automatisation d'une gare cachée en analogique

Ici, c'est l'électricité, l'électronique, l'alimentation - analogique ou "digitale" - etc.

Modérateur : MOD

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » mer. 02 mars 2016, 18:57

A mon sens, l'intérêt est qu'on s'affranchit du problème de captation : plus besoin de câbler les pointes de cœur des aiguilles, les rails ne servant qu'à guider.
Facilité aussi pour utiliser les deux rails sans courant pour la rétrosignalisation (essieux conducteurs). On peut alors repérer la position du train au coupon de voie près, il suffit de tronçonner.
Et pas d'encrassement à craindre des rails...

Moi, je n'y vois que des avantages, d'autant que :
1- les accus stockent de plus en plus de courant
2- les moteurs sont de moins en moins gourmands
Donc autonomie augmentée.

En ligne
Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 26955
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Prevost » mer. 02 mars 2016, 20:23

En dehors de l’encrassement et encore, je ne vois pas bien ou est le problème dans la mesure ou il faut faire circuler du courant dans la voie pour la détection.
Bref ça nous éloigne de la gare cachée et de son automatisation. :wink:
Tiens, il faut peut être que je fasse le schéma de ce que j'avais fait il y a bientot 30 ans.

Avatar du membre
lgperrin
Papotier
Messages : 180
Enregistré le : dim. 04 mars 2012, 13:36
Echelle pratiquée : N-HO
Site Internet : http://www.ligea-modélisme.fr
Localisation : Pontoise
Âge : 58

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par lgperrin » mer. 02 mars 2016, 21:15

Il faut recharger les accus ; Les matériels qui sont stockés depuis longtemps, ne sont utilisables qu'après recharge ...
De plus des accus qui ne servent pas pendant longtemps voient leur durée de vie réduite sans faire des cycles de charge/décharge
Et je en parle pas des du problème de déchet ...

Si rétrosignalisation, alors circulation de courant dans les rails
Si circulation de courant dans les rails, encrassement plus que probable.

JPGO sup. dem.

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par JPGO sup. dem. » mer. 02 mars 2016, 21:28

Je viens de filmer une séquence avec deux machines en UM sur le même canton, qui vont faire un petit tour et se découplent à la fin. C'est la séquence la plus complexe à mettre au point car il faut que l'arrêt de l'UM soit au centimètre près pour que le dételeur enfoui sous la voie puisse opérer. Ne pas oublier que c'est du N.



Sans des profils de vitesse bien gérés par un logiciel, c'est impossible à faire, y compris en DCC, sans pilotage PC.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » jeu. 03 mars 2016, 10:16

Superbe, cette petite vidéo :applause:
Et j'aime beaucoup aussi le réseau qui me rappelle ceux qui étaient exposés dans les vitrines des grands magasins dans les années 60 :coeur1: , sauf qu'il n'y avait pas d'UM ni d'effets sonores à cette époque.

Néanmoins, tout ce que j'ai vu est faisable en analogique : klaxon et sonnerie PN, circulation UM. Reste à faire arrêter l'ensemble au-dessus d'un dételeur (comme tu dis, en N, il faut viser au demi cm près, mais pas impossible non plus). Et si la voie est alimentée différemment de chaque côté du dételeur, alors cela marche aussi en analogique, au prix de plus de difficultés j'en convient.

Par contre, pour ceux qui font du dételage automatique en DCC, là c'est un réel plus car ce que tu as montré peut alors se faire n'importe où, ce qui ne serait pas possible en analogique.

Merci pour cette démonstration. :wink:

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » jeu. 03 mars 2016, 10:28

lgperrin a écrit :Il faut recharger les accus ; Les matériels qui sont stockés depuis longtemps, ne sont utilisables qu'après recharge ...
De plus des accus qui ne servent pas pendant longtemps voient leur durée de vie réduite sans faire des cycles de charge/décharge
Et je en parle pas des du problème de déchet ...

Si rétrosignalisation, alors circulation de courant dans les rails
Si circulation de courant dans les rails, encrassement plus que probable.
Bonjour Gérard,

Je sais tout cela et tu as parfaitement raison.
Mais j'ai envie d'y croire quand même d'autant que ce système est déjà exploité par Car Faller.
Je suis bien conscient qu'il y aura des problèmes à résoudre.
Pour l'encrassement, celui-ci est plus important si le courant est plus fort (pour la signalisation, le courant peut être faible ne devrait pas encrasser autant) et plus faible si courant alternatif (ce qui est possible en signalisation).
Quant aux déchets, on y pense s'il s'agit de batteries usagées mais pas s'il s'agit d'une centrale DCC hors service ! On ne va tout de même pas jeter des vieilles batteries tous les jours.

Et il y a des gens qui pratiquent déjà cette nouvelle forme de modélisme, pour l'instant réservée au grandes échelles, mais bientôt à portée des plus petites. J'ai également vu une vidéo (sur ce forum) qui montre une loco H0 dont les roues tournent en l'air (donc sans les rails). Tu vois bien ...

JPGO sup. dem.

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par JPGO sup. dem. » jeu. 03 mars 2016, 16:57

Arduino a écrit : Néanmoins, tout ce que j'ai vu est faisable en analogique : klaxon et sonnerie PN, circulation UM.
Sur cette petite vidéo, il n'y a pas de trucs bien compliqués sur le plan sonore. En revanche, lorsqu'on balance le son en entrée de tunnel, il faut que ce soit un son généré par le PC pour une machine "muette" et un ordre loco pour les locos sonores... moins simple...

D'autre part, pour les annonces en gare, je balance ça par exemple (précédé du jingle SNCF) :

Dim speaks, speech
speaks="Voie une, le train numéro 830122 en provenance de Strasbourg et à destination de Saverne, entre en gare"
Set speech=CreateObject("sapi.spvoice")
speech.Speak speaks


Pas sur que du text to speech soit si facilement réalisable avec un Arduino.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » jeu. 03 mars 2016, 19:25

Annonce en gare : j'ai donc cru comprendre que l'ordi réalise une lecture vocale du texte que tu entres, c'est bien cela ?
Avec Arduino, tu peux reprendre un fichier wav ou mp3, et tu peux en avoir plusieurs sur une carte SD. Je ne vois pas bien la différence...
Voir par exemple : http://locoduino.org/spip.php?article55

A moins que je n'ai pas compris ce que tu voulais dire.

Maintenant, on ne va pas refaire le débat numérique-analogique. J'admets que le DCC est un outil extraordinaire, mais l'analogique peut retrouver une nouvelle jeunesse grâce à des solutions comme Arduino, raspberry PI, etc...

Pour en revenir à la gare cachée, trois solutions ont été proposées : une avec des relais bistables, une avec un automate industriel à 380 € (encore que j'attends toujours le programme), une autre avec Arduino (publiée sur le forum Arduino) dont les fonctions sont au moins les mêmes qu'un automate industriel pour 3 à 4 fois moins cher. Le choix est dicté par :
1- le budget
2- la capacité à comprendre et à mettre en œuvre une nouvelle technique
3- la volonté d'arriver très vite au résultat
4- l'évolutivité du système adopté au cas où...

Reste une quatrième solution qui reprend les 4 points précédents : le DCC couplé à un logiciel genre RRTC. Oui, c'est la Rolls, mais ça coûte et en cas de panne, on doit racheter. Mais je ne suis pas contre ce système, même si pour l'instant je préfère autre chose...

JPGO sup. dem.

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par JPGO sup. dem. » jeu. 03 mars 2016, 21:38

Arduino a écrit :Annonce en gare : j'ai donc cru comprendre que l'ordi réalise une lecture vocale du texte que tu entres, c'est bien cela ?
Avec Arduino, tu peux reprendre un fichier wav ou mp3, et tu peux en avoir plusieurs sur une carte SD. Je ne vois pas bien la différence...
MP3, WAV ou Text to speech: c'est un peu comme la bougie et la Led: les deux éclairent...

Par contre, pour créer une nouvelle annonce ou en modifier une, une méthode est plus simple et rapide.
Qui plus est, l'annonce doit être différente selon le type de convoi et le quai ou il va s'arrêter (ou pas,et alors le message est différent). Bien évidemment le tout sans ILS, truc magnétique ou optique. Uniquement avec une info d'occupation de canton par rétro. Tout doit se passer au centimètre près, quelque soit le convoi.
Le cas classique, c'est l'arrêt en milieu de quai, qui variera en fonction du nombre de wagon qui composent la rame.

A toi maintenant de mettre une vidéo illustrant ce que je viens de décrire, basé sur un pilotage par Arduino.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » ven. 04 mars 2016, 09:54

JPGO a écrit :.........
A toi maintenant de mettre une vidéo illustrant ce que je viens de décrire, basé sur un pilotage par Arduino.
Hélas, je n'en suis pas encore là... :siffle: Un jour peut-être...

Comme je l'ai dit, il faudrait des centaines de milliers d'heures de développement avant de produire la même chose que le monde industriel dont c'est le gagne pain. Même lorsque je serai à la retraite, j'ai bien peur de ne pas avoir assez de temps (d'autant qu'il est bien connu que les retraités n'ont jamais une minute à eux :lol: )

L'analogique n'est pas à mettre à la poubelle (ni le DCC bien évidemment :mdr2: ) : certaines fonctions peuvent se rapprocher de ce qui est fait en numérique, pas toutes. Voici le message que je veux faire passer à ceux que le train électrique intéresse, mais qui se disent que le prix est décourageant. Avec un peu d'astuces et de bricolage, on arrive à des choses intéressantes. Ou si tu préfères : pour aller passer un week-end à la mer, on n'a pas forcément besoin de s'acheter une Ferrari...

Pour ma part, développer une fonction et la mettre au point représente plus que posséder cette fonction toute faite à un prix élevé. Chacun son truc. :wink:

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » ven. 04 mars 2016, 10:51

JPGO a écrit :.......
Bien évidemment le tout sans ILS, truc magnétique ou optique.
......
En analogique, ce genre de trucs est forcément nécessaire de même qu'en numérique il faut des décodeurs dans les locos !

Chaque technologie utilise ses composants : personnellement, je préfère la détection d'occupation de cantons à tout autre chose.

Pour les débutants, je voudrais simplement préciser les points suivants :
ILS : c'est la solution de facilité en analogique car cela ne demande aucune transformation du réseau. Inconvénient : c'est disgracieux.
Cellule photoélectrique : permet de jouer le même rôle sans se voir car on peut la cacher dans le décor ou bien sous les voies.
Coupure du rail : doit être envisagée dès la conception du réseau qui devient difficile à modifier par la suite. Avantage : ne coute presque rien et ne se voit quasiment pas. Les roues des trains apportent le courant à l'élément de voie isolée et ce courant est détecté.
Détecteur d'occupation de voie : basé sur la détection du courant absorbé (par le moteur pour une loco ou l'éclairage pour un wagon), c'est mieux mais cela nécessite un peu d'électronique. Il existe des cartes de détection toutes faites (en général 4 cantons par carte). L'ensemble du train est détecté et cela ne nécessite pas de modification des locomotives (aimants). Pour les wagons, il suffit de graphiter les essieux, technique facile et éprouvée, s'il n'y a pas d'éclairage.

En DCC, toute cette quincaillerie n'est pas nécessaire (c'est un avantage), mais il faut transformer tout votre parc de locomotives et c'est légèrement plus compliqué que rajouter un aimant. Mais ce n'est pas insurmontable non plus surtout avec les locos modernes prééquipée.
Modifié en dernier par Arduino le ven. 04 mars 2016, 13:40, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 26955
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Prevost » ven. 04 mars 2016, 10:56

En DCC, une grande partie de la "quincaillerie" est nécessaire. En fait la remonté d'informations est la même qu'en analogique. C'est le mode de pilotage des machines qui est différent. Les logiciels (PC) d'automatisation de réseau en analogique existent ou ont existé.
Modifié en dernier par Prevost le ven. 04 mars 2016, 14:15, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » ven. 04 mars 2016, 13:57

Absolument, dès qu'on veut faire de l'automatisation sur un réseau (ne serait-ce que pour la sécurité des circulations), il y a besoin de matos et ceci est vrai quel que soit la solution retenue.

Si on se contente de conduire à vue ses trains, dans ce cas le système DCC est un plus car il permet de jouer à plusieurs sans avoir à s'occuper du ou des transformateurs. Et dans ce cas, il ne reste qu'à équiper le réseau pour la signalisation que chaque conducteur doit alors respecter. C'est une autre philosophie mais là, nous sommes très loin du titre de ce fil dont le mot clé est automatisation.

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6010
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Fa 85 » ven. 04 mars 2016, 17:21

c'est bien pour cette raison qu'ayant monté mes deux réseaux sous CS 90, je n'eprouve aucunement besoin de digital, mes trains étant indépendants et réglables individuellement, tout en bénéficiant d'un vrai block.....le son "nasillard" , j'en ai rien à b....., reste l'eclairage, les supercondensateurs qui apportent désormais pas mal de possibilités...

Fabrice

En ligne
Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 26955
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Prevost » ven. 04 mars 2016, 17:46

La conduite sélective (CS) est un élément d'automatisme. Très limité quand même. Espacement des trains. C'est à peu près tout :wink:
Pour les automatisme, les logiciels sur PC apportent quand même beaucoup plus. Tant en analogique qu'en numérique.
Après qu'en on est équipé d'un système, on peut comprendre qu'il difficile de s'en séparer surtout quand il suffit à son propriétaire :?

Répondre