automatisation d'une gare cachée en analogique

Ici, c'est l'électricité, l'électronique, l'alimentation - analogique ou "digitale" - etc.

Modérateur : MOD

Répondre
Takamick
Messages : 2
Enregistré le : mar. 02 févr. 2016, 10:32
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Michel
Localisation : Montpellier

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Takamick » lun. 15 févr. 2016, 23:40

Cet exemple a l'air de bien fonctionner...


Avatar du membre
Alain60
Prolixe
Messages : 1981
Enregistré le : ven. 25 janv. 2008, 19:47
Localisation : 60600 clermont
Âge : 70

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Alain60 » mar. 16 févr. 2016, 09:39

juste une petite question,vue l’arrêt brutal des trains,n'y a t'il pas danger pour les mécaniques des locomotives????
je pense notamment aux pignons,car vue que pratiquement tout le matériel sortie récent est équipé de bandages qui empêche les machines de(GLISSER)
même chose aux redémarrage.
sinon,je trouve le résultat bluffant.

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1701
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » mar. 16 févr. 2016, 10:41

Arduino a écrit :.....
Il a été résolu pour deux voies dans un excellent article paru dans LR : une coulisse automatisée. Mais, premièrement, elle ne comportait que deux voies (facile à traiter avec un relais bistable), et deuxièmement, le problème du wagon à la dérive n'était pas évoqué.
Voici ce que j'avais écrit en page 1 de ce fil ; pour moi, cet article était excellent en ce qui concerne la logique câblée et on pouvait s'en inspirer.
cc 7002 a écrit :Le système Arduino me semble bien complexe pour de telles utilisations... Si maintenant il faut être un expert de l'informatique pour faire rouler des petits trains...
Il n'y a pas besoin d'être un expert ; Arduino est une technologie relativement simple que tout le monde peut apprendre. Mes "élèves" ou plutôt "compagnons Arduineurs" y réussissent très bien.

Faut-il être un expert en soudure pour monter un kit laiton, faut-il être un artiste peintre pour décorer son réseau ? C'est comme tout, cela s'apprend...

Gachone49
Messages : 14
Enregistré le : mer. 23 déc. 2015, 19:42
Echelle pratiquée : ho
Prénom : Pat

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Gachone49 » mar. 16 févr. 2016, 14:19

Bonjour messieurs,

Quand j'ai initié ce fil je ne m'attendais pas à avoir autant de réponses; bien que j'ai du relancer la question plusieurs fois.
Je ne pensais pas créer autant de zizanie sur ce forum. Bien qu'amateur comme le dit notre ami Prévost (on ne peut pas être pro en tout) il faut un commencement à tout.
Bien que retraité je ne suis pas très dispo souvent en voyage et pas toujours la wifi à dispo voila le pourquoi de mon silence.
Ne voulant pas froisser vos égaux je remercie sincèrement tout ce qui ont proposés des solutions pour faire avancer le smilblick. :applause:
Bien que couteuse la solution de cc7001 me parait la plus simple à mettre en œuvre pour moi, mais je reteint les autres solutions pour plus tard quant j'agrandirai mon reseau, et que j'aurai le temps nécessaire pour vraiment me plonger dedans (arduino).
J'espère que d'autres utiliseront ces solutions, et que tout ce "barouf" aura servi à quelque chose.
Je vous ferai part du résultat quand j'aurai mis en œuvre cette solution.
En attendant continuer à enrichir ce forum et ce fil je le suivrai également dans la mesure ou j'aurai du temps de libre .

Cordialement Merci

Patrick :geek:

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1701
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » mar. 16 févr. 2016, 14:49

Bonjour Gachone49,

C'est moi aussi qui te remercie car en nous posant ton problème, tu m'as donné l'occasion de faire un exercice pratique pour mon cours "Démarrer en électronique programmable" et mes élèves ont assez bien réussi l'exercice.

En choisissant la solution de cc7001, tu fais un bon choix car tu auras un programmateur industriel dont tu pourras modifier le comportement si tu veux ajouter une fonction à ton réseau. Cela n'aurait pas été le cas avec des relais, il aurait fallu recâbler. Et je peux comprendre qu'Arduino te fasse peur si tu n'as pas la dispo nécessaire pour t'y plonger.

Ceci dit, la retraite et les voyages, c'est bien aussi, non ? :wink:

On surveillera pour avoir de tes nouvelles et encore merci de nous avoir fait avancé le schmilblik, parfois en faisant du barouf (un peu seulement :lol: ) mais surtout avec cette passion qui anime la plupart d'entre nous. :D

Bien cordialement.

En ligne
Avatar du membre
Prevost
Mon surnom à moi
Messages : 27053
Enregistré le : lun. 02 janv. 2006, 10:04
Echelle pratiquée : H0.fr & H0.usa
Prénom : Alain
Localisation : Au pays des lentilles AOP
Âge : 65

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Prevost » mar. 16 févr. 2016, 15:58

Gachone49 a écrit :... Bien qu'amateur comme le dit notre ami Prévost (on ne peut pas être pro en tout) il faut un commencement à tout....
Quand j'ai écris cela, c'est dans le sens de "celui qui aime" :wink: Et surtout pas dans un sens péjoratif. Je me considère comme un amateur du chemin de fer.

66666
Éloquent
Messages : 378
Enregistré le : mar. 09 févr. 2010, 20:20
Prénom : Jean-Jacques
Club : RMC71
Localisation : Colombier (03)
Âge : 52

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par 66666 » sam. 27 févr. 2016, 19:04

Bonjour à tous,

Je sais bien que Gachone49 a choisi sa solution, mais je vous dois la deuxième partie du schéma que tout le monde devrait voir cette fois ci car il est au format jpeg.
Image
le fonctionnement est très simple, ce sont les ILS (c1 à C4 du schéma précédent qui donnent la position des aiguilles. Sur ce schéma vous aurez remarqué l'emploi d'une matrice à diodes. Mais dans le fonctionnement du montage on peut s'en passer car aucune position d'aiguille n'est semblable à chacune des quatre actionnement.
Le fonctionnement est le suivant:
Action sur " start" ou "C4" pendant le fonctionnement du cycle l'aiguillage A1 est actionné en position direct (N) et le ZA1 est alimentée. Le train en voie 1 démarre, ZA1 est désalimentée lorsque le train passe sur C5.
Le train fait son tour passe C1 et s'arrête sur ZA1. Lorsqu'il est passé sur C1 il a actionné A1 et A2 en position déviée (D) et alimenté ZA2. Le train présent en voie 2 démarre et ainsi de suite.

Bon vous allez me dire pourquoi avoir mis des diodes s'il n'y en a pas besoin espèce d'âne. C'est parce que j'ai pris l'habitude de le faire et que une fois de plus j'ai foncé tête baissée. Les diodes sont nécessaire la configuration des voies est différente ou aussi si l'on veut prévoir éventuellement un système de gestion manuelle. Car ici la "subtilité" est que je tiens compte de la position des aiguille à l'étape précédente. Par exemple le routage de la voie 3 C2 n'actionne que A2 en position directe (N) et A3 en position déviée (D) . C'est parce que A1 a été mis dans la position déviée à l'étape 2 (passage sur C1).

Les inconvénients du système sont entre autres:
Il est nécessaire d'avoir 4 trains, mais bon c'est bien aussi pour cela qu'il y a 4 voies.
Le fonctionnement est en tout ou rien et c'est un peu brutal pour le fonctionnement. Une solution acceptable pour ce problème est possible. Il faudrait que le train aborde les aiguillage à "petite vitesse". cela peut être réalisé en plaçant un autre ILS (environ à 1 mètre avant la première aiguille) qui active un autre relais bistable qui commute une tension réduite sur l'alimentation. Le passage en tension normale se faisant par l'intermédiaire de C5 qu'il faudra alors éloigner du dernier aiguillage de sortie(A6) pour être sûr que le convoi ait dégagé complètement la zone d'aiguillages. Ce système est a étudier en fonction du type d'alimentation que vous utilisez.
Les avantages existent malgré tout:
C'est un système simple et évolutif en terme de nombres de voies.
Sur un réseau double voie en os de chien on peut imaginer avoir deux systèmes de ce genre avec un qui n'aura que trois trains par contre et où les trains ne se croiseront pas.
Ce système est transposable (enfin je pense) au digital. Il existe un petit module que l'on court circuite ou non lorsque l'on veut provoquer l'arrête du train. C'est je crois un module de chez LENZ qui se place sur le rail de droite dans le sens de la marche. Le digital offrant la possibilité d'avoir des distances d'arrêt constante c'est pile poil ce qu'il faut.
Fichiers joints
Coulisse 4 voies-1.jpg

66666
Éloquent
Messages : 378
Enregistré le : mar. 09 févr. 2010, 20:20
Prénom : Jean-Jacques
Club : RMC71
Localisation : Colombier (03)
Âge : 52

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par 66666 » sam. 27 févr. 2016, 19:06

Pardon je ne vous ai pas dis bonsoir.
Et évidement si il y a des questions vous connaissez la procédure.

Bonne soirée,

66666

Avatar du membre
cc7001
Démonstratif
Messages : 1380
Enregistré le : mer. 07 févr. 2007, 22:00

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par cc7001 » sam. 27 févr. 2016, 22:08

bonsoir et merci pour le schéma complémentaire.
De mon côté comme çà me turlupinait; je suis allé voir mon détaillant ; les aiguilles hornby ne sont pas talonnables; elles correspondent au modèles st240 et st241 peco. Il est possible de faire sauter le verrouillage prévu pour plaquer les lames et les rendre donc talonnables ; mais c'est ce placage qui assure l'alimentation des lames d'où un deuxième problème qui va se poser avec ces lames désormais libres ; elles ne sont plus alimentées.
Pour le schéma; que se passe t'il si un train s'arrête sur un ILS? L'aiguille reste sous tension?

Amicalement

66666
Éloquent
Messages : 378
Enregistré le : mar. 09 févr. 2010, 20:20
Prénom : Jean-Jacques
Club : RMC71
Localisation : Colombier (03)
Âge : 52

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par 66666 » dim. 28 févr. 2016, 08:39

Bonjour CC7001,

Les aiguilles Hornby peuvent comme tu l'as dis devenir talonables et pour l'alimentation des lames non plaquées Hornby commercialise des petits pontets métalliques à mettre en place entre les rails extérieurs et intérieurs. Il est aussi possible de motoriser l'aiguillage de sortie en vis à vis.
Les ILS sont à positionner à 10cm avant la zone d'arrêt, de cette façon il n'y a pas de raison que le train s'arrête dessus. Et si cela arrivait on pourrait palier au problème en alimentant les aiguillages par station capacitive.
Cette solution est basée sur un fonctionnement avec ILS mais il y a d'autres possibilités telles que des détecteurs optiques, détection du courant de voie...Mais pour une solution 100% câblée les ILS restent, en tout cas à mon sens quelque chose de simple à mettre en œuvre et économique de surcroit.

Amitiés,

66666

Avatar du membre
cc7001
Démonstratif
Messages : 1380
Enregistré le : mer. 07 févr. 2007, 22:00

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par cc7001 » dim. 28 févr. 2016, 11:02

Pas de raison que le train s'arrête; c'est exactement ce que je me disais avant de faire la connaissance de la loi de Murphy . :mrgreen:
Heureusement; comme tu le dis, il existe les stations capacitives, et je crains qu'elles soient indispensables à plus ou moins long terme dans ce genre d'automatisme.
Merci pour les infos des pontets sur les aiguilles hornby ; çà doit être les même pour les peco. c'est bon à savoir.

Amicalement

cc7001

Avatar du membre
Arduino
Prolixe
Messages : 1701
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013, 17:14

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Arduino » dim. 28 févr. 2016, 11:18

cc7001 a écrit :.....
comme tu le dis, il existe les stations capacitives, et je crains qu'elles soient indispensables à plus ou moins long terme dans ce genre d'automatisme.
cc7001
Pas forcément, le système Arduino calibre la durée de l'impulsion envoyée aux aiguilles (Arduino agit comme un monostable) et je pense que tu peux faire la même chose par la programmation de ton automate industriel. Enfin, il me semble...

66666
Éloquent
Messages : 378
Enregistré le : mar. 09 févr. 2010, 20:20
Prénom : Jean-Jacques
Club : RMC71
Localisation : Colombier (03)
Âge : 52

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par 66666 » dim. 28 févr. 2016, 19:10

Bonsoir à tous,

La loi de Murphy elle est vrai quelque soit le système. Fa 85 a une bonne idée en plaçant l'aimant sur le dernier véhicule. Ce système n'est pas parfait comme je l'ai dit plus haut. Chacun peut lui apporter des améliorations ou le customiser à sa sauce. Il ne m'appartient pas.
Malgré tout si il y a un conseil que je peux donner c'est de ne pas utiliser les moteurs SEEP PECO ou autres merdes dans ce genre. Les TORTOISE,les COBALT entre autres sont des alternatives bien plus intéressantes.
Comme améliorations de l'automatisme et ce, quelque soit la solution il y a notamment le fait de conditionner le départ du train lorsque la position des aiguillages est correcte. Cela évite une probabilité que cet en.... de Murphy vienne foutre la zone dans la coulisse :wink:

Amitiés,

66666

Avatar du membre
cc7001
Démonstratif
Messages : 1380
Enregistré le : mer. 07 févr. 2007, 22:00

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par cc7001 » dim. 28 févr. 2016, 20:13

Nous sommes dans un autre domaine en train de tester les cobalts qui semblent prometteurs en commande digital.
malheureusement je crois que le demandeur de la solution possède déjà aiguilles et moteurs hornby; sinon je lui aurais proposé d'autres solutions.
L'ILS sur le dernier wagon est la solution que j'ai préconisé pour au moins s'assurer que tout le train est passé sans perte de wagon.

J'ai relu avec bonheur la définition de la loi de Murphy et de ses corollaires. :mdr2: Je cite:

"L'autre vision consiste à voir la loi de Murphy comme une règle de conception : on ne considère pas la loi de Murphy comme vraie, mais on conçoit tout système comme si la loi était vraie. En particulier, un équipement doit être à l'épreuve, non seulement des accidents les plus improbables, mais aussi des manœuvres les plus stupides de la part de l'utilisateur." :mrgreen:

Pas taper :D ; mais qui n'a pas appuyé plus fort et plusieurs fois sur le bouton quand çà ne marche pas? (quand on n'utilise pas des méthodes plus musclées notamment avec cette s... de distributeur de café qui vous a avalé votre bon argent et puis... rien :colere: .)

Avatar du membre
Christian Tellier
Prolixe
Messages : 1638
Enregistré le : ven. 04 nov. 2005, 19:41
Echelle pratiquée : HO
Localisation : St laurent d'Agny

Re: automatisation d'une gare cachée en analogique

Message par Christian Tellier » dim. 28 févr. 2016, 20:22

cc7001 a écrit : Pas taper :D ; mais qui n'a pas appuyé plus fort et plusieurs fois sur le bouton quand çà ne marche pas? (quand on n'utilise pas des méthodes plus musclées notamment avec cette s... de distributeur de café qui vous a avalé votre bon argent et puis... rien :colere: .)
Ca sent le vécu ça..................................
Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose ( Pierre Dac )

Répondre