Arduino : l'heure du bilan

Toutes les discussions sur l'Arduino !

Modérateur : MOD

Tuture
Messages : 22
Enregistré le : lun. 17 févr. 2014, 09:37

Re: Arduino : l'heure du bilan

Message par Tuture » mar. 07 oct. 2014, 17:54

Bonjour
je m'étais intéressé il y de cela quelques mois sur arduino car je désirais suivre l'évolution d'un convoi sur un bargraph led. Après avoir réalisé un montage electro et beaucoup d'heures de conception, j'ai découvert Arduino et le montage décrit ds LR 802 répondait à ma demande (surtout avec les dernières notifications sur le forum pour le programme) mais ou j'ai du mal (vous voudrez bien m'excuser de cette lacune) c'est pour faire la liaison entre votre programme et l'affichage des leds en fonction de l'avancée du convoi sur les ILS. Pouvez-vous m'aider ?
Merci d'avance. NB: fidèle lecteur de LR, il me paraitrait judicieux que celle-ci s'intéresse beaucoup plus a arduino et ses fidèles développeurs qui ont le mérite de faire avancer système.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: Arduino : l'heure du bilan

Message par Arduino » mer. 08 oct. 2014, 10:05

Bonjour Tuture,

D'abord, il me faut connaitre l'état d'avancement de ton projet. As-tu réussi à localiser un train sur ton réseau avec le montage décrit dans LR802 ?
Si oui, il faut alors faire afficher des LED en fonction de ce que mesure Arduino sur son entrée analogique.
Supposons une portion de réseau équipée de 5 ILS ; chaque ILS définit une zone située en aval sur laquelle arrive le train. Il y en a donc cinq.
Le bargraph peut donc être constitué de 5 LED, chacune s'allumant en fonction de l'avancée (la LED 1 s'allume quand l'ILS1 est déclenché, la LED 2 quand l'ILS2 est déclenché, etc.).
Il faut donc utiliser 5 sorties numériques d'Arduino et lui adjoindre des LED avec résistances, comme cela a été décrit dans le montage sur le feux de carrefour routier.
J'espère que cette aide pourra t'aider à terminer ton montage. Bien entendu, les LED peuvent être montées sur un TCO, ce qui permet alors de bien visualiser où il y a les trains.
Pour un petit réseau, un Arduino Uno peut se révéler suffisant. Pour un réseau plus important, un Arduino Mega 2560 est préférable. Enfin, on peut aussi allumer plus de LED qu'il y a de sorties pour le faire ; cela demande soit un peu d'électronique pour compléter Arduino, soit des techniques informatiques comme le Chaliplexing qui a été évoqué dans ce forum par jlb.
Bon courage à toi. :wink:

lve123
Messages : 5
Enregistré le : mer. 24 sept. 2014, 19:05
Echelle pratiquée : LGB
Prénom : Eric

Re: Arduino : l'heure du bilan

Message par lve123 » mer. 08 oct. 2014, 12:09

Bonjour
Pour répondre à Arduino et qu'il ne désespère pas :
J’ai fait un rêve.
Je me suis trouvé en face d’un Arduino Nano habillé en cheminot, très étonné (on le serait à moins) je lui demande s’il conduit une loco.
A - Ben oui mon gars.
- Un vrai ?
A - Ah non, une loco d’un train de jardin, une LGB quoi.
- Et vous êtes dans la loco ?
A - Non, il n’y a pas assez de place, je suis dans le fourgon derrière la loco.
- Mais comment arrivez-vous à conduire ?
A - Et ben, pour le moteur, derrière moi il y a un L298, que je commande avec une de mes sorties MLI et une sortie digitale ; je peux même mesurer le courant avec une de mes entrées analogiques.
- Mais pour les signaux ? Vous n’avez pas d’yeux.
A - Là, il y a un truc, devant chaque signal, commandé par un collègue arduino, il y a une boucle d’induction, sous le travelage et sur une distance nous permettant de ralentir et de nous arrêter, et dans laquelle il envoie des fréquences différentes suivant l’état du signal.
- Des fréquences ?
A - Les fréquences DTMF, comme celles d’un clavier de téléphone, il y a 16 combinaisons de 2 fréquences. Sous la loco, il y a une bobine qui détecte les fréquences et un CI MT8870 qui décode. Et suivant la combinaison, je sais si je dois m’arrêter, continuer et à quelle vitesse.
- Bon mais la distance ?
A - Sur une des roues du fourgon il y a une roue codeuse, je connais la distance parcourue au cm près ; sur la voie, il y a un aimant toujours à la même distance du signal, je le détecte avec un circuit à effet Hall. Et si le signal est au rouge, je calcule la courbe de ralentissement pour m’arrêter devant le signal.
- Bon mais les manœuvres dans les gares, ce n’est pas possible ?
A – Ah là, je suis arrêté au signal rouge, le grand superviseur arrive avec sa télécommande, il envoie au TCO le numéro du signal celui-ci m’envoie le code : passer en manuel ; je siffle deux fois : j’accepte le code et c’est le superviseur qui me commande via un module Xbee. À la fin, il m’envoie le code passer en automatique et je continue jusqu’au signal rouge suivant.
- Et là … je me suis réveillé, ce n’était qu’un rêve, hélas.
(je m'étai trompé et j"avais fait un nouveau sujet, je l'ai effacé )

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1700
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: Arduino : l'heure du bilan

Message par Arduino » jeu. 09 oct. 2014, 13:14

Bonjour lve123,

Voici un rêve qui pourrait tout à fait devenir réalité.
Bref, il y a plus qu'à ...

Bonne journée et bon courage.

Avatar du membre
Dgrr57
Disert
Messages : 479
Enregistré le : sam. 27 janv. 2007, 20:41
Echelle pratiquée : H0 2R - H0 3R - H0m
Site Internet : http://www.tassignon.be/trains
Localisation : Belgique
Âge : 62

Re: Arduino : l'heure du bilan

Message par Dgrr57 » jeu. 09 oct. 2014, 13:32

Le but ultime ... ou presque.

La réalité transposée au 1/22ème :wink:

Actuellement, les programmes pilotent les locos. Les signaux ne sont pas obligatoires et s'ils sont là, c'est uniquement pour la beauté.

Le jour où un programme pilotera les signaux et que les locomotives répondront correctement aux signaux, ce sera génial.

Bon au boulot. J'ai déjà un train de jardin (à alimentation embarquée) et un Arduino. Ne manque plus que le reste :wink:
Patrick

Répondre