Cohabitation DCC et Analogique

Les commandes numériques du réseau (appelées à tort "digitales") sont l'avenir du train miniature. Mais comment choisir, comment sauter le pas, avec ou sans ordinateur ? Autant de questions dont les réponses se trouvent dans l'expérience des uns et des autres…

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Oliv690
Démonstratif
Messages : 1426
Enregistré le : lun. 08 janv. 2007, 18:40

Cohabitation DCC et Analogique

Message par Oliv690 » ven. 18 janv. 2019, 16:26

Bonjour,
je vais poser une question à laquelle je pense avoir la réponse mais on ne sait jamais .... :noel: :ange:

Est-il possible de faire cohabiter, sur une voie imbriquée HO/HOe, du DCC et de l'analogique. :gne:

Pour mémoire, sur une voie imbriquée, une file de rail est commune.

L'idée serait d'avoir une voie HO en DCC et la voie imbriquée en HOe. :siffle:

Je pense que ce n'est pas possible mais étant donné que certains sont "hyper calés" dans le domaine, je pose la question quand même. Avec un peu de chance, quelqu'un aura LA solution? :siffle: :ange: :siffle:

Merci de votre retour. :noel:

Avatar du membre
Cassaigneray
Prolixe
Messages : 1901
Enregistré le : ven. 01 juin 2012, 01:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Raymond
Club : UAICF Toulouse, AFAC Toulouse
Localisation : Toulouse
Âge : 69

Re: Cohabitation DCC et Analogique

Message par Cassaigneray » ven. 18 janv. 2019, 19:26

Bonsoir.

En théorie c'est possible.
Mais au moindre déraillement, c'est le court-circuit qui va détruire la centrale et sans doute les décodeurs des loc et accessoires.
Donc, par principe de précaution, il vaut mieux éviter cette cohabitation.

Au club, nous avions un réseau d'exposition (démoli depuis), DCC pour la VN et analogique pour la VM, où une voie comportait des écartements imbriqués. Pour éviter ces court-circuits, nous avions même isolé le rail commun.

Répondre