

J'ai trouvé une "classique" photo de la schnerr (de Horst Lüdicke) de Strasbourg.

TP  SCHNERR Horst Lüdicke.jpg
TP SCHNERR Horst Lüdicke.jpg (71.17 Kio) Vu 567 fois
Voici le lien pour cette photo schnerr bahnbilder

Pour le TP de Brive entre la gare et le dépôt (que je n'ai pas connu du tout) mais que des photos-mystère ont ramené à la vie, j'aimerais savoir comment fonctionnait (et si c'était bien là la compo habituelle) cette étrange formation loc+voiture+voiture+loc. Un seul conducteur, la loc de queue en véhicule et un agent des trains OU un conducteur sur chaque loc OU...

Je remets les photos de BW-NW (sur la drehscheibe) pour mémoire:

Image

Image

Image

BB 102
Volubile
Messages : 2231
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » jeu. 15 août 2019, 12:42

bonjour

BRIVE
suite à la lecture de "Correspondances " numéro 4, décembre 2002 janvier 2003 , pages 36 à 41
Z 4001 à 4007 ex AE 1 à AE 7 du PO (1904/1907-1967/1971)
très bref résumé : la Z 4006 est détruite pendant la guerre : restent les Z 4001 à 4005 et la 4007
jusqu'en 1954, les automotrices Z 4000 (une en tête, une en queue) assurent les navettes commerciales à Orléans( Orléans-Les Aubrais) et à Tours ( Tours-saint Pierre des Corps) d'abord avec d'anciennes automotrices à vapeur Purrey démotorisées renumérotées ZS 14001à 14007 puis des voiture antédiluviennes du PO à portières soit trois navettes
d'après l'article, elles restent sur place pour assurer les navettes ouvrières à Tours et Orléans; donc à Tours SP et Les Aubrais
puis il y a des mutations à Toulouse (en plein ex MIDI) et Brive(on y arrive donc)
en 1958 et 1966 (matériel moteur de la SNCF de Jacques Defrance), les dépôts sont Tours SP et Toulouse, mais ni Brive , ni Les Aubrais
la réforme tombe en 1967 pour les Z 4003 et 4005 et 1968 pour les Z 4004 et 4007 dans l'article et 1967 à TOURS pour les Z 4003, 4005 et 4007 et 1968 pour la Z 4004 restée seule à Toulouse(trains du sud-ouest) mais entre le retrait du service (AA, RD) et la réforme il peut se passer du temps
les Z 4001 et 2 revenues entre temps aux Aubrais ont un sursis jusqu'en 1971 puisqu'elles servent de prototypes avec le fourgon ex MIDI Z 4203 pour les hacheurs de courant
ce article m'a réappris la présence de Z 4000 à Brive, probablement dans les années 50
ceci dit, une photo dans l'article montre déjà en 1953 à Toulouse la Z 4002 et la Z 4001 encadrant deux voitures à portières déjà marquées MT, alors qu'en 1969 les voitures marquées MT sont des métallisées sud-ouest

l'article indique que les Z 4001/4002 sont restées aux Aubrais et le site qu'elle sont à Paris SO pour les essais(elles étaient effectivement basées à Brétigny)et une photo montre la Z 4002 réformée à Paris SO en 1971 marquée Paris SO)



BRIVE :

en résumé il y a eu à Brive pendant une période plus ou moins longue dans les années 50 au moins un couplage de Z 4000 avec des voitures à portières latérales pour assurer les navettes SNCF entre Brive et Estavel (quand ? numéro des Z 4000 concernées ? mystère !); les deux autres couplages étant à Tours SP et Toulouse

il y a eu aussi (voir photo) la BB 1292 venant de Limoges avec des voitures métallisées sud-ouest (en 1967, elle était en US aux ateliers de Vitry pour les manœuvres internes). Brive était un petit dépôt électrique avec quelques BB 1200 aux numéros compris entre 1289 et 1293 (donc les 1200 fourgons )les boîtes à sel 1282/1288 étant affectées à Tours SP et Paris SO .
dans les locomotives électriques PO et ETAT de la première génération (éditions du cabri on peut voir page 95 la BB 1292 en tête de la navette à Brive en 1965 !et probablement avec Brive marqué comme dépôt sur la caisse
pour remplacer les BB 1200 réformées en 1967/1968 pour les dernières, les Z 4311 (réformée le 14 mai 1971) et Z 4313 (réformée le 24 janvier 1973) ont été mutées à Brive, donc pour les navettes internes
en revanche je n'ai pas vu de Z 4100 ou 4180, Z 4200 et Z 4400 à Brive, ni d'ailleurs de Z 5100 et 5300
la Z 4702 arrivée de Toulouse le premier aout 1968 était en US pour essais avec la voiture pendulaire, pas pour les navettes

Brive a disposé jusqu'en décembre 1975 des BB 1427 et 1438, il se peut qu' une de leurs fonctions soit les navettes (la BB 219 assurant de service en mai 1956 à Limoges avec un fourgon et deux voitures type C8t à deux essieux) (même source page 66 )


voilà , bonne journée
Modifié en dernier par BB 102 le jeu. 15 août 2019, 12:46, modifié 2 fois.

Occitan
Papotier
Messages : 175
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 69

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Occitan » jeu. 15 août 2019, 21:57

Bonsoir,

Félicitations pour l'ensemble de ces recherches "Brive", BB 102.

Un petit détail sur lequel j'ai trébuché m'amène pourtant à poser cette question :
Est on certain que les Z 4400 n'ont jamais été affectées aux navettes gare-dépôt à Brive ?

A dire vrai, maintenant cette observation qui va suivre est très ancienne, je m'interdis donc toute affirmation péremptoire.
Il me semble pourtant avoir déjà emprunté une Z4400 en gare de Brive. Je ne saurais pas dire à quel dépôt, elle appartenait.
Contrairement à l'intérieur beige de celle(s) de Toulouse, celle de Brive présentait un aspect plus sombre, dû à une couleur verte assez soutenue.
Toujours aussi confus dans ma mémoire, il me semble que l'éclairage était fourni par des petits abats-jours au plafond à l'aspect belle époque déjà vieillot vers 1970 !

Qu'en pensent ceux qui ont fréquenté Brive, ou qui disposent de documents à cet égard ?

Avatar du membre
Cassaigneray
Prolixe
Messages : 1720
Enregistré le : ven. 01 juin 2012, 01:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Raymond
Club : UAICF Toulouse, AFAC Toulouse
Localisation : Toulouse
Âge : 69

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par Cassaigneray » jeu. 15 août 2019, 22:15

Occitan a écrit :
jeu. 15 août 2019, 21:57
Est on certain que les Z 4400 n'ont jamais été affectées aux navettes gare-dépôt à Brive ?
Bonsoir
Je confirme qu'une Z 4400 a été attribuée à BLG pour faire les navettes gare -dépôt.
Elle était utilisée seule, sans Zrx. Et à la suite de tes mémoires, je dirai aussi que l'éclairage intérieur était plus sombre, causé par quoi ? je ne sais pas.

BB 102
Volubile
Messages : 2231
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » jeu. 15 août 2019, 23:37

bonjour

pour les Z 4402 à 4415, réformées bien après les Z 4200 et 4300,je me suis fié sur le site " trains du sud-ouest" aux dates de réforme et au dernier dépôt d'affectation, hors Brive n'est pas dans la liste des dépôts
par exemple, la Z 4402 venue de Tarbes a été réformée à Paris SO le 31 décembre 1980 (navette de Brétigny), la Z 4315 , venue de Tours SP, que la 4402 a remplacée a été réformée le 20 novembre 1973 à Paris SO

logiquement , après la réforme de la Z 4313 à Brive le 24 janvier1973, on devrait trouver une Z 4400 à Brive sauf si :
-la Z 4400 a été utilisée en même temps que les Z 4300 puis mutée ailleurs
-la Z 4400, utilisée après la réforme des Z 4300, toujours en bon état a servi dans un autre dépôt après mutation, hors les 13 survivantes à la guerre ont été réformées de 1976 à 1985 (dépôt de Tarbes, Toulouse et Tours SP, sauf la Z 4410 à Limoges (celle de Brive ?))

bonne journée

BB 102
Volubile
Messages : 2231
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Les Trains de Personnel SNCF

Message par BB 102 » ven. 16 août 2019, 09:43

bonjour

j'aime la région sud-ouest de la SNCF et le matériel 1500 V et j'apprécie ce sujet consacré aux navettes SNCF
je n'ai malheureusement pas de photos à envoyer mais peut être d'autres forumeurs en ont
et puis je vais apprendre plein de choses (les Z 7100 aux navettes !)

pour Brive, dépôt mythique pour moi (garage final avant démolition de matériel extraordinaire (BB 102, 1436, Z 4001, Z 4702, etc) je n'ai fait que collecter les infos à droite et à gauche
il faudrait savoir quand tout a fermé, Brive a remis en état la BB 36 dans les années 80 pour Mulhouse, donc il restait du monde en atelier
les agents venaient ils en car parce que plus assez nombreux pour une navette ferroviaire ? ou par leurs propres moyens ?

une Z 4400 a pu faire la soudure entre la réforme des Z 4300 et la fermeture du dépôt avant d'aller se dégourdir les roues ailleurs , si elle était encore en bon état


pour la photo aérienne de Brive (ah si j'avais pu voir au sol ce qui traînait dans le dépôt ce jour là !) on voit bien que grâce à l'ombre de la navette que les deux locomotives encadrantes sont des BB fourgons de la série 1289 à 1291 ou 1293, le panto unique sur le toit confirmant cette hypothèse
or dans le livre sur les locos PO (éditions du Cabri) il est dit qu'en avril 1967, les BB 1289 et 1290 ont été réformées à Brive . Ce sont peut être elles sur la photo ?
voilà , j'espère que d'autre forumeurs vont nourrir ce sujet

bonne journée

Répondre