Palmares des kilomètrages des locomotives

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 16571
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 68

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par EC 64 » ven. 27 déc. 2019, 19:27

Penny a écrit :
ven. 27 déc. 2019, 18:28
EC 64 a écrit :
ven. 25 juil. 2014, 15:33

En traction autonome diesel, la palme revient aux locomotives à turbines BR 210/219 avec 620 km/jour (20000 km/mois)
Les BR 220/221 se situent entre 600 et 575 km/jour.
Des locomotives diesel avec une turbine… si tu peux m'expliquer, car je ne connais pas cette technologie.
Je connais les moteurs diesel, les turbines à gaz (je pense que c'est d'elles dont tu parles), mais les deux sur une locomotive, je ne connais pas.
Merci d'avance pour ta réponse.
Tu as formellement raison, ceci dit, ces BR 210/219 étaient bien des locomotives diesel équipées d'une turbine d'appoint pour augmenter la puissance.
Numérisation_20191227.jpg
EC 64, toujours en veille...

Penny
Volubile
Messages : 2059
Enregistré le : ven. 18 mai 2007, 15:13

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par Penny » ven. 27 déc. 2019, 20:31

Christophe PC a écrit :
ven. 27 déc. 2019, 19:13

Les 210 étaient une courte sous-série de huit BB Diesel, dérivées des 160 et soeurs très proches des 218. On avait ajouté à leur motorisation Diesel (hydraulique) une turbine aéronautique Avco Lycoming ajoutant 1100 chevaux aux 2500 du Diesel à l'entrée de la boite de transmission.

Christophe PC
Merci pour ta réponse, je ne connaissais pas cette - petite - sous série.

Penny
Volubile
Messages : 2059
Enregistré le : ven. 18 mai 2007, 15:13

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par Penny » ven. 27 déc. 2019, 20:41

EC 64 a écrit :
ven. 27 déc. 2019, 19:27

Tu as formellement raison, ceci dit, ces BR 210/219 étaient bien des locomotives diesel équipées d'une turbine d'appoint pour augmenter la puissance.
Merci aussi à toi, Patrick !

TGVA
Communicatif
Messages : 909
Enregistré le : lun. 08 juil. 2013, 11:26

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par TGVA » ven. 27 déc. 2019, 20:53

La mention CV de ... à ... était prévue au CB selon l'annexe de mise en véhicule du GD.

Chalindrey
Intarissable !
Messages : 4487
Enregistré le : mer. 28 mars 2012, 22:18
Echelle pratiquée : 1 et HO
Localisation : Ligne 4 ou Ligne 15

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par Chalindrey » ven. 27 déc. 2019, 22:09

Bonsoir,

Parcours en Km du 68509 avec le 63191 en véhicule...
Bulletin Traction Troyes mai 1971.jpg
Restez chez vous!

Avatar du membre
232S003
Exubérant
Messages : 2736
Enregistré le : mer. 08 juil. 2009, 21:32
Localisation : Lyon
Âge : 60

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par 232S003 » mer. 01 janv. 2020, 20:12

Occitan a écrit :
dim. 22 déc. 2019, 11:47

Pour "rassurer" 232S003, il n'est pas impossible qu'à l'époque des machines à vapeur conduites par leur équipe titulaire, le carnet de bord, et son carnet étapes parcourues, du fait d'être tous rattachés au même établissement, soient exploités de façon à suivre les parcours avec précision, notamment, afin de répondre aux exigences d'entretien préventifs basées sur le kilométrage.
En cette nouvelle année que vînt, je reste(rai) sans doute sur ma faim quant à la date où le carnet d'étape est devenu obsolète. :ange3:

De "l'horizontalité" du bulletin de traction, "on" en était jadis à la "verticalité", avec sans doute moins de place pour y porter les km par le BA. :ange3:

Ce bulletin m'est d'autant plus cher que le chauffeur, futur Permanent Traction, a fait partie de ceux qui m'ont formé dans mon jeune temps du PC de Lyon, dans les années "80".

BT-VSX_BT_09-1961_Page_1a.jpg
BT-VSX_BT_09-1961_Page_1b.jpg

6550
Fécond
Messages : 511
Enregistré le : lun. 26 déc. 2016, 20:34
Echelle pratiquée : HO

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par 6550 » jeu. 26 mars 2020, 20:45

Les records d’endurance comme CC 7147 avec 438 324 km effectués en 220 jours aussi la 9102 a parcouru 51 657 km en mars 1954.

Franck :wink:
[/quote]

C'était la 2D2 9101, pas la 9102.

Avatar du membre
Mistral73
Communicatif
Messages : 960
Enregistré le : mar. 04 janv. 2011, 13:43

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par Mistral73 » jeu. 26 mars 2020, 22:03

Bsr,

Voici le record de la 9101 en mars 1954.

Je précise que les 9100 étaient d'excellentes machines, puissantes et nerveuses!


1 roulement 2D2 9101 record parcours Mars 1954.jpg


Cdt,

L'Teugnat
Causant
Messages : 203
Enregistré le : jeu. 05 janv. 2012, 18:21

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par L'Teugnat » ven. 27 mars 2020, 23:17

Bsr
Les 9100 avaient des qualités que nous rappelle Mistral mais elles avaient aussi des défauts; la faiblesse du rhéostat et les interventions périodiques fréquentes sur la transmission Buchli; une série qui coûtait très cher en entretien,ce qui est conforme à une technologie fin des années 20; avec les CC le progrès a été net pour cet aspect économique de la vie d'une série

Occitan
Disert
Messages : 439
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 70

Re: Palmares des kilomètrages des locomotives

Message par Occitan » sam. 28 mars 2020, 02:04

Bonsoir,

L'Teugnat, je n'ai pas toutes les billes en main, mais je pense que tu vois juste.
Pour quelqu'un qui aime le dialogue et l'expression vivante à bord d'une locomotive, (comme Mistral et moi entre autres), aucun doute, une 2D2 était plus démonstrative qu'une CC.
Sur une 2D2, chaque cran imprimait une accélération supérieure à celle d'une 7100, dont la progression se manifestait plus discrètement..

Au niveau de l'intensité maxima absorbée, la 2D2 prenait davantage d'ampères que la CC. Elle était par contre handicapée par une masse bien supérieure, dont le "poids mort" (non adhérent) représentait , sauf erreur de ma part (144t moIns 92 t) 52 t. quand même.
Sur un train de 520 t., c'était 10% en plus à remorquer, en comparant à une 22200, par exemple..

Sans référence chiffrée, et n'ayant côtoyé assidûment que la série 5500, bien plus ancienne, donc certainement moins fiable que la série 9100, on voyait bien que les immobilisations pour entretien, ou remplacement de pièces, prenaient effectivement des proportions importantes. (beaucoup de démontages/remontages),
Celà affectait évidemment les parcours annuels cumulés.

Je ne me souviens pas du temps alloué pour un échange moteur sur une 9100, mais ça ne se faisait pas entre deux trains de nuit, autrement dit sur une simple journée, comme je l'ai constaté sur une 6500 de Paris sud-Ouest.

Répondre