Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[LSM] Bricolage voitures Grand Confort VO Aquitaine Etendard

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

[LSM] Bricolage voitures Grand Confort VO Aquitaine Etendard

Publié: Dim 17 Mars 2013, 20:46 
Bonjour tout le monde,
Ayéé, je me suis enfin décidé à m’attaquer au détaillage des voitures Grand Confort LS Models, celles en version d’origine. Et donc voilà le petit fil kivabien pour vous faire part de mes tâtonnements et bricolages, toujours 100% mimo. J’aurai parfois besoin d’un peu d’aide et de conseils, car ma doc est lacunaire sur certains points.

Pour info, je possède donc les toutes premières versions dites d’origine, c’est-à-dire celles sans le bandeau Trans Europ Express (et encore en boîtes marquées Modern Gala). Mais les menus bidouillages proposés seront adaptables à toutes les voitures, sauf peut-être les déclassées, en raison des modifications profondes apportées sur les voitures (réelles).
Christophe, le dingue de sabotage, avait réalisé un impressionnant travail de détaillage des vénérables Jouef, travail dont je me suis inspiré, copiant des fois sans vergogne. Voir ICI !!.

Ces magnifiques voitures LSM sont sorties à la fin de l’été 2004 (si mes souvenirs sont bons), de façon assez confidentielle et en série limitée, comme d’habitude chez LSM. Cependant, BE LSM avait annoncé par là sur ce forum que des voitures GC revues allaient re-sortir un jour, améliorées. Il semblerait que ça se précise. Or, d’après ce que j’avais compris à l’époque de la sortie de ces toutes premières voitures, LSM avait ensuite modifié ses moules pour adjoindre le bandeau TEE. On peut donc penser que LSM ne proposera plus jamais les vraies versions d’origine ? Qui vivra verra…

Encore ignorant d’une foultitude de choses relatives aux trains, petits et grands, je me suis donc intéressé à l’histoire de ces voitures avant tout bricolage, histoire de ne pas faire (trop) n’importe quoi. Le détaillage d’un ch’tit train me poussant toujours à en savoir plus, je partage donc avec vous ce que j’ai pu rapidement compiler, en espérant ne pas trop vous barber.
Beaucoup de choses existent sur ce forum, mais pas évident de s’y retrouver : les versions TEE côtoient les déclassées, voire les Euraffaires. On va donc faire très simple, en essayant de rassembler ce qui est épars.
:moi: Merci aux "pointus" de corriger les bêtises et approximations que je ne manquerais pas de faire (compos surtout, où je patauge allègrement).
Afin de rendre ce fil plus lisible, on va y aller voiture par voiture, après une petite présentation et un bref historique…
Je travaille très lentement, et je ne dispose que de trop peu de temps pour bichonner mes p’tits joujoux. Aussi, ne m’en voulez pas si ce fil traîne un peu en longueur. Il remontera de temps à autre des profondeurs du forum, lors de mes trop rares et toujours lents bricolages.
Ainsi, ça laissera du temps aux autres pour s’y mettre.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 20:51 
Avant de se lancer… :

QUELQUES GENERALITES SUR LE MATERIEL REEL :
EC 64 a écrit:Des voitures Grand Confort en 1971
Image
Image


Ces voitures sont produites par la société De Dietrich. Le marché initial (programmes 67 à 69) porte sur 90 voitures. Les premières voitures Grand Confort sortent en décembre 1969, et les dernières en juillet 1971. Un marché supplémentaire concernera quelques voitures livrées fin 1973.

Toutes ces voitures sont basées sur un châssis d’une longueur de 25,500 m (hors tampons) ; De Dietrich a eu le nez creux : cela simplifiera beaucoup la tâche à LSM pour les châssis et le conditionnement en boîtes ! :clown:
Contrairement aux "habitudes" précédentes qui utilisaient l’acier inoxydable pour les voitures dédiées aux trains de luxe ou emblématiques, il a été décidé à l’époque de les construire en acier (presque) ordinaire : acier Corten, réputé pour être bien résistant à la corrosion, sans être aussi cher que l’acier inox (utilisé notamment sur les voitures Mistral56, Mistral PBA ou Mistral 69). De plus, le Capitole et ses "toutes simples" (mais rutilantes) voitures rouges UIC Y avait ouvert la voie pour ces trains de présentation luxueuse, mais pas forcément constitués 100% de matériaux "nobles"(ou perçus comme tels).

Ces voitures existent en plusieurs diagrammes : voiture à compartiments A8u, voiture à couloir central A8tu, voiture mixte/bar A3rtu, voiture restaurant Vru et voiture mixte fourgon générateur A4Dtux.
Pour mémoire (et en simplifiant) : la lettre A désigne une voiture de première classe, suivie d’un chiffre indiquant le nombre de compartiments ou travées, D = fourgon, t = couloir central, u = climatisation, r = restauration (y compris espace bar).
La numérotation UIC de ces voitures indique aussi que ces voitures de première classe étaient aptes au service international entre grandes villes européennes, et aptes à 200 km/h.…

Au fur et à mesure de leur incorporation dans les trains TEE, ces voitures se verront marquées d’un bandeau Trans Europ Express, en lettres de laiton, au-dessus des baies. La cohabitation entre la version d’origine et ces versions TEE dure quelques années, selon le pas de révision des voitures. Peut-être jusqu’en 1974 ? Constaté au moins sur L’Etendard.
De même façon, le gris clair mat remplace assez rapidement le métallisé.

Les bogies sont du type Y28F, avec quelques menues variantes pour les Bar, Vru, fourgon. Comme d’autres voitures C200, elles sont équipées des patins de freinage électropneumatiques (les espèces de peignes striés que l’on voit au centre des bogies, dessous).
Un fourgon générateur alimente toute la rame (660V triphasé).

Toutes les voitures sont climatisées, des radiateurs additionnels sont aussi installés sous certains sièges (les ouies grillagées sont très visibles sous les fauteuils des A8tu).
L’éclairage est assuré par des tubes fluorescents dans les voitures (aspect cannelé des plafonds) et par ampoules (locaux de service). Ceci m’a fait choisir des leds blanches à ton chaud, mais pas trop (celles à 3500/4000K) doublée d’une honteuse astuce mimo. :mrgreen:
Pour se protéger du soleil, des stores vénitiens à lamelles orientables se trouvent dans le double vitrage des baies (non ouvrantes), mais des rideaux intérieurs en tissu apparaissent parfois, des crochets intérieurs sont visibles au-dessus des baies.
Les toilettes sont sur les plateformes d’extrémité, ainsi que les petits locaux de service, vestiaire, bagages etc, disposition variable selon le diagramme, comme nous le verrons.
EC 64 a écrit:Image
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 20:55 
Bonsoir,

Je m'installe car je possède ces voitures en version logo encadré et veux faire ce travail aussi.

[EDIT] Il me manque cependant le bar ref. 40101-3 et le resto 40102-2...
Dernière édition par Deimos_epIV le Dim 17 Mars 2013, 21:32, édité 1 fois au total.
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
Deimos_epIV
Intarissable !
 
Messages: 7999
Inscrit le: Ven 23 Déc 2011, 21:25
Localisation: Montpellier (34)
Âge: 61
Echelle pratiquée: HO/DCC
Prénom: Claude
Club: MMF

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:09 
Va falloir être un peu patient : je me hâte doucement. :wink:
Avant d’entamer les travaux, un (petit ??) rappel historique, en guise d'amuse-bouche. :ange3:

LES TRAINS AVEC CES VOITURES GRAND CONFORT :

Dans le cas des versions strictement d’origine, je ne suis sûr des seuls Capitole et Etendard, voire Kléber :?: . Mais bon, pour le plaisir, on dira quand même deux mots du Stanislas.

L’Etendard :
Chronologiquement, c’est le premier train équipé de ces voitures.
L’Etendard existait déjà depuis le 29/09/1968. A cette époque, il était constitué de voitures rouges, des UIC-Y et A7D, limitées à 160 km/h, tracté par des BB9200 rouges ex-capitole (les n°78-80-81-88-91-92). C’est un train reliant Paris à Bordeaux, numéroté 15/16 (le n° impair indique le sens Paris-Province, le n° pair Province-Paris), qui ne connaît que 3 arrêts brefs d’une minute (St Pierre des Corps, Poitiers, Angoulême). Le trajet est normalement bouclé en 4h25.
Le 27/03/1970, les premières voitures Grand Confort arrivent sur l’Etendard : trois A8u et 3 A8tu entrent dans la compo, tractées par une nouvelle CC6500. Les autres versions n’étant pas encore disponibles, la région Sud-Ouest complète temporairement la compo avec un fourgon A4Dtuxj et une restau Vruj inox TEE 64 (disponibles en H0 chez Hornby-Jouef ou LSM). Les fourgons GC A4Dtux n’arriveront que le 5 avril 1970, la restau GC Vru pas avant le début d’année 1971, et la bar A3rtu en mars 1971. Cette composition mixte GC+inox est donc très éphémère. L’Etendard devient alors le train 161/160. Le 26 septembre 1971, l’Etendard devient le TEE n°4/5.


EC 64 a écrit:Autre utilisation d'une BB 9200 rouge :
Image(source VdR n°1269 de 1970)

Remarquez la Vru type Mistral 69. D'autres photos montrent un fourgon générateur Mistral à la place du Grand-Confort.


Dès la fin de l’année 1972, on note dans la compo un mélange de voitures déjà marquées Trans Europ Express et des non marquées de ce bandeau. Au 3 juin 1973, la SNCF réorganise la desserte Paris-Bordeaux, et limite la charge du TEE 4/5 à 570 tonnes, pour faire de ce TEE un train apte à 200 km/h (au moins entre St Pierre des Corps et Bordeaux). Le TEE 4/5 est alors le train le plus rapide d’Europe sur ce tronçon. On peut penser que les voitures strictement vo font là leurs derniers tours de roues.
Encouragée par ce succès, la SNCF fait plusieurs tentatives pour amener ce TEE jusqu’à Hendaye. C’est finalement assez anecdotique, et le fruit de tâtonnements et ajustements difficiles. Les flux changeants de voyageurs conduit aussi la SNCF à dédoubler l’Etendard avec le train 10004 constitué de voitures A9 + A7D + Vru rouges.
En 1975, le succès de l’Etendard fait que la composition dépasse souvent les 570 tonnes, engendrant une limitation de vitesse, voire C160 au-delà de 680 tonnes.
En fait, l’Etendard "définitif" apte à 200 km/h n’arrive que pour le service d’hiver 1976, aidé en cela par les nouvelles CC6500 (rapport d’engrenage modifié). Bien sûr, à cette époque-là, les voitures sont équipées du bandeau TEE. Pour quelques années seulement, car à partir du 3 juin 1984, en raison d’une baisse de fréquentation, l’Etendard TEE 4/5 est déclassé en train rapide 1°/2° classe. Le TGV Atlantique lui donnera le coup de grâce.

R.S. a écrit:Image


Le Capitole :

Beaucoup de choses et de compos dans ce fil !
Ce train relie Paris à Toulouse, depuis 1960. Initialement équipé de voitures inox, le Capitole devient dans la deuxième moitié des années 60 la rame blanche et rouge très connue, avec ses voitures UIC-Y. Les voitures Grand Confort ne remplacent les UIC qu’à partir du service d’hiver 1970/71. Comme dans le cas de l’Etendard, la restau de la compo reste la Vru DEV 65 rouge encore pendant quelques mois, jusqu’à mars 1971.
R.S. a écrit:Image


L’Aquitaine :
Beaucoup de choses dans ce fil !
Je serai plus rapide, n’étant pas du tout sûr que ce train n’ait jamais comporté de voitures GC en version d’origine (voir plus bas).
Comme on l’a vu, en 1971, tous les diagrammes de voitures Grand Confort sont disponibles. Le 23 mai, la SNCF ouvre alors une relation grande vitesse Paris-Bordeaux le soir et retour le matin. Ce sera l’Aquitaine, un train de luxe composé uniquement de ces nouvelle voitures Grand Confort.
L’Aquitaine boucle les 579 km entre Paris et Bordeaux à une vitesse moyenne de 144,8 km/h : c’est alors le train le plus rapide d’Europe sur pareille distance. On le numérote "naturellement" TEE n° 1/2. Il est composé de 9 voitures, pour une tare maxi de 510 tonnes.
Seuls trois tronçons sont initialement autorisés à 200 km/h. Mais cela sera régulièrement amélioré dans les années à venir (armement des voies, renforcement des sous-stations…). Et la charge totale de la compo augmente aussi. Au-delà de 12 voitures, la vitesse maxi descend à 160 km/h.
Mis en service un an plus tard que son jumeau, l’Aquitaine sera déclassé comme l’Etendard en 1984.
R.S. a écrit:Image
Image

Au sujet des premières voitures composant la rame : je n’ai aucune certitude si l’Aquitaine aurait pu comporter des voitures non marquées TEE. Vu la politique commerciale de la SNCF sur ce train qui devait en être le fleuron, c’est peu probable. Mais lors de l’avant-première de ce train, annoncée en grandes pompes et retransmise par l’ORTF, le 16 mai 1971, quid de la voiture modifiée pour l’ORTF ou de la Vru salon ? A vérifier sur le LVDR 1296, ou directement sur le reportage ORTF (que je n’ai pas su retrouver sur le net ! :oops: ).

Le Kleber :

Le Kléber est le TEE 61/60, créé le 23 mai 1971 pour la liaison Paris-Strasbourg. La rame de base est composée normalement de 9 véhicules. Mais les besoins sont réels, et on adjoint des voitures en renforcement. Comme il n’y a plus suffisamment de GC A8 disponibles, Paris-Ourcq engage alors des voitures inox A8uj ex-Mistral56. Or, ces voitures inox Mistral56 fonctionnent sous 600 V (contre 660 v pour les GC). Cette tension d’utilisation différente entre les voitures de ces 2 générations donnera bien des soucis pour composer une rame fonctionnelle.
En cas d’avarie du fourgon générateur, ce n’était pas simple non plus. Une astuce consiste alors à modifier un fourgon générateur ex-Mistral 56 : le DSmyi 59005 (légèrement différent des 4 autres, car équipé d’un seul moteur), et porter sa tension de 600 à 660 V. Abrégeons…

Le Stanislas :
Je sors là des limites de ce fil, puisque ces voitures affectées au Réseau Est n’étaient vraisemblablement pas des versions d’origine, mais déjà marquées TEE. Pour la petite histoire et pour ne pas être sectaire (géographiquement !), allons-y. Et si des "Nordistes" avaient quelque photo de ces trains, ce serait avec plaisir !

Jumeau du précédent, le Stanislas est le TEE intérieur n° 62/63, mis en service lors de l’hiver 1971/72. Initialement, le manque de voiture A8 GC fait que là aussi, on ajoute des A8 inox ex-Mistral56. La commande complémentaire des voitures Grand Confort (du 30/06/1972) arrivant en 1973/74 résout bien des problèmes, les A8 inox n’étant plus qu’exceptionnellement utilisées en renforcement.

Le Jules Verne :
En mars 1982, le Jules Verne assurant la liaison Paris-Nantes reçoit des voitures Grand Confort issues des 2 trains précédents (Kléber & Stanislas), désormais équipés de matériel inox.

Fin de la grande aventure des "Grand Confort TEE". Les premiers déclassements et reconstructions arrivent en 1982. Une autre aventure attend ses voitures, après leur passage aux Ateliers de Périgueux. Je n’en dirai rien.
Place aux autres. :ange:

Petite pause car j'ai probablement dû écrire des âneries. Merci de corriger.
Et un grand merci à EC64 et Roland Sermet pour les documents postés sur ce forum, documents que je me suis permis de compiler. :oops:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:10 
renato.bassin a écrit:Ces voitures sont produites par la société De Dietrich. Le marché initial (programmes 67 à 69) porte sur 90 voitures. Les premières voitures Grand Confort sortent en décembre 1969, et les dernières en juillet 1971. Un marché supplémentaire concernera quelques voitures livrées fin 1973.


commandes de 1968 à 1969 = 90 voitures
1971 = 2 voitures
1974 = 13 voitures

mais surtout ce que beaucoup prennent pour un recyclage et qui n'en est pas un
1971 = 1 voiture GC d'expérience
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16973
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:14 
Merci !
Je me doutais que tu avais une alerte automatique de mail dès que le mot De Dietrich apparaît sur le forum ! :siffle:
:wink:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:27 
Deimos_epIV a écrit:Bonsoir,

Je m'installe car je possède ces voitures en version logo encadré et veux faire ce travail aussi.


Moi aussi je possède les deux coffrets et faute de temps j'ai pas pu commencer le détaillage.Je vais suivre ce fil avec intérêt.
Avatar de l’utilisateur
Ter33
Expansif
 
Messages: 2473
Inscrit le: Ven 21 Août 2009, 21:17
Localisation: Gironde
Âge: 38
Echelle pratiquée: H0 ep IV/V/VI
Prénom: Sébastien

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:30 
renato.bassin a écrit:Merci !
Je me doutais que tu avais une alerte automatique de mail dès que le mot De Dietrich apparaît sur le forum ! :siffle:
:wink:


non, mais 2 sujets avec le même titre ça m'a intrigué :siffle: :siffle:
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16973
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 21:55 
Voui... :oops: J'ai dû foirer un truc. Heureusement que j'ai pu effacer le doublon avant que quelqu'un n'ait répondu.
Et les bêtises : ça ne fait que commencer ! :siffle:
A propos de bêtise :ange3: : commençons (enfin !!) les bricolages…

GENERALITES CONCERNANT LE DEMONTAGE :

Très simple, identique pour toutes les voitures. Il suffit de glisser des cure-dents ou du bristol fort entre les flancs de la carrosserie et le châssis.

Image

De petits points de colle résistent un peu aux 4 angles, à faire sauter délicatement. A voir si ces petits collages seront nécessaires au remontage ?

Des picots viennent se loger dans les petits pontets de maintien du châssis. On retire le châssis (gris) par le bas, puis on retire l’aménagement intérieur (beige pâle).

Image

Les pieds de caisse (les petits triangles gris qui étaient toujours cassés sur les Jouef ! :mrgreen: ) sont des pièces rapportées, et restent collés soit sur les flancs interne de la carrosserie, soit sur le châssis. Pas grave. A ne pas perdre.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 22:08 
Et bien, sachant de quoi tu es capable Renaud, je m'assoie bien sagement et je suis pret à en prendre plein les yeux.
Tu t'attaques à la voiture la plus importante, le fourgon générateur dans laquelle j'ai bossé et passé des heures entre Austerlitz et Toulouse, au chevet du moteur Poyaud V12 bi-turbo :coeur1:

Image

Dans la mesure du possible, je répondrai à tes interrogations, si tu en as :D
Morvandiau, Alco power
Avatar de l’utilisateur
X3876
Intarissable !
 
Messages: 4081
Inscrit le: Jeu 01 Nov 2007, 17:47
Localisation: banlieue du pays des flotteurs de bois
Âge: 54
Echelle pratiquée: multiples
Prénom: Marc

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 22:16 
J'ai les feux de fin de convoi à rendre fonctionnels sur une des voitures et, éventuellement des inserts en laiton à placer au niveau des boîtes d'essieu : je m'installe également :D
"03, my name is C03"
agent001
Loquace
 
Messages: 1154
Inscrit le: Ven 13 Oct 2006, 17:48
Localisation: Picto-Limougeaud !
Âge: 43
Prénom: Marc
Club: Ferrovienne & AMCL

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 22:27 
Merci les gars ! :D

L'éclairage, j'ai commencé par ça. Mais pas sur le fourgon, sur la Bar. Pour le fourgon, je me demandais si ça valait le coup de placer des leds bicolores jaunes / rouges inversables en fonction du sens de la marche.
Ca ne servirait qu'en refoulement. :? Et encore... :?:
:moi: X3876 : un avis ?
Et tant qu'on y est : quelle couleur pour les 2 petits locaux de service et les parois côté fourgon stp ?
Eclairage par ampoules pour ces locaux ?
Merci d'avance ! :D

En revanche, des leds rouges, oui.
Mais si possible avec un petit système permettant de les éteindre quand le fourgon est attelé à la loco ; tout en conservant allumé l'éclairage de la partie voyageurs, quel que soit le sens.
Affaire à suivre, donc...
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 23:17 
Pour l'éclairage intérieur, j'ai approvisionné des Ledbars de Brelec. Ces réglettes sont géniales; Diffusion uniforme de la lumière, choix de la température de couleur et seulement 2 LED donc une consommation ridicule! Elle peuvent être vendu avec un décodeur de fonction dédié mais possédant 2 sorties supplémentaires, parfaites pour les feux.

Pour les feux, ca sera des Led rouges trouvées chez Farnell.
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
Deimos_epIV
Intarissable !
 
Messages: 7999
Inscrit le: Ven 23 Déc 2011, 21:25
Localisation: Montpellier (34)
Âge: 61
Echelle pratiquée: HO/DCC
Prénom: Claude
Club: MMF

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Dim 17 Mars 2013, 23:46 
:shock: :applause:
Ca m'a l'air super, ces ledbars ! Je ne connaissais pas.
J'étais parti sur les classiques leds, mais c'est vrai que ça demande réflexion.

Cependant, comme déjà dit, les vraies voitures étaient éclairés par des tubes fluorescents transverses pour les parties accessibles au voyageurs. Le plafond des voitures LSM est désespérément vide. C’est là que l’on va mettre les leds qui vont éclairer le bouzin.

Depuis quelques années, on trouve des éclairages à leds, qui ont enterré les traditionnelles barrettes d’éclairage à ampoules. Ces barrettes Brelec vont-elles supplanter les bêtes leds ? Il faut voir le prix à l'arrivée...

Mais quand on voit le prix des barrettes à ampoules Jouef sur eTruc ! Image

A noter : sur le vieux matériel et quand la place le permet, j’utilise parfois encore ces vieilles barrettes (Jouef ou Roco) ; je remplace alors simplement les 2 ampoules trop énergétivores par 2 leds cylindriques haute luminescence + 1 résistance de protection. Ca ne consomme effectivement rien du tout ! :D

Ici, j’ai procédé différemment, car je voulais reproduire le plafond (manquant) des voitures.
Il existe aussi des barrettes toutes prêtes et du ruban à leds. Je ne les utilise pas : le prix est assez élevé, mais surtout, la lumière que ces systèmes diffusent est vraiment considérable. :shock: A tel point que lors de l’essai, la lumière traversait la carrosserie de ces voitures LSM au point de les croire translucides !
En fait, la suite m’a prouvé que les parois l’étaient, translucides… :colere:

Bref, il a donc fallu ruser, tout en restant mimo. :ange3: J’ai utilisé des petites leds appelées leds CMS : ce sont de petites leds carrées de 2 à 3 mm, avec une partie métallique (borne) de chaque côté. Bien repérer le "plus" et le "moins" (généralement porteur d’une encoche).

Image

J’ai choisi celles blanches à ton chaud (3500/4000 K) , diffusantes et hyper lumineuses (1900-2400 MCD). On les trouve sur internet (Electron Discount sur la Baie notamment) pour 5 euros les vingt-cinq.
Par peur des soudures assez petites à faire, on hésite parfois à les utiliser. Je suis une vraie brêle avec un fer ; or, je n’en ai bousillée aucune. Les essayer, c’est les adopter !
A noter qu’il en existe des moins chères, mais elles sont moins lumineuses, et son d’un ton blanc chaud tirant davantage sur le jaune. Ces dernières iront très bien en revanche pour des voitures plus anciennes.

Le reste est archi connu, mais je le redis quand même, histoire que tous puissent se débrouiller. Je suis nul en électricité, donc pardon pour les approximations. :oops:
Ceci n'est valable qu'en analogique.

Une led s’allume quand le courant la parcourt, mais que d’un seul sens. Dans l’autre sens, elle reste éteinte. Il faut donc un système qui va orienter le courant (le redresser) quel que soit le sens de roulement de la rame : c’est le pont de diodes qui va remplir cet office. Différents modèles existent (essentiellement ronds ou carrés). Il comporte 4 contacts : deux alternatifs (d’entrée) à relier aux bogies, un + et un — (sortie) à relier aux diodes.

Les leds sont très sensibles à l’alimentation : pour éviter le clignotement, on va intercaler un condensateur qui va servir de "tampon" et de "réserve de courant". Ici, un 1000µF (plus le chiffre est élevé, plus la capacitance est grande, mais attention au diamètre !).

Enfin, une led fonctionne avec une très faible tension (environ 3 V). Il faut donc la protéger des surtensions avec une résistance. C’est là que les tâtonnements sont un peu longuets. Selon l’intensité lumineuse que l’on veut obtenir, on va jouer sur le montage des leds (série ou parallèle) et sur la valeur de la résistance.

Empiriquement, pour la voiture Bar ou les A8tu, j’ai choisi d’éclairer avec 5 leds montées en série (car elles sont vraiment hyper lumineuses !), protégées par une résistance de 220 Ohms.
Attention : 5 leds en série demandent une "grosse" résistance de 2 Watts (car les petites ¼ W chauffent au-delà de 3 leds en série).

Voilà le schéma de principe, on verra plus tard les adaptations pour les autres voitures :
Image

Ce n'est qu'une proposition simplissime, parmi tant d'autres.

Allez, A+, il est déjà tard. :dodo:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Bricolage voitures Grand Confort VO LSM Aquitaine Etenda

Publié: Lun 18 Mars 2013, 01:00 
Si je peux me permettre, tu devrais câbler tes LED en parallèle avec leur propre résistance de faible puissance. Si il y en a une qui se coupe tu l'identifieras vite alors que dans ton cas elles seront toutes éteintes et il faudra chercher laquelle est coupée!

J'utilise ces LED CMS (boitier PLCC2) pour l'éclairage de mes fourgon OCEM30 REE, disponibles chez Farnell avec des températures de couleur de 2700°K, 3000°K, 3500°K, 4000°K... Jusqu'à 8000°K. De quoi satisfaire tout les besoins! (A lire)

Il n'y en a que 4 et pour info les résistances font 12 kOhm (en DCC):

Image


Au delà de 4 j'utilise des Ledbars car je cherche le minimum de conso surtout quand il y a 8 ou 10 voitures dans la rame! J'ai laissé tomber les rubans à LED; Trop gourmands et il faut de toute façon rajouter un radiateur une résistance pour diminuer l'intensité...

J'essaye de faire une photo potable d'une de mes Mistral69 équipée Ledbar et je poste ASAP.
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
Deimos_epIV
Intarissable !
 
Messages: 7999
Inscrit le: Ven 23 Déc 2011, 21:25
Localisation: Montpellier (34)
Âge: 61
Echelle pratiquée: HO/DCC
Prénom: Claude
Club: MMF

Suivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : DeepPurple, Didier87, Fosseleveto, Google [Bot], moncoutant, T18-8415, Zébu.be et 29 invité(s)